?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Tout change

January 27th, 2018 (09:48 pm)
current song: the big bang theory

Titre: Tout change
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - le Laarki - Bearach
Rating : PG-13
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 2245 mots

Teagan poussa la lourde porte de bois qui émit un grincement assourdissant avant de pénétrer dans la pièce. La bibliothèque du château était immense. La pièce était haute de plafond et ses murs recouverts d'étagères en bois ancien ou se trouvait des centaines d'ouvrages. La bibliothèque était éclairée par de nombreuses torchères en fer forgé ouvragées mais également pas deux hautes fenêtres composée de vitraux représentants des Eiwoarns dans des positions menaçantes. La lumière passant à travers les vitraux colorés parsemait la pièce de taches de couleurs. L'odeur aussi était particulière, une odeur de parchemin, d'encre et de poussière. Ce milieu renfermé était bien loin de ce qu'appréciait d'ordinaire Teagan mais vu qu'elle était prisonnière de ce château elle avait décidé de faire quelques chose d'utile. Elle avança dans la pièce silencieuse, ses pas résonnant étonnamment fort dans ce sanctuaire. Elle jetait un coup d’œil à travers chaque couloirs sombres formés par les nombreuses bibliothèques. Son instinct lui criait qu'elle n'était pas seule et c'est pour cette raison qu'elle ne sursauta pas lorsqu'une silhouette apparut soudain au bout de la pièce.

- Votre Altesse ! s'exclama le Laärki en s'inclinant pendant qu'elle le rejoignait d'un pas assuré. Vous me voyez surprit par votre présence en ces lieux.

Teagan lâcha un petit ricanement amer. Elle savait que le Laärki était un homme bien mais elle n'était pas d'humeur charitable.

- Je profite de ma détention pour mener quelques recherches, lui répondit-elle en se tournant vers les multiples étagères remplies d'ouvrages.
- Peut être pourrais-je vous apporter mon aide, lui offrit le sage en s'inclinant à nouveau.

Un bref instant Teagan songea à refuser son offre de manière peu courtoise mais elle prit sur elle pour contenir sa mauvaise humeur alors que des images déplaisantes de la soirée précédentes lui revenaient en mémoire.

- Cela m'éviteras sûrement des heures inutiles de recherches, concéda-t-elle finalement. Je souhaiterais me plonger dans les livres d'union de ma Maison.

Elle vit clairement le visage du Laärki se décomposer mais il se reprit rapidement, se retourna et partit à vive allure pour son age dans une des alcôves formées par deux immenses bibliothèques. Teagan ne bougea pas et il ne fallut que quelques instants pour le le vieil homme revienne avec un ouvrage couvert de poussière.

- Voici ce que vous recherchez, dit il en posant l'épais volume sur l'une des tables de lecture qui ornait le fond de la salle.

L'homme la fuyait du regard et elle inspira lentement par le nez pour tenter de se contrôler.

- Merci, répondit simplement Teagan en récupérant le livre en faisant bien attention e ne pas toucher le Laärki.

Elle prit place sur le banc de lecture le plus proche et jeta un regard au livre lorsque le Laärki s'éclaircit bruyamment la gorge.

- Votre Altesse, je voulais vous dire que j'étais..., commença le vieil homme
- Je ne souhaite pas aborder ce sujet Laärki ! le coupa-t-elle plus sèchement qu'elle ne l'aurait voulu.

Elle se tourna néanmoins vers lui tout en restant bien droite. C'était lui qui l'avait examiné la veille, lui qui avait vérifié sa virginité. Cependant elle savait que le vieil homme voûté aux cheveux blancs n'avait agit que sur les ordres de la Reine. Ce n'était pas lui qui l'avait brutalisé, ce n'était pas lui qui l'avait plaqué sur son lit et maintenue de force, pas lui qui avait déchiré sa robe ou relevé son jupon pour découvrir son corps à la vue de toutes les personnes présentes dans la pièce. Elle l'avait entendu proposer une alternative à la Reine, elle avait croisé son regard dépité lorsqu'il avait procédé à l'examen approfondi. Elle savait qu'il n'avait pas agit de son plein gré et elle ne lui en tenait pas réellement rigueur. Cependant elle se retenait de trembler en repensant à ses mains sur ses jambes, à ses doigts en elle et à la douleur et la honte qu'elle avait ressentit à cet instant. Il n'y était pour rien et elle ne voulait surtout pas lui montrer à quel point ses attouchements l'avaient marqués.

Si elle en voulait a quelqu'un c'était à elle même. Elle se maudissait de ne pas avoir été capable de se défendre. Elle avait passé des heures a s’entraîner avec Maeron en cas d'attaque et la alors que les soldats s'étaient avancés vers elle pour s'en prendre a son corps elle n'avait pas été capable de bouger. Elle était restée figée, abasourdie par le simple faits que son père puisse mettre ses menaces à éxécution, incapable de faire le moindre mouvement. Ce n'était que lorsque les soldats avaient refermés leurs doigts sur ses bras qu'elle avait réagit. Mais c'était trop tard, elle s'était alors débattue, avait donné des coup de pieds et agité les bras en vain. Elle avait hurlé, s'était époumoné en diverses insultes avant de se taire et de laisser couler des larmes d’humiliation. Ça elle n'arrivait pas à le digérer.

