?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Le fauconnier

September 14th, 2017 (10:06 pm)
current song: the big bang theory

Titre: Le fauconnier
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - bedelia - Maitre Doràn - Dalaigh
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1941 mots

- Teagan !

La Princesse se figea en entendant cette voix mielleuse l'interpeller. Elle se tourna lentement vers l'escalier de pierre et retint une grimace en voyant qu'elle ne s'était pas trompée. Sa belle mère se trouvait en haut des escaliers vêtue d'une somptueuse robe blanche à la fermeture asymétrique. Teagan songea un instant que la nouvelle Reine devait persécuter les lavandières pour que ses tenues, plus blanches les unes que les autres, soient aussi étincelantes.

- Majesté, répondit Teagan qui avait d'autre choses à faire que de provoquer la Reine
- Vous n'allez pas manger ?

Teagan regarda sa belle mère descendre l'escalier. Son dos était droit, son regard hautain et ses gestes amples. Elle descendait les marches sans les regarder tout en gardant son attitude d'Altesse. Ce fut la première fois que Teagan envia sa belle mère. Elle avait parfaitement l'attitude d'une Reine. Teagan, elle, devait fixer les marches pour ne pas tomber et préférait même descendre l'escalier en se laissant glisser sur la rampe.

- Je ne vais pas petit déjeuner aujourd'hui, je suis attendue, répondit finalement Teagan qui n'avait pas vraiment envie d'entrer dans les détails.
- Vous devriez jeune fille. Vous dépérissez à vue d’œil, lui dit Bédélia en passant devant elle avec dignité. Bientôt vous n'aurez plus que la peau sur les os.

Teagan la regarda se diriger vers la salle du trône en retenant les insanités qui souhaitaient sortir de sa bouche. Elle fit volte face à son tour pour sortir dans la cour. Les propos de sa belle mère l'avaient agacés mais elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'il y avait une part de vérité. Elle s'était regardée dans le miroir récemment ce qui l'avait perturbé. Son corps s'était affiné. Elle avait prit en masse musculaire certes, car Maeron ne faiblissait pas dans ses entraînements, mais elle avait considérablement perdu du poids. Elle n'avait jamais été forte mais la elle n’avait plus de forme. Les os de ses épaules étaient visible ainsi que ceux de ses hanches. Elle ne trouvait pas d’appétit en ces temps sombres et avait l'impression que sa colère et sa détresse rongeaient ses forces de l’intérieur.

Elle traversa la cours à grand pas. Il régnait dans l'enceinte du château une agitation inhabituelle provoquée par la déclaration Royale. L’entièreté des habitants du château étaient désormais au courant de l’invasion Estienne et de ce qui en découlait. Teagan voyait des soldats discuter entre eux, les cuisiniers, les lavandières et même les femmes de ménage échangeaient des propos affairés à chaque coin de couloir. Pour sa part elle aurait voulu que tout cela cesse. Elle ne souhaitait pas éluder les faits mais voir tout le monde en parler ne faisait que lui rappeler sa détresse et réveiller la douleur au fond de sa poitrine.

Elle grimpa les marches de la tour des faucons et fit un bond quand la porte s'ouvrit brutalement alors que ses doigts n'étaient qu'a quelques centimètres de la poignée.

- Princesse Teagan, s'étonna l'homme dont le visage passa de la colère à l'apaisement en quelques secondes.
- Maitre Doràn, répondit Teagan en détaillant le regard sombre du maître fauconnier.
- Venez vous voir les oiseaux? lui demanda l'homme ventripotent
- Je viens surtout voir votre fils

Elle vit clairement le maitre fauconnier déglutir et ce dernier la salua d'un signe de tête avant de descendre avec une rapidité déconcertante les escaliers vertigineux de la tour.
 
Teagan le regarda traverser la cours a grand pas avant d'entrer dans la tour des faucons. C'était une vaste salle circulaire au plafond élevé. D'immenses poutres soutenaient la charpente et servaient de nichoirs aux oiseaux. De la poussière flottait dans la pièce éclairée par le mince raie de lumière venant d'une fenêtre en forme d’œillère au plafond et une forte odeur animale embaumait la pièce. Quant au sol, bien qu'il soit nettoyé régulièrement, il était jonché de plumes et de déjections de volatiles. Teagan aimait cette pièce qui lui était familière depuis son enfance et ou dans cette ambiance feutrée elle se sentait elle même. Elle s’avança vers le jeune homme qui s’affairait dans le fond de la pièce. Il allait sûrement nourrir les oiseaux car ces derniers ne le lâchaient pas de leurs regards ambrés et certains ouvraient leurs ailes prêts à décoller pour le rejoindre.

