?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Orgueil

February 29th, 2016 (10:10 pm)
current song: friends

Titre: Orgueil
Fandom : Harry Potter
Personnage : Ginny Weasley + James Sirius Potter + Harry Potter + OC
Rating : PG-13
Disclaimer : les personnages de HP appartiennent a JK Rowling
Nombre de mots : 2242 mots

« Donc on est d'accord » résuma Evannah en rassemblant ses parchemins devant elle «  Le joueur du mois seras Anton Serkö »

«  Oui mais cette fois ce n'est pas moi qui irai l'interviewer. » la prévint Ginny en reculant un peu sa chaise «  La dernière fois il à faillit me sauter dessus. »

« Et ton mari n'aime pas la concurrence ? » lui demanda sa patronne

«  Ce n'est pas lui le problème, c'est moi. » assura Ginny «  S'il pose encore une main sur moi il n'en ressortira pas vivant. »

La directrice de rédaction éclata de rire avant d'inscrire le nom d'Anton Serkö en grand sur son parchemin principal.

« C'est noté nous enverrons Emmet. » décida t'elle en faisant allusion a leur collègue masculin «  Il ne devrait pas se faire sauter dessus. »

Ginny sourit satisfaite et elle abordèrent ensuite le sujet principal de l’enquête du mois. « Quidditch magazine » voulait absolument faire un article sur le nouveau Comète 2000 qui devait sortir dans les mois à venir. Mais le fabricant ne voulait divulguer aucunes des nouvelles caractéristiques dont il comptait doter son nouveau modèle et il allait falloir enquêter. Ginny proposa à sa patronne d'aller voir son ancienne capitaine dans l’équipe des Harpies de Holyhead, ou elle était restée des années. Peut être que Gwenog Jones aurait des informations supplémentaires avec tout ses contact dans le monde du sport préféré des sorciers.

Elle commencèrent ensuite à aborder la question du concours photo du mois quand la porte du bureau s'ouvrit.

« Excusez moi Mrs Laury. » commença le stagiaire, le visage plus rouge que son pull «  Mais un hibou express est arrivé pour Mrs Potter. »

Ginny remarqua alors l'oiseau posé sur son épaule qui prit son envol pour venir atterrir juste devant elle. Il lui tendit majestueusement sa patte et elle s'empressa de décrocher l’enveloppe rouge qui y était attachée. Elle ouvrit fébrilement la lettre et se sentit blêmir au cours de sa lecture.

« Quelque chose ne vas pas Ginny ? » s'enquit sa patronne en posant sa main sur son avant bras

«  C'est James ! » répondit elle d'une voix blanche

«  Votre fils ainé ? »

«  Oui il est … il est a l’hôpital. » balbutia Ginny

«  Filez le retrouver je m'occupe de dresser le programme du prochain numéro. » lui expliqua Evannah en lui adressant un sourire.

Ginny la remercia avant de se lever, d'attraper son sac et de sortir de la rédaction de « Quidditch magazine ». Elle sentait une boule d’angoisse s'insinuer dans sa gorge alors qu'elle transplanait pour Sainte Mangouste.

Avant d'entrer dans l’hôpital elle prit cinq minutes pour envoyer son patronus à Harry. S'il n'était pas en mission, il viendrait peu être la soutenir. Elle franchit ensuite la baie vitrée du magasin moldu qui cachait l'entre de l’hôpital sorcier et s'installa dans la file d'attente devant le bureau de la sorcière d'accueil. Elle attrapa la lettre qu'elle avait froissé dans sa poche et la relut pour la centième fois.

«  Chère Mrs Potter,

Nous vous informons que votre fils James Sirius Potter a été admis dans notre établissement. Veuillez vous adresser à la sorcière d'accueil qui vous donneras toutes les informations nécessaires.

Amanda Stophens, Guerisseuse adjointe de l'Hopital St Mangouste pour les maladies et blessures magiques »

Ginny réprima un grognement d'angoisse. Elle savait que son fils devait être à la faculté pour la journée elle se doutait que l'accident ce soit passé dans le cadre de sa formation, mais le manque de détails de la lettre l'inquiétait. Elle ne donnait aucune information sur le degré de gravité de l'état de son fils. Connaissant le caractère impétueux de James, elle craignait le pire. Ce n'était pas la première fois qu'il était admis dans les locaux de cet hopital pour des blessures benignes souvent liée au quidditch. Mais cette fois Ginny ne pouvait que prier Merlin pour que ce ne soit pas trop grave.

