?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Fissurer l'indifférence

May 4th, 2018 (10:57 pm)
current song: the big bang theory

Titre: Fissurer l'indifférence
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Bearach - maelrhys
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1693 mots

Teagan redressa instinctivement la tête en entendant la porte menant aux cachots grincer. Elle tourna la tête dans un mouvement particulièrement douloureux vu la raideur de sa nuque mais l'ensemble de son corps était déjà en alerte. Elle vit Maelrhys se rapprocher d'elle, le visage figé par la peur.

- Veuillez nous laissez ! ordonna la voix qu'elle reconnu facilement.
- Toutes mes excuses mon Seigneur, répondit l'un des chevalier qui gardait leur cachot. La Reine nous à formellement interdit de quitter la pièce.
- Je vous ai ordonné de sortir !

Maelrhys lâcha un hoquet de surprise alors que Teagan elle même fut étonnée en entendant la voix de Bearach claquer dans l'air. Jamais elle n'avait entendu le jeune homme s'exprimer de telle manière.

- Bien mon Prince, répondit finalement le chevalier en s'inclinant bien bas. Nous resterons derrière la porte au cas ou..

Cette fois Teagan ne put retenir un éclat de rire amer alors que la porte se refermait en grinçant sur les deux soldats. Bearach s’avança d'un pas mesuré pour venir se poster derrière la grille.

- Mon Prince, répéta Teagan sa voix emplie de dédain. Voilà un titre qui doit te plaire. Si-ce n'est que ça tu peux le garder je n'en ai jamais voulu.
- Princesse ! s’exclama aussitôt Maelrhys horrifiée qu'elle puisse tenir de tels propos.

Teagan se redressa péniblement et la douleur dans son épaule se réveilla. Elle avait arrachée une bande de tissus dans le bas du jupon de sa robe qu'elle avait soigneusement nouée autour de son cou pour y faire reposer son bras. Ainsi immobilisée son épaule se réparait doucement mais le fait de dormir à même le sol ne rendait pas la situation confortable.

- Voyons Maelrhys, ricana Teagan, bien décidée à s'exprimer clairement. Je penses qu'on peut jouer franc jeu dans notre situation. De toute manière je n'ai jamais vraiment cacher que j’abhorrais ce titre.

Elle avait également détester Bearach Peràn depuis son arrivée au château. Bien que ses raisons soient un peu floues dans un premier temps elle avait sentit qu'il n'était pas digne de confiance. Son attitude effacée semblait cacher quelque chose et elle avait eut raison. Elle se mordait juste les doigts de ne pas avoir réussi à en convaincre ses proches et de réaliser qu'elle avait vu juste alors qu'il était trop tard.

Le Seigneur ne se montra pas déstabilisé par ses railleries et s’avança d'un pas, les mains derrière le dos. Il était richement vêtu. Ses chausses noires étaient rehaussée par ce qui semblait être une broigne en velours côtelée d' un blanc limpide. Le tout était agrémenté de broderies aviaires d'un doré profond. Teagan se mordit la langue pour ne pas laisser éclater sa colère. Depuis le début la Reine arborait fièrement les couleurs de sa Maison dans ses tenue. Elle aurait du voir, elle aurait du comprendre que ça signifiait tout simplement que son allégeance n'allait pas à la maison Mézérhían.

- Comment vous sentez vous ? demanda-t-il de cette voix neutre qui l'avait toujours caractérisé.

Teagan lui adressa un regard mauvais. Soit il était idiot soit il était la pour se moquer d'elle.

- A merveille, railla-telle, incapable de ne pas se montrer sarcastique dans une telle situation. Le luxe de ces cachots m'éblouit de jours en jours.

A dire vrai elle ne savait pas exactement depuis combien de temps elle et Maelrhys étaient enfermées. Elle avait perdu toute notion du temps et seule sa soif et la fatigue alternée avec ses accès de colère lui permettait de voir le temps passer. Elle soupçonnait également les gardes de leur amener les repas à différents moments de la journée pour leurs faire perdre leurs repères.

Mais Bearach l'ignora se tournant légèrement vers la gauche pour fixer une autre autre personne.

- Maelrhys ? s'enquit il doucement.

Cette fois Teagan vit rouge. Elle se redressa vivement, incapable de trouver véritablement la force de se lever.

- NE LUI ADRESSE PAS LA PAROLE ! cria-t-elle en sentant néanmoins sa suivante poser une main apaisante sur son avant bras. Si elle se trouve dans cette situation c'est de la faute de ta famille. Vous auriez pu la laisser en dehors de tout cela.

Bearach ne réagit pas un instant à sa colère. Son visage pâle conservait ce masque d’innocence qu'elle n'avait jamais vu tomber.

- C'est faux, la contredit-t-il de sa voix calme. Elle serait morte en tentant de te libérer.

Cette fois Teagan eut l'impression de lire un éclat de peine dans le regard mordoré du jeune homme. Elle lâcha un nouveau rire amer avant de reprendre.

- Oh mais serais-ce le vrai visage de Bearach Peràn, railla-t-elle. Ou encore un mensonge dissimulé derrière une personnalité effacée.

Cette fois ces mots firent mouche car le Seigneur se redressa vivement. Son regard doré se tourna vers elle et elle y lut une certaine frustration.

- Je...
- Que fais tu ici ? cracha-t-elle ne souhaitant pas entendre ce qu'il avait à dire pour justifier son attitude. Tu viens te régaler du spectacle ?

