?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Conseil de guerre

Titre: Conseil de guerre
Fandom : Mézérhían
Personnage : les seigneurs présents aux front
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1861 mots

Rhufawl accéléra le pas, maudissant la boue collant à ses bottes de cuir. Il avait le regard fixé sur sa destination et ne se préoccupait que peu de la troupe le suivant. Le Roi lui avait donné l'ordre de rassemblé les différents dirigeant de son armée et quelques chevaliers de confiance. Il voulait tenir un premier conseil de guerre.

Ils étaient arrivés depuis quelques jours dans cette vaste plaine du Romerdhael et avaient une vue dégagée au loin sur les montagnes enneigées. Mais avant d'atteindre les montagnes il leur faudrait traverser le Rijeikàin. Le Roi avait décidé de s’arrêter avant de traverser le fleuve. L'Handor était de toute manière déjà tombé et le Cyriatàn quand à lui ne donnait aucunes nouvelles. La rivière leur servirait de barrière naturelle car le Rijeikàin était tumultueux et y faire traverser une armée était périlleux.

Le campement bien que récent semblait déjà s’enfoncer dans la boue. Voir des milliers d'hommes piétiner un terrain rendu humide par les nombreuses pluies hivernale n'était pas sans conséquence. Les tentes de fortunes semblaient à moitié englouties par le limon, les chevaux et les Eiwoarns piétinaient dans la gadoue et toute cette bouillasse sapait déjà le moral des troupes.

Lorsque la tente du Roi fut en vue Rhufawl accéléra encore le pas. Le drapeau Mézérhian'en flottait au sommet du pilier principal soutenant l'abri de son souverain et le tissu était plus épais que les autres assurant un confort maximal à Aelred Mézérhian. Rhufawl s’arrêta devant l'entrée de la tente et y passa la tête.

- Votre Majesté ? s'enquit il.
- Entrez Messieurs, répondit le Roi déjà assis derrière une épaisse table de bois.

Le commandant écarta vivement un pan de l'entrée et laissa passer devant lui les dirigeants de l'armée. Le Seigneurs Dorzwal avait fait le déplacement en personne prenant la tête de ses hommes de l'Ennorath tout comme le seigneur Cahivocus qui n'aurait raté un combat pour rien au monde et qui avait emmené son son aîné, Taergad, laissant les rennes de sa province à son cadet. Finrod Caellach représentait son père resté dans l'Ardinlog tout comme Rudigar Rowenal pour le Snaelhor. Carentec Malnauren représentait le Maelgyn, le grand père de Teagan ne quittant plus ses terres. Quant à L'Odenaith et au Reidar ils avaient envoyé leurs meilleurs chevaliers. Ser Lameriàn représentait Dame Llewellyn et Ser Privael menait les troupes du Seigneur Wex qui n'avait de toute manière plus les capacités de diriger ses propres hommes. Le groupe d'homme pénétra dans la tente spacieuse et Rhufawl contourna toute cette foule pour se placer à la droite de son Roi.

Le commandant n'était pas d'une humeur légère. Les nouvelles n'étaient pas bonnes et il trouvait qu'il y avait trop de monde à ce conseil de guerre. Ser Ulwart et Ser Grimathan étaient eux aussi présents et Rhufawl aurait préféré un plus petit comité. Mais le Royaume de Mézérhían était complexe et formé d'anciennes alliances qu'ils se devaient de respecter. Les tensions entre les différentes provinces n'étaient pas inexistantes et Rhufawl était même surprit que tout les Seigneurs aies répondu présents à l'appel de leur Roi.

- Merci de vous être déplacés aujourd'hui, les remercia Aelred en étalant une carte sur la grosse table de bois qui ornait le centre de la pièce. Je sais que vous avez tous du travail mais il me semble qu'il est important de faire un point maintenant que les choses commencent à prendre forme.

Les différents Seigneurs hochèrent la tête et Rhufawl, pour sa part, serra les dents. Les Seigneurs étaient sous les ordres du Roi. Il ordonnait et ils se devaient d’obéir. Les remercier de leur présence était à son avis inutile.

- Ser Grimathan je vous écoute, reprit Aelred en croisant ses bras sur sa poitrine. Ou en est le camp ?

Installer un campement pour des millier d’hommes était une chose ardue et le Roi avait confié cette tache à Ser Grimathan qui était connu pour son sens aigu de l'organisation.

