?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Merci

December 3rd, 2016 (07:53 pm)
current song: le meilleur patissier

Titre: Merci
Fandom : Mézérhían
Personnage : Maeron - Teagan
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1073 mots

- Alors dis moi comment as-tu fais ?

Teagan jeta un regard perdu à Maeron qui venait de se laisser tomber sur un tabouret. Ce même tabouret sur lequel elle l'avait veiller durant des heures la nuit précédente. Teagan elle se jeta sur le lit. Elle surprit le regard étonné de son ami mais elle s'en moquait. Elle était spontanée et après tout ce qu'ils avaient vécu elle avait bien le droit de s'asseoir sur ce lit.

- Je me suis sauvée du château, lui dit-elle en nouant ses doigts aux poils de la couverture en peau qui recouvrait le lit de Maeron
- Sauvée !? s'étonna le chasseur. Tu ne pouvais pas sortir par la porte ?
- Mon père ne m'aurait jamais laissée faire, railla la jeune femme en tapotant le lit à coté d'elle.

Aussitôt Rashkánn bondi sur le matelas pour se lover à ses cotés.

- Tu peux venir me rejoindre en journée mais pas la nuit ? lui demanda Maeron en jetant un regard désapprobateur à son loup qui venait de poser sa grosse tête sur les cuisses de Tea

Mais cette dernière garda le silence. Elle se voyait mal expliquer à Maeron pourquoi elle ne pouvait pas sortir la nuit. Elle se contenta donc baisser les yeux et de caresser doucement le poils si doux derrière les oreilles de Rashkánn

- Tea ? la relança Maeron.

Elle leva les yeux vers lui et plongea dans son regard vert désapprobateur

- Mon père ne sais pas pour toi… finit-elle par avouer d'une toute petite voix. Personne ne sais
- Et il croit que tu fais quoi ?
- Que je me promène à cheval

Elle eut l'impression de voir un éclair de déception sur le visage du chasseur vite remplacé par sa moue maussade habituelle.

- Donc personne n'est au courant du fait que tu saches manier une épée ? Releva son ami avec justesse
- C'est mon secret, déclara Teagan en haussant une épaule. Enfin notre secret

Elle vit Maeron hocher la tête, elle s'attendait à ce qu'il lâche un commentaire acerbe mais il n'en fit rien.

- Très bien et donc comment as-tu fais le mur ? demanda-t-il. Tu as empoisonné un chevalier ?

Teagan tiqua en devinant le ton joyeux sur lequel il avait prononcé ses derniers mots. L'idée d'intoxiquer un soldat avait l'air de fortement lui plaire

- Non il y a un souterrain qui arrive dans les cuisines,expliqua-t-elle en levant les yeux au ciel. C'est… c'était une légende et il s'avère que c'est vrai.
- Une légende ?

Teagan soupira. Elle n’avait pas eu vraiment l'intention de raconter à Maeron tout ces détails mais le chasseur était loin d'être stupide et elle ne pouvait pas lui mentir une fois de plus.

- Mon… commença-t-elle avant de se reprendre, mortifiée. Ezorath Mézérhían l'a fait construire comme dernier échappatoire en cas d'invasion du château
- Bien sur, grogna Maeron d'un air dégoûté. Laissons mourir les troupes pour sauver la royauté
- Ne dis pas ça ! le gronda Téa en sentant son cœur se serrer. Ce soupirail m’a bien servi.

Maeron ne cachait plus ses sentiment envers le château. Et maintenant qu'il lui avait dit la vérité pour ses cicatrices elle pouvait comprendre un peu mieux pourquoi il avait tant de mal avec les chevalier. Si son père avait utilisé la barbarie pour le faire devenir chevalier il n'était pas étonnant qu'il les déteste. Mais ça ne l'aidait vraiment pas. Elle s'était embourbée dans son mensonge sur son identité et elle savait qu'elle n’oserait pas lui dire la vérité de sitôt.

- Et les plantes ? reprit Maeron en désignant le bandage propres avec les racines de plantain que Tea venait de lui changer. Elle ne poussent pas sous la neige
- Le Laärki me les as donnés
- Il ta prodigué des conseils ? s'étonna le jeune homme
- Oui le Laärki reçoit quiconque sollicite son aide

Téa se retint à grande peine de grimacer. Certes le Laärki venait en aide à de nombreuses personnes, recevant même les habitants de Riwälon lorsque l'un d'entre eux était très souffrant, mais elle trouvait son mensonge de plus en plus gros.

Un silence s'installa dans la cabane et Tea se concentra sur les ronflements légers du loup. Son corps lui tenait chaud et elle se sentait bien. Elle savait qu'elle ne devrait pas tarder à rentrer au château et maintenant que Maeron reprenait du poils de la bête elle était beaucoup plus rassurée. Elle avait changer le pansement et avait vu que les chairs se refermaient avec une rapidité étonnante. Et si en début d'après midi Maeron montrait encore des signes bien visible de fatigue elle l'avait vu au fil des heures reprendre des couleurs. Cependant elle se rendit encore une fois compte qu'elle aurait préféré rester ici en compagnie du chasseur plutôt que de rejoindre l'enceinte du château qui était sa véritable demeure.

- Pourquoi as-tu fais ça ? demanda subitement Maeron en brisant le silence
- Fais quoi ? demanda Teagan qui n'y comprenait rien
- M'avoir soigné, m'avoir veillé toute la nuit.

Elle vit clairement les joues de son ami prendre une teinte plus colorée et se surprit à sourire. De toute évidence Maeron était mal à l'aise et ça ne lui ressemblait guère mais il la fixait avec une intensité qu'elle n'arrivait pas à gérer.

- Tu étais malade, répondit simplement Tea en fuyant son regard.

Il se leva péniblement de sa chaise et boitilla jusqu'au lit ou il se laissa tomber à ses cotés lourdement, réveillant son loup qui releva la tête. Tea sentit alors les mains caleuse de Maeron se poser sur son menton et il la força a tourner la le visage vers lui. Elle fut alors poignardée par ses iris émeraude.

- J'avais un empoisonnement du sang, j'étais entrain de mourir, souffla-t-il d'une voix pleine d'intensité. Et tu m'a sauvé
- Je sais, murmura Tea en sentant son cœur se serrer alors qu'elle ressentait la panique qu’elle avait éprouvé. Je ne voulais pas te perdre

Elle resta un moment plongée dans le regard limpide de Maeron, elle ne savait pas quoi dire. Il n'y avait pas besoin de mot en cet instant et elle sut qu'il se comprenait.

- Merci, finit-il par murmurer en relâchant son menton. Sans toi je …. et bien...
- Tu serait amputé d'une jambe, répondit Teagan en riant. Pas facile pour courir les bois.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: December 4th, 2016 10:26 pm (UTC)

La tension retombe un peu et la conversation prends de la profondeur, c'est sympas et àa les rends attachants. On se rend bien compte de l'importance qu'il a pour Tea, mais également de l'importance qu'elle a prit pour lui.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: December 5th, 2016 07:44 pm (UTC)

Je suis contente que tu trouve les persos un peu plus poussé. En effet il s attachent l un a l autre ce qui ne vas pas simplifier les chose

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: December 5th, 2016 10:46 pm (UTC)

Non, un jour ou l'autre ils vont devoir se dire la vérité...

3 Read Comments