?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Des libertés en moins

June 20th, 2017 (10:21 pm)
current song: the big bang theory

Titre: Des libertés en moins
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Maelrhys
Rating : PG-13
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 2810 mots

- Teagan ?

La Princesse se crispa en étendant la voix de sa suivante mais se força à respirer calmement.

- Je suis là Maelrhys, répondit-elle en penchant la tête pour secher ses cheveux mouillés.

Teagan avait profité de son retour dans ses appartements pour prendre un bon bain. Bien qu'elle ne soit pas sale après avoir passée la journée à barboter dans le lac, elle avait voulu profiter de l'eau chaude et du calme qu'elle lui offrait pour réfléchir et surtout tenter de se calmer. Elle était complètement déboussolée par les révélations de Maeron. Il lui semblait que sa vie avait prit un tournant des plus désagréable et elle essayait de ne pas y songer. Elle avait à de nombreuses reprises enfoncé sa tête dans l'eau pour ne plus rien entendre, pour faire le vide dans son esprit ; mais ses pensées véreuses ne cessaient de résonner dans son crane attisant la colère qui vivait en elle et qu'elle était bien en peine de contrôler.

Elle s'était parfaitement rendue compte qu'elle avait gâché cette journée magique avec Maeron avec ses questions mais en même temps elle ne pouvait pas se savoir si ignorante. Elle avait à peine échangée quelques mots avec Maeron sur le chemin du retour pour être sur de ne pas laisser passer une parole qu'elle aurait regrettée une fois la colère éteinte, mais elle s'en voulait tout de même de s’être montrée aussi froide après la surprise que le jeune homme lui avait réservé.

- Vous vous êtes déjà lavée ? s’étonna sa suivante en passant de l'autre coté du paravent qui séparait la bassine du reste de la pièce. Vous auriez du m’attendre.
- Je t'ai déjà répété maintes fois que je pouvais me laver seule.

Le mot seule failli rester coincé dans sa gorge. Ce mot lui paraissait tellement lourd de sens maintenant qu'elle savait qu'aucune décision dans sa vie ne lui revenait vraiment.

- Vous avez passé une bonne journée ? lui demanda tout de même Maelrhys.

Cette dernière ne semblait pas avoir fait attention à sa froideur ou peut être en avait elle simplement l'habitude. Elle attrapa la serviette qu'avait utilisée Teagan avant d'enfiler sa chemise de nuit en lin noir et la secoua un peu avant de la plier soigneusement.

- C'était formidable, répondit Teagan en essayant de ressentir à nouveau la joie qui était montée en elle en découvrant le point d’eau. Maeron m’a emmené à un lac et l'on s'est baigné.

Teagan vit Maelrhys se retourner vivement et elle s'en voulu de ressentir un peu de joie à la voir si mal à l'aise. Elle ne voulait pas se venger sur son amie, ce n'était pas bien mais elle se sentait particulièrement mal et ne savait plus qu'elle attitude adopter.

- Quoi vous... vous êtes baignées ? répéta Maelrhys en bégayante. Avec votre robe ?
- Non je me suis dénudée, répondit Teagan avec désinvolture.

Elle sentait la colère monter en elle comme de l'eau emplissant petit à petit un tonneau. Elle devait garder son calme, c'était impossible qu'elle laisse sa colère, qui grondait furieusement, éclater.

- Teagan ! s'exclama Maelrhys en lâchant la serviette qu'elle tenait dans les mains pour les plaquer sur sa poitrine. Vous ne … non !
- Ne t’inquiète pas je portais la chemise de Maeron, la rassura Teagan qui voyait bien que son amie pensait qu'elle s'était baladée nue. Et il s'est détourné le temps que je me change.

Elle vit clairement Maelrhys pâlir alors que ses paroles prenaient tout leur sens mais Teagan elle ne voyait pas ce qu'il y avait de mal. Elle avait entièrement confiance en Maeron. Elle savait que jamais il ne l'aurais espionnée pour la mettre mal à l'aise ; et puis sur le moment cette idée ne lui avait pas parut farfelue. Après tout les femmes se dénudaient souvent devant des hommes. Mais c'était avant qu'elle ne sache que son corps ne lui appartenait pas vraiment.

- Princesse... , gémit Maelrhys en cherchant ses mots.

Sa manière de la fuir du regard agaça profondément Teagan qui cette fois ne retint pas les mots acerbes qui franchirent sa bouche.

- Non Maelrhys cette fois je ne mérite pas tes remontrances ! Je ne pouvais pas savoir que mes gestes étaient incorrect car personne n’a daigné me mettre au courant !

