?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Joie, peine et souvenirs partie 2

Titre: Joie Peine et souvenirs
Fandom : Harry Potter
Personnage : les familles Weasleys et Potter au complet - Minerva Mc gonagall - luna lovegood - neville longdubat - scorpius malefoy - teddy Lupin
Rating : pg - 13
Disclaimer : les personnages de HP appartiennent a JK Rowling
Nombre de mots :

-  « Mais enfin que font ils ? » s’énerva Ronald Weasley en scrutant les rues de Pré au Lard

« Ron calme toi » grogna Hermione « Ils ne vont sûrement pas tarder. »

Elle sourit en voyant son mari bougonner et croiser ses bras sur sa poitrine. Ils étaient tout les deux arrivé à Pré au Lard pour se rendre au grand bal organisé à Poudlard. Hermione était ravie de participer à cet événement. Même si la cérémonie du Lendemain promettait de ne pas être des plus amusante. Ils avaient tous perdus des êtres chers durant ce combat et ils allaient devoir se ressasser des moments que la jeune femme faisait tout pour oublier.

De nouveau bougonnements de son mari la sortit de ses pensée. Ils attendait Harry, Ginny et James pour se rendre à l'école et ses derniers étaient en retard. Hermione jeta un coup d’œil dans la rue principale quand deux tête aux cheveux noirs ébouriffés attirèrent leur attention.

« Regarde ils sont là. » dit elle en posant une main sur le bras de Ron

« Je suis désole du retard mais Harry tardait à s'habiller. » leur dit Ginny en lançant un regard noir a son mari.

Hermione embrassa James alors que ce dernier la complimentait sur sa robe de soirée.

« Tu as laissé tes cheveux détachés cette fois ? » demanda Harry en l'embrassant sur les deux joues

« Oui. »  répondit elle « Je ne recommencerait jamais ce que j'ai fait pour le tournoi des trois sorcier. »

« Bien sur pour Viktor Krum on fait des efforts ! Mais pour moi, rien » grogna Ron

« Tu n'avais qu'a m'inviter à ce fichu bal. » répliqu'a t'elle

« Mais... je … . » marmotta t'il

Hermione posa un baiser sur les lèvres de son mari pour qu'il arrête de râler. Elle ne le changerait plus. Tout les cinq se dirigèrent vers la gare de pré au lard ou les invités ce massaient pour monter dans les diligences qui les mèneraient à Poudlard. Ils attendirent patiemment leur tour en admirant les rue du village et en discutant avec James de ses études.

Son neveu avait été admit à la faculté de sport magique dans le but de devenir jouer de quidditch professionnels. Ses parents était très fiers de leur fils et ses études lui correspondaient parfaitement mais elle espérait que Rose suivrait une voie plus classique et plus littéraire.

La queue avançait petit à petit et bientôt ils aperçurent les diligence.

« Oh ! » souffla alors Ron en fixant les véhicules.

Hermione se mit sur la pointes de pied et comprit sa stupeur. Entre les brancard des diligences se tenaient des créature qu’elle voyait pour la première fois. Ils étaient grand et noir. Leurs corps était celui de chevaux squelettiques alors que leur tête semblaient reptilienne. Mais le plus frappant étaient leurs yeux d'un blanc laiteux qui fixaient les voyageurs.

Hermione sentit une boule se former dans sa gorge. Seul ceux qui avaient vu la mort pouvait voir les sombrals. Lors de leurs année à l'école seul Harry était capable de les voir mais désormais Ron, Ginny et elle discernaient aussi les créatures. Bien sur elle était déjà montée sur un sombral lors de leur périple jusqu’au ministère de la magie qui avait eu pour conséquence la mort de Sirius Black. Mais voir les créatures lui rappelait toute les souffrances qu'ils avaient surmonté et tout ce pour quoi ils s’étaient battu.

Elle sentit Ron lui prendre la main et elle se serra un peu contre lui. Toute ces horreurs étaient derrière eux. Hermione remarqua qu'Harry aussi serrait Ginny contre elle et ils montèrent tout les cinq dans l'une des diligences.

Le trajet se fit dans le calme. Hermione, elle, songeait à sa fille. Elle était très contente de revoir ses enfants et de partager ce bal avec eux à Poudlard. Mais une tache difficile s'annonçait. Elle était au courant pour Rose et Scorpius Malefoy depuis les vacances d'été et elle était très heureuse pour sa fille. Hermione avait très bien comprit que Scorpius n’était pas Drago et elle était ravie que sa fille vive une histoire qui la rendait heureuse.

Mais ce ne serait sûrement pas le cas de Ron qui était surprotecteur envers sa fille et refusait déjà de concevoir qu'elle pouvait sortir avec un garçon. Il ne fallait absolument pas qu'il soit au courant pour Malefoy car elle savait qu'il agirait bêtement et risquait de blesser sa fille.

Mais ce soir Rose et Scorpius seraient présent et elle avait promit à sa fille de surveiller Ron et de l’empêcher de faire une bêtise. Sa tâche était ardue.

Ils arrivèrent au château et se rendirent ensemble jusqu’a la grande salle qui avait été spécialement décorée pour l'occasion. Il furent vite rejoins au bar par leur enfants et Hermione grogna lorsque Ron obligea sa fille à tourner sur elle même pour vérifier la longueur de sa robe. Il était vraiment trop protecteur et elle ne savait pas quoi faire pour l'en empêcher.

