?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Des moments partagés

July 26th, 2017 (09:48 pm)

Titre: Des moments partagés
Fandom : Mézérhían
Personnage : teagan - Rhufawl
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1966 mots

Lorsque Teagan franchit les portes du château elle tourna la tête vers les chevaliers qui surveillaient l'entrée. Elle adressa un regard noir aux deux hommes avant de remarquer que Ser Fingan, un chevalier d'une bonne trentaine d'année à l'épaisse barbe blonde, avait un hématome sur la pommette droite. Elle eut un pincement de culpabilité que sa colère froide repoussa immédiatement. Ser Kenelm et Ser Fingan n'avaient fait qu’obéir aux ordres, elle en était pleinement consciente, mais il s'étaient trouvé sur son chemin au moment ou elle avait voulu s'enfuir chez Maeron et dans sa colère elle avait laissé Adrahil ouvrir un passage vers l'extérieur. Elle se contenta de fixer la nuque de son étalon lorsque les cliquetis de ses sabots résonnèrent sur le parvis de la cours. Elle ne voulait pas être tentée de lever les yeux et de voir le visage de son père guettant son retour. Elle sauta du cheval avant de passer les portes des écuries. Un hennissement joyeux l'accueilli quand elle pénétra dans le bâtiment ce qui lui tira un sourire timide. Raichéanne venait de passer sa tête hors de la stalle et la fixait de ses grands yeux intelligents. Adrahil se mit à piaffer en passant devant le box ce qui tira un sourire à la Princesse.

- Tu es bien un homme toi ! lança-t-elle à son étalon en l'attrapant par la bride. Toujours à vouloir montrer ta supériorité.

Elle conduisit son Eiwoarn jusqu’à sa stalle, ouvrit la porte et se figea. Là au fond du boxe assis dans la paille se trouvait son parrain. Il était adossé au mur les bras croisés sur sa poitrine et la tête appuyée dans l'angle de la stalle. Il avait les yeux fermés et son visage était totalement détendu. Teagan eut un petit pincement au cœur en devinant qu'il s'était endormi en attendant son retour et une vague de chaleur l'envahit. Elle était heureuse que Rhufawl soit toujours là bien qu'en retrait pour veiller sur elle

- Si vous croyez que je dors vous faites erreur.

La Princesse sursauta et son Eiwoarn renâcla alors que les yeux gris de son parrain s'ouvraient.

- Ce n'est pas très poli de me faire attendre aussi longtemps dans cette position inconfortable, fit remarquer le commandant en se relevant péniblement. Je ne suis plus tout jeune.

Teagan sentit malgré elle un sourire naître sur ses lèvres. Elle savait que Rhufawl était très vif et qu'il cherchait, par ce qui chez lui se révélait être une plaisanterie des plus drôle, à détendre l’atmosphère

- Comment étiez-vous sur que je rentrerais ? s'enquit Teagan en faisant pénétrer Adrahil dans sa stalle.
- J'avais confiance, répondit simplement son parrain.

Ce dernier longea le mur de la stalle pour venir ce placer face à l'Eiwoarn. Il lui présenta ses deux mains paumes ouvertes lui demandant ainsi l'autorisation de le toucher. Teagan se détendit alors qu'Adrahil soufflait doucement sur le visage de Rhufawl. Elle n'était pas dupe son parrain cherchait seulement à savoir si elle était calmée.

- Teagan..., commença Rhufawl en caressant le chanfrein de l'étalon. Je voulais vous remercier d'avoir prit ma défense

La Princesse qui était sur le point de défaire les sangles se figea. C’était impossible ! Elle devait avoir des hallucinations auditives. Elle avait ouvertement défiée son père et son parrain l'en remerciait. Pourtant quand elle se tourna vers lui son visage était on ne peut plus sérieux

- Mais c'était une idiotie, termina Rhufawl

Teagan laissa échapper un petit rire. On y était, elle allait se faire réprimander elle le savait. Néanmoins elle était touchée que Rhufawl aie prit la peine de la remercier.

- Vous savez que j'ai une estime sans faille pour votre père et que je le suivrais n'importe ou....
- Pourtant vous aussi vous l'avez défié, l'interrompit Teagan.

Elle décela une nuance d'amusement dans les traits sévères de son parrain et son regard gris sembla s'éclairer.

- En effet..., finit il par continuer. Et je ne l'ai fais que pour une seule raison... Votre sécurité passe avant tout.

