?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

S'échapper

May 31st, 2018 (08:03 pm)

Titre: S'échapper
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Laärki - Maelrhys
Rating : R
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1061 mots

Ce fut le bruit grinçant de la porte qui réveilla une nouvelle fois Teagan. Depuis qu'elle était enfermée dans les cachots elle ne dormait jamais vraiment. Son corps et son esprit souffraient de cette privation de sommeil. Elle se laissait parfois emporter par la fatigue mais bien souvent ses geôliers s'amusaient à frapper les grilles pour la réveiller. Elle avait rapidement comprit que cela faisait parties des tortures physiques qu'ils avaient le droit d’employer vu qu'elle ne laissait pas de traces visibles. Son statut de Princesse la protégeait assez pour qu'il ne la touche pas et ils n'osaient d'ailleurs pas entrer. La cage n'avait pas été ouverte depuis qu'on l'y avait enfermée. Les maigres repas et les boissons qu'on leur accordait à elle et Maelrhys étaient glissées aux travers des barreaux. La faim, la soif et la fatigue commençaient à avoir raison de son organisme et Teagan sentait bien que ces privations la rendait encore plus instable.

- Que faites vous ici ? s'enquit l'un des soldats vêtus de cuirs blancs qui gardait les lieux.
- Je suis venu m'enquérir de votre santé.

Teagan se redressa en sursaut en reconnaissant cette voix quelques peux chevrotantes qu'elle avait entendue depuis son enfance. Le Laärki n'avait pas quitté le château. Elle aurait eut du mal à croire que cette homme qui l'avait vu naître puisse trahir sa famille et ce mettre au service de traître mais un homme pour sauver sa propre vie était capable des pires trahisons.

- S'enquérir de notre santé ? répéta le second garde avec étonnement.

Teagan se décala silencieusement sur le coté dans l'espoir d'apercevoir ses geôliers et le vieil homme.

- Oui, les nuits sont de plus en plus froides, répondit le Laärki. Et les températures basses entraînent le sommeil. La Reine m'a prié de vous préparer une petite décoction qui vous maintiendra au chaud et vous permettra de vaincre la fatigue.

Teagan tiqua. Tout dans ce mensonge était parfait. L'intonation, la prévenance dans sa voix et surtout les informations pratique sur les bienfaits de cette décoction. Une seule chose prouvait à Teagan que le sage tentait de duper les soldats : jamais Bédélia Peràn n'aurait envoyée le Laärki prendre soins de ses sous-fifres.

- Qu'elle prévenance ! s'exclama le plus jeune des gardes en attrapant l'un des bols fumants que tenait le Laärki

Il posa sa lance contre la paroi de pierre et porta le bol à ses lèvres très vite imité par son comparse.
Ils burent le liquide fumant à long trait savourant visiblement la chaleur que la boisson leur apportait.

- Le goût n'est pas des plus agréable, grommela le second soldat en rendant le récipient au Laärki.
- Mais cette chaleur est particulièrement agréable, soutint le second en l'imitant. Cependant je me sens un peu vaseux.
- C'est l'effet indésirable de cette plante, les rassura le Laärki alors que le soldat s'essuyait vulgairement la bouche avec sa manche. Vous allez voir dans quelques instant vous serez revigoré.

Mais ce ne fut pas l'effet produit. Le second garde ce mit à chanceler et lâcha son arme alors que le premier se pliait en deux en tentant de vomir. Mais il était déjà trop tard et les deux geôliers s'écroulèrent dans un fracas de métal qui aurait pu réveiller tout le château.

Teagan bondi sur ses pieds et se précipita vers Maelrhys qui dormait profondément dans le coin opposé de la cellule.

- Maelrhys debout ! grogna-t-elle en la secouant sans ménagement. Réveilles-toi !
- Princesse.

Teagan se retourna alors que le Laärki se trouvait désormais devant la grille. Jamais elle n'aurait cru être aussi ravie de retrouver ses traits burinés et ses yeux clairs et fatigués. Le vieil homme tenait un trousseau de clé dans les mains qu'il venait de toute évidence de dérober aux gardes endormis.

- Sont-ils morts ? s'enquit Maelrhys en plaquant une mains devant sa bouche.
- Juste profondément endormi, répondit le Laärki. Je vais vous ouvrir.

Le vieil homme secoua le trousseau qui comprenait un nombre bien trop grand de clés et en inséra une première dans la serrure.

- Il vous faut fuir Majesté, bredouilla-t-il alors que la grille refusait de s’ouvrir.
- Il y a un souterrain dans les cuisines, s'empressa de préciser Teagan. Si on peut l'atteindre nous seront sauvés.

La Princesse sentait son cœur tambouriner dans sa poitrine. Elle se voyait déjà emprunter le souterrain qu'elle connaissait par cœur, elle imaginait les arbres de la forets qui lui offriraient un abri tandis qu'elle prendrait la route pour le Nord.

- Teagan, écoutez moi, grommela le vieil homme visiblement essoufflé en prenant une seconde pour la regarder dans les yeux. Il vous faut retrouver votre père. Il doit être prévenu. Laissez le château, laissez nous et courrez.

Teagan hocha la tête alors que son rythme cardiaque s'emballait. Elle sentait l’adrénaline pulser dans ses veines et ses membres fourmillaient, pressés de passer à l'action. Cependant le Laärki était un vieil homme. Ses gestes étaient devenu malhabile avec l'age et le stress ne lui réussissait pas car il tremblait tellement que les clés cliquetaient dans ses mains.

- Vous devriez venir avec moi, lâcha soudain Teagan en comprenant que le sage comptait rester dans ces murs. S'ils apprennent que c'est vous qui m'avez libéré...
- Chut Princesse, l'interrompit le Laärki en cessant une seconde de s'acharner maladroitement sur la serrure. Je suis au service de la famille Mézérhían depuis trois générations. Mon devoir est de vous protéger.

Teagan se contenta de hocher brièvement la tête. Son cœur débordait de reconnaissance envers cet homme qu'elle avait longtemps maudit.

- Vous devrez vous équiper, haleta-t-il en tentant d’introduire une autre clé dans la serrure, de toute évidence pressé de lui délivrer le plus de conseils possible. Le froid est dévastateur il vous tueras plus sûrement que...

Teagan entendit le cliquetis de la serrure au moment ou une giclée de sang l'atteignait au visage. Elle releva les yeux pour croiser le regard clair et écarquillé du Laärki et c'est seulement quand Maelrhys poussa un cri strident qu'elle remarqua l'épée qui traversait le thorax de l'homme sage.

- Tu n'aurais pas du trahir ta Reine, gronda le chevalier dont Teagan avait cassé le nez.

Un hurlement déchira la gorge de la Princesse alors que le Laärki, le regard désormais sans vie, s’effondrait sur la grille sa main effleurant la sienne au passage.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: June 7th, 2018 07:09 pm (UTC)

Une situation de plus en plus difficile pour Teagan. Elle apprend à la dure la réalité des choses, et ça, ça va pas être facile...

1 Read Comments