Cela devait être tellement satisfaisant pour lui de les voir ainsi. Teagan n'avait jamais été aussi sale, La robe qu'elle avait enfilée pour voir partir les « déserteurs » étaient déchirée à de multiples endroits, révélant sur sa peau pâle les hématomes que lui avait fait les soldats en la menant dans les cachots. Elle avait froid, elle avait faim et s'était sûrement encore amaigrie. Ses cheveux d'ordinaire soyeux était gras à cause de l'humidité des lieux et tombaient tristement sur ses épaules. Elle ne devait plus rien avoir avec la jeune femme forte qu'elle voulait être.

- Je suis simplement venu apprendre à Maelrhys que son père n'est plus au château, répondit Bearach, ses mains toujours soigneusement croisée derrière son dos.

Teagan se figea et pour le première fois elle quitta son ennemi des yeux. Elle pu lire un mélange de joie et d'anxiété dans le regard de son amie alors qu'elle même sentait son propre cœur se serrer.

- Il s'est enfui avec plusieurs membres du personnels, continua le Seigneur. J'ai lancé les gardes derrière une fausse piste pour leur donner une chance. Je....
- TAIS TOI ! hurla Teagan folle de rage en serrant les dents sous les élancements de son épaule.

Il n’avait aucun droit de laisser croire à Maelrhys que son père s'en sortirait. Il n'avait pas le droit de torturer ainsi son amie. Elle ne le laisserait pas faire.

- Maelrhys n'écoute aucunes des paroles perverses sortant de sa bouche ! grogna-t-elle en adressant à Bearach un regard de dégoût. Il veut se donner un rôle important mais tout ce qui émane de lui n'est que mensonge.

Cette fois encore elle cru lire un éclat de douleur dans le regard étrange du fils de la Reine, cependant ce fut trop bref pour qu'elle en soit certaine. Il laissa néanmoins échapper un soupir .

- C'est ce que tu crois ? demanda-t-il avec douceur.

Teagan émit un reniflement de dédain. Il semblait blessé qu'elle ne le porte pas dans son cœur pourtant comment pourrait il en être autrement ?

- Ce que je crois c'est que tu as trahis le Royaume et comploté contre ton Roi, dit elle en se laissant retomber le dos contre le mur. Que ta mère s'est alliée au plus grand monstre de l'Histoire et qu'il va mettre nos terres à feu et à sang pour le seul plaisir de tuer.

Elle vit la joue de Bearach tressaillir alors qu'elle soutenait son regard. Il semblait lutter contre lui même pour ne pas perdre son masque d'indifférence et Teagan souhaitait plus que tout qu'il l’ache prise.

- Je t'ai aidé, grommela-t-il le dents serrées. Je..
- Tu m'as aidée ?! s’étrangla Teagan. Je suis dans un cachot. Tu vas me livrer à Torged Manahàxar comme un animal que l'on mène à l’abatage pour le simple plaisir de voir s’éteindre le sang de ma famille.
- J'AI SAUVE L'HOMME QUE TU AIMES !

Cette fois il avait perdu pied. Jamais Teagan ne l'avait entendu élever la voix, il avait même fait un pas, attrapant la grille de sa main droite. La colère, étrange, se reflétait dans ses traits et ses yeux mordoré brillaient d'une lueur qu'elle ne leur avait jamais vu. Teagan elle ne répondit pas. Se contentant de soutenir le regard de son adversaire.

- Crois tu que ma mère n'as pas cru reconnaître dans la sauvagerie de ce chasseur l'homme qui t'avais apprit à te battre ? reprit le jeune Seigneur avec hargne. Pourquoi penses tu qu'elle t'aie envoyée le voir dans les écuries ? Si je n'avais pas cacher ta réaction, si je ne t'avais pas couverte tu aurais assister à sa mort. C'est grâce à MOI qu'il à eut une chance de vivre.

Teagan ne répondit toujours pas. Elle se sentait nauséeuse rien qu'en sachant qu'il avait raison. Que sans lui elle aurait vu Maeron mourir, que pour une raison qu'elle n’expliquait pas il les avait aidé. Cependant les choses allaient bien plus loin maintenant. Il n'y avait pas que la vie de son amant qui était en jeu.

- Donnes toi de l'importance si tu le désires, finit elle par dire avec dédain. Mais sache que Maeron aurait donné sa vie pour sauver celles des centaines d'innocents qui vont mourir dans cette guerre. Tu as le droit d'être né dans une famille sans honneur mais tu as ta conscience propre et tu aurais pu changer les choses.

Elle vit clairement Bearach déglutir et ses jointures devinrent blanches tant il serrait les doigts sur la grille.

- Est-ce comme ça que tu me vois ? demanda-t-il d'une voix rauque. Comme un tueur ?
- Tu es le plus abject des menteurs de ce Royaume, cracha-t-elle. J'avais raison depuis le début. J'aurais préféré mourir que de devenir ta femme.

Cette fois elle vit distinctement l'éclat de douleur dans le regard d'ambre de Bearach qui serra les mâchoires. Et c'est avec étonnement quelle le vit leur jeter quelque chose à travers la grille qui tomba à leur pied. Maelrhys se précipita sur l'énorme gourde d'eau alors que Teagan regard partir Bearach sans un mots.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: May 7th, 2018 11:47 am (UTC)

Hum...
Je pense quand même qu'il y a des choses à découvrir concernant ce garçon. A mon avis il cache beaucoup de choses à beaucoup de monde...
J'ai hate d'en découvrir plus.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: May 9th, 2018 06:52 am (UTC)

J avour que j aime bien ecrire ce genre de dialogue entre tea et bearach. Elle ne mache pas ses mots et il est plus profond qu il n en a l air

2 Read Comments