Teagan sentit une boule apparaître dans sa gorge. Elle savait que Rhufawl n'était pas démonstratif et que cette phrase qui semblait anodine révélait toute l’affection qu'il lui portait. Son parrain connaissait le Roi depuis son enfance, ils avaient faits leurs classes ensemble avant de devenir son second lors de son couronnement. Il était d'une loyauté sans faille et jamais il n'aurait désobéit à son Roi si ce n'était pour elle.

- Pourquoi ne comprend il pas, souffla Teagan avec tristesse en défaisant les sangles de sa selle pour ôter le harnachement.

Elle n'avait pas peur de montrer sa peine devant son parrain. Il l’avait vue enfermée dans son mutisme, il l'avais soutenue plus que son père ne l'avait jamais fait et il était de ce fait l'une des rare personne à qui elle ne craignait pas de montrer ses faiblesses.

- Je ne peux pas parler au nom de votre père Teagan, lui dit Rhufawl en posant une main réconfortante sur son épaule mais je pense qu'il est aveuglé par sa peur de vous mettre en danger.

Ça Teagan le comprenait, elle voyait très bien que son père était rongé par l'angoisse à son égard quoi de plus normal après avoir perdu son fils et sa femme. Teagan elle même malgré sa colère ne pouvait pas imaginer qu'il lui arrive malheur. C'était d’ailleurs la seule raison qui l'avait empêchée de prendre la fuite avec Maeron le soir même.

- C'est parce qu'il ne vous à pas vu tenir une épée, reprit Rhufawl d'un air amusé.

Teagan fut surprise par le ton guilleret qui n’était pas familier au commandant et quand elle redressa la tête après avoir ôté le filet d'Adrahil elle lu une certaine fierté dans le regard de son parrain qui lui fit chaud au cœur
 
- Vous auriez cependant pu me mettre au courant en privé, la sermonna-t-il en redevenant sérieux
- Ça n'aurait pas été amusant, répondit Teagan en accrochant la bride à son portant en métal ouvragé.
- Amusant... répéta son parrain toute trace de légèreté ayant déserté sa voix. Parce que vous trouvez tout ce qui c'est passé ce soir amusant ?

Teagan baissa les yeux. Non elle ne trouvait pas cela amusant. Elle savait que ce révéler devant l'Eiréhaàn n'était pas l'idée du siècle mais ça lui tenait à cœur et il était peut être temps de s'avouer pourquoi

- Non pas du tout, répondit-elle à voix basse. Je crois… je crois que j'avais besoin de me prouver à moi même que je pouvait intégrer l'Eiréhaàn...
- Parce que vous en rêvez depuis votre enfance, finit Rhufawl à sa place
 
Il était de notoriété publique que Teagan voulait entrer dans la prestigieuse formation. Elle en parlait depuis son plus jeune age, souhaitant suivre les traces de son frère.

- Je voulais montrer à tout le monde que je n’étais pas aussi fragile qu'il n'y parait.
 
Teagan avait lâché ses mots à voix basse comme un murmure. C’était un aveux qui n’était pas facile à faire et qu'elle se cachait depuis trop longtemps. Son mutisme lui avait gâché son enfance. Elle n'avait pas réussi à prendre le dessus sur sa colère et elle s'était sentie terriblement honteuse durant des années, à ne pas pouvoir prononcer un seul mot. Elle savait que les gens qui l'avaient connue à l'époque la considérait comme quelqu’un de faible et encore maintenant les rumeurs circulaient à propos de sa santé mentale. Par ce geste elle avait voulu montrer sa force à tout le monde pour supprimer tout ces racontars.

- En tout cas vous pouvez être fière de vous. Vous avez mis un beau bazar au château, railla Rhufawl en passant une main dans ses cheveux noirs grisonnants
- Pour ne pas changer, répondit Teagan en haussant les épaules.

Elle attrapa une brosse et entreprit de masser le dos d'Adrahil. Le silence s'installa mais Teagan ne le trouvait pas gênant. Au contraire sa colère semblait s'être apaisée en présence de son parrain

- Vous n'avez pas l'intention de me parler de celui qui vous à entraîné, finit par dire Rhufawl en s'appuyant à la porte de la stalle

Teagan releva les yeux vers lui pour découvrir qu'il ne semblait pas contrarié par cette idée

- En effet

Elle ne voulait pas impliquer Maeron même si son parrain semblait plus compréhensif qu'elle n'aurait jamais oser le souhaiter

- Alors vous le féliciterez de ma part, lui dit Rhufawl. Il n'a pas du être facile de vous canaliser !
 
