?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

L'adrénaline

November 14th, 2017 (12:55 pm)
current song: friends

Titre: L'adrénaline
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1224 mots




Teagan laissa échapper un sanglot alors qu'une branche d'arbre morte lui fouettait violemment le visage, lui entaillant la peau. Elle avait fait son possible pour retenir ses larmes devant Maeron mais maintenant elle les laissait couler librement sur ses joues. Elle baissa la tête pour esquiver d'autres branches et finit par enfuir son visage dans l’épaisse crinière de sa monture. Ce dernier fonçait droit devant lui, laissant éclater sa colère ou plutôt celle qu'il ressentait à travers leur lien. Laisser l'étalon s'emporter n'était pas une bonne idée, Teagan le savait. Elle l'avait d'ailleurs retenu au dernier moment lorsqu’il avait attaqué Maeron et il en avait fallut de peu pour qu'il ne lui arrache pas un membre, mais en cet instant elle ne contrôlait plus ses propres émotions et était donc incapable de gérer sa monture.

La course fut courte et lorsque l'étalon déboula sur une plaine autrefois en herbe sur les rives d'un petit lac reconnaissable la princesse se sentit hoqueter. La pluie tombait dru désormais et elle se laissa glisser de cheval, incapable de tenir debout elle tomba à genoux dans la terre humide, déchirant la robe qu'elle avait prit grand soin de choisir pour le dîner avec la Dame du Reyr et qui maintenant était recouverte de feuille morte et d’éclat de bois planté dans les accrocs du riche tissus. Mais plus rien n'avait d'importance hormis la douleur qui la transperçait.

Des douleurs Teagan en avait connu mais c'était désormais le trou béant formé dans sa poitrine à la mort de sa mère et de son frère qui s'était rouvert. Elle poussa un cri désespéré en se recroquevillant sur elle même pour tenter de chasser cette douleur juste au niveau de son sternum. Elle laissa libre cours à ses pleurs et profita de la douleur qui la tenaillait pour ouvrir son esprit à des souvenirs qu'elle refoulait d'ordinaire au plus profond d'elle même. Elle se permit de penser à sa mère qui aurait pu être à ses coté pour lui caresser les cheveux et chasser son chagrin. Elle revit le visage de son frère, si ouvert et si chaleureux. Il aurait du se tenir auprès d'elle, il l'aurait protégé comme il l'avait fait durant son enfance. Il aurait été trouvé Maeron et l'aurait puni pour avoir osé lui mentir, il aurait également fait juger Ser Ulwart pour les sévices causé sur un enfant. Adraboran l'aurait préservé de tout cela, il l'aurait prit dans ses bras et elle aurait sangloté sur son épaule comme la petite fille perdue qu'elle était. Mais quand elle rouvrit les yeux alors qu'un nouvel éclair zébrait le ciel elle était seule. Adrahil piaffait nerveusement à ses cotés sur cette berge froide et humide et le pluie tombait de plus en plu dru transformant les berges en amas de boue.

Teagan sentit des spasme la gagner et elle se redressa sur les genoux, se penchant en avant au moment ou elle expulsait le contenu désespérément vide de son estomac. Elle gémit alors qu'un liquide sans réelle substance s'échappait de ses boyaux et que la plaie dans sa poitrine la faisait encore plus souffrir si c'était possible. Elle se redressa péniblement à genoux et repoussa les cheveux trempés qui lui tombaient sur le front et les mèches humides qui s'étaient collées à ses joues. Elle n’arrivait pas à reprendre sa respiration, cette dernière était rauque et saccadé. Elle avait l’impression d’étouffer et porta ses mains à son corset. Elle avait enfilé l'un de ses corsets horribles quelle détestait tant pour faire bonne figure au cours du repas et se sentait désormais prisonnière du vêtement qui semblait se resserrer autour de sa taille. Elle tenta d'atteindre les lacets pour le défaire mais le laçage se trouvait dans son dos et elle n'y arriverait pas toute seule. Elle se mit à ramper sur la berge en sentant la panique la gagner alors que l'air ne semblait pas pénétrer dans ses poumons, elle s’arrêta en arrivant auprès des rochers et porta sa main à nouveau sa main à sa gorge pour tâter sa peau détrempée. Elle étouffait et la douleur la terrassait mais elle prit deux seconde pour se raisonner. Rien ne l'étouffait hormis la peine. Elle posa son front contre la roche dure et entreprit de compter ses respirations. Ces dernières se firent plus régulières même si elles étaient encore entrecoupées de sanglots

