?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Chute libre

Titre: Chute libre
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Aelred - Rhufawl - Bearach
Rating : PG-13
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 2597 mots

Teagan avança à pas précipités dans les couloirs tout en réajustant le corset de la robe qu'elle venait d'enfiler. Dès son arrivée Deraï l'avait informée qu'elle était attendue dans les appartements de son père. Elle avait alors laissé le palefrenier administrer les soins à Adrahil et avait filé dans sa chambre pour se changer. Elle tentait de réfléchir à ce que son père pouvait bien lui vouloir mais son cerveau était embrumés par les souvenirs de son après midi avec Maeron.

Des barrières étaient encore tombées entre eux aujourd’hui et ça la ravissait. Elle avait enfin avoué ses sentiments à son ami. Elle avait enfin vider son cœur et elle avait vu dans le regard émeraude ses dernières défenses s’effondrer. Leur étreinte s'était faite plus avide, plus violente. Teagan avait sentit son corps entier répondre aux baisers de Maeron et durant un instant elle avait comprit qu'elle ne le maîtrisait plus. Qu'avec lui elle se laissait aller vers un abandon particulièrement agréable. Ils étaient resté sage se contentant de contacts qui avaient une valeur inestimables à leurs yeux mais qui auraient parut bien chaste au regard des autres couples. Elle ne voulait pas brusquer Maeron car elle savait qu'il se renfrognerait si elle se montrait plus entreprenante et pourtant elle aurait voulu prendre la mesure de son désir.

La Princesse secoua la tête en sentant ses joues s'enflammer à nouveau, elle devait chasser Maeron de ses pensées et se concentrer sur la convocation de son père. Elle aurait tout le loisir de ressasser ces instants de bonheur dans la soirée.

Elle arriva rapidement devant les appartements du Roi tout en relâchant ses longs cheveux noirs. Elle passa maladroitement ses doigts dedans pour tenter des les discipliner un peu. Elle s'approchait de la porte quand cette dernière s'ouvrit sur Rhufawl. Son parrain sortit des appartements Royaux avant de claquer la porte avec force derrière lui. Son comportement emporté, qui était rare chez son cet homme qu'elle connaissait depuis sa naissance, fit stopper net Teagan. Elle laissa retomber ses bras le longs de son corps alors que le commandant se tournait vers elle. Ses yeux gris semblaient flamboyer et ses traits étaient plus fermés que jamais.

- Rhufawl ? tenta-t-elle d'une voix prudente. Que ce passe-t-il ?

Son parrain était un expert dans l'art de contrôler ses émotions. S'il sortait furieux des appartements du Roi la raison devait en être terrible. Le commandant sembla surprit par sa présence et Teagan vit clairement son regard s'éteindre alors qu'il posait les yeux sur elle. Il s'approcha doucement et posa ses mains sur ses épaules. Teagan frissonna mais ne rompit pas le contact. Certes elle détestait qu'on la touche mais c'était son parrain et elle pouvait faire un effort. Surtout ce geste rare chez Rhufawl cachait de toute évidence un profond malaise.

- Tea...je...sachez que je ne suis pas d'accord avec tout ça, bredouilla-t-il. Je ne le soutient pas dans cette histoire.

Teagan sentit son estomac se nouer alors que son parrain plongeait son regard gris dans le sien. Elle sentit une vague de panique la gagner lorsqu'un éclat de tristesse traversait ses iris avant qu'il ne la lâche et ne la laisse seule dans ce couloir glacial

La Princesse déglutit difficilement. Jamais elle n'avait vu Rhufawl aussi bouleversé depuis son retour avec les corps inerte de sa mère et de son frère. De plus il avait utilisé son diminutif qu'il détestait tant. Le voir agir ainsi était un signal d'alerte qu'elle ne pouvait ignorer. Elle fixa le battant en bois sombre de la porte des appartements de son père, détaillant l'Eiwoarn impérial qui y était gravé. L'animal, crocs sortis, semblait prêt à attaquer ce qui renforça son sentiment d'angoisse. Des pas résonnant dans le couloir la firent sursauter et la colère remplaça l'angoisse quand elle découvrit qui était le visiteur.

