?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Raichéànne

April 18th, 2017 (10:27 pm)
current song: friends

Titre: Raichéànne
Fandom : Mézérhían
Personnage : Cewydd Rhiàn - Teagan - Rhufawl
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1745 mots

Rhufawl se retint à grande peine de grommeler alors que Ser Dozwal le bousculait légèrement.

- Veuillez m'excusez Commandant, bredouilla le Seigneur de l'Ennorath
- Il n'y à pas de mal, répondit Rhufawl d'un ton bourru.

La salle du trône qui était pourtant une salle de taille respectable était bondée. Entre les onze Seigneurs, leurs héritiers, leurs épouses pour certains, les habitants du château et les serviteurs qui s'activaient il était difficile de circuler. C'est pourquoi Rhufawl s'était savamment mis à l'écart près de la porte pour observer cette salle et avoir un peu plus d'espace.

Le commandant abhorrait ce genre de soirée ou tout un chacun tentait d’impressionner les autres par ses paroles, ses habits, ses récits de guerre ou ses possessions. C'est pourquoi il avait été plus qu’étonné de voir Teagan se plier à un protocole dont il la croyait beaucoup plus ignorante alors que cette fête devait la mettre plus que mal à l'aise. Il la savait simple et libre. Elle détestait devoir porter des fioritures, saluer des gens qui l'ennuyait ou encore devoir plier l'échine et sourire en permanence. Pourtant lors de la distribution des présents elle s'était montrée polie, calme et distinguée dans ses paroles. Rhufawl avait pu lire le même étonnement que le sien sur les traits de son Roi et il devinait que Teagan faisait tout cela pour son père. Après tout elle était l'héritière du trône et à son age elle se devait de faire bonne figures auprès des Seigneurs de son père. Quand à la Reine, Rhufawl l'avait vu déchanté durant la remise des cadeaux. Il était facile de deviner qu'elle avait organisé cette somptueuse fête pour rencontrer les Seigneurs et non pour le plaisir de Teagan. Elle devait se sentir frustrée d'avoir eu un mariage des plus banal et en petit comité et avait sauté sur l'occasion pour s’imposer au Royaume. Cependant peu de Seigneurs avaient fait attention à elle. Il y avait bien entendu eut Ser Befind, premier chevalier du Cyriatàn qui avait remplacé le Seigneur Peràn trop âgé pour faire le déplacement et qui avait été d'une extrême politesse envers la fille du gouverneur du Nord. Le Seigneur Wex avait également plié l’échine devant la Reine et lui avait offert un baise main mais Rhufawl ce demandait sincèrement s'il savait à qui il s'adressait. Il était de notoriété publique que le Seigneur Wex avait des absences et l’attitude raide de ses deux fils se tenant sur les marches lui avait confirmé sa confusion. Les autres dirigeant de provinces s'était montré plutôt froid envers la nouvelle Reine et tout leur respect était tourné vers le Roi et bien sur vers Teagan.

Rhufawl s’appuya légèrement contre le mur de pierre pour soulager son dos quand un couple se détacha de la foule attirant son attention. Il fut des plus surprit de reconnaître Teagan tenant galamment le bras d'un jeune homme que Rhufawl reconnu comme le frère du Seigneur du Reyr. Sa filleule ne quittait pas le garçon des yeux et semblait littéralement boire ses paroles. Rhufawl tiqua en les voyant se diriger vers à sortie et s'approcha d'eux d'un pas rapide.

- Princesse ? l'interpella-t-il d'une voix qu'il ne voulait pas trop sèche.

Teagan se tourna vers lui sans lâcher le bras de Cewydd Rhiàn et lui offrit un vrai sourire.

- Je vais dans les écuries, lui apprit-elle d'un ton joyeux. Le cadeau des Seigneurs du Reyr s'y trouve.

Rhufawl laissa son regard glisser sur le visage avenant du jeune homme qui inclina aussitôt la tête pour le saluer.

- Je vous accompagne dans ce cas, grogna-t-il en se rapprochant encore.

Il était hors de question qu'il laisse Teagan s'éloigner en la seule présence d'un homme. Premièrement car le protocole ne l'autorisait pas, deuxièmement car il se méfiait de toute les personnes présentes et ne voulait en aucun cas mettre en péril la sécurité de sa filleule. Même si pour cela il devait servir de chaperon.

