?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Et après

March 4th, 2016 (09:47 pm)
current song: Jupiter le destin de l'univers

Titre: Et après ?
Fandom : Harry Potter
Personnage : Ginny Weasley - Harry Potter - Ron Weasley - Hermione Granger
Rating : PG-15
Disclaimer : les personnages de HP appartiennent a JK Rowling
Nombre de mots : 1811 mots

Note: cet texte ce passe la fin de la bataille de Poudlard juste après "Un moment de répit "

« C'est bon Miss Weasley vous pouvez vous rhabiller. »

Ginny hocha la tête et enfila avec soulagement son t shirt tandis que le médicomage remplissait avec application un parchemin. Elle se mouvait difficilement car l’entièreté de ses muscles lui faisait mal. Elle avait l'impression d'avoir été ruée de coup ce qui n'était pas trop éloigné de la vérité. Le professeur Mc Gonagall les avait envoyée de force à l’hôpital St Mangouste pour vérifier qu'il n'avait pas besoin de soin. Harry avait bien tenté de protester mais Hermione avait posée sa main sur son épaule et lui avait assurer que ça ne servait à rien de résister. Ils avaient donc rejoins Ron pour transplaner jusqu'à l'établissement de soin ou ils avaient été assez rapidement prit en charge.

« Vos blessures sont superficielles Miss. » reprit le médicomage qui venait de l'ausculter «  Vous pouvez rentrer chez vous.

Elle grimaça à l'utilisation du mot « superficiel » car la plaie la plus importante qui ornait maintenant son cœur était loin d'être superficielle, mais elle était invisible.

«  Je voudrais voir mon petit ami avant de partir. » dit elle en attachant ses cheveux «  Il à été admis en même temps que moi. Vous pourriez m'indiquer sa chambre ? »

«  Bien sur donnez moi son nom. »

«  Harry Potter. »

Elle vit le jeune médecin se figer avant de rougir.

« Je... c'est que... » balbutia t'il en fixant son parchemin

«  Il y a un problème ? » demanda t'elle en se penchant difficilement pour lacer ses chaussures

«  C'est que Mr Potter est sous surveillance étroite . » fini il par lâcher d'une voix rapide «  Je n'ai pas le droit de vous fournir des informations personnelles à son sujet. »

«  Je viens de vous dire que c'est mon petit ami. » répéta Ginny, contrariée

«  Oui mais... »

«  Et il me semble que vous étiez là quand on a été admis dans votre service. » l’interrompit t'elle. «  Vous nous avez donc vu arriver ensemble »

Elle comprenait qu'Harry ne veuille pas être dérangé et que le personnel de l’hôpital conserve ses informations confidentielles. Mais elle était certaine que sa présence serait la bienvenue. Harry avait besoin d'elle autant qu'elle avait besoin de lui. Le médicomage réfléchit durant une longue minutes en dansant d'un pied sur l'autre visiblement très mal à l'aise.

« Je vous assure que vous ne serrer pas renvoyé. » lui promit Ginny en s'approchant de lui

«  Il est chambre 403. » finit il par avouer en se grattant le crane avec sa plume

Ginny le remercia chaleureusement et quitta sa chambre. Elle traversa le couloir et trouva facilement la chambre 403 à l'aide des numéros qui flottaient au dessus de chaque porte. Elle marqua un temps d'arrêt devant la chambre de Harry, hésitant soudain à entrer. Elle savait qu'Harry était dans un sale état. Sans parler des séquelles physiques qu'il allait garder, il était psychologiquement affaibli. Elle se souvenait qu'elle l'avait rejoint la veille au soir dans le dortoir des garçons de Gryffondor et qu'elle avait juste eu le temps d'éclater en sanglot avant qu'il ne la force à boire une potion de sommeil. Elle s'était réveillée dans ses bras après une nuit dépourvue de rêves et elle n'avait pu que remarquer le regard hanté que le jeune homme arborait désormais. Mais elle n'avait pas eu le temps de lui en toucher un mots car il avaient été rapidement rattrapé par les événements.