Bearach Peràn s’avançait d'un pas nonchalant. Ses longs cheveux blonds lui tombant d'ordinaire sur les épaules avaient été rassemblés sur sa nuque en un catogan et ses yeux dorés la fixaient. Il s'inclina poliment devant elle alors qu'elle se contentait de le fusiller du regard.

- Que faites vous ici ?! cracha-t-elle avec plus de mauvaise humeur qu'elle ne l'aurait souhaité.

Elle était incapable de se contrôler devant le jeune Seigneur. Elle ne le supportait pas. Bien que son comportement soit exemplaire elle le détestait. Il était le fils prodigue d'une grande famille et restait perpétuellement sous la protection de sa mère ce qui l'horripilait. Elle savait que se comportement était de la simple jalousie mais elle ne la contrôlait pas. De plus cet homme indigne de tenir une épée avait pu entrer dans l'Eiréhaàn alors que Maeron, qui était à son goût le meilleur combattant qu'elle n'aie jamais vu, vivait en exil dans la foret. Elle haïssait Bearach Peràn de ses yeux dorés pourtant non dénués de charmes à ses riches tenues qu'il portait sûrement sur l'avis de sa mère.

- Le Roi m'a convoqué, répondit-il d'une voix douce comme si elle ne venait pas de l'agresser verbalement. Je me dois d'obéir au Roi.

Teagan tourna alors vivement la tête vers le battant orné d'un Eiwoarn qui venait de s'ouvrir sur son père.

- Vous êtes là, constata-t-il d'une voix étonnement neutre. Très bien, entrez.

Il se retourna pour les précéder dans ses appartements mais ni Teagan ni Bearach ne firent le moindre geste. La Princesse jeta même un regard interloqué au jeune Seigneur ne comprenant pas à qui le Roi s'adressait.

- Tout les deux ! compléta-t-il en ayant déjà disparut dans la pièce.

Bearach fut plus prompt à réagir et devança Teagan pour pénétrer dans les appartements Royaux. La Princesse prit quelques instants pour expirer lentement et calmer les battements frénétiques de son cœur. Son angoisse monta en flèche lorsqu'elle se positionna devant le bureau de son père en prenant garde de rester à distance de Bearach. Elle prit une seconde pour dévisager son père. Ce dernier avait le visage fermé, ses yeux bleus dont elle avait hérités étaient ternes et des cernes entouraient ses pommettes jusqu'à se noyer dans sa barbe poivre et sel.

- Je ne vous aie pas fait venir ici sans raison, commença son père de cette même voix froide qu'elle ne reconnaissait pas.

Teagan se tourna vers Bearach pour sonder son visage. Il avait l'air aussi perplexe qu'elle. Il attendait dans la position de garde apprise dans l'Eiréhaàn et écoutait son souverain avec attention. Teagan se surprit à penser que soit il jouait parfaitement la comédie, soit il était tout aussi ignorant qu'elle des événements à venir.

- Teagan il est temps que je prenne conscience que tu as grandi, reprit le Roi sans esquisser le moindre sourire. Tu n'es plus ma petite fille, tu es devenue une femme forte au caractère ….. disons entier. Prête à prendre ma place s'il m'arrivait quelque chose.

La Princesse tenta de demeurer stoïque devant les compliments étranges de son père. Il la trouvait prête alors qu'elle même ne se voilait pas la face. Elle ne l’était pas du tout.

- Vous savez tout les deux que la guerre à franchis nos portes et que je devrai bientôt m'absenter pour diriger les opérations, continua Aelred en fixant le bois élimé de la table devant lui.

Teagan eut la désagréable impression que son père manigançait derrière son dos depuis un certains temps. Il était soudain bien trop prévenant dans ses propos.

- C'est pourquoi avant mon départ nous allons célébrer votre union.

Teagan mit quelques secondes à intégrer les paroles de son père. Lorsque celles-ci pénétrèrent son esprit elle eut l'impression d'être percutées par un Eiwoarn lancé à plein galop. C’était impossible, elle n'avait que dix sept ans. Son père ne pouvait pas la....