Hermione vit Ginny entraîner Harry sur la piste de danse ce qui lui donna a elle aussi l'envie de valser. Elle s'approcha de Ron qui regardait d'un œil noir Rose danser avec Albus.

« Tu me fais danser ? » demanda t'elle en lui faisant un sourire éclatant

Il la regarda comme si elle lui avait annoncer que la terre allait s’arrêter de tourner.

« Tu veux que moi je danse !? » dit il en pointant son doigt sur sa poitrine

« Oui mon chéri. J'aimerais que l'on profite de la fête tout les deux. »

Ron lui jeta un regard avant d'observer son meilleur ami qui dansait maladroitement avec sa femme. Hermione commençait a en avoir assez. Elle ne lui demandais pas de sauter d'un pont !

« Victor Krum m'as fait danser lui. » dit elle en croisant ses bras sur sa poitrine déterminée.

Elle entendit son fils éclater de rire derrière elle et Ron lui lança un regard noir. Il lui attrapa alors la main et l’entraîna sur la piste de danse. Elle se glissa dans ses bras et ils se mirent à danser doucement. Ron grommelant une série de mots ou l'on distinguait souvent le son « Krum ». Hermione elle profitait de ce moment et elle sentit peu a peu son mari se détendre.

Ils dansèrent de longues minutes ensemble avant de retourner vers le bar. Ron avait fait un gros effort et Hermione décida de le laisser tranquille. Elle s’accouda au bar et commanda une bière au beurre. Sa fille ne tarda pas à la rejoindre légèrement essoufflée.

« Albus danse bien ? » demanda Hermione avant de boire une gorgée de sa boisson

« Il ne se débrouille pas trop mal. » répondit Rose en souriant

« Tu t'amuse ma chérie ? » s’enquit t'elle en voyant une ombre passer su le visage de sa fille

Pour toute réponse Rose soupira. Elle savait qu'elle aurait mille fois préféré danser avec son petit ami plutôt qu'avec son cousin. Hermione posa son bras sur ses épaules et la serra contre elle.

« Regarde . » lui dit Rose en pointant un couple de danseur.

Sur la piste de danse James et Ginny valsait élégamment. Hermione sourit. Au moins son amie vivait le bal qu'elle n'avait jamais eu dans sa jeunesse. Quand la musique s’arrêta les deux Potter les rejoignirent.

-  « Bravo pour votre performance. » les félicita Hermione

James s'inclina devant elle. Son neveu était un vrai bout en train.

« Oulala tu as l'air malheureuse. » lança James à Rose en remarquant sa moue boudeuse «  Viens avec moi ! »

Il lui attrapa alors les deux mains et la tira de force vers le centre de la salle.

Hermione se réjouit de voir sa fille sourire. James la faisait virevolter dans tout les sens et la jeune fille semblait radieuse.

« Elle passe quand même une bonne soirée ? » demanda Ginny les joues encore rouge d'avoir danser

Hermione hocha la tête. Elle avait mis au courant son amie pour la relation de sa fille. Elle avait ressentit le besoin d'en parler à quelqu'un. Ginny était sa meilleure amie et surtout la sœur de Ron. Elle avait été ravie pour Rose et à deux Hermione espérait qu'elles arriveraient à gérer son mari.

« Heureusement que ton fils l'aide à s'amuser. » répondit Hermione en regardant les enfants danser

« En même temps ta fille bon goût. » lui dit Ginny en lui donnant un petit coup d'épaule

Elle lui montra un coin de la salle ou se trouvait Scorpius Malefoy. Il était nonchalamment appuyé contre un mur et semblait s'ennuyer.

« C'est vrai » reconnu Hermione

Elle ne pouvait nier que le jeune homme était fort séduisant avec ses cheveux blond mis long qui lui tombait négligemment sur les yeux et sa robe de soirée d'un noir de jais. Elle aurait bien aimé voir Rose avec Scorpius mais tant que son père était dans les parages s’était impossible.

James et Rose revinrent vers leur parents et Hermione tendit sa bière au beurre à sa fille pour qu'elle se désaltère

« Il y a un jeune homme qui a l'air de s'ennuyer. » murmura Hermione à l'oreille de sa fille en lui montrant Scorpius d'un regard.

Elle vit le visage de sa fille s'assombrir à nouveau. Elle avait déjà vu ce regard et elle était persuadé que Rose aimait profondément ce jeune homme. Il fallait qu'elle agisse.

« Vas le voir. » dit elle

« Mais papa ? »

« Je vais occuper ton père pendant cinq minutes » lui expliqu'a Hermione « Profite en pour rendre son sourire à ce charmant jeune homme. »

Rose posa un baiser sur la joue de sa mère et fila dans la foule. Hermione prit une grande inspiration et se dirigea vers son mari qui discutait avec Harry.

« Alors les garçons vous vous aller vous remettre de votre séance de danse ?» demanda t'elle en venant se blottir contre Ron

Harry et Ron lui lancèrent des regards noirs.

« Sache ma chère femme que c'est la dernière fois que je te fais danser. » lui dit il en l’embrassant sur la tempe

Elle lui accorda une grimace et allait répliquer quand deux personnes se joignirent à leur petit groupe

«  Mais voilà le professeur Longdubat et sa charmante épouse. » lança Harry en levant son verre de whisky pur feu.