Ginny prit une grande inspiration avant de ce décider enfin à pousser la porte. Harry était assis torse nu sur son lit tandis qu'une médicomage passait lentement sa baguette autour de son corps.

« Ginny ? » s'étonna Harry en la voyant entrer

La jeune fille fut soulagée de le voir esquisser un semblant de sourire et elle entra entièrement dans la pièce beaucoup plus confiante.

« Miss vous n’êtes pas autorisée à entrer ici. » Cracha la médicomage en la découvrant.

«  Laisser. » l’interrompit Harry en posant une main sur son bras «  C'est... c'est …..ma petite amie. »

Ginny sentit son cœur manquer un battement en entendant le jeune homme utiliser les mots «  petite amie », et c'est avec un grand sourire qu'elle fila s'asseoir sur une chaise dans un coin de la chambre.

La médicomage retourna à son examen du corps du survivant tout en lançant des regards noir à Ginny qui les soutint sans sourciller. Elle avait affronter des dizaines de mangemorts prêts à la tuer durant ces dernières vingt quatre heures ce n’était pas une médicomage en colère qui allait lui faire peur. Elle la regarda ensuite désinfecter et refermer les nombreuses plaies et coupures qui ornaient le corps de Harry et elle passa ensuite une épaisse pommade verte sur une brûlure assez importante au niveau de ses cotes.

« Ce sera tout pour aujourd'hui Mr Potter. » fini par déclarer la médicomage. «  Vous aller pouvoir renter chez vous mais il vous faut impérativement du repos. Votre système immunitaire est très affaibli »

Harry remercia la jeune femme et cette dernière sortit non sans avoir jeté un dernier regard méfiant à Ginny

«  Je crois que cette femme ne m'aime pas. » dit elle en se levant et en s'approchant du jeune homme qui avait balancé ses jambes sur un coté du lit et enfilait son t shirt.

«  Je pense que tu as raison. » répondit il d'une voix neutre

Ginny sentit au ton de sa voix qu'il plaisantait seulement pour lui faire plaisir. Elle savait qu'il avait du endurer des épreuves difficiles ces derniers mois et particulièrement la veille, et qu'il allait lui falloir du temps pour s'en remettre. Elle même venait de perdre son frère, et même si une douleur lancinante lui enserrait le cœur elle essayait de ne pas y penser pour ne pas être rongée par le chagrin.Ce n'est pas ce que Fred aurait souhaité. Elle vivait donc chaque instant au présent pour tente de se faciliter la tâche.

Elle s'avança pour venir se placer devant Harry et posa ses mains sur ses cuisses.

« Ça va toi ? » demanda t'il en caressant doucement sa joue.

Ginny se perdit alors dans le regard vert et triste du jeune homme avant de se pencher pour l'embrasser. Elle sentit qu'il refermait ses bras dans son dos pour la serrer contre lui et elle approfondit leur étreinte.

Plus rien ne comptais hormis le garçon qui la tenait dans ses bras. Ginny eut l'impression que la douleur dans son cœur s’atténuait un peu alors que les lèvres douces et chaudes du survivant caressaient les siennes. Elle leva les bras pour placer ses mains dans ses cheveux, tiraillant ses mèches rebelles quand un toussotement retenti.

Ginny tourna violemment la tête et découvrit Ron et Hermione dans l'encadrement de la porte.

« Eh bien.... Eh bien. » grogna son frère en entrant dans la chambre l'air mécontent

«  Eh bien quoi ? » riposta t'elle en sachant parfaitement ou son frère voulait en venir.

«  Rien ! » répondit Hermione en attrapant la main de Ron.

Ginny posa ses yeux sur leurs mains enlacées et un petit sourire naquit sur ses lèvres. Ce n’était pas trop tôt !