- NON ! s'écria-t-elle en se tournant vivement vers Bearach

Ce dernier eut le bon goût d'afficher une mine surprise. Si elle l'avait vu sourire elle aurait été capable de l'étrangler de ses mains.

- NON ! répéta-t-elle en se tournant à nouveau vers son père qui continuait d’ignorer superbement son regard.
- C'est une décision Royale Teagan, se contenta-t-il de répondre. Elle est sans appel.

La Princesse fit un pas en avant comme si le fait de bouger pouvait changer les choses avant de se figer à nouveau.

- Il est hors de question que j'épouse ce.... gronda-t-elle en désignant mal poliment Bearach du doigts. Il... NON !
- TEAGAN CA SUFFIT ! ordonna cette fois le Roi

La Princesse eut l'impression d'être pulvérisée par le regard glacial de son père mais ça n'apaisa pas sa colère pour autant.

- Seigneur Bearach je vous prie de nous laissez, demanda le Roi au jeune homme. Je dois parler à ma fille en tête à tête. C'est votre mère qui s'occupe de l’organisation de ce mariage. Il serait judicieux de votre part de lui prêter main forte.
- Bien entendu votre Majesté, répondit poliment le jeune Seigneur.

Teagan, elle, assistait à cet échange en sentant la panique s'insinuer dans chaque fibre de son corps. Elle ne pouvait pas épouser cet homme, elle le détestait. Et puis elle ne voulait pas se marier, pas si jeune. Elle réussit à maîtriser sa colère le temps que Bearach sorte de la pièce mais une fois la porte refermée elle fit face à son père et se décida à parler.

- Je ne l'épouserai pas ! grogna-t-elle avec hargne.

Elle n'en avait plus rien à faire de tenir tête à son père. Se mariage rapide était inutile et incompréhensible et elle n'avait pas l'intention de participer à cette mascarade.

- TU FERAS CE QUE JE TE DIS POUR UNE FOIS DANS TA VIE! riposta le Roi en se levant violemment.

Jamais encore Teagan n'avait vu son père aussi furieux mais en cet instant elle n'en avait que faire. Sa colère grondait en elle et elle n'avait pas l'intention de la réprimer.

- Pourquoi ce mariage !? explosa-t-elle. Y à t'il une urgence ? Pourquoi ne pas organiser un bal, me laisser choisir un prétendant.

Elle disait tout cela pour gagner du temps car elle n'avait pas du tout l'intention de se marier même si elle avait le choix du prétendant. D'un autre coté l'image fugace de Maeron se tenant à ses cotés s'insinua dans son esprit et elle du utiliser toute sa volonté pour la chasser.

- Je partirai au front d'ici quelques semaines, lui expliqua le Roi en baissant d'un ton. Si je meurt tu seras à la merci de tout les Seigneurs aux dent longues.

Teagan se mordit la langue. Son raisonnement n'était pas tout à fait bancal mais se mariage ne reposait que sur des si : s'il partait au front, s'il mourrait. Elle refusait d'être liée à jamais à un crétin pour de simples suppositions.

- Donc vous me mariez au premier venu qui se révèle être un homme parfaitement inutile, râla-t-elle en se rapprochant de son père sans même en prendre conscience.
- Bearach est posé, réfléchis et … doux, la contredit-il.
- C'est un FAIBLE !

Le regard que posa son père sur elle était empli de reproche mais sa colère noyait son esprit et elle refusa de baisser les yeux.

- Penses de lui ce qui te chante, finit par lâcher son père d'un air las. Il t'épouseras dans trois semaines.

Teagan eut une nouvelle fois le souffle coupé. Trois semaines !! son père souhaitait de toute évidence se débarrasser d'elle rapidement et ça lui fit mal. Elle prit alors conscience que le seul parent qui lui restait ne lui portait en fait aucune considération.

- C'est hors de question, assura-t-elle en fusillant toujours son père des yeux.
- Tu obéiras Teagan, grommela le Roi.
- NON !

Elle se fichait de se montrer irrespectueuse, elle était tout simplement incapable de consentir à ce mariage. Son père contourna son bureau et la rejoignit en quelques foulées avant d'attraper son bras avec force.

