?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Cheveux

April 3rd, 2017 (07:00 pm)
current song: BO games of thrones

Titre: Cheveux
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Maeron
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1695 mots


- Tu te rend compte que son arrière arrière.... bref je ne sais plus. Son ancêtre à été tué par un léopard. C'est pour ça que cet animal est devenu l’emblème de la maison Rhiàn.

Maeron quitta le lapin qu'il était entrain de dépecer des yeux pour observer Tea. Cette dernière parlait avec entrain du repas qu'elle avait passé en compagnie du Seigneur Rhiàn depuis de longues minutes. De toute évidence elle ne se rendait pas compte que le sujet ne l’intéressait qu'à moitié.

- Un léopard, répéta lentement Maeron.

Il n'avait jamais voyagé et s'il connaissait tout les animaux vivant dans la forêt de Dunvel il ne savait pas du tout à quoi pouvait ressembler un léopard. Mais de toute évidence ça devait être une bête assez féroce pour qu'elle puisse tuer un homme et plutôt majestueuse pour que des nobles en fassent leur blason. Après tout aucune maison régnante n'avait choisis le blaireau comme effigie.

- Il parait qu'il y en a dans les montagnes séparant le Reyr des terres de l'Est, continua Tea qui avait sûrement prit son air interrogatif pour de l'admiration. Enfin, il m’a dit que désormais les léopards étaient menacés.
- Pour leur peau je suppose, répondit Maeron

Il n'y avait que deux raisons pour que des animaux soient menacés par l'homme, oit leur viande, soit leurs fourrures. C'était notamment le cas du renard roux qui peuplait autrefois la forêt de Dunvel mais qui se faisait de plus en plus rares à cause des braconniers.

- Oui, leurs fourrures tachetées ornent les capes des Dames des milieux aisés, répondit Tea avec une grimace de dégoût.

Maeron ricana. La Princesse était tellement plongée dans son récit qu'elle ne se rendait même pas compte de la stupidité de ces paroles.

- Tu dois sûrement en avoir dans ta garde robe alors, railla le chasseur en tirant d'un coup sec sur la peau du lapin qui se sépara bruyamment de la chair.

Ce fut le silence qui lui répondit ce qui força Maeron à relever les yeux. Teagan arborait un air horrifié.

- Maintenant que tu m'y fais penser, oui, souffla-t-elle. Qu'elle horreur ! Je vais faire renvoyer ces vêtements dans le Reyr.

Maeron savait que Tea n'appréciait que très peu les habits de luxe. Elle lui ventait toujours les mérites des chausses qu'il lui avait confectionné et de son corset de cuir et râlait sans arrêt contre la lourdeur des robes et leur non praticité.

- Et savais-tu que les Reyr'en ont des traditions différentes des nôtres ?

Maeron retint un grognement. Il en avait marre d'entendre parler du Reyr mais l'enthousiasme de Tea était débordant et il n'avait pas le cœur de lui gâcher sa bonne humeur.

- Il me semble que le Roi à autorisé chacune de ses provinces à conserver leurs traditions ancestrales tant de celle si ne vont pas à l'encontre des lois du Royaume, lui répondit le chasseur en ce souvenant qu'il avait assez entendu son père tempêter contre son souverain à ce sujet.
- Le Seigneur Rhiàn portait une étrange tresse sur sa tempe droite, lui apprit Tea avec un sourire.
- Une tresse ? s'étonna Maeron.

Il n'était pas un spécialiste en coiffure, loin de là, mais généralement les tresses étaient réservées aux femmes.

- Oui, elle se glissait derrière son oreille et se finissait par trois perles d'or
- Je suppose que ça doit avoir une signification particulière, commenta Maeron en tranchant d'un coup sec la tête du lapin.

Il la lança à Rashkánn qui l'attrapa avec souplesse avant de la coincer entres ses pattes avant pour la ronger.