Neville et Luna les saluèrent et Hermione ne put s’empêcher de pouffer en voyant Luna habiller d'une robe vert pale avec des feuilles véritables collées dessus.

« Ta robe est.... » commença Ron sans visiblement trouver ses mots

« Étonnante. » finit Harry à sa place en contemplant les feuilles d'un air intéressé

« Mon mari étant professeur de botanique je me devait de rester dans le thème. » répondit Luna de sa voix envoûtante

Hermione vit Neville pouffer doucement. Il étai tout à fait conscient de l'excentricité de sa femme mais en était toujours aussi amoureux.

-  « Je pourrais te parler Hermione ? » demanda Luna

Hermione grimaça, elle ne voulait pas laisser Ron seul mais il semblait en pleine discussion avec Harry et Neville. Elle suivit donc Luna quelques mètres plus loin.

« Je voulais avoir ton avis pour une chose importante. » lui dit son amie «  C'est bientôt l’anniversaire de Lily et je souhaiterais lui offrir quelques chose d'inoubliable. »

Hermione sourit intérieurement. Luna était la marraine de la fille de Harry et chaque année elle lui offrait un « cadeau inoubliable ». Le survivant avait donc du ouvrir une mini serre dans le jardin de Godric's Hollow pour accueillir la bouture de filet du diable et le géranium dentu que Lily avait reçut pour ses dix et onze ans.

«  Ton choix ce porte sur quoi cette année ? » s'enquit Hermione en tachant de garder son sérieux

«  J'aimerais beaucoup lui offrir un bébé Sombral. » répondit Luna, un sourire radieux éclairant son visage lunaire «  Elle adore Sam et je suis sure que ça lui ferait plaisir. »

Hermione réprima le fou rire qui la gagnait en imaginait son meilleur ami promener le sombral de sa fille dans les rue de son village.

« Je crois que tu devrais en parler avec Ginny avant de prendre une telle décision » dit elle en se mordant l’intérieure de la joue pour ne pas rire

Luna acquiesça d'un signe de tête et Hermione repartit vers le bar pour retrouver les garçons. Elle se stoppa net en voyant Harry et Neville toujours entrain de discuter. Ou se trouvait Ron ? Hermione se dirigea rapidement vers Ginny

« Tu as vu ton frère ? » demanda t'elle, stressée

« Non. » répondit sa belle sœur étonnée «  Tu crois que.... »

Hermione hocha la tête en sentant la panique la gagner.

« Oui, je crois que oui. » lança t'elle avant de se précipiter vers la sortie de la grande salle.

Elle espérait de toute ses forces que Ron ne retrouve pas leur fille. Elle traversa la salle en bousculant de nombreux couples qui lui jetaient des regard noir. Elle releva le bas de sa robe pour avancer plus vite. Elle avait un mauvais pressentiment.

En arrivant dans le hall d'entrée, elle se figea.

Ron était au centre de la pièce, rouge de colère, il traînait sa fille par le bras. Scorpius semblait figé d'effroi, le teint encore plus pale que d'habitude. Hermione entendit sa fille gémir de douleur alors que son père lui serrait toujours violemment le bras et Scorpius s'avança vers eux

« Je t'interdis de la toucher. » gronda Ron en se tournant vers le jeune homme qui l'avait interpellé et en brandissant sa baguette sur sa poitrine

Hermione sentit son sang bouillonner dans ses veines. Pour qui son abrutit de mari ce prenait il ? Elle sortit sa baguette de son petit sac à main en perle et lança un maléfice cuisant à Ron qui lâcha aussitôt le bras de Rose. Elle le rejoignit à grand pas et l'attrapa par le col de sa chemise pour l'obliger à la suivre. Ils passèrent devant Scorpius qui était visiblement sous le choc et devant de nombreux élèves qui les suivaient des yeux mais elle s'en fichait.

Elle n' entendait que vaguement les protestations de Ron car ses oreilles bourdonnaient et elle ne ralentit qu'en arrivant devant la porte de la salle de classe la plus proche. Elle ouvrit la porte d'un coup de pied et força son mari à y entrer.

« Elle bécotait ce Malefoy ! » gronda Ron en marchant de long en large dans la pièce « Elle pouvait choisir n'importe qui mais il a fallut que ce soit ce sale type ! ».

« TAIS TOI ! » hurla Hermione, folle de rage

Elle fut ravie de voir son mari se figer. Il se tourna vers elle le teint violacé

«  Tu es le pire des crétin. » lui dit elle, une colère sourde s'insinuant en elle en se rappelant le visage décomposé de Rose «  Tu viens de gâcher le premier bal de ta fille ! »

« Je n'en ai rien à faire elle a trahi la famille » répondit Ron d'un ton dégoûté

Hermione grogna.

« Trahi la famille !? Mais tu te rend compte de ce que tu dis ! Ta fille sors avec un garçon c'est tout »

« Elle sors avec ce Malefoy !? » s’étrangla Ron en continuant à faire les cents pas devant le tableau noir «  Depuis combien de temps ? »

« Plus d'un an » répondit Hermione sur un ton plus calme

Elle continuait à fixer Ron des yeux et croisa ses bras sur sa poitrine pour empêcher ses mains de trembler.

