?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Compréhension

January 14th, 2018 (10:23 am)
current song: friends

Titre: Compréhension
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Aodhaàn - Maelrhys
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1610 mots

Maelrhys laissa échapper un léger soupir tout en repositionnant le lourd panier en osier contre sa hanche. Elle venait de la laverie ou elle avait récupéré les vêtements de la Princesse. Elle avait du hausser le ton face aux lavandières qui avaient prit du retard. Depuis l'arrivée des soldats et la formation du camp devant le château tout le personnel était en effervescence et ce pour des raisons bien distinctes. Certaines personnes comme Maelrhys étaient préoccupées par le départ imminents des hommes pour le front. Elles allaient perdre un frère, un fils, un mari ou encore un concubin. Pour sa part son inquiétude pour Dalaigh lui rongeait l'estomac d'autant plus qu'elle n'avait pas encore trouver le courage de sortir hors des murs du château pour le retrouver. D'un autre coté d'autres femmes n'hésitaient pas à franchir les portes et à retrouver les soldats pour pour partager l'intimité de leur tente. Ces façons de faire répugnaient Maelrhys surtout que certaines de ses femmes n'hésitaient pas à se vanter dans les cuisines ou encore dans la laverie de leurs exploits nocturnes.

La suivante avait donc récupérer à la hâte les robes de Teagan et se dépêchait de les porter dans ses appartements. Elle espérait que Teagan serait déjà revenue de son escapade journalière dans les bois car elle n'aimait pas la savoir trop tard dans la forêt. Elle profita du fait de passer à proximité du patio central du château pour jeter un coup d’œil au ciel qui s'assombrissait. Elle allait grommeler en songeant qu'il ne tarderait pas à neiger quand un gémissement plaintif attira son attention. Elle reposa son regard sur le patio et la découvrit. Teagan se trouvait devant les tombes de marbre blanc recroquevillées sur elle même.

Maelrhys lâcha instantanément son panier se fichant soudain que le linge propre s'étale sur le sol en se chiffonnant et courut le long du muret jusqu'à l'entrée du patio. Elle freina au dernier instant juste avant que son visage ne rentre en contact avec l'armure de cuir noire brodée d'or d'un chevalier. Elle releva les yeux reconnaissant alors le chevalier récemment adoubé et sortit premier de l'Eiréhaàn. Ce dernier lui bloqua le passage en se déplaçant d'un pas. Maelrhys le dévisagea un instant, son regard s'attardant sur son regard froid et ses traits anguleux.

- Pourriez vous me laissez passer je vos prie ? demanda-t-elle d'une voix soudain fluette.

La carrure imposante du chevalier la mettait mal à l'aise et elle ne comprenait pas pourquoi il montait ainsi la garde à cet endroit.

- La Princesse désire être seule, grogna-t-il d'une voix rocailleuse qui l'effraya.

Maelrhys comprit soudain que le chevalier ne gardait pas le patio mais bien la Princesse elle même. D'ordinaire la suivante n'aurait pas insisté, bien trop peureuse pour se confronter à cet homme imposant et autoritaire, mais des sanglots lui parvenaient distinctement du centre du patio et elle ne supportait pas l'idée d'abandonner Teagan dans cet état.

- Je suis sa suivante, protesta-t-elle en faisant un réel effort pour empêcher sa voix de trembler.

Le chevalier baissa un regard froid sur elle qu'elle réussi à soutenir en rassemblant tout son courage.

- Sa Majesté Teagan Mézérhían ne souhaites pas être dérangée, reprit le soldat d'une voix encore plus froide.

Maelrhys le vit clairement poser sa main gauche sur le pommeau de son épée et sentit son ventre se nouer. Certes Teagan avait visiblement déniché un protecteur loyal mais cet homme ne comprenait rien à la situation.

- Laissez là !

L'ordre proféré d'une voix rauque claqua dans l'air et le chevalier s'écarta sans manquer de saluer Maelrhys d'un signe de tête poli. La suivante ne réfléchit pas à deux fois et se précipitant au centre du patio se jeta à genoux au coté de la Princesse. Cette dernière était recroquevillée sur elle même les deux mains posées à plats sur la tombe de son frère. Elle peinait à reprendre son souffle entrecoupé de sanglots.

- Que c'est il passé ? s'enquit Maelrhys en attrapant les mains de la Princesse pour les ôter de la tombe d'Adraboran Mézérhían. Qu'est ce qui vous à prit de venir ici ?

Depuis la mort de ses proches jamais Teagan n'était venue se recueillir sur leurs sépultures. D'ordinaire elle évitait le patio et ses tombes qui lui rappelaient tant de souffrance. Maelrhys avait toujours trouvé cela étrange, elle qui aurait tant souhaité avoir une tombe sur laquelle pleurer sa mère. Mais le deuil se vivait différemment pour chaque personne et Teagan avait souffert plus que n'importe qui au point de s'enfermer dans ce mutisme qui l'avait poussé à faire sa connaissance.

- J'avais besoin d'un conseil, avoua Teagan en se redressant lentement, arborant un visage marbré par les pleurs.

Maelrhys hocha la tête alors que la Princesse essuyait son visage avec la manche de sa robe. Elle savait que Teagan ne parlait pas au sens propre et elle comprenait le besoin de la Princesse de tenter de retrouver du réconfort auprès de ses proches défunt. Elle savait aussi que malheureusement ils ne lui viendrait pas en aide mais peut être qu'elle le pouvait.

