?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Accuser le coup

February 1st, 2017 (02:37 pm)
current song: the big bang theory

Titre: Accuser le coup
Fandom : LVDT
Personnage : Viggo - Orlando
Rating : PG-13
Disclaimer : les chevaux et Alexane sortent de mon imagination. Les acteurs appartiennent à eux même
Nombre de mots : 1196 mots

note: Ce texte ce passe juste après l'agression d'Alexane. elle vient d'être emmené à l'hopital

- Viggo ?

Orlando n’entendit aucune réponse alors qu’il pénétrait dans les écuries. Il régnait une ambiance électrique dans le centre équestre qui faisait écho à l’angoisse qu’il ressentait. Les chevaux d’ordinaire paisibles dans leurs boxes renâclaient avec inquiétude. Quand l’acteur passa devant le box de Pantaï il vit l’étalon se cabrer et frapper violemment dans la paroi en bois. L'animal sentait la nervosité ambiante et étant particulièrement sensible il y régissait exagérément.

Orlando jeta un coup d’œil rapide dans chaque stalle mais n’y trouva pas Viggo. Les chevaux n’ayant rien à manger il supputa que ce dernier devait être dans la grange. Comme de juste il trouva son ami assis sur un ballot de foin, le téléphone portable vissé à l’oreille.

- Les pompiers l'ont emmenée il y a une vingtaine de minutes, affirma Viggo en lui adressant un signe de tête.

Orlando remarqua que c’était la première fois qu’il voyait son ami avec une mine aussi fermée. Il ne savait rien de la situation hormis qu’Alexane avait eu un accident et il sentait une angoisse, nouvelle pour lui, le ronger de l’intérieur.

- Oui Dom est avec lui, continua Viggo en hochant tristement la tête. Il était préférable qu’il ne reste pas seul. Oui…. très bien merci Peter. Bon courage.

Orlando regarda son ami raccrocher et glisser son téléphone dans sa poche. Il passa ensuite une main sur son visage comme pour y enlever cette angoisse qui définissait ses traits en cet instant.

- C'était Peter? demanda Orlando, énonçant cette évidence pour briser le silence qui s’était installé
- Oui, soupira Viggo. Il voulait ma version des faits.
- Je t'avoues que ça m’intéresse aussi.

En effet il aurait voulu savoir ce qui était arrivé exactement à son amie. Mais à l’expression du visage de Viggo il comprit que ça ne devait pas être facile d’en parler encore.

- Mais je comprendrais que…
- Non c'est bon, l’interrompit Viggo en levant une main.  Alexane à été agressée

Orlando eu soudain l’horrible impression qu’on lui avait lancé un seau d’eau glacée sur le sommet du crane.

- Agressée, répéta-t-il abasourdi
- Oui par Ben

Orlando se rendit compte qu’il avait soudain cessé de respirer. Il expira lentement pour retrouver son calme alors qu’une colère sourde s’insinuait en lui. Il revoyait le palefrenier errer dans les écuries. Jamais il n’aurait pensé qu’il puisse s’en prendre à Alexane

- Mais… que?... articula-t-il péniblement
- Je ne sais plus tout est flou, soupira Viggo. Je… je sortais du parking et j’ai contourné le centre pour vérifier que les clôtures des paddocks étaient bien fermées. Quand je suis arrivé sur la route…Alexane s’est jetée sur ma voiture.
- Mon dieu !

Orlando recula d’un pas en encaissant la nouvelle.

- J’ai freiné je t’assure, gémit Viggo en frappant ses poings sur ses cuisses. Mais je.. je l’ai percutée.

Orlando pouvait deviner la douleur dans la voix de son ami alors que des images violentes d’accidents de voiture s’insinuaient dans son esprit.

- C’était horrible, elle à volé sur l’asphalte comme… comme une poupée de chiffon.

Orlando sentit une nausée le gagner alors que Viggo baissait la tête, consterné.

- Pourquoi ? demanda inutilement le jeune homme.

A son grand étonnement son ami se leva et se mit à faire les cents pas dans la pièce.

- Quand je suis sortit de la voiture j’ai entendu Ben l’appeler, grogna Viggo. Il la traitait de chienne.
- C’est impossible, souffla Orlando
- Je n’ai pas comprit mais il s’est soudain jeté sur moi alors j’ai … j’ai répondu. Je .. on aurait dit que mon corps avait comprit la situation plus rapidement que mon esprit.
- Tu l’as mis KO?
- Pour un moment, assura Viggo sur un ton féroce

Orlando vit son ami lever ses mains et observer ses poings et il retint un hoquet de surprise. La peau de Viggo était égratignée et ses phalanges commençaient à bleuir. Il n’avait pas du y aller de main morte.