« un an !! » murmura Ron, douché « Mais je... ils....nous.... »

Il n'articulait plus un mot, ce contentant d'arpenter la salle de classe en bougeant les bras à intervalles réguliers. Il ne semblait pas prendre conscience du mal qu'il avait fait à Rose et de la situation dans laquelle il l'avait laissée. Il ne voyait que le fait que sa fille sortait avec un garçon rien d'autre. Hermione comptait bien lui faire ouvrir les yeux.

« Tu te rend compte qu'en se moment ta fille doit te détester » dit elle d'un ton amer

«  Je m'en fiche ! Elle se déshonore avec un Malefoy » gronda t'il

Hermione s’étouffa. Était il conscient de ce qu'il venait de dire !

«  Elle se déshonore ! » répondit elle, dégoûtée « Ta fille est amoureuse. »

« D'un monstre »

« Tu ne le connais même pas ! »

« C'est un Malefoy ! » lança Ron comme si c’était évident

« Il n'est pas son père ! »

« Je m'en fiche »

C'en était trop ! Ses propos étaient impardonnables et completement dénué de sens. Il était aveuglé par sa colère et sa rancœur envers Drago Malefoy. Il était hors de question qu'elle le laisse blesser encore une seule fois leurs fille ou mettre mal à l'aise son petit ami.

Hermione s'avança vers lui. Levant la tête pour le regarder bien en face. Elle sentait tout son corps trembler de fureur.

« Écoute moi bien Ronald ! » gronda t'elle en enfonçant son doigt la poitrine de son mari. « Tu viens de gâcher la soirée de notre fille et je pense qu'elle ne te le pardonneras jamais. Alors je d’interdit de t'approcher d'elle ce soir. Tu vas rentrer à l'Hotel et te réserver une autre chambre car il est hors de question que tu dormes dans mon lit ce soir ! Et si jamais tu pointe ta tête dans la salle de bal je te transforme en veracrasse ! J’espère que tu passeras la nuit à réfléchir à ton comportement arriéré, si tu ne veux pas perdre ta fille ! »

« Mais ! » protesta Ron dont le teint avait viré du violet au blanc bien trop rapidement

« Il n'y a pas de mais Ronald ! » murmura Hermione en sentant les larmes lui monter au yeux «  Je ne veux plus jamais que tu lèves la main sur notre fille ! »

Sur ces mots Hermione sortit de la salle de classe et claqua la porte au nez de Ron qui la suivait. Elle ne voulait plus le voir. Elle parcourut une centaine de mètres dans les couloirs du château et s'appuya contre un mur. Les larmes de rage et de tristesse qu'elle avait contenue devant Ron se mirent a couler sur ses joues. Elle l'aimait mais en ce moment c'était la colère qui primait. Il fallait qu'elle soit forte, pour sa fille. Elle essuya ses yeux d'un revers de manche, souffla un bon coup pour se calmer et partit à la recherche de Rose et de Scorpius. Elle voulait les rassurer tout les deux et surtout montrer au jeune Serpentard qu'elle l’appréciait et qu'il ne devait pas s'en faire.

O0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o

«  Attends James on fait une pause je n'en peu plus ! » souffla Lily à son frère qui l’entraînait dans une nouvelle danse.

« Tu es sure ? » demanda t'il en se déhanchant tout seul.

« Tu n'est jamais fatigué ? » s'exclama t'elle

Son frère avait danser avec sa mère, Rose, et quelques autres filles de l'école. Depuis son arrivée à la soirée il n'avait que très peu délaissé la piste de danse. Elle savait qu'il était sportif mais tout de même. Il ne se fatiguait donc jamais ?

« Tu rigoles ! » répondit James en sautillant toujours sur place comme un boxeur « Il y a plein de fille que je n'ai pas encore invité ! D'ailleurs je n'ai pas vu Victoire danser ! »

Lily vit alors son frère se précipité vers Teddy et Victoire qui étaient assis a une table attenante au bar. Elle se mit à songer que jamais Victoire n'accepterais de danser avec James. Elle était enceinte jusqu’au yeux et James était très bon danseur mais dans le genre violent. Lily allait avoir des courbatures durant des jours après ce rock endiablé avec son grand frère.

Elle se dirigea vers sa mère qui était assise à une petite table avec son père, Albus, Neville et Luna. Elle s'assit sur la chaise libre à coté de sa mère. Ginny lui sourit et lui caressa les cheveux.

« Ca va ma chérie ? » demanda t'elle en remettant l'une des longues mèches rousse de la jeune fille derrière son oreille

« Oui. » répondit Lily en se penchant pour masser sa cheville endolorie « James m'a épuisée. »

« Je ne sais pas ou ton frère à apprit a danser. » concéda Ginny « Mais il est redoutable. »

« En fait il dit à tout le monde qu'il prend des cours de quidditch a l'université des sports magiques mais je suis sure qu'il s'est orienté vers la danse et l’opéra. »

Ginny et Albus, qui les avait écouté, éclatèrent de rire et tout les trois s'amusèrent à imaginer James avec un tutu et des collants rose entrain de danser sur une scène. Ils furent interrompu dans leurs rêveries par une jolie jeune fille de Serdaigle qui vint inviter Albus à danser. Le jeune homme accepta, non sans avoir rougit fortement et suivit la fille sur la piste de danse.