« Mrs ? » l’interpella la sorcière d'accueil

Ginny toute plongée dans ses sombre pensées n'avait pas vu que la file avait disparut et que c'était son tour. Elle sursauta et s'avança vers son interlocutrice.

« Bonjour je cherche mon fils. » dit elle en tentant de contrôler sa voix qui tremblait «  James Sirius Potter, j 'ai été informée il y a peu par courrier qu'il avait été admis ici. »

« James Potter. » répéta la sorcière en cherchant dans ses registres «  Oui il est arrivé il y a une petite heure. il se trouve …..... au Rez de chaussé aux services des accidents matériel. Demandé le guérisseur Stewart, c'est le chef de ce service »

Ginny remercia chaleureusement la sorcière avant de se diriger vers la grande porte verte qu'elle lui avait indiqué. Elle ne se sentait pas vraiment soulagé mais le service des accidents matériel n'était pas le plus grave de l’hôpital. Elle traversa nombres de couloirs avant d'arriver devant un nouveau bureau.

Elle réitéra sa demande d'information sur son fils en jetant un coup d’œil inquiets à chaque brancard qui passait par la . Elle sentit sa gorge se nouée en voyant arriver une personne avec un chaudron coincé sur la tête et un sorcier avec un poireau qui lui sortait du nez. Elle se demandait vraiment dans quel état elle allait retrouver son fils.

« James Potter..  James Potter. » marmonna la vieille sorcière rabougrie en parcourant ses parchemins tandis que Ginny, exaspérée laissait jouer ses doigts sur le comptoir. « Il est chambre 009, au bout du couloir à gauche. »

Ginny se précipita dans le couloir et trouva rapidement la chambre. Elle poussa la porte en sentant son cœur cogner contre sa poitrine et entra.

Là sur le lit se trouvait son fils. Il lui adressa un sourire qui se transforma en grimace quand il voulu agiter la main. Ginny se précipita à son chevet, secrètement contente qu'il soit conscient.

« James qu'est ce que tu as encore fait ? » demanda t'elle en l'observant.

Il avait une belle bosse sur le front et un hématome se formait doucement autour mais hormis ça il avait l'air intact.

« Qui te dis que c'est de ma faute. » protesta son fils.

De toute évidence il n'avait pas perdu son sens de sa repartie ce qui signifiait qu'il n'allait pas trop mal.

«  Raconte moi. » ordonna Ginny en faisant léviter la chaise qui se trouvait dans la pièce pour s'asseoir au chevet de son fils.

Elle le vit grimacer et détourner le regard. Elle avait vu juste ! Il n'y était pas pour rien dans sa présence à l'hopital.

« James Sirius Potter !» gronda t'elle

Elle vit son fils se ratatiner et ses joues prendre une joie couleurs rouge. Il se mit a se mordiller la lèvre inférieure alors qu'elle le fusillait du regard.

« J'étais en entraînement à la fac. » commença t' il d'une petite voix «  On jouait en situation réelle et je suis tombé. »

«  Tu as perdu le contrôle de ton balais ? » s’étonna sa mère.

Elle savait que son fils était un excellent poursuiveur et qu'il volait merveilleusement bien. Il n'aurait pas chuter sans raison.

« Je...je.. » bégaya James en tentant vainement de remonter le drap jusqu'à son menton

«  James tu vas me répondre ou je te jette le sortilège de l'imperium. » rugit Ginny en sortant sa baguette de sa poche

«  Tu n'oserais pas ! » protesta James en lançant un regard inquiet à la baguette «  et puis papa serait dans l'obligation de t'arrêter. »

«  Tu me connais mal jeune homme ! » lui rapela sa mère

Ginny sentait la colère monter en elle. Si James penait tant à lui avouer la vérité c'est qu'il était loin d'être innocent.

C'est seulement en voyant des étincelles rouges sortir de la baguetet de sa mère que le jeune homme se décida à parler.

«  Bon d'accord. » abdiqua t'il «  Steven m'as fait une mauvaise passe et j'ai du faire un looping en lâchant les mains pour récupérer le souaffle. Mais je n'ai pas réussi à me redresser et je me suis …. un peu.... écrasé au sol. »

Ginny n'avait beau ne pas avoir assisté a sa chute elle n'avait aucun mal à visualiser la situation et elle grimaça en imaginant son fils heurter le sol avec violence.

«  Mais pourquoi tu n'as pas laché le souaffle pour récupérer ton manche à balais. » demanda t'elle ne comprenant toujrous pas comment son fils n'avait pas pu se stabiliser avant de toucher le sol.

«  Tu rigoles ! » objecta James en se redressant un peu dans son lit «  Pour que l'équipe adverse le recupere ?! »

Ginny comprit enfin et loin de se calmer elle sentit la colère l'envahir.

