?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Les déserteurs

March 13th, 2018 (09:17 pm)
current song: friends

Titre: Les déserteurs
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Maelrhys - Bédelia - Bearach
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1657 mots

Teagan leva à peine les yeux de son livre lorsque la porte de ses appartements s'ouvrit. Elle n'avait pas besoin de la voir pour savoir que Maelrhys était entrée dans la pièce. Il n'y avait qu'elle pour manipuler cette porte avec autant de douceur. Teagan resta plongée dans le lourd ouvrage qu'elle parcourait depuis des jours. Elle était passionnée par les traditions Markhànéenes. Si l'Udhëy n'avait pas prit la route avec son père elle lui aurait demandé des comptes. Pourquoi ne lui avait il pas apprit ce genre d'informations pour faire son éducation plutôt que de lui faire réciter le nombre d'assiettes devant être présente sur une table lors d'une cérémonie officielle ? La Princesse trouvait cela plut important de connaître ses ennemis que la faïence se trouvant dans ses armoires.

De plus le chapitre qu'elle lisait pour l’instant était des plus intéressant. Cela concernait le mariage des héritières de la ligne de Manahàxar. Pour les Markhànéens il était inconcevable qu'une femme monte sur le trône. La situation inédite de Teagan n'aurait certainement pas eut lieux sur les terres ennemies car ils considéraient les femmes avec beaucoup moins d'estime que les Mézérhian'en. De plus la famille Manahàxar avait une furieuse tendance à s’entre tuer. Les arbres généalogiques se modifiaient sans cesse et il n'était pas rare que tout les héritiers mâles d'un Roi disparaissent dans un tragique accident au profit d'un oncle ou d'un cousin avide de pouvoir. Cependant les filles de sang Royal, bien que n'étant pas considérée comme apte à gouverner, étaient plutôt estimées. Le mariage n'était pas signé sur du papier mais par le sang. Il ne découlait pas d'accords diplomatiques appréciables pour les deux partis. Quiconque le souhaitait pouvait revendiquer une princesse Markhànéene mais il fallait la mériter. Les prétendants s'affrontaient sur la place publique dans un combat sanglant et seul le prétendant encore en vie gagnait l'honneur d’épouser la Princesse. Même si Teagan, trouvait ce rituel barbare il l’intriguait. Elle admirait le fait que tout homme puisse tenter sa chance. Bien sur elle savait que jamais Maeron ne participerait à une telle boucherie mais Teagan ne pouvait s'empêcher d'imaginer une tradition moins sanglante, sans mise à mort, et de laquelle le chasseur pourrait sortir vainqueur.

Elle était tellement plongée dans sa lecture et ses pensées qu'elle sursauta lorsque Maelrhys s'éclaircit la gorge juste devant elle. Si elle l'avait entendu rentrer elle ne l'avait pas sentit s'approcher. La Princesse releva les yeux vers son amie pour lui découvrir une mine embarrassée.

- La Reine requiert votre présence votre Altesse.

Teagan referma son livre dans un claquement sonore tout en poussant un grognement.

- Elle veut encore mon avis sur la pénurie de noix ? lui demanda-t-elle d'une voix froide.
- Je ne sais pas Princesse, répondit Maelrhys en haussant les épaules. Elle m'à juste demandé d’aller vous quérir.

Teagan se leva péniblement de son lit en sachant que si elle désobéissait à la Reine les choses n'allaient pas s'arranger. Elle écoutait les derniers conseils de Rhufawl, faire profil bas mais ne pas se laisser marcher sur les pieds. C'est pourquoi les choses avaient mal tournées quelques heures seulement après le départ de son père. La Reine s'était assise sur le trône avec une facilité dérangeante. Elle avait réuni ses soldats et les deux chevaliers restants pour leur ordonner de partir à la chasse à l'homme. Ils avaient pour ordre de trouver tout les hommes en age de se battre qui avaient ignorés l'appel de leur Roi. Teagan avait trouvée cette pratique révoltante et avait prit sur elle en attendant de pouvoir être seule avec la Reine pour lui faire part de ses commentaires. Elle avait souligné que son père n'aurait jamais agit ainsi ce à à quoi la Reine avait répliqué qu'elle était la voix du Roi en son absence et qu'elle n'avait rien à faire des conseils d'une traînée. Encore une fois la Princesse avait prit sur elle. Elle avait ravalé les insultes qu'elle rêvait de lui hurler et s'était contentée de garder un visage neutre. Elle savait que la Reine avait été dépitée lors de sa vérification de la trouvée vierge. Elle n'aurait été que trop heureuse de pouvoir la répudier et de la sortir ainsi de la ligne de succession du Trône. Teagan se doutait aussi qu'elle digérait très mal le fait que le Roi n'aie pas voulu célébrée son mariage avec Bearach avant de partir et elle se montrait donc de plus en plus froide et hautaine en sa présence.