Elle n'arrivait toujours pas à croire que Maeron aie pu lui mentir sur quelque chose d'aussi important. Elle lui avait tout raconté, la mort de sa mère et de son frère, son mutisme, sa détresse, sa peur de devenir un jour l'héritière d'un trône qu'elle n'avait jamais voulu, son désespoir à l'idée que son père ne la prenne pas au sérieux et son angoisse à l'idée d'être tuée dans son lit juste pour ce qu'elle représentait. Elle l'avait même fait mûrir et évolué, elle avait réussi à ce qu'il s’ouvre à elle, certes il lui avait raconté une partie de son enfance, il lui avait relaté la mort de sa mère et la raison de son exil alors qu'elle lui montrait que ses cicatrices ne faisaient pas de lui ce qu'il était. Elle s'était montrée compréhensive, patiente et gentille avec lui alors qu'il lui dissimulait toujours des choses. Il avait osé lui mentir sur ses origines, il n'avait pas trouvé important de lui préciser que son père, cet homme qui avait étranglé sa femme, battu et brûlé son fils vivait dans son château, qu'il mangeait à sa table, qu'il obéissait aux ordres de son père.

La douleur se réveilla à nouveau dans sa poitrine et Teagan décida de bouger pour tenter de la fuir. Elle se redressa tant bien que mal et entreprit d'escalader les rochers. La pluie tombait désormais à verse et elle était trempée, sa robe collait à sa peau et se déchirait sur les escarpement des rochers mais elle ne ressentait pas le froid. Il n'y avait que la douleur qui la guidait. Elle se retrouva assez rapidement en haut, sur ce même rocher plat au dessus de la petite cascade. Elle se souvenait être grimpée sur le dos de Maeron, elle pouvait se rappeler de la chaleur de son torse alors qu'elle posait sa joue contre son omoplate et soudain elle frissonna. Elle se sentait trahie, et encore une fois abandonnée. Elle avait été abandonnée par sa mère, abandonnée par son frère, son père la laissait se débattre seule dans ses tourments et maintenant la seule personne en qui elle avait placé sa confiance venait de la trahir. Elle fit un pas en avant pour contempler l'eau qui en cette soirée semblait aussi noire que l'emblème de sa maison. Elle laissa son regard se perdre sur les gouttes de pluies entrant en contact avec la surface lisse du lac et formant une multitude de petits cercles concentriques qui se télescopaient. Elle se remémora le plongeon en compagnie de Maeron, l’adrénaline qui avait parcourut son corps et qui lui avait fait tout oublier. Voilà de quoi elle avait besoin, de tout oublier. Elle avança encore d'un pas, les orteils dans le vide et elle jeta ses cheveux détrempés en arrière alors que sa respiration s'emballait à nouveau. Cette fois elle sauterait seule car elle n'avait plus personne. Elle avait été abandonnée. Et c'est en étant persuadée que la douleur disparaîtrait qu’elle se jeta dans le vide.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: November 14th, 2017 12:38 pm (UTC)

On sent bien le désespoir total de Teagan et combien elle est perdue dans tout ça. C'est bien amené et les description rendent la scène prenante.
Je veux la suite !!

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: November 15th, 2017 01:42 pm (UTC)

Je suis contente que ce texte colle bien. je voulais vraiment qu'on prenne conscience de la douleur de Tea et du fait qu'elle cherche un moyen d'echapper a ses emotions.
la suite le plus rapidement possible ^^

2 Read Comments