?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

La célébration

March 21st, 2017 (08:12 pm)
current song: BO games of thrones

Titre: la célébration
Fandom : Mézérhían
Personnage : Rhufawl - Bedelia - Le laarki - Bearach - Teagan
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1457 mots

Rhufawl passa une main nerveuse dans ses cheveux noirs grisonnant avant le la glisser dans son dos. Les musiciens avaient commencé à jouer depuis quelques minutes et il sentait sa gorge se nouer à mesure que les souvenirs affluaient. Il voyait la même réception, quoique bien plus richement fournie, des années auparavant dans la salle du trône du château. Il se souvenait du sourire radieux du Roi alors qu'il se tenait à ses côtés sur l'hôtel. Il pouvait revoir la somptueuse robe blanche rehaussée de broderies d'or et d'argent que portait Cairistoria. Elle était d'une beauté sans pareil et il se rappelait des larmes de joies qui avaient coulés sur ses joues lorsque le Laärki l'avait proclamée épouse d’Aelred Mézérhían et Reine du Royaume.

Mais c'était il y a bien longtemps et aujourd'hui rien n’était semblable. A commencer par les vision morbides qui assaillent Rhufawl et qu’il tentait temps bien que mal de chasser de son esprit :  Cairistoria la gorge ouverte de part en part répandant un flot de sang sur le sol et un regard mort tourné vers son fils décédé dans les mêmes conditions.

Rhufawl secoua lentement la tête pour sortir de cet horrible rêverie. Non aujourd'hui n'était pas un jour joyeux. Il jeta un regard au Roi qui se tenait sur l'estrade le dos droit et les traits fermés. Ses yeux se portèrent également sur Teagan. Elle fixait l'entrée des écuries avec détermination, mais ses épaules basses et son teint encore plus pâle que d'ordinaire trahissait sa peine. Cet effet était renforcé par l'hématome d'un bleu foncé qui ornait le dessous de ses yeux et l'arrête de son nez. Rhufawl n'avait pas cru à l'histoire de la poutre dans les écuries et il trouvait l'attitude de Teagan de plus en plus mystérieuse. Mais ce n'était ni le lieu ni le moment de s'en occuper.

La musique s’intensifia et les portes des écuries s’ouvrirent. Rhufawl vit alors l'immense étalon à la robe dorée du Roi s’avancer avec sur le dos la promise de ce dernier. Il ne put s'empêcher de laisser échapper un toussotement de surprise devant cette vision. Rares étaient les personnes capables d'approcher l’Eiwoarn et il se demandait bien pourquoi Bédélia Peràn avait voulu le monter. Puis il se souvint. Teagan avait insisté pour s'occuper du coté équestre des préparatifs. C'était donc elle qui avait fait jucher la promise de son père sur le puissant étalon.Le commandant  se tourna vers elle et remarqua un sourire satisfait sur son visage abîmé. Elle avait parfaitement manigancé son coup et ils ne pouvaient plus reculer. Il la savait maligne mais pas aussi fourbe.

Un hennissement furieux retentit dans la cours alors que Reskàd, l’Eiwoarn du Roi, faisait un bond en avant. Le commandant vit clairement Bédélia Peràn serrer les dents et s’accrocher un peu plus à la somptueuse selle de parade.  Sortit alors des écuries une fine jument grise montée par Bearach. Cette fois Rhufawl ne pu retenir un juron. Zaillina était la jument favorite de Reskàd. Tout le monde savait qu'en sa présence l'étalon pouvait devenir dangereux. Teagan jouait vraiment avec le feu. La jument fit un écart quand l'étalon tourna sa tête busquée vers elle et Bearach la remis tant bien que mal sur le droit chemin en écartant les rênes de part et d'autre de son encolure. Mais L’Eiwoarn ne l'entendait pas ainsi et prenant appui sur ses puissants postérieurs il se cabra. Bédélia poussa un cri et resta de justesse en selle en passant les bras autour de l’encolure puissante de l'animal. Un long sifflement retentit alors et l’Eiwoarn se reposa à nouveau sur ses quatre membres. Il n’obéissait à personne excepté au Roi. Aelred venait de calmer sa bête d'un simple sifflement. Rhufawl fut une fois de plus étonné par le lien profond qui unissait un cavalier à son Eiwoarn. Lui même n'avait jamais éprouvé le besoin de se confronter à l'un deux. Se contentant du bel hongre hybride qui lui servait de compagnon.