C'est pourquoi cela faisait trois jours que Teagan restait enfermée dans ses appartements. Elle s'en voulait de fermer les yeux mais elle n'avait pas le pouvoir de s'opposer à la Reine car cette dernière avait raison sur un point : en son absence le Roi lui avait donné les pleins pouvoirs. Teagan se plongeait donc dans ses livres pour oublier qu'elle était prisonnière, oublier qu'elle ne pouvait même pas rendre visite à son Eiwoarn et surtout qu'elle n'avait pas vu Maeron depuis des jours. C'était d'ailleurs le plus dur à supporter.

- Elle à expressément demandé à ce que vous ne traîniez pas, reprit Maelrhys l'air contrit.

Teagan laissa échapper un nouveau grondement et se laissa habillé dans une robe que la Reine trouverait appropriée. Elle devait se montrer raisonnable et songer que plus tôt elle aurait accédé à sa demande au plus vite elle pourrait retourner dans sa chambre. C'est donc avec raideur qu'elle sortit de ses appartements, parcourut les couloirs, descendit le grand escalier et retrouva la Reine sur le perron.

- Vous voilà enfin, râla la Reine qui était vêtue d'une robe blanche aux multiples jupons et d'une grosse fourrure d'hermine posée sur ses épaules.

Mais Teagan ne prêta pas un instant attention à ses propos. Son regard venait de ce posé sur ce qui se passait dans la cours et elle sentit son estomac se révulser. Les soldats vêtus de blanc du Cyriatàn entouraient une petite troupe d'hommes. Ces derniers étaient à genoux sur les pierres inégales de la cours les mains sur la tête.

- Qu'est ce qui ce ...? souffla Teagan en plaquant une mains horrifiée sur sa bouche.
- Des déserteurs, répondit la Reine d'un ton mielleux qui suintait l'autosatisfaction. Nous les avons trouvés à proximité du château.

Teagan sentit l'angoisse l'assaillir alors qu'elle cherchait un visage parmi les prisonniers et son cœur rata un battement en réalisant que Maeron n'était pas parmi eux. Lui aussi était considéré comme un déserteur même si c'était seulement à cause d'elle qu'il n'avait pas intégrer la colonne de soldats partant sur le front. Elle n'avait pas songé une seconde à cela lorsque la Reine avait lancé ses hommes à le recherche de ces « déserteurs ». Elle avait préféré ce plonger dans ses lectures en étant persuadée que tout le monde avait obéit à l'appel du Roi à partir sur le front.

Mais Teagan ne ressentit aucun soulagement en découvrant que son ami ne se trouvait pas dans la cours. Dans le lot de prisonnier il y avait un hommes âgé dont le corps malingre ne lui aurait de toute manière pas permit de tenir une arme. Il toussait avec force à intervalle régulier prouvant que sa santé était loin d'être bonne. Mais ce fut le regard d'un enfant qui la frappa le plus. Le groupe était compos de plusieurs adolescents malingres mais l'un deux se trouvant au centre du groupe ne devait pas avoir plus de dix ans. Les larmes avaient coulées sur son visage noir de crasse et il était de toute manière trop jeune pour soulever une épée.

- Ils n'ont rien à faire sur le front ! grogna-t-elle en serrant les poings

Elle vit clairement le regard d'avertissement que lui jeta la Reine.

