?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Traquée

December 7th, 2016 (10:31 pm)
current song: bones

Titre: Traquée
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Deraï - Ser Ulwart
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1132 mots



- Je vous apporte votre selle, l'informa l'écuyer alors que Teagan pansait Adrahil dans sa stalle
- Merci Deraï
- Saviez vous que vous possédez une selle plus richement décorée ? souligna Deraï en baissant les yeux
- C'est une selle de parade, elle n'a pas sa place lorsqu'on chevauche pour le plaisir.
- Très bien princesse. 

Teagan lâcha un soupir alors que l’écuyer prenait congé la laissant seule dans l'écurie. Elle brossa longuement la crinière d'Adrahil tout en fixant sa vieille selle de cuir. Elle ne se voyait pas arriver auprès de Maeron avec une selle d'apparat. Elle était d'ailleurs étonnée que Maeron n'aie pas reconnu la vraie nature d'Adrahil. Elle se voyait mal expliquer à son ami comment la suivante de la princesse se promenait en compagnie d'un Eiwoarn.

Mais tout ses mensonges commençaient à lui peser. Ces derniers temps elle avait ouvert les yeux et avait du s'avouer les choses. Elle s'était vraiment attachée au chasseur. Maeron était devenu son meilleur ami. Il était la personne la plus proche d'elle, celle qui la connaissait le mieux alors qu'il ne savait rien de ses origines et de son rang de naissance. Il était le seul à connaître la vrai Téa et pas la princesse qu'on tentait de former pour un futur et hypothétique règne.

- Aller mon grand il est l'heure d'y aller, dit elle à Adrahil qui tourna ses grands yeux marron vers elle.

Elle posa la selle sur le dos de sa monture et attacha les sangles avec applications. Elle adorait s’occuper de son cheval. Ici dans les écuries auprès d'Adrahil elle pouvait aussi être elle-même. Elle passa la bride à son cheval bien qu'elle n'en aie pas vraiment eu besoin et emmena Adrahil hors des écuries.

Mais elle n’était pas la seule à s'affairer autour des chevaux dans la cours principale. Plusieurs soldats se mettaient en selle ou y attachaient leur paquetage.

- Vous partez promener princesse ?

Teagan reconnut immédiatement cette voix glaciale et retint une grimace. Elle se tourna lentement vers Ser Ulwart qui menait un gros hongre gris par la bride.

- En effet, répondit-elle sur un ton neutre.

Elle s’étendait plutôt bien avec les chevaliers de son père vivant au château. Mais Ser Ulwart lui donnait des frissons. Sa carrure imposante et son regard d'un gris glacial ne le rendait pas avenant. De plus elle savait qu'il désapprouvait ses promenades de l’après midi bien qu'il ne sache pas ou elle se rendait.

- Vous partez en voyage ? demanda-t-elle à son tour en observant les soldats s'affairer avec urgence.

Elle n'avait aucun droit de poser des questions à ce chevalier mais l’attitude réprobatrice de Ser Ulwart faisait toujours ressortir son insolence s'en qu’elle puisse la contrôler.

- Vous êtes intuitive, railla le chevalier sur un ton poli. Votre père m'envoie à Reivo
- Dans le Reidar ? S'étonna-t-elle en se mettant en souplement en selle
- Vous connaissez les provinces de votre Royaume, constata Ser Ulwart en se hissant lui aussi sur sa monture grise
- L'Udhëy me dispense une bonne éducation

Elle n'aimait pas cette conversation. Elle avait l'impression que sous son ton poli le chevalier lui faisait des reproches. Elle aurait bien voulu le faire taire mais n'en avait pas les moyens. Les chevaliers de son père lui devaient le respect mais en aucun cas elle n'était autorisée à les questionner. Elle mit alors Adrahil au pas et prit la direction de la sortie du château mais Ser Ulwart emmena sa monture à ses cotés.