- Mon intention n'était nullement d'emmener la Princesse dehors en ma seule présence, s'empressa d'ajouter Cewydd Rhiàn visiblement mis mal à l'aise par sa remarque
- Je n'en doute pas Seigneur

Teagan elle ne se rendit compte de rien et tira un peu sur le bras du jeune homme pour qu'ils quittent la salle. Rhufawl leur emboîta le pas. Restant à quelques mètres de distance pour ne pas empiéter sur leur intimité tout en restant à l'écoute de leur conversation.

Il était tout de même secoué par le fait de voir Teagan aussi ouverte avec un inconnu. Il lui semblait qu'elle avait comprit que la présence des héritiers les plus en vue du Royaume à son anniversaire n'était pas une coïncidence. Il la savait opposée au mariage et il était d'accord elle était trop jeune. Mais un jour elle devrait se plier à la tradition et épouser un homme pour renforcer des alliances. Et connaissant le caractère emporté de sa filleule il doutait qu'elle se plie facilement à cette idée. C'est pourquoi il aurait cru qu'elle resterait à distance de tout homme pouvant tenter de la séduire.

- Dites m'en plus sur mon cadeau, relança-t-elle pourtant le jeune homme en mordillant sa lèvre inférieure.

De là ou il était Rhufawl pouvait admirer son beau profil. Teagan Mézérhían était devenue une très belle femme. Elle avait hérité des traits légers de sa mère et du regard vif de son père. Ces yeux étaient trop souvent empli de colère lui donnant un coté sombre mais quand, comme à cet instant, elle souriait sa beauté était à couper le souffle.

- Canthaïr m'a interdit de vous en divulguer plus, rit le Seigneur du Reyr en continuant d'avancer vers les écuries. Mais je pense que vous comprendrez rapidement.

Il avait passé sa main négligemment dans ses cheveux tout en parlant, remettant derrière son oreille cette tresse caractéristique des hommes de l'Est.

- Vous arborez la tresse se finissant par un rubis, trahissant votre condition de frère du Seigneur, souligna Teagan à qui ce geste n'avait de toute évidence pas échappé.
- Vous êtes bien renseignée sur les coutumes du Reyr, s'étonna Cewydd.

Rhufawl ce fit la même réflexion. Il connaissait l'ennui de la jeune femme pour les leçons de l'Udhëy et fut stupéfait qu'elle aie connaissance de ce détail sans importance.

- Oui, Canthaïr m’a aussi parlé de l'étrange coiffure de son fils.
- Celearn est très caractériel, rit Cewydd. Il adore jouer avec la houppette qu'il à sur le crane.

Rhufawl remarqua que le sourire de Teagan s'élargit et il sentit son cœur se serrer.

- J'aimerais visiter le Reyr, soupira la jeune femme
- Vous serez toujours la bienvenue sur les terres de mon frère votre altesse, répondit poliment Cewydd. Ce serait un plaisir et un honneur de vous servir de guide.

Rhufawl retint une nouvelle fois un grognement. Il n'arrivait pas à cerner ce jeune Seigneur. Ces intentions semblaient bonne mais il savait qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Peut être convoitait il tout simplement la beauté de la Princesse et ce qu'un mariage impliquait.Dans tout les cas il était impossible pour Teagan qui rêvait de liberté de visiter son propre Royaume et il savait que ça lui pesait.

Ils avaient fini par arriver dans les écuries qui étaient somptueusement éclairées par des torches et Teagan y pénétra d'un pas rapide.

- Alors quel est mon ….. OOOh !

Rhufawl posa son regard sur la première stalle qui était généralement vide et qui contenait cette fois un impressionnant animal. La bête était de haute stature mais de composition légèrement plus fine qu'Adrahil ou Reskàd. Elle avait une robe grise semblable à de l'argent liquide mais qui était parsemée de taches plus claires révélant une musculature précise et tranchée. Sa crinière était encore courte, retombant seulement à la moitié de l'encolure, mais d'un blanc immaculé. Elle avait de grand yeux noirs qui les fixaient avec intérêt.

- Elle est magnifique ! s'exclama Teagan en s’avançant avec prudence. C'est waouh ! Ces pommelures... comme la monture de votre frère.

Teagan était une fine connaisseuse de chevaux et Rhufawl ne fut pas étonné qu'elle devine immédiatement que la bête était une jument.

- Raìchéànne est la fille de Rivàod, l'Eiwoarn de mon frère et de notre meilleure jument d'élevage, lui apprit Cewydd en s'approchant franchement de la jument.
- Une hybride, murmura Teagan en le suivant.