Bearach et Bédélia toujours juchés sur leur montures respectives purent alors continuer leur chemin. Reskàd semblait danser, sautant d'un diagonal à un autre, en secouant sa cavalière inexpérimentée mais restait plutôt calme les yeux fixés sur ceux de son maître. La promise et son fils traversent la cours et Rhufawl vit distinctement reculer les montures des chevaliers à l'approche du puissant Eiwoarn. Aelred s'avança en bas des marches pour tenir la bride de son étalon. Il tendit une main à la future Reine qui l'accepta en grimaçant

- Cet animal est un monstre, souffla-t-elle le visage très pâle
- Reskàd est le pur fils d'Akelaah, souligna le Roi en hochant la tête

Rhufawl vit clairement le regard froid de la future Reine se poser sur Teagan. Mais elle secoua la tête comme pour se redonner une constance et suivit le Roi sur l’estrade. Elle était vêtue d’une robe blanche en lin rehaussée de fleurs rouges brodées. Rhufawl tiqua. Ayant déjà été marié Bédélia ne pouvait se marier en blanc. Elle avait visiblement prévu de défier la tradition, même si le rouge parsemait également sa tenue. C'était sûrement sa manière de faire oublier au gens que c'était une seconde union. Mais c'était peine perdue car les plupart des personnes présentes en ces lieux avaient connu Cairistoria et cette Bédélia Peràn ne lui arrivait pas à la cheville.

Rhufawl sortit de ses pensées pour sauter en bas de l'estrade et venir en aide à Deraï, le palefrenier, pour faire descendre Bearach de sa magnifique jument. Le jeune Seigneur avait le teint plus pâle que d'ordinaire et l'air crispé. Il remercia Rhufawl d'un signe de tête avant de monter sur l'estrade et de s'installer aux côtés de Teagan. Rhufawl fit de même et se posta aux côtés de son Roi. Le Laärki s'était avancé. Il était vêtu de la tenue en or pur qu'il était coutume de porter pour le sacrement des mariages. Le soleil couchant se reflétait sur le tissu doré éclaboussant la scène de lumière. Le vieil homme se racla bruyamment la gorge avant de commencer

- Nous sommes rassemblés en ce jour pour unir deux âmes, dit-il de sa voix lente et rauque. Deux âmes déjà meurtries par la perte de leur précédents époux et qui se sont trouvés

Rhufawl se mordit l'intérieur des joues. Ce discours était cousu de fil blanc. Il ne s’étaient pas trouvés, ils étaient forcés de se marier. Il vit Aelred, le visage plus déterminé que jamais, attraper à nouveau la main de sa promise et la tendre devant lui. Le Laärki se retourna pour attraper la longue tresse faite en crin d’Eiwoarn qu'il leva au dessus de se tête pour qu'elle soit visible de toute l'assemblée. Le Laärki se mit à chantonner dans la langues des anciens sur un rythme lent et répétitif et noua la tresse de crins autour des mains jointes des promis

- Aelred Mézérhían fils de Cadwaladr Mézérhían, Seigneur du Romerdhael et souverain du Royaume souhaitez-vous vous unir à Bédélia Peràn, fille de Benead Peràn, seigneur du Cyriatàn et Gouverneur du Nord
- Je le souhaite

Rhufawl ne put s’empêcher de remarquer que la voix d'Aelred n'avait pas tremblé. Il avait répondu d'un ton froid et déterminé et pour cela le commandant l'admirait. Il sacrifiait son bonheur pour son peuple sans que ce dernier ne le sache.

- Bédélia Peràn, fille de Benead Peràn, seigneur du Cyriatàn et Gouverneur du Nord, souhaitez-vous vous unir à Aelred Mézérhían fils de Cadwaladr Mézérhían, Seigneur du Romerdhael et souverain du Royaume. Vous accepterez de ce fait le titre de Reine du Royaume de Mézérhían
- Je le souhaite

Rhufawl tiqua une nouvelle fois.  Bien sur qu'elle le souhaitait. Qu’elle femme même moins ambitieuse que Bédélia Peràn aurait refusé un tel titre

- Par les dieux qui régissent nos vie et veillent sur nous je vous déclare à présent mari et femme.


Des applaudissements retentirent dans la cour du château mais Rhufawl les trouvait froids. C'était comme si toutes les personnes présentes applaudissaient au ralenti. Sans le moindre enthousiasme. Le commandant scruta la foule à la recherche d'un visage joyeux. Mais hormis Bearach il ne voyait de sourire sur aucune bouche.

Rhufawl reporta alors son attention sur Teagan, elle fixait le sol le regard perdu. Le second du Roi eut soudain envie de rejoindre sa filleule mais la musique retentit à nouveau et les époux s'avancèrent dignement pour retourner au château. Bearach lui tendit le bras et il vit avec stupeur la princesse relever la tête et lui adresser un sourire éblouissant. Elle suivit alors son père au bras de ce jeune homme le dos droit et l'allure altière. Et Rhufawl sentit alors une bouffée de fierté l'envahir car il savait combien ces gestes bien qu'anodin devait véritablement lui coûter.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: March 22nd, 2017 09:48 pm (UTC)

Dur pour lui d'assister à cette cérémonie !!
On sent bien dans ce texte l'importance que Bédélia accorde à l'apparence et aux symboles, je suis impatiente de découvrir ce qu'il se passera après le mariage.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: March 24th, 2017 12:54 pm (UTC)

Oui Rhufawl a vécu un terrible traumatisme puisqu'il est le seul temoin vivant de l'assasinat de Cairistoria et Adraboran. ( faudra que j'écrive la dessus ).

Quant a béléia la symbolique c'est tout son univers elle n'est que futilité et apparence qui cache .... quelque chose ^^

l'Après mariage va être difficile pour beaucoup de monde

2 Read Comments