Adrahil ressentant son agacement plaqua les oreilles en arrière et Teagan vit ses lèvres se retrousser. Elle passa sa main sur l'encolure bombée et tendue de sa monture en lui murmurant de se calmer. Elle ne devait pas laisser l'Eiwoarn s'emporter tout comme elle ne pouvait pas se mettre en colère contre le chevalier. Premièrement elle n'en avait aucun droit et deuxièmement elle ne voulait pas monter à quel point son comportement l'agaçait. Elle ne pouvait de ce fait pas laisser Adrahil trahir ses sentiments.

- Vous aller faire une tour dans la forêt de Dunvel ?  s'enquit le chevalier en jetant un coup d’œil à l’orée de la foret visible depuis le château.

Cette fois le reproche était à peine voilé et Teagan tiqua. Elle savait que des rumeurs courraient sur ses sorties hors du château. Elle ne souhaitait pas les attiser et qu’elles arrives jusqu'aux oreilles de Rhufawl ou de son père.

- Non je n'en ai pas le droit, je me rend à Riwälon, répondit-elle sans le regarder pour éviter qu'il ne décèle le mensonge.

Lorsque l’acariâtre chevalier la regardait elle avait l'impression d'être mise à nu. Comme s'il pouvait décelé la vérité grâce à ses impressionnants yeux gris. Teagan songea que Maeron avait un peu la même capacité ce qui la rendait folle lorsqu'il devinait ses mensonges.

- Riwälon ? s'étonna Ser Ulwart
- Oui le boulanger m'a promis de m'apprendre à faire du pain
- Une activité bien commune pour l'héritière du trône, souligna le chevalier
- J'aime les activités simple, mentit Teagan en le fixant cette fois droit dans les yeux.

Ils avancèrent sur une centaine de mètres en botte à botte. Teagan cherchait un moyen de se débarrasser de ce chevalier trop collant. Elle aurait fait sans soucis de la route avec Ser Kenelm ou Ser Grimatan mais Ser Ulwart la révulsait.

- Il me semble que pour se rendre à Reivo il vous faut prendre à gauche, dit elle sur un ton innocent alors qu'il arrivait au carrefour du chemin.
- En effet, grogna le chevalier
- Alors je vous souhaite bon voyage Ser, dit-elle en faisant pivoter Adrahil en direction de Riwälon
- Le boulanger vous attend
- De toute évidence, répondit Teagan avec assurance

Elle se retrouva poignardée par les prunelles grises du chevalier mais ne baissa pas les yeux. Elle ne voulait pas s'aplatir devant cet homme. Il lui devait allégeance autant qu'a son père. Elle vit nettement l'agacement que son attitude provoquait chez le chevalier et durant un bref instant elle eu l'impression de voir de la rage brûler derrière ses iris glacials.


- Bonne route princesse, finit-il par lâché d'un ton amer.

Sur ces mots il fit faire demi tour à son hongre gris et prit la direction de l'ouest suivi par les cinq soldats qui l'accompagnait.

Teagan laissa échapper un soupir de soulagement et fit faire volte face à Adrahil. Elle ouvrit à peine les doigts que l’étalon bondit au galop en direction de Riwälon, laissant exploser sa frustration qu'elle ressentait aussi. Elle jeta un regard furieux à la foret de Dunvel qui s’étendait sur la gauche et qui était sa véritable destination. Mais elle sentait dans son dos un regard glacial qui vérifierait sûrement si elle se rendait bien à Riwälon.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: December 10th, 2016 11:46 pm (UTC)

Hmm, il fait rien pour se faire aimer celui-là !
J'imagine que Téa ne doit effectivement pas du tout l'apprécier !

En plus quand elle découvrira qui il est elle le haira certainement !

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: December 11th, 2016 09:48 pm (UTC)

Il met son nez dans ses affaires une chose que Téa ne supporte effectivement pas très bien.

Une chose est sure quand elle va connaitre l'identité de Maeron elle va bondir au plafond.... ou à la gorge de son père !

2 Read Comments