?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Entrer dans l'armée

Titre: Entrer dans l'armee
Fandom : Mézérhían
Personnage : Rhufawl - Bédélia - Bearach - Aelred - Teagan
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1331 mots



- Quoi !

Rhufawl grimaça alors que la voix aiguë de Bédélia Peràn claquait dans la pièce.

- Bédélia c'est une très belle opportunité qui s'offre à lui, tempéra le Roi qui était assis dans l'un des fauteuils ouvragés que sa dame avait fait venir de Knorr

La nouvelle Reine avait des appartements plutôt fournis. Des draperies et tapisseries ornaient chaque murs au point que Rhufawl se sentait particulièrement observé par les figures qu'elles représentaient. Il y avait également des meubles finement sculptés qu'on ne trouvait pas au château de Mézérhían et qui provenaient sûrement tous du Cyriatàn. Rhufawl se demanda un instant combien de convois avaient été nécessaires pour transporter tout ces meubles, bibelots, tapisseries et fourrures. Sans parler de la garde robe extravagante de la Reine.

- Mais il n'est pas prêt ! protesta Bédélia en le tirant hors de ses pensées décorative
- Il le sera dans peu de temps, assura le commandant.

A dire vrai il n'en était pas si sur mais il ne pouvait laisser la situation dans l'état. Rhufawl avait poussé le jeune Seigneur à bout dans la matinée, le couvrant de brimades devant des soldats bien inférieurs à son rang de naissance. Il avait voulu tester la réaction de Bearach en état de stress. Mais le jeune homme s'était contenté de baisser les yeux et d’exécuter le salut réglementaire. Il avait ensuite écouter chacun des conseils qu'il avait hurlé et les avaient mis en application dès le combat suivant.

- Je n'arrive pas à y croire ! s'exclama Bédélia

Rhufawl vit avec étonnement la Reine lever le poing, prête à l'abattre sur la table, mais elle se retint de justesse.

- Une place dans l'Eiréhaàn ne se refuse pas, insista Aelred qui gardait un calme étonnant.

Rhufawl se demandait comment son souverain supportait cette attitude déplacée et colérique de la part d'une Dame de si haute naissance.

- Bien sur que si, grogna cette dernière

Elle observait les hommes présent avec humeur. Rhufawl devinait qu'elle rêvait de laisser déverser sur eux un flots d'injures mais que le protocole et sa bonne éducation la retenait.

- Mère, j'aimerais.... commença Bearach
- TAIS TOI !

L'ordre avait claqué une nouvelle fois et Rhufawl vit le jeune Seigneur adopter la même attitude qu'avec lui. Les yeux baissés et les mains jointes, il obéissait. Ce n'était pas étonnant qu'il ne réagisse pas devant ses brimades alors qu'il encaissait sans cesse celles de sa mère.

- Laissez le parler, ordonna le Roi

Le commandant vit une ride apparaître sur la tempe de son Roi, signe que son masque de quiétude commençait à se fissurer. Pourtant le jeune homme restait muet. Ça ne faisait aucun doute que pour lui les ordres de sa mère faisaient loi.

- Je t'écoute Bearach, le relança le Roi avec douceur.

Ce dernier releva la tête avant d’hésiter durant quelques longues secondes à parler.

- Ce serait un honneur de pouvoir intégrer la formation d'Adorn Rhufawl, finit-il par lâcher à voix basse. Je sais que mon niveau est bien inférieur à celui de vos hommes
- En effet, grogna Rhufawl surprit d'entendre un noble reconnaître ainsi ses faiblesses.
- Vous voyez il n'est pas prêt ! s'exclama sa mère. Je ne puis tolérer que mon fils....
- Vous tolérerez ma décision ! gronda le Roi en frappant du poing le bras de son fauteuil. Bearach deviendra le seigneur du Cyriatàn et gouverneur du Nord. Il devra diriger ses hommes et protéger nos frontières. Qu'elle autorité aura-t-il s'il ne sait tenir une lame ?

Rhufawl vit clairement un éclair de rage passer dans le regard doré de la Reine mais cette dernière finit par baisser les yeux.

- Il a déjà seize ans et devrait être capable de se défendre, continua Aelred. Ce qui n'est visiblement pas le cas. Nous lui donnons une chance de se rattraper rapidement et il va la saisir.
- Alors le problème est réglé, conclut Rhufawl qui ne voulait pas rester une minute de plus dans cette pièce. Seigneur Bearach je vous attend demain à l'aube devant l'armurerie.

Les yeux ambrés du jeune homme s'éclairèrent et il salua le commandant d'un signe de tête.

