?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Faites moi une promesse

October 23rd, 2017 (09:21 pm)
current song: friends

Titre: Faites moi une promesse
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Maelrhys - Aodhaàn
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1526 mots


Teagan arpentait la foule des yeux en essayant de repérer la personne qu'elle cherchait parmi les nombreux soldats présents. Ce n'était pas une tache des plus faciles car presque tous étaient vêtu de leur tenue de cuir noire frappée de l’emblème de sa famille, qu'il soit en doré ou en relief noir selon le rang des soldats. Ils y avait aussi les autres broignes de cuir, parfois plus colorée, des soldats d'autre provinces sortis du camp pour assister à la cérémonie. Il lui fallait aussi se soustraire aux commandants ou aux Seigneurs voulant lui parler. Elle avait réussi à esquiver Tiberius Snae qui avait ressasser encore une fois l'incident qui s'était produit lors de sa première visite dans le camps, un souvenir qu'elle ne voulait pas ce rappeler surtout en ce jour. Elle laissa deux nouveaux chevaliers s’écarter en pliant l’échine devant elle pour lui laisser le passage et reconnu enfin l'épaisse chevelure noire et la carrure impressionnante de celui qu'elle cherchait.

- Ser Aodhaàn ? lança-t-elle en s'approchant de lui suivie de près par Maelrhys qui semblait particulièrement mal à l'aise dans cette foule.

Le nouveau premier chevalier se retourna et l’étonnement se lut sur son visage coriace

- Princesse, la salua-t-il en baissant les yeux
- Ou peut être portez vous un autre nom désormais ? continua Teagan qui ne voulait surtout pas le vexer

Les membres de l'Eiréhaàn étaient appelés par leur prénom. Rhufawl lui même avait du être un jour Eir Adorn avant d'être nommé Ser puis commandant Rhufawl. Un sourire naquit sur ses lèvres à cette idée et elle se promit de demander plus d'information sur cette période à son parrain.

- Non, la rassura le chevalier. Ce sera Ser Aodhaàn, je n'ai pas de nom de famille.

Teagan retint un hoquet de surprise. Elle n'avait jamais pris la peine de demander d’où venait le jeune homme. Le fait qu'il stipule ne pas avoir de nom de famille signifiait qu'il n’était pas de haute naissance. La Princesse savait que cette promotion était exempte de fils de seigneur des onze provinces mais il aurait très bien pu, vu ses capacités, être fils de chevalier.

- En tout cas cela sonne bien mieux que Eir Aodhaàn, continua t'elle ne voulant pas gâcher cette journée importante pour lui par des souvenirs peut être difficiles
- Grâce à vous, dit-il en lui adressant une grimace qui ressemblait vaguement à un sourire

Teagan se sentit mal à l'aise. Si elle avait cherché le soldat c'était pour lui faire part de ses inquiétudes et elle ne savait pas trop comment aborder ce sujet délicat.

- Je souhaitais m'entretenir avec vous à ce propos, dit elle en fixant la pointe de ses bottes. Je
…. j'espérais que vous n'étiez pas trop déçu que ce soit moi qui vous aie adoubé.... je … c'était un ordre du Roi... je...
- Je me permet de vous interrompre vote Altesse, grommela le chevalier de sa voix grave. J'en suis ravi bien au contraire.

Teagan releva la tête, surprise. Elle s'était sentie divisée lorsque son père lui avait demandé d'adouber le premier chevalier. Elle était très fière car c'était la première fois qu'une personne non régnante adoubait un chevalier en présence du Roi. Mais elle espérait ne pas avoir blesser le soldat qui aurait pu s'offusquer de n'avoir reçut son épée que de la main de la Princesse et non de celle de de son souverain.

Elle se retint de justesse de lui demander si ces propos étaient vrais. Elle se sentait déjà assez honteuse de se montrer si hésitante face à lui et portant elle était incapable de canaliser ses inquiétudes.

- Vous paraissez étonnée, lui fit remarquer Aodhaàn. Oui je suis honoré d'être le premier chevalier adoubé de la main de ma future Reine

Teagan ne répondit rien. Aodhaàn ne semblait pas être le genre d'homme à lâcher des compliment s'il ne les pensaient pas et ces quelques mots venaient de la toucher profondément. Avec ce qui s'était passé dans le camp elle pensait qu'elle n'était qu'un sujet d'amusement pour l'ensemble de l’armée mais visiblement ce n'était pas l'avis de tous. Teagan sentit une bouffée d’émotion l'envahir et ses yeux s'emplirent de larmes lui brouillant les traits rugueux de son interlocuteur. Depuis la mort de Cewydd ses émotions prenaient sans cesse le dessus sans qu'elle puisse les contrôler. Plus seulement la colère mais la tristesse ou la peur, la paralysait parfois et en cet instant c'était la reconnaissance

- Puis je me permettre de vous posez une question? s'enquit Aodhaàn en la sortant de ses pensées
- Bien entendu, répondit elle en essayant de se reprendre pour que ses larmes ne roulent pas sur ses joues
- Allez vous bien votre Altesse ?