Elle ne s'était pas rendue compte qu'elle avait serré les points et parlé sur un ton aussi sec jusqu'à ce que le visage de sa suivante perde définitivement toutes ses couleurs.

- Teagan qu'avez vous fais ? demanda la suivante l'air totalement paniquée.

Durant une seconde Teagan eut envie de mentir à Maelrhys pour la voir paniquer. Pour la faire regretter de ne pas lui avoir parlé plus tôt du protocole car après tout elle aurait très bien pu désirer avoir des rapports charnel sans être au courant du protocole... et là que se serait il passé ?

- J'ai interrogé Maeron, finit elle par répondre pour ne pas faire de mal à celle qu'elle considérait tout de même comme sa seule amie. Et étrangement, lui qui vit dans la foret, est plus informé que moi sur mon propre sort.

Elle n'arrivait pas à croire qu'il soit de notoriété publique que la Princesse n'aie pas le droit de choisir l'homme à qui elle donnerait son corps. C'était le retrait de ce choix plus que tout le reste qui la mettait hors d'elle.

Elle vit les joues de Maelrhys rougir légèrement alors qu'elle baissait les yeux sur la serviette gisant au sol.

- De quoi parlez vous ? demanda-t-elle

Teagan se rapprocha encore d'un pas. Elle sentait ses doigts picoter et ses jambes trembler. La colère était là, sous-jacente, prête à exploser à la figure de Maelrhys et elle faisait des efforts considérables pour la brider.

- Du mariage, cracha Teagan d'un ton acide. Et de ma … virginité.

Cette fois les joues de Maelrhys s’empourprèrent véritablement et elle ne daigna pas lever les yeux. Ce simple geste suffisait à lui faire comprendre qu'elle savait très bien de quoi elle parlait. Elle était donc au courant, elle avait donc sciemment décidé de ne rien lui dire. Cette révélation blessa profondément Teagan. Elle avait une vrai confiance en Maelrhys qui l'avait toujours soutenue et protégée même dans les moments les plus sombre de son existence.

- Par tout les dieux pourquoi ne m'as tu rien dit ?! s'écria Teagan en reculant d'un pas pour être certaine de ne pas faire de mal à son amie.

Cette dernière sembla se tasser sur place.

- Je savais..., bredouilla-t-elle
- Que ça allait me mettre en colère.. ! finit Teagan à sa place en sentant son contrôle s’évanouir. Ça c'est certain ! Mais l'apprendre de la bouche de quelqu'un d'autre et me sentir ridiculisée parce que je suis naïve !

C’était cela qui la mettait le plus en colère. Elle avait interrogée Maeron en se croyant maîtresse de la situation et ces questions s'étaient retournées contre elle. Elle ne devait pas se voiler la face, si elle avait posé ses questions à Maeron c'était parce que la vue de son corps l'avait troublée elle avait ressentit des choses nouvelles dont elle ignorait l'existence jusqu'à présent et qui l'avait intriguée et bien qu'elle ne sache pas vraiment de quoi il était question elle avait bien comprit que son ami en était la cause. C'était pourquoi elle avait voulu savoir ce que lui avait déjà fait et ressenti dans le passé. Et pourtant cette conversation ne s'était pas du tout déroulée comme prévu.

- Vous n’êtes pas naïve Teagan, repliqua pourtant Maelrhys en se penchant pour lui attraper la main
- Si ! cracha la Princesse en retirant vivement ses mains. Le protocole régit déjà ma place au sein de la société. Il dicte mon comportement et les mots qui doivent sortir de ma bouche alors j'ai été naïve de croire qu'il ne dirigerait pas ma vie … intime.

Teagan était furieuse contre elle même. Maeron ne cessait de dire qu'elle avait de l'instinct et qu’elle était maligne mais c'était faux. Elle était peut être capable d’établir des théories quand aux déplacements des Estiens mais incapable d'analyser sa propre situation pourtant déjà toute tracée.

- Je suis tellement désolée Princesse, souffla sa suivante

Teagan ressentit tellement de souffrance dans la voix de son amie que la peine l'envahit. La situation de Maelrhys n'était pas facile. Elle devait savoir qu'elle ne réagirait pas bien en apprenant à quel point elle n'avait aucun poids sur sa propre vie ce qui expliquait son silence. Teagan n'était pas idiote, elle comprenait. Elle savait qu'elle ne faisait que rejeter sa frustration sur son amie mais il était temps de crever l’abcès.