- Je t'ai dit que je ne changerais pas d'avis, grommela Dalaigh alors qu'elle faisait craquer le bois du plancher en s'avançant vers lui.
- Je ne suis pas là pour te faire changer d'avis, répondit Teagan en souriant.

C'était comme ça à chaque fois qu'elle s'approchait de Dalaigh. Il émanait de son ami une sorte de force qui lui donnait toujours le sourire, même en ces temps sombres.

- Majesté ! sursauta le fauconnier en la découvrant. Veuillez m'excusez je pensais parler à mon père.

Cette fois Teagan fit abstraction de la courbette ridicule qu’exécuta son ami pour la saluer. Elle avait comprit que c’était peine perdue de faire perdre ses habitudes protocolaires à Dalaigh.


- Je l'ai effectivement croisé sur le pas de la porte, lui apprit-elle en observant son ami. Il semblait de fort méchante humeur

Elle vit les épaules du fauconnier s'affaisser alors qu'il attrapait un morceau de souris morte dans un panier, déclenchant les cris aigus de ses faucons. Il n'était pas difficile de deviner que le jeune homme était bouleversé, ni pour qu'elles raisons.

- On s'est disputé, lui avouât-il en levant son bras droit.

Aussitôt un gros faucon que Teagan reconnu pour l'avoir de nombreuses fois caressé étant plus jeune vint se poser sur le bras du fauconnier. Il récupéra son repas qu'il englouti avec rapidité avant de retourner se percher sur une poutre.

- A propos de ton avenir ? demanda la Princesse bien qu'elle connaisse la réponse.
- En effet

Il y avait une tristesse perceptible dans la voix de Dalaigh et Teagan sentit son cœur se serrer. Elle aurait voulu être capable de changer la situation mais ce n'était pas le cas. Cependant elle pouvait faire son possible pour le soutenir.

- Si tu souhaites m'en parler...., lui souffla-t-elle doucement avant de prendre elle aussi un morceau de souris morte dans sa main.

Elle pensa une seconde à la tête qu'aurait tirée Bédélia en la voyant manipuler de la viande à faucon avant de lever son bras avec autorité. Un faucon d'une belle taille décolla aussitôt et vint se poser sur son avant bras. Elle ne portait pas de cuir et les serres de l'oiseau lui égratignèrent la peau mais elle s'en fichait. Elle offrit son repas au rapace qui l’observait de son regard perçant avant de le relancer vers le toit.

- L’armée n'aura pas besoin de deux fauconniers à plein temps, finit par souffler Dalaigh d'une voix terriblement rauque. Mon père voulait me laisser la place de maître fauconnier et s'engager dans l'infanterie mais je ne le laisserai pas faire.

Teagan hocha simplement la tête.

- Je comprend
- Vraiment ? s'étonna son ami en redressant le visage vers elle.

Oui elle ne mentait pas. Elle comprenait plus que quiconque ses motivations.

- Oui, souffla-t-elle alors qu'il appelait un nouveau faucon. La logique voudrait que tu le laisse faire car il est plus âgé et plus expérimenté au combat mais ce n est pas aussi simple. Chacun veut protéger l'autre.
- Vous semblez avoir bien réfléchit à la question, comprit Dalaigh en lui lançant un regard curieux.
- Si mon père venait à partir au front je donnerais tout pour prendre sa place, avoua Teagan avec sincérité. Seulement je suis une femme ce qui complique encore plus les choses

Elle vit que Dalaigh comprenait l'ampleur de ce qu'elle venait de lui dire mais comme à son habitude il ne fit pas de remarque. Il appela plusieurs faucons en silence. Ce concentrant sur sa tache sans que Teagan ne le dérange. Elle avait toujours eut un peu de mal à voir ses majestueux animaux en captivité mais elle savait que Dalaigh et maître Doràn les traitaient bien. Cependant elle rêvait de les voir voler librement mais peut être cette pensée faisait elle simplement écho à sa propre liberté qui lui était soustraite.