« Comment vas tu Harry ? » demanda Hermione en s’approchant de son meilleur ami.

Harry se laissa descendre doucement de son lit et s'écarta un peu de Ginny pour serrer Hermione dans ses bras. Ils avaient du vivre des choses très intenses ensemble et Ginny espérait qu'un jour il arriverait à prendre assez de recul pour se confier sur ce qui s’était passé au cours de son voyage.

« Je fais aller Hermione » répondit il en rompant leur étreinte «  Je fais aller. »

Un lourd silence s'installa alors entre les quatre amis. Ginny sut qu'ils se comprenaient tous sans qu'un mot ne fut prononcer mais il devait aller de l'avant. Lutter contre leurs démons et les fantômes des morts qu'ils avaient laisser derrière eux et se reconstruire. Après tout ils s’étaient battu pour retrouver une vie normale et libre de toute contrainte et il devait leur bonheur futur à tout ces morts qui avaient lutté a leurs cotés.

« Et maintenant qu'est ce qu'on fait ? » demanda Ron en rompant se silence pesant. «  Tu vas aller ou ? »

«  Je vais retourner au douze square grimaud. » dit il

Ginny vit Hermione grimacer. De toute évidence son amie trouvait cette idée plutôt mauvaise et elle était du même avis. Harry avait toujours détesté cet endroit qui lui rappelait avec insistance la mort de Sirius.

« C'est juste provisoire » lui assura Harry en se rapprochant de Ginny «  Je vais aller a Gringotts dans la semaine pour pouvoir m'acheter un appartement dans Londres. »

«  Bill pourras t'aider si tu veux. » lui apprit Ginny «  Retirer de l'or en cette période peut prendre du temps . »

Harry hocha la tête en signe d’acquiescement et tendit la main pour qu'elle noue ses doigts au sien ce qu'elle fit avec plaisir.

«  Tu vas retourner au terrier ? » demanda t'il en ce tournant vers Ron

«  Oui je pense que maman va avoir besoin de... enfin qu'on soit tous à la maison. » répondit il en jetant un regard triste à Ginny.

La jeune fille serra un peu plus les doigts de Harry. Oui sa mère allait avoir besoin de ses enfants auprès d'elle. Il fallait qu'ils surmonte cette perte tous ensemble.

« Et toi Hermione ? » demanda t'elle en voulant penser à autre chose qu'a la perte de son frère qui provoquait à nouveau cette brûlure au plus profond de son cœur.

«  Je vais rentrer chez mes parents pour lever le sortilège d’amnésie et tout leur expliquer. » répondit elle d'une voix brisée «  Ensuite il faudra que je me trouve un appartement. »

Elle releva alors les yeux vers ceux de Ron qui lui sourit et caressa tendrement sa joue. Ginny était heureuse que son idiot de frère se soit enfin déclarer et qu'ils aient réussi à surmonter leur caractère opposé pour enfin pouvoir être ensemble. Elle avait d'ailleurs hâte de pouvoir passer un moment entre filles avec Hermione pour qu'elle lui raconte tout les détails.

Et tandis qu'un nouveau silence s'étendait dans la pièce elle croisa le regard de Harry qui lui adressa un semblant de sourire. Après avoir eu tant de projets pour lutter contre les forces du mal ils se retrouvaient tous devant la normalité de la vie. Normalité qu'il n'avait jusque la pas connue mais à laquelle ils avaient très envie de goûter.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: March 4th, 2016 09:02 pm (UTC)

A mon avis Molly va insister pour qu'ils viennent tous au Terrier et ils n'auront pas le choix ! :p

Un beau texte pour ce moment difficile à gérer pour eux. Que faire après tout ça... Le retour à la vie normal n'est certainement pas facile.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: March 4th, 2016 09:14 pm (UTC)

Oui vraiment pas facile de vivre le retour à la normal.

2 Read Comments