- Le camp est totalement monté votre Altesse, répondit le chevalier non sans fierté. Les soldats ont tous des tentes pour se reposer et nous avons anticipé les combats en montant deux tentes d'infirmerie prête à accueillir des blessés. Des cantines ont été installées aux quatre coins du campement pour subvenir aux besoins des soldats. Nous limitons également ainsi les déplacements sur le centre ou la présence de la boue est importante.
- En effet, l'hiver n'est pas la meilleure des saison pour partir en guerre, grommela le Roi. Je voudrais que vous placiez des sentinelles de tout les cotés, il est primordial que l'on ne se fasse pas surprendre par l'ennemi. Instaurez des tours de gardes courts pour que les hommes se reposent un maximum. Des soldats épuisés ne nous seront d'aucunes utilité sur le front.

Ser Grimathan hocha la tête et prit congé. Il n'était pas utile qu'il assiste au reste du conseil. Sa tache était précise et il devait vaquer à ses occupation au plus vite.

- Ser Ulwart, l'interpella le Roi.

Rhufawl croisa ses bras sur sa poitrine en voyant l'imposant chevalier s'avancer. Ser Ulwart rongeait son frein depuis des semaines. Il avait atteint cette plaine bien avant eux et n'avait pu que constater leur incapacité à avancer plus loin sur leur terre. Il avait envoyé des éclaireurs vers l'Handor et un seul homme en était revenu. Il était porteur de la sombre nouvelle qu'était la mort du Seigneur Aeddar et celle de toute sa famille. Il avait donc attendu l'arrivée de l'entierté de l'armée en pestant contre l'inactivité et avait reprit depuis quelques jours l’entraînement des recrues les moins expérimentées.

- Les recrues ne sont pas prêtes au combat mon Altesse, grogna l’acariâtre chevalier. Certains hommes sont incapable de tenir une épée et ce malgré mes leçons les plus simples.
- Certains hommes ne sont pas fait pour se battre, souligna Aelred.
- Ce n'est pas pour cela qu'il sont inutiles, grogna le Seigneur Cahivocus avec un peu trop d'enthousiasme. Envoyez les s'occuper de la tambouille, des chevaux ou encore formez les à soigner les blessés. Nous auront besoin de ces hommes durant le combat.
- C'est une très bonne décision, approuva le Roi. Tout les bras que nous pouvons avoirs seront utiles.

Rhufawl opina du chef. Cette décision était raisonnable. Il vit le Roi se tourner vers lui et lui adresser un signe de tête.

- Commandant ?

Rhufawl lui jeta un regard grave, les informations qu'il détenait étaient sensibles et il ne pensait pas qu'il soit utile de les divulguer à tant de monde. Il s’avança néanmoins d'un pas assuré et prit la parole comme le lui demandait son Roi.

- Les éclaireurs ont été envoyés vers le Nord. L'Handor est compromis et nous n'avons toujours aucunes traces du Seigneur Rhiàn ni de ses hommes.

L'espoir de retrouver Canthaïr Rhiàn et ses troupes en vie était minime. Le Seigneur du Reyr aurait déjà du les rejoindre et ce n'était pas le cas. Il restait introuvable.

- C'est ennuyant, grogna Carantec Malnauren. Il est le seul à pouvoir nous informer clairement sur l'ennemi. Il l'à déjà affronté.

Rhufawl hocha la tête avant de tourner son regard vers le Roi.

- Ser Ulwart, composer vous un régiment et prenez la route. Poussez jusqu'à l'Handor, lui ordonna Aelred. Ne vous jetez pas dans la gueule de l'ennemi mais tâter le terrain. Essayez de pénétrer discrètement sur les lieux pour voir s'il est possible de rejoindre Moraur et de récupérer les corps du Seigneur Aeddar et de sa famille. J'aimerais qu'ils soient inhumés proprement.

Rhufawl trouvait cette idée acceptable. Le Seigneur Aeddar était un homme respectueux qui n'avait pas mérité une mort aussi brutale. Quand à Ser Ulwart cette mission l'occuperait assez et le tiendrait loin des recrues qu'il harcelait sans relâche.

- Bien Majesté, répondit l'imposant chevalier en saluant le Roi.
- Vous reviendrez me voir une fois votre troupe constituée et vous me convoquerez également Ser Aodhaàn.
- A vos ordres votre Altesse.

