?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

La nuit 2

November 30th, 2016 (11:10 pm)
current song: bones

Titre: La nuit 2
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Maeron
Rating : PG-13
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 2382 mots

La princesse se concentrait pour ne pas tomber. La couche de neige était épaisse à certains endroit et se n’était vraiment pas le moment de se casser une jambe. Elle souleva sa robe et frissonna en sentant la neige effleurer sa peau nue mais il fallait qu'elle avance encore et encore pour sauver son ami. Le hurlement du loup lui ne cessait pas et le bruit se rapprochait au fur et à mesure que Teagan arrivait à proximité de la cabane.

Quand elle pénétra dans la clairière où vivait Maeron le hurlement se stoppa, vite remplacé par un grondement sourd. Rashkánn était sorti de la cabane et lui faisait face. Ces yeux vairons réfléchissait la lumière de la lanterne que Téa tenait toujours à la main leur donnant une teinte brillante iréelle. Elle vit clairement les poils du dos de la bête se dresser alors que ses babines se retroussaient dévoilant ses crocs acérés.

- Rashkánn, murmura Teagan d'une voix faible

Le loup dressa les oreilles en remontant la tête mais ses yeux ne la quittaient pas.

- Rashkánn, répéta-t-elle d'une voix plus forte

Le loup s'approcha doucement. Il ne grondait plus mais son attitude restait menaçante. Ses poils étaient hérissés sur son dos, ses oreilles plaquées en arrières et il avançait d'un pas contenu. Teagan se jeta à genoux dans la neige. Elle voulait lui montrer qu'elle n’était pas un danger. Elle baissa la nuque et attendit. Le loup l'avait adopté il fallait juste qu'il la reconnaisse. Elle le sentit s'approcher et la renifler. Elle essayait de ne pas trembler et priait pour qu'il ne se méprenne pas. Elle se souvenait que quand elle avait sortit son couteau pour découper les chausses de Maeron dans l'après midi, Rashkánn avait voulu l'attaquer et que seul un ordre se son maître l'en avait empêcher. . Elle expira lentement pour cacher sa nervosité quand une langue chaude et rappeuse lui lécha la joue

- Tu m'as fais peur, souffla Teagan en se redressant.

Elle caressa le dos du loup qui n'avait plus rien de menaçant et balançait joyeusement la queue.

- Comment va-t-il ? demanda Teagan en s'approchant de la cabane.

Bien sur elle n'attendait pas vraiment de réponse mais avec Rashkánn à ses coté elle se sentait moins seule.

- Maeron ? appela-t-elle

Mais il n'y eu aucune réponse. Teagan sentait son cœur cogner fort contre sa poitrine et réitéra son appel. Elle ne voulait pas déranger Maeron si jamais il avait été conscient. Mais Rashkánn entra dans la cabane en poussant la porte et Téa le suivit. Elle plaqua sa main devant sa bouche en découvrant son ami.

Il était allongé sur son lit, les yeux fermés et le front brillant de sueur. Le feu qui était sensé maintenir une température correcte dans la cabane était sur le point de s’éteindre, donnant à la scène un aspect terrifiant. Teagan se précipita pour récupérer du bois sec dans un coin de la pièce et le jeta sur le foyer pour raviver les flammes. La températures de la pièce était terriblement basse ce qui n'arrangeait certainement pas l’état de Maeron.

Teagan reporta son attention sur le chasseur et se précipita à son chevet. Elle jeta ses gants dans un coin de la pièce et attrapa sa main. Un frisson la parcourut lorsqu'elle noua ses doigts glacés aux siens.

- Maeron, souffla-t-elle en rapprochant son visage de celui de son ami.

