?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

La nuit de noce

March 21st, 2017 (09:09 pm)

Titre: La nuit de noce
Fandom : Mézérhían
Personnage : Aelred - Bédelia
Rating : PG-13
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 708 mots

Aelred s'étira lentement en repoussant la couverture qui recouvrait son corps. Il tendit ses bras au dessus de sa tête pour étendre son dos mais se stoppa aussitôt quand son pied entra en contact avec un corps chaud. Il se redressa en ouvrant les yeux. Il fut un instant aveuglé par la lumière qui baignait la pièce puis ses yeux se posèrent sur la personne couchées à ses cotés. La cascade de cheveux blonds descendait le long de la courbe du corps de sa nouvelle épouse. Il suivit des yeux la rondeur de sa hanche puis ses jambes pâles interminable.

- Bonjour mon amour

Aelred sursauta quand la main légère de Bédélia se posa sur son épaule. Instinctivement il s'écarta et la main de sa compagne retomba sur le matelas.

- Avez vous bien dormi ? demanda-t-elle en se découvrant pour venir se blottir contre lui.

Aelred posa un instant son regard sur sa poitrine avantageusement dénudée avant de détourner la tête. Il recula vivement de peur que Bédélia ne pose à nouveau la main sur lui et se découvrit totalement. Il se mit debout et s'approcha du siège ou il avait jeté ses braies. Il les enfila à la hâte sous le regard étonné de sa compagne.

- Vous êtes bien pressé mon Seigneur, commenta-telle en s’assaillant sur le lit.

Elle n'avait aucun soucis avec sa nudité et les couvertures gisaient sur le matelas au mieux de dissimuler sa poitrine.

- Vous devriez vous rhabillez ma dame, grommela le Roi en enfilant une tunique.

Il vit clairement le regard d'incompréhension que lui jeta la nouvelle Reine et sentit son estomac se nouer. La conversation à venir n'allait pas être des plus plaisante.

- Un bain chaud vous attend sûrement dans vos appartements, continua le Roi en bouclant sa ceinture.
- Mes appartements, bredouilla Bédélia en tirant cette fois la couverture jusqu'à sa poitrine. Mais mes appartements sont ici.

Aelred laissa échapper un soupir tout en accrochant le fourreau vide de son épée à son ceinturon.

- Non ma dame, finit il par dire en relevant son regard. Vous conserverez vos appartements.
- Mais je suis votre femme! protesta-t-elle en se redressant
- Et vous ne dormirez plus dans ce lit, lui assura Aelred d'une voix forte. J'ai honoré notre mariage désormais je ne vous toucherai plus.

Il comprit la stupéfaction qu'il lisait sur le visage de Bédélia. Il comprenait que ces mots ne soient pas agréables à entendre mais il avait prit sa décision depuis qu'il avait accepté ce mariage. Leur union ne pouvait être scellée que dans un lit mais il n'y aurait rien d'autre que cette unique relation entre eux.

- Mais comment vais-je enfanter si vous ne me touchez plus, protesta la jeune femme en sautant du lit.

Aelred leva le regard pour ne pas laisser ce dernier errer sur les courbes avantageuse de sa dame. Bédélia était une femme d'une grande beauté. Ses cheveux blond, sa peau pâle, son regard doré et son corps parfait aurait fait battre le cœur de nombreux hommes. Mais ce n'était pas son cas. Il avait accepté ce mariage pour sauver son peuple mais son cœur appartenait toujours à Cairistoria.

- Il est hors de question pour vous d'enfanter, lui assura Aelred en l'attrapant par les poignets pour l’empêcher de le toucher.

Il avait prit ses précautions la nuit précédentes pour être certains de ne pas mettre la nouvelle Reine enceinte. Il avait tenu sa promesse. Il avait scellé difficilement ce mariage, s'obligeant à se souvenir des traits de Cairstoira pour être capable d'assurer son devoir, mais il ne voulait pas d'autres héritiers.

- J'ai eu deux magnifiques enfants et je n'en désire pas d'autres, grogna-t-il alors qu'il sentait la douleur habituelle liée à la perte de ses être chers s'insinuer dans son cœur.
- Mais...
- Il n'y à pas de mais ! Retournez dans vos appartements, faites bonne figures à la cour. Vous aurez tout ce que vous désirerez mais il n'y aura plus de relation entre nous et surtout pas d'enfant.

Et sur ces mots il salua d'un signe de tête sa dame et quitta la pièce le cœur lourd et l'estomac révulsé alors que le souvenirs brutal de sa nuit de noce lui revenait.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: March 22nd, 2017 09:50 pm (UTC)

Et là... On entre dans le vif du problème, avec une Bédélia qui semble bien espérer avoir des enfants de cette union et renforcer ainsi sa position...

Ce doit être également très dur pour Aelred...

Un texte très sympas à lire !

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: March 24th, 2017 12:57 pm (UTC)

Un texte qui peut paraitre anodin mais qui ne l'est pas.

On met fin aux espoir de Bédélia d'avoir un héritier de sang royal et vu que le roi a deja refuser d'adopter Bearach elle se retrouve coincé.

Ca va forcement se savoir dans tuot le chateau qu'elle ne partage pas la même chambre que son mari ce qui ne l'aide pas a renforcer sa place de nouvelle Reine.

Quand à Aelred j'espère qu'on le decouvre ici plus fragile. Il était vraiment amoureux de sa femme et malgré les nombreuses années il ne s'est jamais laissé tenté au plaisir de la chaire d'une autre femme. Scellé ce mariage est pour lui une torture et il n'y reviendras pas. ca montre aussi jusqu'ou il est capable d'aller pour son peuple.

contente que ça t'aie plu

2 Read Comments