- Oui je le lui ai demandé

Cette fois Maeron sursauta

- Tu l'à interrogé sur sa coiffure ?
- Oui pourquoi pas ?

Il n'y avait que Tea pour faire ce genre de chose avec autant de nonchalance. Maeron connaissait assez le protocole pour savoir que de telles questions étaient d'ordre privée. Et pourtant il imaginait si bien Tea et son insouciance habituelle questionner le chevalier.

- Bref il m'a apprit que seul les nobles ou les chevaliers peuvent arborer la tresse à droite dans le Reyr. Les perles qui ornent la coiffure on elle aussi une signification. Elles sont taillées dans des pierres précieuses différentes selon le rang de la personne.

Maeron se retint à nouveau de grogner. Encore une fois les plus riches faisaient tout pour se démarquer du peuple. Il fallait être de noble naissance ou sortir de l'Eiréhaàn pour arborer des fioritures ridicules.

- De l'or pour le Seigneur du Reyr, des rubis pour ses frères, de l'Onyx pour les chevaliers et des Topazes pour ses héritiers, continua Tea sans se rendre compte de son malaise. Le Seigneur Rhiàn m’a avoué que son fils, qui n’à qu'un an, arbore une sorte d'épi ridicule se terminant par une perle bleue.

Maeron vit Tea éclater de rire et se renfrogna. D'ordinaire elle râlait tout son saoul quand elle devait assister à un repas royal en grognant qu'elle s’était fermement ennuyée. Et voilà qu’avec ce Seigneur venu de la province voisine tout semblait merveilleux. Le visage de la princesse s’éclairait d'une beauté plus précieuse encore, lui donnant un air noble qu'elle n'arborait pas en temps normal. Cette constatation fit l'effet d'une flèche dans le cœur du chasseur. Il se faisait de faux espoirs, il le savait, conservant au fond de lui cette fugace idée qu'un jour il y aurait plus que de l'amitié entre eux. Mais c'était un Seigneur qui épouserait Teagan. Un jeune homme qui aurait fait ses classes dans l'Eiréhaàn et qui serait l'héritier d'une province. Un noble arborant une belle tresse couverte d'or et non un chasseur grognon et exilé.

- Tu as l'air de t'être amusée à cette soirée, fit remarquer Maeron en tentant de ne pas laisser entendre son ressentiment dans sa voix.
- J'ai beaucoup rit, acquiesça Tea. Canthaïr est de très bonne compagnie.

Canthaïr ?! Maeron expira lentement en tentant de contrôler les tremblements qui envahissait son corps.

- D'ailleurs je ne t'ai pas dit...., continua Tea en sautillant presque sur place
- Tea, l'interrompit Maeron avec humeur. Je n'ai plus vraiment envie d'entendre parler des cheveux soyeux de ce Seigneur.
- Très bien je me tais.

Maeron resta interdit. Il s'attendait à entendre la jeune femme protester avec véhémence alors qu'elle se tenait devant lui la bouche close et un sourire énigmatique aux lèvres.

- Je ne voulais pas... commença Maeron en prenant conscience qu'il avait laisser éclater sa mauvaise humeur.
- Ne t’inquiète pas... le coupa-t-elle. J'ai comprit. Tu es jaloux.

Maeron eu la désagréable impression d'avoir reçut un coup dans le plexus. Il expulsa violemment l'air de ses poumons avant d'essayer de se reprendre.

- Je... Je ne... Non, je ne....

C'était impossible que Tea soit au courant de ses sentiments. Premièrement car il faisait de son mieux pour les lui cacher. Deuxièmement parce que si elle l'avait su jamais elle n'aurait jamais continuer à le fréquenter ainsi.

- Il la vit se lever avec stupéfaction et elle se rassit à coté de lui, sa jambe frôlant la sienne.