Elle tendit la main vers la jument qui claqua des mâchoires à coté de ses doigts.

- Au caractère très entier, précisa le Seigneur du Reyr.
- Elle est superbe, souffla Teagan en posant tout de même le bout de ses doigts sur les naseaux gris de la jument. C'est un présent sublime vous remercierez votre frère. Et … enfin vous aussi.
- C'est avec plaisir votre Altesse. Raìchéànne descend d'une très bonne lignée et Canthaïr à bien vu que cette robe vous plaisait particulièrement.

Rhufawl devait avouer que les pommelures de la jument était impressionnantes et très régulière. La bête était superbe.

- Oui j'aime les couleurs tranchées que l'on retrouve sur les Eiwoarns, lui dit Teagan en caressant cette fois le chanfrein plus clair de la jument. Elles sont toujours uniques et somptueuses.
- Vous semblez passionnée, souligna Cewydd Rhiàn avec douceur

Rhufawl n'aimait pas particulièrement le ton employé par le Seigneur. Il regardait la Princesse avec une sorte d'adoration qui était tout à fait déplacée. Il semblait avoir totalement oublier sa présence et Rhufawl se demanda un instant comment la lui rappeler de manière subtile.

- En effet, répondit Teagan en posant son front contre le chanfrein de la bête. Les animaux sont justes et droits. La fourberie leur est inconnue.

Rhufawl tiqua devant les propos tenu par sa filleule. Même si la fourberie était reine dans le domaine des Seigneurs et des trônes il était plus que déplacé d'y faire allusion. Il n'avait plus le temps pour la subtilité et décida d’intervenir avant que Teagan ne commette une erreur en se montrant trop franche.

- Princesse il est temps de retourner au château, dit il après s'être bruyamment éclaircit la voix. Les autres invités et votre père vont se poser des questions.

Il vit Teagan se tourner vers lui, le regret se lisant sur son visage, et il lui adressa un regard appuyé pour qu'elle comprenne qu'elle avait été trop loin.

- Bien sur Rhufawl, souffla-t-elle simplement.

Et il put voir un éclat de tristesse dans son regard alors qu'elle s'écartait de la jument pour reprendre la route du château.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: April 18th, 2017 11:26 pm (UTC)

Bon, et elle va en faire quoi de son cadeau hein vu qu'elle a déjà Adrahil ? :p
Encore que les deux ensemble devraient faire de beaux poulains :p

J'aime bien la réaction de Rhufawl, mais j'aime bien les deux seigneurs du Reyr, je n'ai pas envie de les découvrir fourbes ces deux là ! :p

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: April 19th, 2017 12:27 pm (UTC)

Toi je sens que tu vois bien Maeron juché sur une certaine jument. En effet elle est la egalement pour faire de joli poulains.


Rhufawl est mefiant et a raison de l etre. Tegan esg enthousiasmee par le seigneur et ne fait donc pas attention au danger de sortir seule accompagnee d un homme qu elle ne connait pas. Elle se fie juste a son instinct


Quand a cewydd et canthair je ne peux pas en dire plus ^^

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: April 19th, 2017 05:00 pm (UTC)

Moi je vois surtout bien Maeron juché sur un eiwoarn pour que les autres soient obligés de se taire ! :p

Je comprends la réaction de Rhufawl, même si je pense qu'il serait grand temps qu'ils expliquent au moins les choses à Teagan. En revanche il est peut-être dommage qu'aucun texte ne noous explique mieux le protocole à ce sujet. Pour que le lecteur comprenne bien à la fois ce que le comportement de Teagan peut avoir de gênant, ce qu'elle "risque" etc.

Par exemple, selon les lois, si elle couche avec quelqu'un ca peut être un déshonneur, ou alors ils pourraient être considérés comme mariés, et là ça n'aurait pas du tout les mêmes conséquences...

Si jamais tu cherches une idée de la manière dont tu pourrais l'expliquer sans pour autant que Maelrhys doive en parler à Téa, tu peux aussi faire se disputer Bédélia et le roi à ce sujet :p

Elle pourrait utiliser ces risques comme arguments contre le fait que tea se balade toute seules etc... Parce que d'accord Adrahil la défendrait d'une attaque, mais il ne la défendra pas "d'elle-même" si quelqu'un la séduisait :p

Et sinon, j'ai beaucoup aimé, et du coup j'attends la suite avec impatience.

3 Read Comments