- Ces hommes n'ont pas répondu à l'appel de leur Roi !
- Ce ne sont que des vieillards et des enfants ! protesta Teagan en se tournant vers Bearach qui fixait ce spectacle sans que son visage n'exprime la moindre émotion.
- Ils ont enfreint la loi ! gronda cette fois la Reine en la poignardant de ses étranges prunelles dorées. Je leur laisse tout de même une chance. Soit ils rejoignent le front demain à l'aube soit ils seront exécutés.

Teagan laissa échapper un hoquet de surprise. Elle n'arrivait pas à croire que ce qui se passait devant ses yeux soit réel. Jamais elle n'avait vu quelqu'un faire preuve d'autant de cruauté. Mais ce qui la rendait folle de de rage c'était qu'elle ne pouvait rien faire pour les aider. Son rang ne l'aiderait en rien alors que Bédélia détenait les pleins pouvoirs.

- Bearach, mon fils, veux-tu bien aller voir si notre déserteur le plus virulent s'est enfin calmé ? demanda la Reine d'un ton mielleux. Et emmène la Princesse Teagan avec toi elle arriveras peut être à le raisonner.

La Princesse se tourna vers la Reine qui arborait un sourire satisfait qui lui glaça les sangs. Elle suivit machinalement Bearach, furieuse de ne pas être en mesure de changer les choses et fut étonnée de le voir pénétrer dans les écuries. L'odeur familière la prit au nez et elle se mit à trembler. Voir les stalles vides lui serra le cœur pourtant c'était l'angoisse qui primait. Son corps semblait réagir à quelque chose que son esprit ne saisissait par encore.

Quand elle passa devant la stalle de son étalon elle fut prise de nausée. Le boxe avait été renforcé par de grandes grilles en métal forgé pour empêcher la bête de s’échapper. L'étalon tournait en rond sur la paille, l’œil fou et les lèvres retroussées sur ses crocs à la dimension impressionnante. Elle continua à suivre Bearach vers le fond des écuries et remarqua que deux gardes vêtu de blancs surveillaient la porte fermée de la sellerie. C'est quand elle entendit Adrahil se jeter furieusement sur les barreaux de la stalle en hérissant comme un dément qu'elle comprit qui se trouvait dans cette pièce.



Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: March 13th, 2018 10:10 pm (UTC)

Ouille...
Les soldats doivent être bons pour avoir réussit à débusquer Maeron...
Bon, techniquement il peut facilement éviter le châtiment puisqu'il lui suffit de s'engager dans l'armée et que c'était de toute manière son intention, mais du coup il partira bien plus vite que prévu... :/

Par contre une chose m'intrigue, soit j'ai un trou de mémoire, soit j'ai du mal à comprendre comment la reine peut faire le lien entre le chasseur et Teagan.

Et j'avoue que je suis un peu perplexe concernant la manière dont le roi gère son royaume... A voir comment les choses se passent on dirait que la princesse n'a aucun rang, alors qu'elle est quand même l'Héritière. Et le roi est-il vraiment stupide au point de n'avoir laissé personne qui puisse se mêler de la question ? Tout ces conseillers ne peuvent pas l'avoir suivit sur le champs de bataille, la moitié d'entre eux ne serviraient à rien...

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: March 14th, 2018 09:13 am (UTC)

en effet le départ risque d'être un peu précipité. encore faut il que la reine lui offre cette solution

La reine n'as pas exactement fait le lien. lorsque Teagan a battu Aodhaàn montrant ainsi qu'elle savait ce battre la rumeur a fait le tour du chateau. la reine se doute bien que c'est quelqu'un de l'exterieur qui entraine la princesse et que c'est pour cela qu'elle sortait tout les jours du chateau. Bedelia cherche donc l'entraineur de Teagan pour la faire souffrir mais elel ne sais pas si maeron est cet homme. il est isolé pour d'autre raisons.

Le roi fait de multiples erreur. furieux contr sa fille pour son comportement lors de l'annonce de ce mariage qui n'a finalement pas lieu il la traite comme une enfant. Alors oui il ne lui donne aucun pouvoirs. elle a juste a rester enfermée dans sa chambre et a se taire le temps que les hommes règles le problème de la guerre. il a emmené tout ses soldats avec lui laissant seulement deux chevalier pour surveiller sa fille. Il la sait tout de meme en sécurité vu que la reine a pres de deux cents soldats qui gardent le chateau.

2 Read Comments