Mais le jeune homme n’était pas simplement endormi, il était inconscient. Teagan attrapa son avant bras, releva son bras de chemise, la décoinçant de sous son canon de bras et le pinça assez fort. Le jeune homme n’eut aucune réaction. Teagan sentit la panique l’envahir un peu plus. Elle tourna sur elle même à la recherche d'une solution mais aucune idée ne lui vint. Elle se pencha sur son ami en posant une main sur son torse. Elle approcha son oreille de sa bouche et sentit un petit souffle d'air. Teagan se remit à respirer un peu mieux en réalisant que Maeron était toujours en vie. Elle eut soudain envie de pleurer de soulagement mais fit de son mieux pour se retenir. Elle réalisa alors que sa main était toujours posée sur le torse de son ami et que ce dernier était humide. Elle attrapa le tissu comprenant ainsi que Maeron était dévoré par la fièvre.

La jeune femme retrouva son sang froid et ôta la fourrure qui le recouvrait. Il ne s’était pas changer et portait toujours ses chausses déchirées. Ça allait lui faciliter la tache. Elle récupéra les racines qu'elle avait apporté et les déposa sur la table en bois qui ornait le centre de la pièce. Elle récupéra un pot en terre cuite et frappa les racines avec pour les broyer. Elle jeta un regard au loup qui s'était assis au coté de son maître et la suivait de son étrange regard vairon. S'il avait pu avoir l'air étonné ça aurait été le cas. Mais Teagan continua de frapper la table avec son pot dans un bruit fracassant. Elle était inquiète car malgré tout ce bruit Maeron ne se réveillait pas. Une fois les racines bien broyée elle se tourna à nouveau vers la jambe de Maeron et retira le bandage de fortune que s'était confectionné le chasseur. Elle grimaça en découvrant la plaie. Les chairs étaient rouges et boursouflée et une traînée foncée partait de la plaie remontant vers le haut de la jambe. L'infection du sang était bel et bien là.

Teagan récupéra un nouveau récipient et sortit récupérer de la neige qu'elle mit à fondre quelque secondes au dessus du feu. Elle déchira ensuite un morceau de sa longue robe sans aucun regret et trempa le linge dans l'eau pour nettoyer la plaie. Le fait que Maeron soit inconscient rendait les soins plus facile, car Teagan grattait le pu s'échappant de la chair pour que la plaie soit plus propre et elle se doutait que ça devait être douloureux. Une fois satisfaite elle appliqua soigneusement les racines broyée sur la plaie. Elle mit le plus possible en contact les plantes avec la blessures en enfonçant la mixture dans les chaires abîmées avant de déchirer un nouveau morceau de sa robe, qui était définitivement irrécupérable. Elle emballa la jambe de Maeron avant de faire un nœud solide.

Elle était plutôt fière d'elle. Et de toute façon elle ne pouvait pas faire mieux. Il aurait été préférable d’amener son ami au Laärki mais ce dernier n’était pas en état d'être déplacé et elle n'aurait pu expliquer sa présence sans révéler son secret. Dire la vérité à Maelrhys était une chose, avouer son secret à l'un des conseillers de son père en était une autre.

Teagan récupéra un tabouret et l’installa au coté du lit pour observer Maeron. Sa chemise était toujours humide et si elle le laissait dedans ça risquait d'aggraver son état. En même temps elle était certaine que s'il avait été conscient il n'aurait pas été ravi qu'elle le déshabille. Teagan pesa le pour et le contre un instant. Entre la réaction possible de Maeron s'il se réveillait et l'idée de le laisser dans sa chemise trempée de sueur froide ce qui ne ferait qu'empirer sa fièvre. La princesse expira longuement avant de se tourner vers Rashkánn

- A ton avis je fais quoi ? lui demanda-t-elle

Mais encore une fois le loup ne lui fut pas d'une grande aide car il se contenta de la fixer de ses yeux si étranges en penchant un peu la tête.