- Voulez vous m'en parler ? demanda-t-elle en tendant la main pour remettre une mèche de cheveux noire collée par les pleurs derrière l'oreille de Teagan.
- Ca ne vas pas te plaire, répondit la Princesse en baissant les yeux.

C'était la première fois qu'elle voyait son amie arborer une expression coupable et ça la perturba. Teagan se montrait fulgurante, coriace, triste et colérique mais jamais coupable.

- Je ne veux pas que vous me cachiez des choses sous ce prétexte, grommela Maelrhys qui était persuadée que Teagan avait besoin de se confier.
- Tu avais raison depuis le début.

Maelrhys se tendit. Elle devinait que ces propos concernait ce chasseur qu'elle fréquentait et savait que la conversation à suivre allait être difficile.

- Maeron ? souffla-t-elle tout de même pour être certaine d'être sur la bonne voie tout en faisant attention d'appeler le chasseur par son prénom

Elle avait également prit le soin de parler à voix basse pour que le chevalier montant toujours la garde à l'entrée du patio ne puisse pas les entendre. Teagan hocha la tête, confirmant ses soupçons tout en attrapant sa main comme pour s'y accrocher.

- Je crois que je suis amoureuse, murmura Teagan en relevant ses yeux bleus embuées de larmes

Maelrhys encaissa le coup malgré le fait qu'elle se soit préparée à une telle évidence. Elle était estomaquée par le fait que Teagan s'en soit enfin rendue compte après des mois de déni. Elle qui refusait d'admettre qu'elle était encore capable d'aimer quelques semaines auparavant.

- Vous savez que vous vous êtes mise dans une position difficile, finit-elle par dire en caressant doucement sa main. Je ne vais pas vous faire de sermon, je sais que vous êtes capable de comprendre les conséquences qui en découleront.

Teagan hocha lentement la tête. Ses sanglots s'étaient calmés et elle essuya à nouveau son visage avec la manche déjà détrempée de sa robe.

- Et lui, vous à-t-il dit quelque chose ? s'enquit elle, voulant connaître les tenants et les aboutissants de cette relation.

Maelrhys vit clairement les joues de la Princesse s'enflammer et comprit la réponse avant même que Teagan n'ouvre la bouche.

- Il... il m'a avoué ses sentiments, murmura-t-elle, clairement gênée.

Maelrhys savait qu'elle aurait du grimacer, la réprimander, lui passer un savon mémorable sur son statut d'héritière et ses agissements irréfléchis et pourtant elle ne pu s'y résoudre. Elle avait déjà assez de mal à être séparée de Dalaigh par ce conflit qui grondait aux portes du royaume et elle était incapable d'imaginer qu'on puisse lui interdire de le voir. Elle aimait réellement Teagan, comme une sœur, et ne voulait que son bonheur. Elle souhaitait qu'elle puisse se sentir bien auprès d'un homme qui la protégerait, car ça elle était persuadée que le chasseur en était capable. Elle voulait qu'elle connaisse l'ivresse des débuts d'une relation amoureuse, elle aspirait à ce qu'elle puisse s'abandonner dans les bras d'un homme qu'elle aimait et partager son corps avec le sien, mais tout cela lui était interdit et elle trouvait cela particulièrement injuste.

- Je ne sais pas quoi faire, marmonna Teagan. Je ne sais pas si je dois le lui dire, je …
- Vous devez !

Teagan releva vivement le regard vers elle de toute évidence surprise par sa réaction.

- Je ne peux me permettre d'approuver cette relation, tenta-t-elle de lui expliquer. Parce que mon rôle est de vous guider vers le droit chemin et que ce dernier n'est pas le bon. Mais vous ne pouvez rester dans le déni. Ca... ca vous détruirait … tout les deux.

Teagan hocha faiblement la tête semblant méditer ses paroles.

- Et... même si je ne le connais que très peu, ajouta-t-elle avec hésitation. Je pense qu'il à le droit de connaître la vérité.

Cette fois Teagan lui offrit un sourire avant de se jeter dans ses bras. Maelrhys laissa échapper un petit rire tout en caressant les longs cheveux de son amie. Entrer en conflit avec Teagan n'était pas la bonne solution. Il valait mieux qu'elle se prépare à la soutenir lorsque les choses tourneraient mal.

- J'ai quelque chose d'autre à te dire, souffla Teagan en se rasseyant sur ses talons.

Cette fois Maelrhys perdit son sourire. Elle en avait assez des mauvaises nouvelles pourtant Teagan ne semblait plus coupable mais plutôt en colère. La Princesse jeta un coup d’œil au chevalier qui gardait le patio et qui leur tournait le dos avant d'attraper Maelrhys par les épaules et de lui murmurer à l'oreille.

- Je sais qui est son père...


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: January 14th, 2018 07:43 pm (UTC)

C'est intéressant de voir l'évolution des personnages face à la gravité de la situation !
Chouette texte, on sent bien que les choses sont en train de basculer.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: January 16th, 2018 12:56 pm (UTC)

Oui maelrhys se doit d ouvrir les yeux. Le temps ou elle pouvait juste gronder la princesse est revolu. Il es trio tard et maintenant elle doit l aider du mieux qu elle peut dans se desordre d emotion

2 Read Comments