- Je ne voudrais pas paraître impoli votre Majesté mais pourquoi êtes-vous la ? finit par demander Dalaigh en rangeant le panier contenant la nourriture dans une armoire.

Teagan s'étonna de voir son ami aussi direct mais elle comprenait que ses émotions soient mise à rude épreuve.

- Je me fais du soucis pour toi, lui dit elle en s'appuyant contre une poutre. Et Maelrhys aussi

Cette fois elle vit le visage avenant de Dalaigh se fermer ce qui la surprit de plus belle.

- Je lui avais dit de …., commença le fauconnier avec force.
- Tu ne peux pas lui intimer de ne pas s'en faire, le rabroua-t-elle en croisant ses bras sur sa poitrine. C'est impossible surtout qu'elle tient vraiment à toi.

Elle vit le jeune homme encaisser sa déclaration et décida de briser les non dit une bonne fois pour toutes.

- Tout comme moi… mais différemment.

Elle avait vu les joues du fauconnier s’empourprer à ses quelques mots mais voulait être claire sur le sujet. Dalaigh était un ami qui lui était cher mais elle n’éprouvait rien de plus à son égard. De toute manière elle en était incapable.

- Je n'ai pas le choix, soupira le fauconnier en passant une main tremblante dans sa tignasse blonde. Je ne peux pas rester ici et Maelrhys le sait...
- Je ne suis pas la pour te demander de rester, l'informa Teagan en s'approchant doucement. Je suis la pour voir comment tu te sens ?

Elle posa lentement sa main sur l'épaule de son ami qui fixa son geste avant de redresser la tête.

- Comment je me sens… ? répéta-t-il d'une voix atone. C'est pareil que pour tout le monde j'imagine. Je suis abasourdi

Teagan secoua la tête, oui elle imaginait la détresse provoquée par cette annonce brutale pour la plupart des gens. Elle vit que Dalaigh la dévisageait et son regard noisette se fit soupçonneux

- Vous étiez au courant, comprit-il alors que c'était une évidence.
- C'est mon devoir, se justifia Teagan qui se sentait étrangement coupable. J'ai prié les dieux pour que ça n'arrive pas mais visiblement ils nous mettent à l’épreuve

Elle n'avait pas trop réfléchit aux divinités depuis quelques temps mais cette réponse qu'elle venait de donner à son ami sonnait comme une évidence. Ils n'avaient pas le choix ils devaient tous faire face à leur destin

- Je ne vais pas m'en sortir Princesse

Dalaigh venait de lâcher cette phrase d’une voix éteinte. Elle s'approcha encore plus de lui et lui releva le menton. Elle ne voulait pas le voir abattu. S'il voulait survivre il allait devoir fournir de gros efforts, tenir jusqu'au bout et dépasser ses limites.

- C'est pour çà que je suis la, dit elle en le poignardant du regard

Elle n'était peut être qu'une femme mais la colère qui vivait en elle lui fournissait une énergie que les autres ne soupçonnait pas.

- Pardon ? s'étonna le fauconnier en essuyant d'un geste brusque sa joue humide.
- Dans quelques jours je commencerai ton entraînement à l’épée.

Elle lut un étonnement grandissant dans le regard chocolat de son ami mais également un éclat qui ressemblait à de l'espoir.

- Mais votre père ? s'enquit le fauconnier d'une voix rauque.
- N'aura rien à redire, lui assura-t-elle avec confiance. Je sais me battre et je vais t'apprendre à faire de même. Je ne te laisserai pas partir sans savoir manier une lame et tu reviendras du Reyr. Je te le promet.
 
 

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: September 14th, 2017 10:27 pm (UTC)

Et là elle va découvrir que c'est loin d'être aussi simple... :/
C'est même pas sûr qu'on la laisse faire...

Ce texte est bien mené, on sent bien la détresse des personnages et les difficultés qui se dressent devant eux.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: October 15th, 2017 02:27 pm (UTC)

Oui. Tea veut vraiment aider son ami car elle se rend compte qu elle risque de le perdre. Cette guerre atteint tout les personnages de l histoire a des niveaux differents et je suis contente que ca se ressente

2 Read Comments