?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Calendrier de l'avent J14: HP

December 14th, 2016 (09:43 pm)
current song: friends

Titre: Les séléctions
Fandom : Harry Potter
Personnage : Harry - James - Olivier
Rating : G
Disclaimer : les personnages de HP appartiennent a JK Rowling
Nombre de mots : 1451 mots

Theme: Vieille conaissance
Contraintes : Point de vue d'un parent


Harry leva les yeux vers les gradins qui s'étendaient devant lui et retint un sifflement d'admiration. C'était la première fois qu'il mettait véritablement les pieds dans la célèbre université des sports magiques de Londres et qu'il découvrait les impressionnantes installations. L’école disposait de son propre stade de quidditch qui valait ceux des plus grands matches.

L'auror jeta un œil aux gradins qui se remplissaient doucement en essayant de trouver la place idéale. Il ne voulait pas rater une miette de ce match et sa position dans le stade serait stratégique.

- Harry …. ? Harry Potter ?

L’intéressé retint un soupir d'agacement avant de se retourner. Malgré les années passées les gens ne cessaient de l'interpeller. Il était célèbre, beaucoup trop à son goût, et le resterait. Cependant il se trouva devant un homme solide aux cheveux bruns tirant sur le gris qu'il reconnu malgré les années écoulées.

- Dubois ! s'exclama-t-il en souriant. Qu'elle bonne surprise !
- Je suis si content de te revoir, assura son ancien capitaine en lui serrant chaleureusement la main
- Moi aussi ça me fait vraiment plaisir

Et c'était vrai. Il était heureux de revoir Olivier Dubois et avait hâte de savoir ce qu'il était devenu.

- Que fais tu ici ? lui demanda Dubois en montrant le stade d'un geste large du bras
- Je viens encourager mon fils, lui expliqua Harry avec une fierté non dissimulée
- Il joue pour les sélections ? s'étonna Olivier
- Oui, il finit sa première année

Il était impressionné que James aie décroché une place de joueur titulaire dans ce match très important. C'était la fin de sa première année scolaire et l'école ouvrait ses portes aux familles et surtout aux sélectionneurs des différentes équipes de quidditch du pays tout niveau confondu. Les élèves avaient alors le choix, selon les propositions qui leurs étaient faites, de continuer leurs études ou de rejoindre une équipe comme joueurs professionnels.

- Et toi ? s'enquit Harry pressé de savoir ce qu'était devenu son ancien capitaine
- Je suis le sélectionneur de l’équipe des aigles de Wimbledon, répondit son ami avec fierté

Cette fois Harry laissa échapper un sifflement admirateur. Olivier avait très bien évolué

- Une équipe qui à très bien tourné cette saison, reconnu Harry qui se souvenait des tableaux des scores affichés dans le journal de Ginny. Vous êtes montés en première division il me semble
- Oui, acquiesça Dubois en souriant. On espère gagner une bonne place dans la ligue l’année prochaine mais certains de mes joueurs partent et j'ai besoin de sang frais.

Voila pourquoi il se trouvait à ce match de sélection

- C'est ton aîné qui participe à ce match ? s'enquit Olivier en scrutant les joueurs qui s'échauffaient en ce faisant des passes au dessus du terrain
- Oui, répondit Harry. James Potter
- Je vais le suivre de prêt. Ta femme ne joue plus ?
- Non elle est reporter au quidditch magazine

Harry était très fier de la carrière de Ginny. Elle avait sur tirer son épingle du jeux à la fin de sa carrière comme joueuse professionnelle et le magazine pour lequel elle travaillait fonctionnait à merveille.

- Quel dommage, commenta Olivier. Les harpies de Holyhead sont en chute libre en ce moment.

Harry grimaça pour confirmer ses dires. L'équipe féminine de quidditch avait du mal à trouver des joueuses de qualité et leur place dans la ligue était en jeux cette année. Un sifflement aigu retentit et Harry fit un signe à son fils qui passait au dessus d'eux à toute vitesse.

- Il doit avoir un palmarès exemplaire avec une telle hérédité, fit remarquer Olivier
- Il se débrouille bien, reconnu Harry

Il ne voulait pas être le père se vantant de son fils mais il fallait avouer que James avait un véritable talent et surtout une passion déchaînée pour le quidditch

- Laisse moi voir ça, lui dit Dubois en sortant un feuillet de sa poche arrière

De toute évidence chaque sélectionneur recevait un livret avec le palmarès et quelques renseignements sur les joueurs qu'ils allaient découvrir.