- Tu es jaloux parce que tu n'as pas de tresse, rit elle en lui donnant un petit coup d'épaule.
- On va dire ça, ricana le chasseur, content de voir que Tea était sur une fausse piste.
- Mais je te rassure. Tes cheveux sont tout aussi soyeux.

Maeron n'eut pas le temps de protester que déjà Tea plongeait sa main dans sa coiffure. Quand elle frôla sa nuque il sentit un frisson descendre le long de sa colonne vertébrale et il dut fermer les yeux pour empêcher son corps de trembler.

- Tea, souffla-t-il comme une supplique
- Même si je les préférais plus court, continua la Princesse, lancée sur son idée.
- Parce que tu as un avis sur ma coiffure maintenant ? s'étonna le chasseur.

Tea laissa retomber sa main et se mordit la lèvre inférieure tout en observant ses cheveux qui lui tombaient désormais sur les épaules.

- Oui, répondit elle avec aplomb. Je préférais ta coiffure quand on s'est rencontré. Tu avais des épis partout sur la tête.

Maeron ne put s’empêcher de sourire alors qu'elle mimait sa coiffure en levant ses bras au dessus de sa tête.

- Tu es sure que c'est un compliment ?
- Oui, lui assura la jeune femme. D'ailleurs j’aimerais bien te les couper.

Maeron resta interdit tandis que Tea fixait toujours sa tignasse en mordillant sa lèvre inférieure.

- Me couper les cheveux, répéta-t-il lentement pour être certain qu'il n'avait pas rêver.
- Oui.
- Hors de question ! grogna le jeune homme en s'écartant légèrement.
- Tu n'as pas confiance en moi, souffla Tea en baissant les yeux.

Cette fois ci Maeron ne retint pas son grognement ce qui tira un léger sourire à Tea.

- Ce n'est pas ça, grogna-t-il agacé de ne pas pouvoir lui tenir tête pour des broutilles. Tu as déjà coupé des cheveux ?

Il regarda un instant Téa qui faisait mine de réfléchir.

- Un jour j'ai coupé une mèche à mon frère pendant qu'il dormait.

Cette fois Maeron éclata de rire. Il était toujours déstabilisé par les réponses de Tea. On ne savait jamais ce qui allait ou non sortir de sa bouche et c'était une chose qu'il aimait vraiment chez elle. Elle arrivait toujours à le surprendre. Cette fois encore alors qu’elle détestait parler de ses proches elle évoquait son frère en gardant le sourire devant se souvenir joyeux.

- Parce que tu crois que ça me rassure ! s'exclama Maeron en imaginant un jeune homme endormi avec un trou au milieu du crane.

Cette fois Tea sauta sur ses pieds et vint s'accroupir juste devant lui. Elle fit en sorte d'avoir ses yeux à sa hauteur et Maeron resta obnubilé par ses iris bleu.

- Allez je t'en prie, laisse moi faire, gémit-elle en caressant sa joue

Maeron sentit son cœur s’accélérer dans sa poitrine et il su au moment ou un nouveau frisson le parcouru qu'il allait rendre les armes.

- Très bien, souffla-t-il. Il n'y aura que toi pour te moquer de ma tête de hérisson de toute façon.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: April 3rd, 2017 05:19 pm (UTC)

Moi je veux savoir ce qu'elle allait dire !!!!

J'ai beaucoup rit !
Maeron jaloux, ça ne m'étonne pas, mais il devrait se rassurer, si le seigneur a un fils, c'est sans doute qu'il a une femme ! :p
Dommage, il avait l'air bien ce Cantahir, surtout que ça aurait fait enrager Bédélia :p

Très sympas comme texte en tout cas !
Même si je me demande pourquoi le seigneur n'a droit qu'à de l'or et pas à une pierre précieuse lui aussi :p

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: April 3rd, 2017 07:00 pm (UTC)

En effet Canthaïr Rhiàn à bien une femme mais il a aussi.... non je dit rien ^^

2 Read Comments