- Dis moi exactement à quoi m'attendre.

Aussitôt Maelrhys recula d'un pas comme si elle était prise au piège et Teagan sentit son estomac se nouer. Elle savait que ces nouvelles informations n'allaient pas lui plaire mais nier la situation n'y changerait rien. Autant qu'elle soit pleinement consciente de ce qui allait lui arriver.

- Dis le moi ! insista-t-elle. C'est un ordre !

Elle détestait utiliser cette formulation. Elle ne voulait pas donner d'ordre à Maelrhys qu'elle considérait comme une amie et non un serviteur. Mais il lui fallait la vérité.

Son amie avança d'un pas tout en joignant ses mains devant elle. Teagan vit ses épaules se contracter et sa poitrine se soulever au moment ou elle prenait une grand inspiration qui confirmait ses craintes.

- En effet vous devez rester vierge jusqu'à votre mariage, finit par souffler Maelrhys d'une voix à peine audible. Si lors de votre nuit de noce votre mari se rends compte que ce n'est plus le cas le protocole l'autorise à vous répudier.

Teagan déglutit lentement. Maeron ne lui avait pas menti. Elle n’avait pas le choix. Elle ne pourrait pas choisir.

- Comment pourrait-il le savoir ? demanda-t-elle dune voix rauque en cherchant déjà un moyen de contourner le protocole.

Sa suivante lui lança un regard qu'elle interpréta comme empli de pitié et voulu aussitôt ravaler sa question. Encore une fois elle pouvait son ignorance des choses de la vie.

- Ils le sentent Princesse, répondit Teagan d'un air compatissant.

Teagan ferma un instant les yeux pour encaisser le choc. Il lui restait une échappatoire et elle la saisi.

- Quand bien même ! gronda-t-elle. Je suis la fille du Roi. Que cet hypothétique mari retourne chez lui si la situation ne lui chante pas.

Après tout elle serait un jour Reine. Cette place elle n'en avait pas voulu mais elle avait comprit qu'elle n'avait pas d'autre choix que d’accepter son rang. Elle serait la dirigeante du Royaume et elle ne pourrait même pas mener sa vie intime comme elle le souhaitait. Elle su tout de suite, au regard peiné de Maelrhys, que sa dernière porte de sortie se refermait.

- Il en va de votre honneur, souffla son amie. Et de celui de votre père.

L'honneur, ils n'avaient tous que ce mot à la bouche. Elle trouvait qu'il n'y avait pas d'honneur à contraindre une jeune fille à rester vierge. Non pas qu'elle veuille remédier à la situation dans l’immédiat, au contraire. Mais encore une fois on lui ôtait son droit de faire un choix, de prendre une décision et c’était ce qui lui faisait le plus mal.

Teagan se dirigea vers son lit et se laissa tomber assise sur le matelas. Elle avait l'impression qu'une partie de son monde s’écroulait autour d'elle. La colère qui palpitait en elle lui donnait le tournis et elle sentait son contrôle se fissurer.

- Tout cela est injuste, marmonna Teagan. Encore une fois on me vole ma liberté.

Maelrhys ne dis rien ce contentant de venir s'asseoir à ses cotés. Elle tendit la main vers son bras en s'arrêtant à quelques millimètres de sa peau comme pour demander la permission de la toucher. Teagan hocha doucement la tête pour lui donner son assentiment. Peut être qu'un contact tangible l'aiderait à calmer les fourmillement qui crépitaient en elle.

- Je m'interroge, demanda doucement Maelrhys en serrant sa main dans la sienne. Pourquoi vous posez vous ces questions aujourd’hui, Maeron vous a-t-il forcé à …. ?

Le sang de Teagan ne fit qu'un tour et elle arracha sa main de la sienne de peur de faire quelque chose qu'elle ne souhaitait pas.

- Arrête ça Maelrhys ! s'écria-t-elle hors d'elle. Maeron ne me force à rien du tout !

Elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi Maelrhys s'en prenait toujours à son ami. Maeron n'avait jamais eu le moindre geste déplacé envers elle et elle en avait marre de se répéter.

- Tu le dépeint toujours comme une personne sans cœur essayant de me pervertir.

Maelrhys eu la bonne réaction en rougissant ce qui atténua un peu la colère de Teagan. Sa suivante semblait à nouveau très mal à l'aise.

- Ce n'est pas.. commença-t-elle d'une voix à peine audible.
- Vas tu enfin me dire ce que tu as contre lui ?

