?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Je t'en prie

December 17th, 2016 (02:03 pm)

Titre: Je t'en prie
Fandom : Mézérhían
Personnage : Maeron - Tea
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1129 mots

Teagan tira légèrement sur les renes d'Adrahil pour le faire ralentir. Elle observa les buissons qui la séparait de la clairière ou vivait Maeron avec inquietude. C’était la première fois qu'elle n'avait pas vraiment hâte de les franchir car elle n'avait aucune certitude sur la suite des événements et que cette simple idée l'angoissait. Elle prit une grand inspiration avant de le laisser sa monture franchir l'obstacle. Elle repéra tout de suite Maeron, assis sur un rondin de bois devant le feu. Il lui tournait le dos et elle sentit son cœur se serrer. Cette scène était la même à chaque fois. Elle arrivait, Maeron se retournait et lui offrait un grand sourire. Mais maintenant que toutes les barrières étaient tombées rien ne serait plus comme avant.

Comme elle s'y attendait le chasseur se leva et se tourna vers elle. Mais cette fois son visage était tout sauf souriant. Il la fixait avec colère alors qu'elle immobilisait sa monture. Elle se contenta de le fixer ne sachant pas vraiment quoi faire. Ses yeux verts brillaient de colère et il avait croisé ses bras sur sa poitrine.

Elle décida néanmoins de mettre pied à terre.

- Qu'est ce que tu fais ici ? lâcha-t-il d'un ton froid alors qu'elle s'approchait de lui.
- Maeron s'il te plaît laisse moi t'expliquer, le supplia-t-elle

Rashkánn qui venait de l’apercevoir bondit vers elle et elle le caressa doucement derrière les oreilles, s'accrochant à son poil comme si sa vie en dépendait.

- M'expliquer... répéta Maeron alors qu’elle s’immobilisait environ à un mètre de lui. Je suis peut être un manant vivant dans les bois mais je suis assez intelligent pour comprendre.

Elle aurait du s'en douter. Maeron avait un caractère entier et il ne lui laisserait aucune chance. Il allait falloir qu'elle s'explique si elle voulait être pardonnée. Mais s'il ne la laissait pas faire, ça allait compliquer grandement les choses.

- Ce n'est pas ..
- Pas ce que tu voulais dire, continua le chasseur avec colère. Si ! Tu me prend pour un idiot ?
- Maeron …, gémit Tea

Il fit un seul pas et se retrouva devant elle, de si près elle pouvait voir ses yeux verts si captivant briller de rage et sa poitrine se soulever violemment sous le coup de la colère.

- Tu n'es pas la fille du cuisinier, cracha-t-il en la pointant du doigt. Tu … Tu es...
- L'unique héritière d'Aelred Mézérhían, souverain des terres de Mézérhían, finit-elle à sa place en relevant la tête comme on lui avait apprit à le faire lorsqu'elle déclamait son titre.

Elle ne pouvait plus reculer. Il savait la vérité, il lui fallait maintenant assumer et réussir à le convaincre que ça ne changerait rien. Le jeune homme recula d'un pas comme si elle l'avait giflé. Oui il savait mais s'entendre confirmer les chose devait être des plus pénible au vu de sa réaction.

- Tu... Tu t'appelle Maelrhys Mézérhían?
- Non, mon nom est Teagan Mézérhían, répondit-elle

Elle lu la surprise dans les yeux de son ami et esquissa un pas en avant. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle avait l'intention de faire mais en cet instant elle se voyait assez se blottir contre lui pour tenter d’effacer la peine qu'elle pouvait voir s'insinuer dans son regard.

- Tu m'as menti, souffla-t-il en reculant d'un pas avant qu'elle ne puisse l'atteindre

Teagan sentit son cœur se serrer devant ce nouveau rejet.

- Je peux rester juste Tea, gémit-elle en avançant et en attrapant son avant bras

Cette fois il ne la repoussa pas. Il se contenta de tourner la tête pour ne plus la regarder. Elle sera son avant bras en fixant l’arrête carrée de sa mâchoire

- C'est moi, murmura-t-elle en sentant sa voix se fendre. Juste Tea
- Tu m'as menti depuis le début. murmura-t-il en la repoussant une nouvelle fois.

Cette fois Teagan sentit les larmes qu'elle tentait de retenir depuis leur rencontre au marché poindre dans ses yeux. Elle resta plantée là les bras le long du corps ne sachant plus vraiment quoi faire.

- Je t'ai confié…. , commença Maeron, d'une voix brisée qu'elle ne lui avait jamais entendu. Tu es au courant pour…. Et toi tu me raconte des histoires depuis le début

Il avait raison, elle ne pouvait le nier. Il lui avait raconter les maltraitances qu'il avait subi, il s'était confié, et elle n'avait même pas été capable de lui dire la vérité.

- C'est faux, sanglota-t-elle les larmes roulant sur ses joues. Tu es le seul à vraiment me connaître tu es…
- Un exilé qui vit dans la foret ! gronda le chasseur en secouant la tête. Et toi tu as omis de me dire que tu es l'héritière du trône

Elle eut l'impression que ces mots résonnait dans sa tête. Oui elle était l'unique héritière du trône de son père. Et elle n'y était pour rien.

- J'en suis désolée, dit elle simplement. Je...
- Non … Tu te rend compte que. … j ai cru que … non

Il semblait vouloir lui dire quelque chose. Quelques chose qui de toute évidence le rongeait de l’intérieur et qu'elle ne comprenait pas. Elle fit à nouveau un pas vers lui. C’était la seule réponse qu’elle voyait à cette douleur qui s'affichait sur son visage. Elle se rendit alors compte qu'elle était entrain de le perdre. Elle savait qu'il ne réagirait pas bien à la nouvelle. Elle avait bien pensé qu'il lui hurlerait dessus et il avait raison de le faire. Mais elle avait eu l'espoir que tout redeviendrait comme avant.

- Maeron s'il te plaît, gémit-elle une nouvelle fois.

Elle ne savait pas quoi faire d'autre pour reculer l'inévitable. S'il l'avait laissé faire elle l'aurait entouré de ses bras pour être sûr qu'il ne puisse pas la rejeter. Mais elle était incapable de bouger.

- Non laisse moi, lui dit il en reculant de quelques pas vers l'entrée de sa cabane. Vas t'en

Teagan sentit la panique la gagner lorsqu'il prononça ses quelques mots. C’était impossible. Il ne pouvait pas rester comme ça.

- Maeron je t en prie !
- Vas t'en !

Cette fois Teagan laissa échapper un sanglot alors que les larmes coulaient sur ses joues, trempant le haut de sa robe. Mais le chasseur lui tourna le dos, s’avançant d'un pas lourd vers sa cabane.

- Ne m'oblige pas à partir, murmura-t-elle en posant une main sur sa poitrine pour soulager la douleur tenace qui se réveillait.

Maeron se retourna lentement vers elle et une lueur d'espoir s’alluma dans son cœur.

- VAS T'EN ! cracha-t-il

Il lui lança un dernier regard, juste avant qu'il ne rentre dans sa cabane et ne ferme la porte, et elle su alors qu'elle l'avait perdu.





Comments

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: December 19th, 2016 09:22 pm (UTC)

Oui Tea va très mal vivre le rejet de Maeron. les jours a venir vont être décisif

2 Read Comments