- Merci pour ton aide, grommela-t-elle tout en se sentant parfaitement idiote

C'est alors que le loup tourna la tête vers son maître et attrapa la manche de se dernier avec ses dents pour tirer dessus. Teagan le regarda faire interloquée alors que le loup se mettait à gémir. Adrahil était bien capable de comprendre ce qu'elle lui disait peut être que Rashkánn avait aussi cette capacité. Elle décida de prendre ça pour un signe et se pencha sur Maeron

- Je te jure que c'est pour ton bien, lui dit-elle en fronçant les sourcils. Tu n'as pas intérêt à m'en vouloir.

Elle défi le lacet qui fermait le haut de la chemise du chasseur avant de se rendre compte qu'elle ne pourrait pas l'ôter sans avoir défait ses canons de bras. La jeune femme grogna avant d'attraper le poignet gauche de Maeron et de défaire les lacets de cuir. Elle admirait le travail du chasseur qui avait gravé ses canon de bras de loups entrelacés. Elle avait repéré dans plusieurs de ses ouvrages le même genre de symbole. Rashkánn devait sûrement y être pour quelque chose. Elle jeta un dernier regard au chasseur dont les yeux était toujours clos avant de tirer sur le canon de bras pour l’ôter. Elle attrapa alors son poignet pour l'extirper de sa chemise quand quelque chose sous ses doigts attira son attention. Elle désera ses doigts sur le poignet de Maeron et observa sa peau avant de se redresser, un peu choquée. Il avait une horrible cicatrice. La peau était blanchâtre et boursouflée sur au moins trois centimètres de large et cette marque faisait tout le tour du poignet. Teagan se dépêcha de délacer l'autre canon de bras et put remarquer que son deuxième poignet était marqué par la même cicatrice.

Elle réalisa alors qu'elle n'avait jamais vu Maeron sans ses canon de bras. Il ne les avait jamais ôtés devant elle et elle comprenait maintenant pourquoi Elle mourrait d'envie de connaître l'origine de ces cicatrices plutôt impressionnantes. Et si elle les avait vu avant elle aurait forcement posé la question. Ce que le jeune homme voulait de toute évidence éviter. A son réveil il allait forcement être de très mauvaise humeur en apprenant qu'elle avait vu ses cicatrices.

Mais Teagan ne voulait pas se laisser déstabilisée par les sentiments hypothétiques de Maeron et empoigna sa chemise. Elle se plaça derrière lu et tira de toute ses forces. Le tissu remonta le long de son torse. Elle batailla un peu avec les bras du jeune homme mais réussi finalement à lui ôter sa chemise. Et cette fois elle resta sans voix. Le torse de son ami était recouvert de cicatrices. Sa peau pâle était barrée de marques soit rouges soit blanchâtres selon l'intensité et probablement l’ancienneté des plaies.

Teagan intrigué passa lentement ses doigts sur certaines cicatrices . L'une d'elle partait de son flanc gauche pour remonter jusque sous son pectoral droit. La jeune femme suivi du doigt la ligne boursouflé de la blessure. Elle se demandait ce qui avait pu provoquer une telle coupure. Elle répertoria une bonne dizaine de stigmates sur le torse du jeune homme. Celles ci s'ajoutaient aux deux horribles cicatrices de ses poignets. Elle avait aussi repéré quelques lignes blanchâtres sur sa jambe lorsqu'elle avait découpé ses chausses de cuir. Et puis il y avait la légère cicatrice blanche sur son œil gauche.

Teagan réalisa alors qu'elle n'avait pas ôté sa main du torse de son ami. Sa peau était humide et chaude mais elle trouvait le contact agréable. Elle se senti rougir en réalisant que c’était la première fois qu'elle voyait véritablement un homme torse nu et surtout d'aussi prêt. Il lui était déjà arrivé de voir certaines recrues de Rhufawl s’entraîner prés de l’armurerie le torse découvert mais cette fois c’était différent. Elle pouvait voir le dessin que formait les muscles sec de Maeron sous sa peau. Elle pouvait suivre du doigt la courbe de ses abdominaux et de ses pectoraux et la saillie de ses clavicules. Elle pouvait sentir sous ses doigts la fine ligne de poils descendant de son nombril vers une zone cachée sous ses chausses.