Elle avait confié sa peine et sa douleur à la seule personne qui comptait vraiment pour elle. Maeron s'était montré compréhensif. Il l'avait écouté en caressant doucement ses cheveux avant de lui assurer qu'elle n'y était pour rien. Que face à autant d'assaillants déterminés et sans armes elle n'aurait de toute manière rien pu faire. Que si elle avait tenté de s'enfuir ils l'auraient maltraité peut être plus sauvagement. Ces paroles n'avaient pas apaiser sa colère et sa honte et elle s'était contentée de savourer l'apaisement de la présence de son ami a ses cotés. Ils avaient aussi abordé l'attitude la plus saine à adopter et elle avait décidé de suivre les conseils du jeune homme. Elle allait faire comme si rien ne s'était passé. Comme si ce qu'ils lui avaient fait ne l'avait pas atteint. Elle allait sagement rester au château et obéir aux ordres de son père. Malgré tout elle n'avait pas dit à Maeron qu'elle comptait mener des recherches et qu'au plus profond d'elle même elle ne cessait d’espérer.

- Puis-je savoir ce que vous chercher exactement dans ce livre ? lui demanda le Laärki toujours mal à l'aise en sa présence
- Des informations, répondit Teagan. Rien de plus.

Elle se força à sourire au vieil homme qui rassembla quelques parchemins avant de quitter la bibliothèque d'un pas pressé. Elle comprenait qu'il ne veuille pas rester plus longtemps en sa présence et elle était satisfaite de rester seule. Teagan réajusta le banc de lecture pour s'installer correctement et passa sa main sur la couverture épaisse du livre. Elle chassa la poussière découvrant l'Eiwoarn doré gravé dans la couverture. Le livre d'union de la Maison Mézérhían était tout simplement un registre regroupant tout les mariages contractés par ses ancêtres. Tout les noms des héritiers Royaux et de leurs épouses ainsi que leurs statuts y étaient consignés.

Teagan ne devait pas se voiler la face. Elle ne consultait pas cet ouvrage par hasard. Elle voulait vérifier s'il était possible pour une Princesse d'épouser un homme qui ne soit pas fils de Seigneur. Ces recherches étaient loin d'être désintéressées mais elle n'avait confié à personne cette idée qui avait germé dans son esprit la nuit précédente. Elle ne savait même pas vraiment ce qu'elle ferait de la réponse. Son père voulait un mariage et son esprit la poussait à trouver un moyen de ne pas se lier à Bearach, quitte à proposer Maeron comme époux. Elle ne voulait pas réfléchir au fait qu'elle ne lui avait même pas demandé son avis. Elle était loin d'être certaine que si les choses tournaient dans ce sens Maeron accepterait, mais elle continuait à garder espoir parce que dans le cas contraire elle était certaine de dépérir. Elle n'arrivait pas à s'imaginer épouser Bearach dans quelques semaines, cette idée lui était insupportable et elle se raccrochait à ses lambeaux d'espoirs et à sa seule certitude. Elle aimait Maeron et il l'aimait en retour.

Teagan secoua la tête et ouvrit le livre, elle caressa le parchemin épais et feuilleta les pages couvertes d'encre. Elle partit directement à la dernière page ou elle retrouva des noms familiers.

Aelred Mézérhían ( héritier Royal ) lié à Cairistoria Malnauren ( fille aînée du Seigneur du Maelgyn )

La Princesse déglutit difficilement en posant les yeux sur le nom de sa mère et tourna vivement les pages pour remonter dans le temps.

Ezorath Mézérhían ( héritier Royal ) lié à Laoise Hàmael ( fille aînée du Seigneur de l'Heiroken )
Adenor Mézérhían ( hérité Royal ) lié à Saundra Caellach ( fille ainée du Seigneur de l'Ardinlog )


La Princesse poussa un soupir, le livre parlait principalement des héritiers mâles. Elle chercha avec plus d'attention pour trouver les mariages liant les héritières Royales. Bien sur sa situation était inédite puisqu'elle serait la première femme de la lignée Mézérhían à monter sur le trône. Mais les maris accordé aux héritières pourraient peut être lui donner une indication.

Senewyn Mézérhían ( héritière Royale ) liée à Tarlach Cahivocus ( fils second du Seigneur du Daunlhiran)
Gethin Mézérhían ( héritière Royale ) liée à Quirec Partenor (Chevalier du Royaume porteur de l'Eirehaàn'er et commandant des armées)


Teagan allait tourner une nouvelle page de l'ouvrage quand elle entendit de discrets bruits de pas à proximité de l'endroit ou elle se trouvait. Elle allait se pencher pour récupérer la dague accrochée à son mollet quand une silhouette apparut devant elle. Elle sursauta violemment, surprise de ne pas l'avoir entendu approcher si près.