- Il faudra que tu fasses soigner ça, le prévint-il en lui désignant ses poings d’un signe de tête.
- Ce n’est pas important, éluda l’acteur.

Orlando dévisagea son ami. Jamais il ne l’avait vu aussi pâle et avec une mine aussi sinistre. De toute évidence Viggo était vraiment chamboulé par ce qui était arrivé à leur monitrice et c’était tout à fait compréhensible. Orlando lui même se sentait mal. Cependant un détail dans toute cette histoire le chiffonnait et il était hors de question de laisser Viggo dans cet état.

- J’ai l’impression idiote que tu t’en veux, se risqua Orlando en devinant déjà la réponse
- Bien sûr que je m’en veux ! tonna Viggo en le repoussant pour arpenter la grange. J’aurais du rester avec elle…. j’aurais du rouler moins vite… J’aurais….
- Stop ! gronda Orlando en le rejoignant pour poser ses mains sur ses épaules. Viggo tu délires !

Il secoua légèrement son ami qui releva le visage vers lui. Orlando pu se rendre compte que son ami était au bord des larmes et son cœur se serra. Il ne pouvait pas s’auto-flageller alors qu’il n’était pas en faute.

- Tu n'y es pour rien, insista Orlando. S’il y a un fautif c’est forcement ce mec !

Orlando secoua la tête en espérant refréner la colère qui le tenaillait à l’évocation de cet enfoiré.

- Allez viens on va nourrir les bourricots, lui dit il bien décidé à tenter de lui changer les idées. Ensuite on appellera Dom.

Il espérait que leur ami pourrais leur donner des nouvelles qui remonterait le moral de Viggo. De plus il ne l’avouait pas mais il s’inquiétait réellement pour Alexane. Il s'était énormément attaché à la jeune femme. C’était d’ailleurs la première femme, avec laquelle il n’avait pas couché et avec qui il passait autant de temps. Il aimait sa spontanéité, son sens de la repartie et son brin de folie. Il n’arrivait pas à s’imaginer qu’une personne aie pu lui faire du mal.

Orlando continua ses réflexion alors qu’il nourrissaient les chevaux. Il distribuait les plaques de foin alors que Viggo disposait les seaux contenant chaque ration individuelles dans les boxes. Orlando refermait le box d’Ouranos quant la sonnerie stridente du téléphone de Viggo retentit. Les deux acteurs échangèrent un regard rempli d’angoisse avant de répondre.

- Donne nous des nouvelles, le pria Viggo l’angoisse rendant sa voix tremblante.

Orlando se détourna. ces bribes de conversation le rendait nerveux. Il préféra s’éloigner et vérifier que chacun des verrous étaient bien tirés. Il savait qu’Alexane aimait le travail bien fait et il voulait s’assurer que quand elle reviendrait elle serait satisfaite de leur travail. Orlando arrivait au bout de la rangée de boxe alors que Viggo raccrochait.

- C’était Lij? s’enquit Orlando en sentant une boule d’angoisse se former dans sa gorge
- Non, c’était Dom

Le ton employé par Viggo était étrangement froid et Orlando se rendit alors compte que quelque chose n’allait pas.

- Comment va-t-elle? finit-il par demander. Viggo !
- C’était une tentative de viol, souffla son ami d’une voix brisée.

Orlando se sentit vaciller alors que les mots prononcés par son ami s’insinuaient dans son esprit.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: February 3rd, 2017 03:20 pm (UTC)

C'est très intéressant d'avoir une vision de leur point de vu de cette situation. Ce doit être très dur pour eux aussi, dans un genre différent, mais quand même. Et je trouve ça intéressant de le traiter, non seulement du point de vu de l'histoire parce que ça donne de la profondeur aux personnages.

Mais aussi d'une manière plus générale parce que je trouve qu'à l'heure actuelle on parle énormément des problèmes d'agressions sexuelles, de harcellement, des comportements sexistes, mais on oublie souvent, dans la réalité et ça se ressent aussi dans ce qu'on lit ou voit dans les films, que ce genre d'actes choquent aussi les hommes, faut pas croire... Ils ne se posent pas juste en vengeurs de ces dames, c'est bien plus complexe que ça, et je trouve que ça ressors bien dans cette histoire.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: February 5th, 2017 05:34 pm (UTC)

Oui tu as raison les hommes sont aussi touchés par ce qui est arrivé par leur amie et en plus il y a un sentiment de culpabilité car il s'en veulent de ne pas avoir pu la défendre.

J'ai ecrit ce texte car en relisant l'ensemble je trouvait que c’était dommage qu'on aie pas la reaction d'orlando dans cette histoire. il y a aussi le fait qu'il communique énormement entre eux pour se tenir informé ce qui donne de la cohésion au groupe.

2 Read Comments