« Il est toujours aussi timide avec les fille. » constata Ginny en regardant son fils danser

« Oui. » répondit Lily «  Depuis que cette peste d'Anya lui a brisé le cœur il est beaucoup moins sur de lui. »

La jeune fille vit sa mère grimacer.

-  « Et toi ma chérie pas de petit ami en vue. »

Lily jeta un regard suspicieux à sa mère.

« Tu es bien curieuse ? » répondit elle pour la faire languir un peu

« Ooh je suis ta mère tu peux tout me dire. »

« Bon d'accord. » céda Lily « Je ne sors avec personne pour l'instant mais je suis resté un peu avec Duncan Jowes, un élève Poufsouffle. »

« Il ne te convenait pas ? » demanda sa mère qui souriait à présent

« Non il était.. . » commença Lily, ne trouvant pas vraiment ses mots « Il était trop mou. »

Ginny éclata de rire et Lily l'imita. Elle savait qu'elle avait un caractère bien trempé qu'elle tenait d’ailleurs de sa mère. Mais elle ne s'en faisait pas elle trouverait le prince charmant un jour elle en était sure.

« Et toi ? A mon age tu sortais avec des garçons ? » demanda t'elle à sa mère

« Oh oui ! » répondit elle sans aucune gêne et en souriant à ce souvenir.

« Avec papa ? » s'enquit Lily étonnée

« Oh non ma chérie ton père a mis beaucoup de temps à ce décider.... »

« Et tu vas me le faire payer jusqu’à la fin de mes jours. » acheva Harry qui s’était levé pour s'approcher d'elles

« Parfaitement mon amour. » lui dit Ginny «  Tu n'avais qu'a être un peu plus réactif !! »

Lily détourna les yeux alors que ses parents s'embrassaient. Elle était heureuse de voir qu’après des années de mariage ils étaient toujours aussi amoureux. Lily espérait qu'elle aussi un jour elle trouverais le grand amour. Mais pour l'instant elle souhaitait s'amuser. Elle parcourut la foule des yeux à la recherche de ses frères. James dansait avec une jolie Blonde de Gryffondor et Albus avait glissé lentement sa main dans le bas du dos de la jeune fille de Serdaige qui était venue le tiré de sa chaise. Ses frères semblaient entre de bonnes mains. Elle cherchait Rose, sans l'apercevoir.

Elle croisa alors le regard d'un Serpentard qui la fixait. Le jeune homme était assis deux table plus loin et reluquait ses jambes découverte d'une façon très peu élégante, la bouche légèrement ouverte. Lily le reconnut immédiatement. C’était un élève de septième année qu'elle avait déjà éconduit plus d'une fois. Elle le trouvait vulgaire et beaucoup trop entreprenant. Elle se retint d'ailleurs pour ne pas lui lancer un sors lui collant la bouche pour qu'il arête de baver bêtement et préféra détourner le regard.

« Vous n'avez pas vu Ron les filles ? » demanda son père

« Non. » répondit Lily « Ca fait un moment que je ne l'ai pas vu. »

Lily croisa alors le regard de sa mère et comprit tout de suite qu'elle pensait a la même chose. Lily sauta de sa chaise pour tenter d'avoir une meilleure vue d'ensemble et de trouver Rose. Mais elle ne la voyait nulle part. Scorpius Malefoy n'ont plus d'ailleurs !

Lily plaqua une main sur sa bouche. Elle espérait de tout cœur pour sa cousine que son père ne les avait pas trouvé dans une situation compromettante.

« Je vais essayer de le trouver. » lit alors Harry qui n’était au courant de rien.

« Je viens avec toi papa. » lança Lily en lui attrapant la main

Harry lui sourit, heureux de cette marque d'affection et tout deux se dirigèrent vers la sortie de la grande salle.

Le grand hall d'entrée du château est occupé par de nombreux couple qui s'étaient éclipsé pour un moment d'intimité. Plusieurs personnes levèrent la tête en les apercevant mais Lily en avait l'habitude. Son père restait un sorcier célèbre et elle en était fier.

« Je crois qu'on à dérangé les amoureux. » dit Harry en se penchant à l'oreille de sa fille

Lily lui répondit d'un clin d’œil avant de se détourner. Il n'y avait toujours aucune trace ni d'Hermione, ni de Rose et encore moins de son oncle Ron. Soudain une chevelure blonde attira son attention. C'était Scorpius. Il était assis sur l'escalier et entourait une jeune fille de ses bras. Lily fut soulagée en constatant que la jeune fille était sa cousine. Elle s'approcha suivit de son père et se rendit compte que Rose pleurait.

Lily se mit à courir pour les rejoindre.

-  « Je n'arrive pas à la calmer. » souffla Scorpius qui semblait paniqué

-  « Que c'est il passé ? » demanda Lily en attrapant la main de sa cousine qui était secouée de violent sanglots

-  « Mr Weasley. » répondit simplement le Serpentard faisant redoublé les pleurs de Rose

Lily plaqua sa main sur sa bouche. Elle comprenait que Rose soit bouleversé, Ron pouvait être explosif. Harry les rejoint et attrapa Rose dans ses bras en la forçant à se relever. Aussitôt la jeune fille se blotti contre le torse de son parrain. Harry passa une main sous ses jambes et la souleva avec aisance. Il se dirigea vers l'infirmerie, poussa la grande porte de chêne et assis sa filleule sur le lit le plus proche. La salle était vide, Mme Pomfresh comme le reste de l'équipe enseignante profitait de la soirée.