- N'oublie pas petit sotte que je suis ton père mais aussi ton souverain ! gronda-t-il à quelques centimètres de son visage.

Quelque chose se brisa dans le cœur de la jeune femme alors que son père la lâchait. Son biceps était douloureux mais ce n'était rien à coté de la douleur dans sa poitrine. Elle venait de réaliser qu'elle n'était qu'une marchandise aux yeux de son père. Elle n'était plus sa fille, seulement une monnaie d'échange, un moyen de conserver la paix entre les onze provinces. Elle se sentit brisée par cette révélation et pourtant se fut la colère qui prit le dessus. Une colère plus grande encore que ce qu'elle avait pu ressentir. Cette colère l'aurait en temps normal plongée dans son mutisme mais ce ne fut pas le cas. Elle semblait courir dans chacun de ses membres, brûlant dans sa poitrine, la tirant de sa léthargie. Son père ne voulait plus d'elle c'était un fait mais elle refusait de se laisser marier de force.

- Très bien, finit elle par dire d'une voix qu'elle voulait calme mais qui tremblait légèrement. Mais laissez moi vous informez, votre MAJESTE, que le contrat de mariage que vous avez du établir est caduque.
- De quoi parles-tu ? s'étonna le Roi en se tournant à nouveau vers elle.

Teagan ne réfléchit pas plus avant. Il venait de la blesser et elle voulait lui rendre la pareille. Il n'y avait plus que le besoin de prendre le dessus qui comptait à ses yeux.

- Je ne suis plus vierge, dit elle avec arrogance en croisant ses bras sur sa poitrine.

Elle vit clairement son père encaisser le coup et regarda son visage perdre toute ses couleurs avec satisfaction.

- TU AS FAIS QUOI !!? éructa-t-il en se rapprochant à nouveau.

Teagan comprit qu'il allait à nouveau lui faire mal mais au lieu de se recroqueviller sur elle même son instinct la poussait à se grandir et à regarder son père dans les yeux.

- Comment est ce.. ou... je … qui ?

Teagan fut ravie de voir que son père semblait très mal digérer cette information. Elle n'était plus que haine et colère, elle voulait lui faire payer sa décision irréfléchie et ses paroles blessantes.

- J'ai rencontrer quelqu'un, dit elle en livrant ainsi une partie de la vérité pour ne pas s'embourber dans un mensonge trop compliqué. Je suis tombé amoureuse et...
- TAIS TOI !

Cette fois Teagan ne vit pas le coup venir. Son père la gifla avec force et un éclair blanc parcourut brièvement sa vision. Elle ne lâcha pourtant aucun cri de douleur. Bien décidée à ne pas lui offrir cette satisfaction

- Je te faisais confiance ! gronda le Roi. Je te croyais assez mature pour...
- Choisir un homme dont j'apprécie la compagnie, le coupa-t-elle avec force.

Son père fit à nouveau volte face et cette fois Teagan ne put s’empêcher d'avoir un mouvement instinctif de recul. Il la fusilla du regard et Teagan se rendit alors compte qu'elle tremblait. De peur ou de rage elle n'en savait rien, sûrement un mélange des deux mais elle comprit soudain que sa vie allait s'écrouler.

- Tu as gagné, dit il d'une voix froide. Tu as désormais l'interdiction de sortir de ces murs. Tu ne sortiras plus de l'enceinte de ce château.

Teagan eut soudain l'impression d'être aspirée dans un long trou noir et de faire une chute libre.

- Vous ne pouvez....
- Je suis ton Roi! Tu obéiras ! cracha-t-il avec hargne. Quant à ta virginité...nous allons vérifié ce qu'il en est.

Et cette fois Teagan fit deux pas en arrière même si son instinct lui criait qu'il était trop tard pour prendre la fuite.







Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: January 19th, 2018 09:39 pm (UTC)

Vivement la suite !
Y en a un qui vient de faire une monumentale erreur ! Et une qui a parlé trop vite même si on la comprends !

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: January 22nd, 2018 07:51 am (UTC)

Oui une monumentale erreur qui va changer la vision qu a sa fille a tout jamais

2 Read Comments