?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

La drague dans le sang

October 24th, 2015 (09:55 pm)
current song: harry potter et la coupe de feu

Titre: La drague dans le sang
Fandom : Harry Potter
Personnage : Harry Potter - Albus Potter - Ginny Weasley - James Potter - Teddy Lupin
Rating : G
Disclaimer : les personnages de HP appartiennent a JK Rowling
Nombre de mots : 787 mots

Harry assit à même le sol dans son salon poussa un long soupir. Il s'était installé sur la table basse pour finir un rapport important.

« Papa arrête de soupirer. » grogna Albus qui était assis en face de lui

Son fils cadet faisait ses devoirs de vacances. Il allait rentrer en deuxième année à Poudlard dans quelques semaines et prenait très au sérieux son travail scolaire. Beaucoup plus que son aîné qui profitait de cette belle après midi ensoleillée pour jouer au quidditch dans le jardin avec Teddy.

« Ton fils à raison mon chéri. » lança Ginny en passant dans le salon en faisant léviter une pile de linge propre devant elle

Harry lui jeta un faux regard noir avant de replonger sa plume dans l'encre pour compléter son rapport. Il se sentit alors observer et leva les yeux. Albus le fixait en mordillant le bout de sa plume.

-  « Tu veux de l'aide pour ton devoir ? » demanda Harry en roulant son parchemin

« Non c'est un devoir de potion tu ne peux pas m'aider. » répondit Albus avec un petit sourire espiègle

« Je ne suis pas si nul. » protesta t'il , vexé

« C'est ce que tata Hermione m'a dit. » répondit Albus en rangeant lui aussi son parchemin « Je lui demanderai de l'aide demain. »

Harry acquiesça et s'adossa au canapé. Il étira ses jambes restées trop longtemps pliées et poussa cette fois un soupir de soulagement

« Je peux te poser une question papa ? » demanda Albus en s'approchant de lui

« Bien sur. » répondit Harry en reportant toute son attention sur son fils

Le petite garçon tourna la tête à gauche et à droite pour s'assurer que la pièce était vide. Mais James était dans le jardin et Lily jouait à la poupée avec Rose chez Ron et Hermione.

« Tu as eu beaucoup de petite amie à Poudlard ? » demanda Albus de but en blanc en rougissant

Sa question prit Harry au dépourvu et il dut faire un effort pour ne pas éclater de rire de peur de vexer son fils. On ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait été un bourreau des cœurs durant sa jeunesse mouvementée.

« Pourquoi cette question ? » demanda t'il

« James il à déjà des petites amie. » répondit son fils en devenant de plus en plus rouge « Mais moi les filles je ne les intéresse pas. »

Harry sourit, les inquiétudes de son fils était naturelle.

« Tu sais ton frère semble avoir un don pour parler au fille. » expliqua t'il à Albus « Mais je te rassure, moi je n’étais pas très doué avec les filles. »
« C'est vrai ? »

Albus retrouva alors son sourire

« Oui je n'ai eu qu'une petite amie à Poudlard. » se souvint Harry «  Et pas longtemps »

« Elle était jolie ? »

« Oui mais je n’arrêtais pas de la faire pleurer. »

« Pourquoi ? » demanda Albus « Tu la frappais. »

« Bien sur que non. » protesta Harry «  je n'ai jamais comprit d'ailleurs pourquoi elle pleurait. »

Harry se remémora alors sa sortie à Pré au Lard avec Cho Chang et se rappela que malgré les tentatives d’explication d'Hermione, il n'avait jamais véritablement comprit le comportement de la jeune fille.

«  Et maman ? » demanda Albus en le sortant de ses souvenirs

« Oui et moi dans tout ça ! »

Ginny était appuyé contre le chambranle de la porte les bras croisés sur la poitrine et l'air grognon. Elle avait visiblement écouté leur conversation et notamment le passage sur l'ancienne attrapeuse de Serdaigle.

Harry se leva et s'approcha doucement de sa femme pour la prendre dans ses bras. Elle se laissa faire sans pour autant cesser de lui lancer des regards noirs

« Toi tu es la plus belle chose qui me soit arrivé. » lui dit il en plongeant son regard dans ses magnifiques yeux bleus.

Ginny lui offrit alors un superbe sourire avant de l'embrasser doucement.

Il se séparent en entendant le « beerk » bruyant lancé par leur fils qui se sauva dans le jardin pour rejoindre son frère et Teddy

« C'est vrai que tu étais vraiment nul avec les fille. » lui dit alors Ginny en caressant amoureusement sa joue. «  Et c'est tant mieux ! »

Harry n'eut même pas le courage de lui jeter un regard noir. Il se contenta de la serrer dans ses bras en savourant le bonheur de vivre à ces cotés.