Lily avait posé son bras sur celui de Scorpius et tout les deux avait suivit Harry.

« Qui êtes vous ? » demanda Harry en se tournant vers le jeune homme blond

Il avait un air sévère que Lily ne lui avait jamais vu.

« Scorpius Malefoy. » répondit il

« Qu'avez vous fait à Rose ? » gronda Harry en sortant sa baguette de sa poche

Lily leva les yeux au ciel avant d'intervenir

« Papa arrête. » dit elle en s'interposant entre son père et Scorpius « C'est le petit ami de Rose. »

« Le petit ami de Rose ? » répéta bêtement son père.

Lily expliqua alors à son père dans les grandes lignes la relation entre sa cousine et le Serpentard. Harry se mit à sourire jusqu’à ce que Scorpius termine l'histoire en leur racontant l'explosion de colère de Ron . Ce qui expliquait l’état de la jeune fille.

Rose avait cesser de pleurer mais elle s’était recroquevillée sur son lit et son teint n’avait jamais été aussi pâle. Lily s'assit à ces coté et se nicha contre sa cousine en prenant soin de s’installer de manière à se que sa robe courte cache sa pudeur. Qu'elle idée elle avait eu de s’habiller de cette manière songea t'elle en ramenant ses jambes vers elle.

« Ou es Ron ? » demanda Harry en se tournant vers Scorpius

Ce dernier allait répondre quand la porte de l'infirmerie s'ouvrit avec fracas sur Hermione. Cette dernière était toujours rouge de colère et s’approcha de sa fille à grand pas.

Lily vit son père aller à la rencontre se son amie.

« Ton abruti de meilleur ami est dans la première salle vide au fond du couloir. » dit elle alors qu'il la serrait dans ses bras «  Et rappelles lui bien qu'il n'a pas le droit de s'approcher de sa fille ! »

Lily vit son père hocher la tête et sortir de l'infirmerie sûrement pour rejoindre Ron. Hermione quand a elle s'approcha de sa fille et Lily descendit du lit pour lui laisser la place. Mais sa tante s'arrêta d'abord devant Scorpius.

« Je suis désolée. » dit elle en fixant le Serpentard

« Mrs Weasley vous n'avez pas à vous excuser. » répondit Scorpius, ses joues pâles rougissant

« Appelle moi Hermione. » lui dit sa tante avant de rejoindre sa fille sur le lit

Elle s'installa sur le matelas et caressa doucement les longs cheveux châtain de Rose en lui murmurant des paroles apaisantes

« Viens on va chercher un pichet de jus de citrouille. » proposa Lily à Scorpius

Ce dernier acquiesça d'un signe de tête et la suivit. Rose et sa mère avait besoin d'un peu d'intimité et Lily se dit qu'elle allait en profiter pour essayer de connaître un peu mieux Scorpius et de lui expliquer le fonctionnement un peu étrange de son oncle.

O0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o

Harry se retourna doucement sur le lit mais le matelas émit un long grincement aigu qui l'horripila aussitôt. Il venait de se réveiller dans la chambre d’hôtel qu'il avait loué à Pré au lard. Il songea alors que s'il s'y était prit à l'avance, il aurait pu réserver une chambre dans un hôtel autre que la tête de sanglier. Abelford avait beau avoir fait le ménage la chambre n’était pas d'un grand standing. Cependant il avait sûrement passé une meilleur nuit que son meilleur ami.

Harry avait passé la nuit blotti contre sa femme alors que Ron avait été obligé de demandé à Abelford une chambre à la dernière minute car il n'avait pas réussi, malgré ses protestations, à faire changer Hermione d'avis. Harry ne savait pas vraiment quoi penser de cette histoire. Il comprenait Ron car lui aussi avait une fille et il n’était pas pressé de la voir vivre une relation avec un jeune homme. Même s'il n’était pas dupe. Lily était séduisante et elle devait faire tourner de nombreuses tête à Poudlard. Cependant il avait dépassé les bornes. Certes Harry n'avait pas côtoyer beaucoup ce Scorpius Malefoy mais il lui avait semblé être un garçon gentil et surtout il semblait tenir beaucoup à Rose. Il avait passé la soirée avec la famille Potter en essayant de faire sourire la jeune fille. Cette dernière avait finalement consenti à sourire et à aller danser avec lui sous le regard attendri d'Hermione, Ginny et Lily.

Harry avait un peu discuter avec Ron et ce dernier maintenait que Scorpius était un sorcier baignant dans la magie noire et qu'il ne pouvait en être autrement car c’était le fils de Drago Malefoy. Harry lui avait soutenu que pour sa part il avait trouvé le jeune Serpentard plutôt sympathique. Ron c’était donc énervé sur lui en grognant qu'il était toujours du coté d’Hermione. Il avait donc quitté la fête et rejoints le village sans un mots.