«  James ! » gronda t'elle en se levant de sa chaise «  Ton orgueil va te tuer un jour. »

Elle n'arrivait pas a croire que son fils avait preféré s'écraser et finir à l'hopital plutot que de laisser gagner l'équipe adverse. Elle savait qu'il avait un esprit de compétition un peu trop developpé mais elle n'aurait jamais cru qu'il était capable d'adopter un tel comportement.

«  Je suppose que vous êtes la mère de se jeune homme. »

Ginny se retourna vivement pour se trouver face a un sorcier assez agé portant une blouse blanche et un porte parchemin.

« Effectivement » dit elle en lui tendant la main

Elle essaya de lui sourire mais la colère qu'elle ressentait envers son fils l'en empêcha et elle se contenta de grimacer.

«  Je suis le guérisseur Stewart. » se présenta le sorcier en s’approchant du lit de James «  Et vous avez raison de lui faire la morale il aurait pu se faire très mal. »

Ginny lança un regard a son fils qui signifiait clairement «  je te l'avait bien dit. »

«  Parce que vous croyez que je n'ai pas assez mal. » protesta James en grimaçant.

«  Tu l'as mérité. » rétorqua sa mère  «  Ginny en jetant un regard noir à son fils

«  Votre mère a raison vos blessure bien que douloureuse sont superficielles. » reprit le guérisseur en consultant son porte parchemin «   Votre clavicule et votre jambe droite sont casées mais la médicomage va vous ressoudez ça en un clin d'oeil. »

«  Cassé ! » répéta Ginny abasourdie

«  Et oui une chute de plus de douze mètres selon les témoins. » repondit le Guérisseur

Ginny fusilla son fils du regard et elle eut la nette impression que James aurait souhaiter disparaître derrière ses oreillers.

« Je vous envoie la medicomage le plus rapidement possible » les informa le guérisseur avant de prendre la fuite.

De toute évidence la colère de Ginny l'avait fait fuir mais elle s'en fichait pour le moment. Elle irait le remercier plus tard pour l'instant elle avait son fils à tuer.

« Tu te rend compte que ton imbécillité aurait pu te coûter la vie ! » hurla t'elle en arpentant la pièce

«  Mais j'allais perdre le match !» s'indigna James

Ginny se retint a grande peine de ne pas hurler un tas d'insanité juste pour passer ses nerfs. Elle n’arrivait pas a comprendre comment le bon sens désertait James dès qu'il était question de quidditch. Elle expira un grand coup avant de s’asseoir doucement sur le lit et de saisir la main de son fils. Il avait le même air piteux que quand il était petit et avait fait une bêtise et elle sentit aussitôt sa colère retombée.

« Écoute moi James. » dit elle en caressant doucement sa main «  Tu es un formidable joueur de quidditch et je suis persuadé que tu feras une grande carrière, mais si tu ne prend pas soin de ton corps cette carrière ne dureras pas longtemps. »

Elle vit James baisser les yeux et hocher la tête.

« Ton corps es ton outil de travail. » reprit t'elle bien décidé a ce qu'il comprenne ce qu'elle voulait lui dire «  Si tu n'en prend pas plus soin tu n'arriveras jamais a réaliser tes rêves. »

Cette fois James redressa la tête et plongea son regard noisette dans le sien.

« Tu as comprit ce que je voulais te dire ? » demanda t'elle en caressant les cheveux en désordre de son fils.

«  Oui maman. » répondit il d'une petite voix

Elle sourit en entendant cette phrase qu'il ne cessait de répéter depuis son enfance et se pencha pour poser un baiser sur son front. La porte s'ouvrit soudain et Harry apparut tout essoufflé.

« Qu'est ce que.. il a … ça va ? » haleta t'il en se pliant en deux pour soulager son point de coté.

Ginny quitta le lit de James et s'approcha de son mari. Elle se mit sur la pointe des pied pour poser un baiser sur sa joue avant de se tourner vers son fils.

- « Ton fils aîné est un crétin. » declara t'elle en souriant «  Mais le médicomage à affirmé que l'on ne pouvait guérir ce genre de maladie. »






Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: March 2nd, 2016 01:32 pm (UTC)

il ne se blessera pas gravement en compétition... sa mère va le tuer avant ! :p
Bien amené en tout cas, et c'estmarrant de voir cet aspect la de leur vie quotidienne !

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: March 3rd, 2016 06:27 pm (UTC)

Oui il n'a pas fini d'inquieter ses parents ce James Potter.

2 Read Comments