Il était temps de crever l'abcès, elle ne voulait plus de non dit, elle voulait tout savoir, ne plus être aussi ignorante de sa propre vie.

- Ce n'est pas lui Teagan, finit par répondre Maelrhys en triturant l'ourlet de sa robe. Je ne connais pas cet homme et vous ne m'en dite que du bien mais vous n'avez pas le … droit.
- Comment ça ?

Teagan sentit son estomac se révulser en comprenant qu'encore une fois que ce qui allait suivre n’allait pas lui plaire.

- La Princesse ne peut être seule en compagnie d'un homme, lâcha Maelrhys à toute vitesse. Je veux dire sans chaperon.

Teagan se sentit vaciller. Son amitié même avec Maeron lui était interdite. Elle enfreignait le protocole depuis plus d'un an. Elle n'avait pas le droit de fréquenter Maeron. Le règlement qui régissait sa vie voulait lui enlever la chose la plus belle qui soit arrivée dans son existence hormis Adrahil. La seule chose qui lui faisait se sentir elle même.

- Ce n'est pas correct, continua Maelrhys comme pour donner une explication plus cohérente. Vous enfreignez le protocole.
- Parce que je passe mes après midi avec un ami ?

Dans un petit coin de sa tête Teagan songea que Maeron était bien plus qu'un ami, il était son confident, son point de repère, la personne qui l'aidait à rester elle même et à ne pas sombrer.

- Parce que vous êtes seule en la présence d'un homme qui n'est pas de votre famille.

Teagan n'arrivait pas à croire que tout les gens autour d'elle, son père, Maelrhys, Rhufawl, l'Udhëy lui aient caché ça aussi longtemps. Certes hormis Maelrhys personne ne savait qu'elle enfreignait le protocole mais tout de même. Comment pouvait elle respecter une règle dont elle ne connaissait pas l'existence. La situation était impensable et son tournis s'accentua.

- Donc si je résume, dans ma vie j'ai juste le droit de me taire, de sourire, de montrer ma bonne éducation..., énuméra Teagan alors que chaque mots la dégoûtait
- Et d'enfanter, ajouta Maelrhys d'une voix si basse que la Princesse cru qu'elle avait rêver.

Mais elle vit des larmes apparaître dans les yeux de sa suivante et les plaisanteries n'avaient pas leurs place dans cette conversation. Teagan eut l'impression de tomber dans un gouffre. Elle n'avait pas le droit de fréquenter un homme, pas le droit d’être seule en sa présence. Elle allait devoir attendre le mariage pour connaître les plaisirs charnels dont toutes les autres personnes vantaient les louanges et en plus elle avait pour devoir d'enfanter pour perpétuer la lignée. Tout cela sans pouvoir faire la moindre objection. Elle était ni plus ni moins qu'un objet au service du Royaume.

- Je suis désolée Princesse, souffla Maelrhys en se levant pour se précipiter vers elle

Mais Teagan l’arrêta d'un geste de la main. Elle ne supporterait pas d’être touchée. La colère semblait exploser dans sa poitrine lui causant une terrible douleur.

- Laisse moi s'il te plaît, gémit-elle en reculant d'un pas.

Elle ne voulait pas faire de mal à son amie, elle n'était pas fautive, elle devait se contrôler mais n'y arrivait plus. Il fallait qu'elle soit seule.

- Vous ne devriez pas rester seule, insista courageusement sa suivante.

Mais Teagan recula d'un pas en pressant ses deux mains contre sa poitrine. Les larmes perlaient dans ses yeux et ses doigts étaient glacés.

- Laisse moi Maelrhys la supplia-t-elle trop inquiète de prononcer des mots qu'elle regretteraient toute sa vie.
- je...
- LAISSE MOI !

Le cri était sortit sans que Teagan ne le contrôle mais ce n'était pas de la fureur plutôt une infinie douleur.

Maelrhys lui jeta un regard paniqué avant de courir vers la porte. Lorsque le battant se referma Teagan laissa échapper un cri de souffrance avant de s’effondrer au sol submergée par ses émotions.




Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: June 25th, 2017 08:27 pm (UTC)

Ca, ça devait arriver...
Son entourage n'a pas vu sur le long terme... Pourtant elle allait forcément finir par s'en rendre compte, ou alors ils allaient devoir le lui dire... Ils sont quand même hallucinants...

En soit on comprend comment on a pu en arriver à une telle situation, mais ça devait forcément finir par exploser.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: June 28th, 2017 06:03 pm (UTC)

Et oui c'était prévisible et pourtant ils ne l'avaient pas vu venir

2 Read Comments