Harry se tourna de nouveau sur le matelas qui couina de plus belle provoquant les grognements de protestations de Ginny. Le jeune homme grimaça et en profita pour coller son corps tout contre celui de sa femme. Il l'enlaça et la serra tout contre lui. Il écarta ses longues mèches rousses pour l'embrasser dans le cou et sentit Ginny se mettre à rire doucement

« Tu es bien matinal. » dit elle en se tournant vers lui pour l'embrasser doucement.

« Comment voudrais tu que je dorme alors que j'ai une si belle femme dans mon lit. » répondit il en posant un baiser sur son nez

Sa femme lui offrit un magnifique sourire et l'embrassa de plus belle. Ils furent dérangé dans leur étreinte par le réveil miteux de la table de nuit qui se mit à sonner. Il était dix heures et demi et la cérémonie qui avait lieu au château commençait à midi.

« Je vais aller prendre ma douche. » décida Harry en s'écartant à contre cœur

Il se leva et quitta le lit, laissant à regret sa femme dans la chaleur des draps. Il se dirigea vers la toute petite salle de bain attenante à leur chambre, se déshabilla en essayant de ne pas imaginer des cafard sur le carrelage et se glissa dans la douche. Il fut ravi d'y trouver de l'eau chaude et savoura le contact de l'eau sur sa peau.

Il pensait à la cérémonie qui allait avoir lieu à Poudlard et ne savait pas trop quoi en penser. Il était certes content que l'on rende hommage aux personnes qui avaient donnés leur vie dans cette guerre et qui avaient lutté pour la victoire de leurs idées. Il était fier que ses enfants y participent et soient au courant de la situation difficile que ses amis et lui avaient vécu. Mais ces célébration allaient lui rappeler un tas de mauvais souvenirs qu'il s'efforçaient d'oublier et allait de nouveau le remettre au premier plan, puisque son rôle avait été, il ne pouvait le nier, plus que crucial dans cette guerre. Tout à ces pensée, il sursauta en entendant la porte de la douche s'ouvrir. Ginny le rejoints et vint se blottir contre lui sous l'eau chaude.

« Tu ne croyais quand même pas que j'allais te laisser prendre ta douche tout seul. » dit elle avant de l'embrasser

Harry soupira de bien être et oublia la cérémonie et tout ce qui n’était pas sa femme et son corps magnifique.

« Tu as l'air crevé tonton. » lança James à Ron alors qu'ils marchaient tranquillement sur le chemin menant du village jusqu'à Poudlard «  Tu as mal dormi ? »

Harry lança un regard noir à son aîné. Ce dernier lui fit un clin d’œil. Son fils avait vraiment l'art de remuer le couteau dans la plaie. Il jeta un œil à Ron qui marchait a coté d’Hermione. Son amie avait une attitude raide qui montrait qu'elle était toujours en colère. Elle n'avait pas adressé la parole à son mari et se contentait de lui jeter de temps à autre des regard furieux. Harry ne se faisait pas de soucis pour eux, ils avaient connu d'autres disputes et ne tarderais pas à se réconcilier lorsque Ron aurait reprit ses esprits et une attitude convenable.

Ils se contenta de marcher mains dans la main avec Ginny en écoutant les blagues et récits idiots de son fils aîné. Lorsqu'il arrivèrent à Poudlard il pénétrèrent dans le hall puis dans la grande salle qui avait complètement changé d'ambiance. Au lieu des petites tables rondes et de la piste de danse se trouvaient des centaines de chaises et au fond de la salle se dressait une estrade.

En voyant cette scène Harry se figea. Il sentit le stress monter et au plus il reflechissait au plus il sentait que sa présence à cette cérémonie était une mauvaise idée. Il allait se retrouver en face des familles des victimes, alors que lui était encore vivant et il ne saurait pas comment réagir. Il sentit la main de Ginny serré la sienne un peu plus fort.

« Çà va bien ce passer mon cœur. » dit elle en posant un baiser sur sa joue.

Elle avait du sentir sa tension. Il lui offrit un maigre sourire en guise de réponse et se laissa conduire vers les places du premier rang ou se trouvait déjà Molly et Arthur Weasley. Il embrassa ses beaux parents et s'assit entre Ginny et James

« J'espère que Lily aura une jupe un peu moins courte aujourd'hui. » glissa t'il à James pour tenter d’alléger l'ambiance.

« Moi aussi. » répondit son fils en grimaçant. « J'ai déjà failli casser la figure à deux gros lourd qui ont passé la soirée d'hier à la reluquer. »

Harry sourit devant la véhémence de son aîné pour défendre sa sœur. Il était ravi, lui qui avait été fils unique, que ses trois enfants s'entendent à merveille et prennent soin les uns des autres.

« Coucou. » lança alors Lily en s'approchant de la famille Weasley qui était presque au complet.

Harry regarda sa fille embrasser chaleureusement ses grands parents. Elle portait l'uniforme de l’école. Sa jupe lui arrivait tout juste au dessus du genou et il lança un regard soulagé a James.

« J'ai vérifié que sa jupe n’était pas trop courte moi aussi. » dit soudains Albus en arrivant derrière eux.

Harry retrouva vraiment le sourire en voyant ses deux fils se taper dans les mains en signe de victoire.

« Alors Ab ? » demanda James avec un sourire en coin « Cette jeune fille de Serdaigle c'est dans la poche ? »

Harry vit son fils rougir légèrement devant l'inquisition de son frère

« On peu dire que ça ne s'est pas trop mal passé. » répondit Albus en fuyant le regard de son aîné

« Tu l'as amenée dans la salle sur demande ? » insista James en lui donnant un coup de coude

« James. » grogna Harry

Son fils était impossible.