- Sélectionné en première année à Poudlard, commença à lire Dubois. Tiens ça me rappelle quelqu'un. Il joue comme poursuiveur sur les traces de sa mère.
- C'est ma fille l'attrapeuse de la famille, lui apprit Harry en songeant aux cascades impressionnantes que Lily était capable de faire pour attraper un vif d'or
- …. Capitaine de l'équipe de Gryffondor depuis sa cinquième année, continua Olivier. Impressionnant ! Gryffondor à gagné la coupe six années de suite depuis son entrée dans l'équipe
- Il est tenace, commenta Harry

Tenace était un mot faible. James avait fini de nombreuses fois à l'infirmerie préférant se casser un bras plutôt que de lâcher le souaffle. Ginny ne cessait de lui dire qu'un jour il se tuerait pour ne pas rater une passe.

Harry fut sortit de ses pensées par une sonnerie stridente qui annonçait le début du match et Dubois sursauta.

- Je retourne dans le gradin des entraîneurs on se revoit à la fin du match.

Harry acquiesça et prit rapidement place dans le gradin réservé aux visiteurs. Le match commença lentement. On aurait dit que les élèves continuaient à s’échauffer. Cependant James n'était pas du genre à s'économiser et les premières passes décisives venaient de lui. Il marqua trois buts avant que l'équipe adverse ne se réveille et qu'un joueur blond très rapide égalise. Le mach s'anima alors, les passes s’enchaînant de plus en plus vite. Harry devait reconnaître l'habilité des batteurs car les cognards volaient en tout sens déstabilisant les poursuiveurs. James dû même faire une figure que Harry reconnu comme la roulade du paresseux, pour éviter de se faire couper en deux par un cognard particulièrement agressif. Les attrapeurs de leurs coté n'étaient pas brillant. Harry avait déjà repéré trois fois le vif d'or alors qu'eux ne semblaient rien avoir remarqué. Cependant leur passivité était plutôt positive car ça laissait plus de temps aux poursuiveurs, comme James, pour faire leurs preuves.

Lorsque l'un des attrapeurs finit par repérer et attraper le vif d'or les tribunes applaudirent avec animation. Harry était très satisfait, il trouvait que James avait très bien joué et même s'il avait fermer les yeux alors que son fils fonçait à une vitesse impressionnante vers le sol il avait été abasourdi par sa performance.

Harry vit les gradins se vider peu à peu alors que les parents rejoignaient leurs enfants qui sortaient petit à petit des vestiaires. Certains sélectionneurs feuilletaient leur livret avec animation avant de de courir rejoindre tel ou tel joueur. Harry fut surprit de ne pas voir arriver son fils mais patienta tranquillement dans les gradins. Quand James arriva enfin, les cheveux mouillés et plus en bataille que jamais, il se dirigea aussitôt vers lui.

- Bravo mon grand, le félicita Harry en serrant son fils contre lui. Tu as très bien joué.
- Merci papa.

Harry allait commenter le match quand une main se posa sur son épaule

- Alors c'est toi le prodige ? demanda Olivier en dévisageant James
- Olivier il à déjà la grosse tête ne l'encourage pas, s'amusa Harry.

James était du genre vantard et il ne cessait de raconter à tout le monde qu'il serait bientôt dans l’équipe nationale. Ce faire traiter de prodige par un sélectionneur de première division n'allait rien arranger aux gonflements de ses chevilles.

- Tu joues merveilleusement bien, continua Olivier en serrant la main de James
- Merci monsieur, répondit poliment ce dernier
- Tu as déjà eu des propositions ?

Harry se tourna vers son fils qui arborait un grand sourire confiant

- Vous êtes le quatrième entraîneur à venir me voir monsieur, répondit-il en bombant le torse.

Harry en fut épaté. De toute évidence les sectionneurs avaient du l'attendre à la sortie des vestiaires ce qui expliquait son retard.

- Alors écoute bien mon conseil, commença Dubois en se rapprochant un peu plus du jeune homme pour plus de confidentialité. N'accepte aucunes propositions
- Pour venir chez vous ? ricana James en penchant un peu la tête pour mieux dévisager son interlocuteur
- Non ! rit Olivier en lui posant une main amicale sur l'épaule. Ton niveau est bien supérieur à ce que je peux t'apporter. Tu as un véritable talent James. Continues ta scolarité fais toi un nom sur les matchs de la ligue étudiante et crois moi un jour tu finiras dans l'équipe nationale

Le sourire qui s'afficha sur les lèvres de James fit chaud au cœur à Harry. Il était vraiment fier de son fils. Mais il su à cet instant que plus rien n'arrêterait James dans son rêve de conquête de l’équipe d’Angleterre de quidditch

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: December 15th, 2016 12:37 pm (UTC)

C'est vrai qu'il avait besoin qu'on l'encourage encore :p
Sûr que maintenant il va être intenable !

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: December 16th, 2016 06:31 pm (UTC)

Oui James risque ce s'autoproclamer meilleur joueur du monde après ça !

2 Read Comments