A cette pensée ses joues s'enflammèrent et elle retira vivement sa main. Elle ne savait pas ce que Maeron détesterait le plus. Qu'elle détaille son corps ou qu'elle aie vu ses cicatrices. Elle se leva et trempa un nouveau linge dans l'eau pour le poser sur le front de Maeron. Elle tira le tabouret vers elle et s'assit au niveau de sa tête. Elle posa le linge sur son front brûlant. Elle était sure que de la fumée aurait pu s’élever de la peau de son ami tellement il était chaud.

Teagan posa son attention sur les traits de son visage. D’ordinaire le chasseur avait toujours l'air renfrogné ou sur de lui. Elle ne l'avait jamais vraiment vu détendu. Elle l'avait surprit à rire quelques fois à l'une de ses idioties mais généralement s'était surtout pour se moquer d'elle. Elle trouvait donc ça étrange de le voir apaisé. Elle fit glisser son doigt sur la peau de sa joue avant de longer la ligne carrée de sa mâchoire et de sentir un début de barbe râpeuse sous ses doigts.

Elle sentait la fatigue la gagner et son cœur se calmer. Elle avait obéit aux Laärki et suivit tout ses instructions. Elle avait fait de son mieux mais l'inconscience de Maeron l’inquiétait. Elle savait que parfois les blessés avait besoin de repos et que l’inconscience était la façon qu'avait le corps de se protéger. Elle espérait de tout cœur que ce soit le cas pour son ami car elle ne supporterait pas de le perdre. Cette mésaventure lui avait fait ouvrir les yeux sur l'importance qu'avait Maeron pour elle.

Elle leva les yeux vers le plafond de la cabane. Imaginant les étoiles qui brillaient dans le ciel au dessus de leur tête. Le peuple du royaume de Mézérhían croyait en une multitudes de dieux. Chacun avait une fonction bien précise. Fiachräh était par exemple le dieu de la nature et des moissons. Il veillait sur les paysans cultivant la terre. Adhamanh était la déesse de l'amour et de la famille, les anciennes légendes racontaient qu'il était important de la prier si on voulait que sa famille reste en sécurité. Mais Teagan avait perdu confiance en la force des dieux. Depuis que sa mère et son frère était mort elle n'avait pas invoqué les dieux. Elle ne comprenait pas comment, alors qu'il étaient censé les protégés, il avaient pu la laissé vivre un tel malheur. Et pourtant, le front posé sur celui de Maeron elle lutait contre la fatigue tout en invoquant silencieusement Maelghàâd, le dieux de la santé et de la guérison, de lui ramener son meilleur ami.


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: December 3rd, 2016 09:23 pm (UTC)

On sent bien combien Teagan est inquiète, et les réactions du loup ajoute à ça, d'ailleurs le comportement de cet animal est intrigant puisqu'il a l'air d'avoir une compréhension des choses anormalement précises ^^" Ca donne envie d'en savoir plus.

Tea qui découvre les cicatrices de Maeron c'est quelque chose qui va avoir des conscéquences, et je suis impatiente de découvrir la suite ! :)

Je trouve également intéressant d'en apprendre plus sur le rapport de Tea aux dieux.

Edited at 2016-12-03 09:32 pm (UTC)

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: December 5th, 2016 08:26 pm (UTC)

Oui je voulais glisser un petit paragraphe sur les dieux. Car dans ce genre de milieu a religion est très importante. cependant Tea est désabusée par les dieux. Elle ne leur pardonne pas la mort de son frère et de sa mère. Et pourtant pour la première fois depuis des années elle les pries pour que Maeron survive. j'espère que cet importance s'est ressentie dans le texte

2 Read Comments