- Je suis navré de vous avoir effrayé votre Altesse, s'excusa Bearach en inclinant la tête.

Teagan baissa les yeux sur ses bottes en cuir, s'étonnant qu'il puisse être arrivé jusqu'à elle sans qu'elle ne l'entende.

- Que faites vous ici ?! cracha-t-elle en refermant violemment l'ouvrage qu'elle lisait. Vous êtes venu me narguez et savourer votre petite victoire.

Elle lut de l'étonnement dans le regard doré du jeune homme et ça l’agaça encore plus. Il était la lors de l'annonce de leur mariage, il savait qu'elle avait mal réagit et maintenant il venait lui parler en brandissant sa gentillesse.

- Pas du tout votre Altesse, se défendit le jeune Seigneur.
- Alors sortez d'ici !

Teagan lui tourna ostensiblement le dos pour éviter de continuer à l'injurier. Il fallait qu’elle se maîtrise sinon son père risquait encore de lui tomber sur le dos et elle ne souhaitait pas le revoir de sitôt.

- Je ne savais pas que vous étiez ici Princesse mais puisque c'est le cas j'aimerais en profiter pour éclaircir certains points avec vous.

Cette fois se fut au tour de Teagan de rester coite. Le Bearach qu’elle connaissait aurait d'ordinaire prit la fuite devant sa véhémence et courut se cacher probablement sous les jupons de sa mère. Pourtant quand elle lui fit à nouveau face il se tenait droit et la regardait posément.

- De quoi voulez vous parler ? grogna-t-elle avec humeur. Vous souhaitez prévoir notre jolie petite vie de couple ?

Son ton acide ne déstabilisa pas Bearach qui fit un pas en avant. La Princesse eut immédiatement un mouvement de recul et le Seigneur se figea.

- Je voulais vous précisez que je regrette ce que ma mère vous à fait subir, dit il de cette voix calme qui le caractérisait. Je n'accordait aucune importance à votre... à ce … détail.

Teagan le fusilla du regard alors que ses propres cris lui résonnaient à nouveau aux oreilles. Elle pouvait à nouveau sentir la douleur et la honte l'envahir. Elle expira lentement pour garder son calme et rester dans la réalité.

- Pour vous ma virginité est un détail ? demanda-t-elle d'une voix dure.

Ce terme la choquait. Lorsque Maeron l'évoquait il en parlait comme quelque chose de précieux alors que Bearach lui ne semblait as y accorder la moindre importance.

- Ce n'est pas..., bredouilla Bearach, cette fois déstabilisé. Je ne voulais pas qu'on vous maltraite.

Teagan fit un pas vers lui, sa colère bouillonnait dans ses veine renforcée par la morsure de la honte qu'elle ressentait encore. Si Bearach savait ce qu'elle avait subi c'était que d'autre personne étaient au courant, peut être même tout le château. A cet instant elle ne souhaitait que deux choses : coller une monumentale baffe à Bearach et se blottir contre le torse de Maeron pour échapper à la réalité.

- Alors vous auriez du intervenir, lui cracha-t-elle à la figure. Empêcher que votre mère s'en prenne à votre future épouse mais NON ! Vous êtes un lâche qui n'agit jamais de son plein gré et vous n'avez rien fait !

Elle cru voir Bearach fermer les yeux une courte seconde comme pour encaisser ses propos mais il se recomposa très vite une façade neutre. Teagan quand à elle haletait. La capacité du jeune Seigneur à rester silencieux devant ses accusations ne faisait qu’aggraver sa colère et elle s’apprêtait à reprendre la parole quand un son puissant retentit dans tout le château. Le bruit résonnait dans la pièce aux allures de cathédrale et elle se sentit frissonner. C'était un son rauque et puissant qui fut répété trois fois jusqu'à ce que Teagan aie l'impression qu'il faisait partie d'elle.

- Qu'est ce que c'était ? demanda Bearach alors qu'un silence pesant suivait ce son particulier.

Teagan déglutit avec lenteur en essayant de se calmer. Elle se sentit trembler alors que l'angoisse se nichait au fond de son estomac lui faisant soudain oublier sa colère.

- C'est le cors de guerre, répondit-elle d'une petit voix. Cela signifie que le Royaume est en danger.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: January 27th, 2018 09:48 pm (UTC)

Et bien elle a sa réponse...
"Quirec Partenor (Chevalier du Royaume porteur de l'Eirehaàn'er et commandant des armées)" techniquement il n'est pas écrit qu'il soit fils de seigneur...

Ce texte donne envie d'en apprendre plus sur Bearach, il cache quelque chose et j'aimerais découvrir quoi...

Rude comme fin ! Je me demande ce qu'il s'est passé pour qu'on en arrive à sonner ce cors !

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: February 16th, 2018 07:54 am (UTC)

Oui le livre lui indique qu elle n est pas obligee d epouser un fils de seigneur mais l homme dont il est question etait commandant des armees soit le statut de rhufawl.


Maeron en a certes les capacites mais encore faudrait il le convaincre de rentrer dans l eirehaan

2 Read Comments