« Ben quoi ! » s’exclama se dernier en affichant son plus bel air innocent « Moi si vous voulez savoir j'ai prit contact avec une multitudes de filles plutôt intéressée. »

« Mais on ne veux pas savoir. » lancèrent Albus et Harry d'une seule voix avant d'éclater de rire.

« De quoi vous parler ? » demanda Lily en s'approchant.

Elle vint se blottir contre son père qui posa une main sur son épaule.

« De tes tenues vestimentaires indécentes. » répondit James

Il était heureux de voir ses trois enfants à ses cotés. C’était pour eux qu'il s’était battu pour qu'ils aient un avenir et qu'il puisse vivre dans un monde en paix. Voir leurs chamailleries et leurs éclats de rire était le plus beau des cadeau. Et s'est grâce a eux qu'il allait surmonter cette cérémonie difficile.

O0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o

Hugo Weasley patientait dans la file des élèves de Poudlard qui s’étendait à coté de l'estrade. Il était tendu et chercha sa famille des yeux. Ils étaient tous là assis au premier et deuxième rangs. Il y avait ses grand parents, ses oncles et ses tantes ainsi que Teddy. Ce dernier avait le visage fermé ce qui ne lui était guerre familier. Il vit Victoire se pencher vers lui et l'embrasser tendrement sur la joue avant de poser ses mains sur son ventre joliment rebondit. Il vit aussi le regard triste de sa grand mère et il sentit son cœur se serrer.

Le bal de la veille avait été mouvementé. Il avait beau ne pas aimer Scorpius Malefoy il n'avait pas cautionné les faits et gestes de son père. Il était très attaché à sa grande sœur et elle était sortie de ce conflit blessée par l'attitude de leur père. Il se pencha un peu en avant dans la file et aperçut sa sœur qui tenait la main de Scorpius. Elle avait la tête basse et l'air abattu. Après tout ce qu'ils s’apprêtaient à faire n'avait rien de joyeux.

Plutôt que de faire un long discours qui sonnerait creux, la directrice de l'école avait décidé que chaque élèves de l’école défilerait sur l'estrade et citerait haut et fort le nom d'une personne décédée lors de la grande bataille de Poudlard. Hugo avait approuvé l'idée tout de suite, mais ils avaient du tirer au sort le nom de la personne et il avait vite déchanté lorsqu'il avait découvert « Fred Weasley » sur son petit bout de parchemin. Il avait fallut que ça tombe sur lui. Il y avait des centaines de morts et il avait tiré le nom de son oncle.

Il n'avait vraiment aucune envie de monter sur cette estrade et d'annoncer le nom de son défunt oncle devant toute sa famille. Mais c’était comme ça il n'avait pas le choix. Il en avait parlé avec Minerva Mc Gonagall mais celle ci avait refusé qu'il échange avec un autre élève. Elle lui avait jeté un regard quelque peu embué et lui avait dit que son oncle aurait été fièrede le connaître et qu'il l'honore de cette manière.

La cérémonie commença et il écouta seulement d'une oreille le discours de sa directrice. Ses oreilles bourdonnaient et il n’arrivait à distinguer que quelques mots comme « Courage » « Sacrifice » et « Honneur. ». Ces mots pleins de sens semblaient aujourd'hui creux. La file d'élève commença alors à défiler et Hugo sentit sa gorge se nouer. Les noms s’enchaînaient.

« Colin Crivey. »

Hugo savait que ses parents l'avait fréquenté durant leurs année d'études et il vit le visage de son oncle Harry se fermer et sa tante Ginny poser sa main sur son genou. Il y avait des noms qui lui étaient connu et d'autre beaucoup moins. Il serra les poings lorsqu'un élève de Poufsouffle lança haut et fort le nom de « Remus Lupin » suivit par une jeune fille de Serdaigle qui murmura celui de « Nymphadora Tonks. ». Il vit alors des larmes couler sur les joues de Victoire alors que Teddy enfouissait son visage dans ses mains.

Hugo ne pouvait s’empêcher de se dire que ce serait par sa faute que les visage des membres de sa nombreuse famille allaient se décomposer. Il ne voulait pas être à l'origine de cette souffrance mais il n'avait pas le choix. La file avançait rapidement et bientôt il ne resta plus que deux élèves devant lui. Il se sentait trembler, ne contrôlant plus vraiment son corps. Il avait la nausée et sentait son cœur battre fort dans sa poitrine. Il jeta alors un regard à sa mère qu'il avait mis au courant. Cette dernière avait les traits tirés car elle n’avait pas dû beaucoup dormir la nuit précédente. Mais elle lui adressa un regard appuyé et un sourire confiant.

Hugo sentit la pression se relâcher. Il n'avait pas à avoir honte. Il devait être fière de rendre hommage à son oncle. A celui qui avait donné sa vie pour changer les choses et qui avait lutté durant des années pour que lui et ses cousins aient droit à une vie calme et sans souffrance.

C'est donc d'un pas décidé qu'il monta sur l'estrade et s'approcha du micro. Il adressa un sourire à son oncle Harry avant d'annoncer haut et fort.

- « Fred Weasley ! »