Cette fois Teagan éclata franchement de rire. Son  parrain n'avait pas tord sur ce point mais le mérite était partagé. Après tout elle avait réussi à transformer un jeune exilé méfiant et acariâtre en son meilleur ami
 
- On peut dire qu'il est aussi buté que moi, répondit-elle bien décidée à défendre sa cause
- Par tout les Dieux vous voir ensemble doit être un cauchemar !

Teagan offrit un vrai sourire à son parrain. C’était la première fois qu'ils échangeaient des plaisanteries et elle fut amusée de voir que c’était sur un sujet aussi sensible. Pourtant en cet instant l'homme sévère qu'elle avait toujours connu semblait plus jeune. La Princesse se concentra sur les mouvements circulaires de la brosse sur les flancs d'Adrahil. Elle aurait voulu prolonger cet instant de paix mais il était puéril de souhaiter se cacher dans les écuries par peur de croiser son père.
 
- Je ne suis pas la pour vous faire des remontrances qui vous feront sortir de vos gond, reprit Rhufawl d'un ton plus embarassé. Mais…
- Parlez Rhufawl!

Elle avait dit ces quelques mots d'un ton plus sec qu'elle ne l'aurait souhaité mais elle lui en voulait un peu de gâcher son petit moment de paix
 
- Cet homme vous entraîne de manière très professionnelle je n'en doute pas même si j'aurais préféré m 'en charger, reprit le commandant l'air subitement gêné. Cependant le fait que vous passiez vos âpres midi avec un homme n'est pas anodin et je suis tenu de …
- Vous n'avez pas à vous en faire Rhufawl, l'interrompit Teagan qui connaissait déjà ce chapitre par cœur. Je compartimente. Il m’entraîne, il me forme et il est mon ami au même titre que Dalaigh
 
Elle commençait à en avoir assez que tout le monde voie sa relation avec Maeron comme romantique. Certes le chasseur était son ami et elle tenait énormément à lui, il était comme un pilier et avait bien comprit que si on le lui enlevait elle s'écroulerait. Mais il n'y avait rien de romantique la dedans vu qu'elle était absolument incapable d'aimer. Son cœur avait été brisé à tel point qu'elle le savait irréparable. Elle était démolie de l’intérieur et personne ne pourrait jamais recoller les morceaux.
 
Rhufawl parut soulager par ses paroles mais conserva cet air suspicieux qui lui était familier
 
- Très bien.., finit-il par dire en ouvrant la porte de la stalle. Vous devriez vous reposer Teagan les jours à venir ne vont pas être de tout repos

La Princesse acquiesça. Elle sentait ses doigts picoter à l’idée de croiser son père et elle savait que Rhufawl avait raison sur ce point. Les jours suivants risquaient d'être particulièrement tendus
 
- Merci Rhufawl…, souffla-t-elle sans vraiment trouver ses mots
- De ?
- Merci de me comprendre
 
Elle ne savait pas trop comment s'exprimer mais elle voulait que son parrain sache qu'elle était heureuse qu'il la soutienne. Rhufawl referma la stalle derrière lui, lui laissant le choix de rester encore un peu avec son  Eiwoarn si elle le souhaitait. Mais au dernier moment le commandant se retourna
 
- Vous direz aussi à ce jeune homme avec son loup de faire attention dans ses déplacements, lança son parrain avec un sourire en coin. Certaines personne sont plus observatrice que d'autres

 

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: July 28th, 2017 07:08 pm (UTC)

C'est très intéressant de revoir ces deux là ensemble, ça faisait longtemps et cette discussion amène de la profondeur aux deux personnages en rappelant les liens qu'ils peuvent avoir les uns avec les autres...

Ce serait quand même intéressant que Teagan réalise que c'est une belle annerie son truc de "je ne suis plus capable d'aimer"... Elle aime son père, elle aime son parrain, elle aime adrahil... etc :p

J'ai bien aimé aussi le fait de mieux comprendre pourquoi Teagan tient tant à savoir se battre et à le démontrer.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: August 6th, 2017 06:31 pm (UTC)

Contente que ce texte t'aie plu? j'aime bien la relation de Teagan avec son parrain qui même si il est très autoritaire est plus réflechi qu'Aelred.

Oui teagan est completement immature sur son " je susi incapable d'aimer" elle se protege de cette manière car la mort de son frère la brisée et qu'elle croit ne plus avoir de coeur.

Oui il y a une vraie raison autre que " je veux faire comme les hommes" dans le fait que Tea veuille savoir tenir une épee. Elle est psychologiquement très fragile et en même temps elle lutte pour se montrer forte

2 Read Comments