Teagan vit le chevalier tendre la main vers elle avant de stopper son geste. De toute évidence il avait eut l'intention de lui attraper le poignet dans ce qui ressemblait à un geste de réconfort avant de se raviser. Teagan quand a elle ne savait pas si elle était satisfaite ou pas qu'il aie interrompu son geste. Elle se racla la gorge essayant de refouler ses émotions trop présentes.

- Je ne comprend pas ?
- J'ai entendu dire que vous aviez perdu un être cher, continua le chevalier qui semblait lui aussi mal à l'aise. Et je tenais vous présentez mes sincères condoléances.
- Je n'étais pas amoureuse du Seigneur Cewydd!

La phrase avait fusé de la bouche de Teagan avant que celle ci ne réalise sa stupidité. Elle tourna vivement la tête vers Maelrhys qui la réprimandait du regard les yeux écarquillés. Teagan sentit ses joues s'enflammer

- Je n'ai jamais prétendu.. , commença Aodhaàn d'une voix encore plus rocailleuse que d'ordinaire
- Excusez moi je…

Mais Teagan ne trouvait pas ses mots. Elle était confuse d'avoir proféré de tel propos mais submergée par l'émotion elle avait lâché ce qu'elle avait sur le cœur. Tout le monde semblait prendre sa douleur pour un amour brisé hors elle appréciait beaucoup le jeune seigneur et sa perte était dramatique mais elle n'en avait jamais été amoureuse

- Vous n'avez pas à vous excusez votre Altesse, la rassura Aodhaàn en inclinant la tête et en tournant les talons.
- Ne partez pas, lui dit elle un peu brusquement.

Elle s'en voulait terriblement de se montrer aussi immature et aussi vive dans ses propos. Elle voulait juste que tout cela cesse.

- C'est juste que je suis épuisée par toutes les rumeurs qui circulent sur moi, finit elle en passant une main nerveuse sur son visage.

Après ce qu'elle venait de lâcher elle pouvait se permettre de dire la vérité. Il devait déjà la prendre pour une simple d'esprit et regretter ses propos sur son adoubement, pourtant il se tourna lentement vers elle et lui adressa cette même grimace qui ressemblait à un sourire tordu

- Vous ne devez pas y prêter attention. Les racontars ne sont pas utile et n'amusent que les faibles, dit il de sa voix grave. Et ce n'est pas votre cas.
- C'est ce que vous pensez ? s'étouffa presque Teagan en le dévisageant comme s'il était fou.

Elle ne comprenait pas qu'après les propos qu'elle venait de lui tenir il ne la considère pas comme une faible.

- En effet, dit-il en se positionnant les mains derrière le dos comme le faisait si souvent Rhufawl. Je dois avouez ne pas m'être encore remis de ma cuisante défaite

Cette fois Teagan lui offrit un vrai sourire. Aodhaàn était un roc qu'elle seule avait réussi à ébranlé le jour ou elle l'avait battu. C'était un homme stable et loyal qui suivait les ordres

- Vous méritez cette épées, Ser, dit elle en le pensant vraiment.

Elle ne voyait vraiment pas qui d'autre dans la promotion de l'Eiréhaàn aurait été digne de porter l'Eiréhaàn'er.

- Merci, répondit-il en posant sa main gantée sur le pommeau flamboyant de son épée neuve. J'espère en en être digne dans les combats a venir.

Teagan perdit aussitôt son sourire et eut la désagréable impression de recevoir un coup dans l'estomac. Un silence gênant s'installa alors qu'elle se demandait jusqu’où elle pouvait aller dans ses demande à son chevalier. Car après tout un lien indéfectible était désormais tissé entre eux et Aodhaàn était sensé exécuté tout ses ordres. La jeune femme se racla la gorge alors que le soldat restait parfaitement immobile et silencieux devant elle.

- J'aimerais que vous promettiez quelque chose à votre future reine, finit elle par dire en se redressant pour d'adopter une attitude plus altière.

Le soldat parut étonnée et elle vit bien qu'il hésitait à se mettre à genoux devant elle.

- Tout ce que vous désirez votre Altesse, souffla-t-il avec empressement.
- Revenez moi vivant de cette guerre

Teagan vit le soldat encaisser le choc et son regard fuyant fut en soi la véritable réponse.

- Je vous le promet, finit par lâcher de sa voix rocailleuse.

Teagan hocha la tête se forçant à croire a cette promesse même si dans son cœur elle savait qu'elle allait perdre tout les êtres qui lui étaient cher sans qu'elle ne puisse rien y faire.


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: October 26th, 2017 07:52 pm (UTC)

Intéressant d'avoir le point de vu du Chevalier.
On sent aussi la tension qui monte avec le temps qui passe et qui les rapproche des affrontements.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: November 11th, 2017 04:02 pm (UTC)

Oui la tension monte un peu partout dans le chateau et met teagan dans des positions difficiles

2 Read Comments