- Altesses mes respect, lança-t-il avant de faire claquer ses bottes et de sortir de la pièce.

Il essayait de contrôler ses nerfs et ouvrit la porte assez violemment. Il sentit alors quelqu'un lui tomber dessus et rattrapa la personne de justesse. Il écarquilla les yeux en réalisant que c'était Teagan qui se tenait devant lui. Il laissa échapper un grognement mécontent et referma la porte de manière à ce que les personnes présente dans la pièce ne puissent pas apercevoir la princesse.

- Vous écoutez aux portes maintenant ? grogna le commandant en lançant un regard noir à sa filleule.

Teagan eut le bon goût de rougir quelque peu mais elle ne baissa pas le regard pour autant.

- Non je passait par là, dit elle en faisant un geste désinvolte de la main
- A d'autres Teagan, grommela Rhufawl en l'attrapant par le bras.

Il ne voulait pas qu'ils soient surprit par le Roi ou encore par Bédélia et l’entraîna vers les escaliers.

- Vous le prenez dans l'Eiréhaàn, siffla Teagan avec humeur
- Oui

Par cette simple phrase elle venait de lui avouer avoir bel et bien écouté leur conversation à travers le battant de la porte. Pourtant il ne pouvait voir aucune once de regret dans le regard azur de la princesse. Seulement de la colère pure.

- Mais pourquoi ? s'exclama la jeune femme. Je l'ai vu il est misérable avec une épée ! Il n’a aucun jeu de jambe et c'est à peine s'il arrive à tenir son arme.

Rhufawl tiqua un instant. Il avait bien vu Teagan s'asseoir sur le muret des écuries de nombreuses fois cette semaine. Elle assistait aux entraînements de ses soldats de plus en plus souvent. Et voilà que maintenant elle énonçait des faits qui était parfaitement vrai mais qu'elle n'aurait jamais du être capable de remarquer.

- Il sera un jour Seigneur du Cyriatàn, lui rappela-t-il avec humeur. Je préfère qu'il sache tenir une lame.
- Il y à des hommes bien meilleurs qui mériteraient leur place à vos cotés, continua Teagan sur un ton acide

Il en était bien conscient et si on lui demandait son avis il obligerait tout les hommes de ce royaume à se former au combat. Mais c'était un point qu'il avait longuement discuter avec son souverain et sur lequel ils étaient en parfait désaccord.

- Je le sais, souffla-t-il en posant une main apaisante sur l'épaule de sa filleule. Mais au cas ou vous n'auriez pas remarquer le Seigneur Bearach n’a même pas le droit de s'exprimer. Il est enchaîner à sa mère. C'est.... malsain.
- Parce que moi j'ai le droit de m'exprimer peut être, cracha la princesse avec force.

Cette fois Rhufawl lui lança un véritable regard noir. Teagan avait eut des difficulté dans la vie il en était conscient cependant pour une femme de son rang elle avait une liberté plutôt grandiose. Son père ne la bridait pas comme il aurait du le faire, elle était libre d’aller et venir en dehors du château à sa guise tant qu'elle restait aux cotés de son Eiwoarn.

- C'est une véritable question ? grogna-t-il bien décidé à faire comprendre à Teagan qu'il y avait pire situation que la sienne.
- Non.

Rhufawl fut surprit de la voir baisser le regard. Il fut satisfait de voir qu'elle avait l'air de comprendre qu'elle avait été trop loin.

- Vous devriez aller faire un brin de toilette, dit il simplement en remarquant une trace de terre sur sa joue. Votre chevauchée à du être salissante.

Teagan hocha la tête avant de faire volte face et de disparaître en direction de ses appartements. Rhufawl prit la route des siens avec raideur tout en se demandant tout de même pourquoi le fait d’intégrer le seigneur Bearach dans l'Eiréhaàn semblait gêner autant sa filleule.



Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: March 25th, 2017 12:26 am (UTC)

Hum, ça se confirme, elle a un comportement en apparence tout à fait illogique concernant son fils...

J'attends d'en apprendre plus sur tout ça !

Et j'en connais une qui aimerait bien être invitée à s’entraîner elle aussi.
En plus je suis sûre qu'elle aimerait voir Maeron leur faire mordre la poussière à tous.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: March 25th, 2017 08:01 pm (UTC)

Oui teagan est tout simplement furieuse car Bearach n'a pas sa place dans l'Eiréhaàn alors qu'elle ou Maeron oui. Les choses vont être très dur a digerer pour elle et lui attirer quelques ennuis.

Quand au comportement de bédélia il cache bien des choses mais est ce que béarach est du même avis rien n'est moins sur.

2 Read Comments