Et sur ces mots l'imposant chevalier quitta la tente. Rhufawl se tourna vers son Roi pour lui jeter un regard appuyé. Il avait encore des informations à livrer et il trouvait inconcevable de les divulguer à touts ces Seigneurs. Il voulait en informer le Roi en premier qui prendrait ensuite la décision de les partager. Cependant Aelred lui adressa un signe de tête confiant.

- Mes Seigneurs ce qui va être dit maintenant est strictement confidentiel, déclara-t-il en s'appuyant sur la table. J'ai toute confiance en chacun d'entre vous et il est primordial que rien ne sorte de cette tente. Des mouvements de troupes intempestifs seraient une catastrophe

L'ensemble des hommes avança d'un pas en portant leur main à leur cœur.

- Respect et loyauté, récitèrent-il en cœur.

Rhufawl serra les dents pour retenir sa désapprobation. Toutes ses paroles étaient bien belles et leur serment de loyauté était touchant. Mais l'armée était vaste et Rhufawl persistait à croire que les dirigeants devaient être le moins nombreux possible pour que les hommes agissent dans un ensemble efficace.

- Ser Rhufawl, l'invita le Roi.

Le commandant serra les poings et prit néanmoins la parole.

- Les nouvelles du Nord ne sont pas réjouissantes, reprit-il rudement. Si Ser Ulwart veut pénétrer dans l'Handor il devra le faire sur son extrême Est. Car le gros des troupes Estiennes se situe au dessus de nous. Cette armée est conséquente et le drapeau Markànéen flotte dans leur rang. Du côté Nord-Ouest se sont les troupes de Manahàxar qui descendent sur nous. Il sembleraient qu'il soit prêt à nous attaquer sur les deux front : Le Nord-Ouest et le Nord-Est. Quand au Reyr nous n'en avons aucune nouvelles.
- Nous savons déjà de quelle direction vient l'ennemi, souligna Finrod Caellach. C'est une bonne chose.

Rhufawl jeta un œil circonspect au fils plutôt enrobé du Seigneur de l'Ardinlog. Il n'était pas certain que ce jeune homme soit capable de mener le moindre combat mais c'est propos bien que succincts n'étaient pas dénudé de sens.

- Oui, reprit-il sèchement. Les éclaireurs ne peuvent pénétrer dans leur armée et plusieurs d'entre eux ne sont pas revenu mais leur troupe comprendrait des milliers d'hommes. Et ils descendent dans notre direction

Les hommes présents se mirent à parler tous en même temps, donnant leur avis dans un brouhaha insupportable. Rhufawl lança un regard d'avertissement à son Roi qui frappa sur la table un mince sourire aux lèvres.

- Messieurs, Messieurs du calme ! dit il faisant taire les voix des dirigeants. Notre armée est bien fournie et nous sommes prêts à en découdre pour garder nos terres. Nous savons d’où vient l'ennemi et nous allons nous préparer en conséquence.

Les hommes approuvèrent et des sourires apparurent sur les visage. Aelred Mézérhían avait un point fort il était fédérateur. Il réussissait toujours à trouver les mots pour motiver ses troupes ça Rhufawl ne pouvait le lui reprocher.

- Mes Seigneurs, chevaliers, reprit le Roi en se redressant. Informez vos hommes sans leur en dire trop. Nous devons nous tenir prêt.

Rhufawl hocha la tête. Oui ils devaient se tenir prêt et pourtant il avait la désagréable sensation ne ne pas l'être le moins du monde

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: April 15th, 2018 07:11 pm (UTC)

Les choses vont mal tourner :/
J'espère qu'on reverra Canthaïr ! En plus je suis sûre qu'il s'entendrait bien avec Maeron !

J'ai hate de lire la suite, on sent que la tension monte, et Rhufawl a malheureusement raison de penser qu'ils ne sont pas réellement prêts... Reste à découvrir de quelle manière ils vont s'en tirer.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: May 13th, 2018 09:46 am (UTC)

Canthaïr et Maeron en effet formerait un bon duo. encore faut il retrouver le Seigneur du Reyr.

Quand A rhufawl oui il n'as pas tord il ne sont pas prêt a affronter l'ennemi

2 Read Comments