?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

La nuit

November 28th, 2016 (09:22 pm)
current song: friends

Titre: La nuit
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1421 mots


Teagan réajusta la capuche de son manteau sur sa tête et continua son avancée. Elle était sortie de sa chambre abandonnant ainsi sa suivante complètement désemparée dans la pièce. Elle s'en voulait de la laisser ainsi sans lui donner plus d' explications mais elle ne pouvait vraiment pas faire autrement.Il fallait d'abord qu'elle s'occupe de Maeron. Elle avait relevé le col de sa veste en fourrure et sa capuche camouflait son visage bien que cela se révélerait inutile si elle croisait quelqu'un. Elle avait enfoncé les racines de plantain dans sa poche et sentait son cœur battre plus fort dans sa poitrine.

Si elle se faisait attraper, et notamment par Rhufawl, il lui passerait un savon mémorable. Mais elle n'avais pas de choix. Son angoisse pour Maeron était telle qu'elle l'empêchait de respirer correctement. Elle ne voulait pas perdre le chasseur

Teagan traversa le château endormi en silence. Heureusement pour elle les leçons de chasse de Maeron avaient porte leurs fruits et son pas était devenu léger et silencieux. Quelques mois plus tôt elle aurait réveillé tout les habitants du château rien qu'en marchant

Elle accéda rapidement aux cuisines qui à cette heure-ci étaient vide. Le retour serait plus compliqué mais elle ne voulait pas y songer pour l'instant. Il fallait déjà qu'elle arrive à quitter les lieux.

Les cuisines étaient une grande salle proche de la salle du trône pour faciliter le service. Il y avait deux cheminées dans la pièce pour faciliter la cuisson des aliments, deux grands buffets contenant les services, une sorte d'armoire et de longues tables pour faire les préparations. La pièce était également remplies de marmites et chaudrons en cuivre ou en étain prêt à accueillir des soupes et autres ragoûts.

Teagan senti une vague de découragement la frapper alors qu'elle observait la pièce. Elle connaissait les cuisines par cœur. Elle aimait bien venir y voler un morceau de pain ou une tranche de jambon entre les repas et le cuisinier, le père de Maelrhys, se coupait toujours en quatre pour satisfaire ses désirs. Mais elle n avait jamais soupçonné le moindre passage secret entre ses murs.

La princesse prit sur elle pour ravaler sa panique et se mit à observer attentivement les murs. Elle regarda chaque pierre à la recherche d'un indice, tapotant certaines pierres aux formes étranges sans que rien ne se passe. Elle grimpa ensuite sur une chaise pour observer le plafond. Même si elle doutait fortement car c'était les appartement des gardes royaux qui se trouvait à l'étage.

Teagan finit par tourner sans but dans la pièce en laissant traîner son regard un peu partout. Le découragement la gagnait et elle sentait sa gorge la brûlée et les larmes apparaître dans ses yeux. Elle se laissa tomber sur une chaise faisant face à cette immense armoire et tenta de refouler ses larmes. Son regard voilé ce posa sur ce meuble étrange et elle se demanda une seconde pourquoi il y avait une aussi grande armoire dans cette pièce et pas un deuxième buffet plus pratique pour ranger la vaisselle que cette espèce de garde robe.

Elle se leva précipitamment et passa ses doigts sur le bois sombre de la porte. Elle sentit une petite aspérité sous la poignée de l'armoire et pencha la tête. Elle sentit son cœur bondir dans sa poitrine lorsqu'elle découvrit le blason de sa famille gravé dans le bois. Elle fit le tour de l'armoire pour voir s'il y avait un interstice entre l'arrière du meuble et la pierre du mur. Mais elle essaya de passer sa main sans succès. Les deux matériaux semblaient soudés. Elle ouvrit les portes de l'armoire en grimaçant lorsque horrible grincement retenti dans la salle vide.

Teagan se retrouva face à des assiettes et des tasses aux armoiries de sa maison. L'armoire semblait normale et pourtant… Elle avança un peu plus entrant presque dans l'armoire, pour en observer le fond. Sur le coté gauche vers le bas du meuble elle retrouva la même minuscule gravure que sous la poignée. Le blason, représentant une tête d'Eiwoarn, de son arrière grand père semblait l'appeler. Elle poussa sur le fond du meuble à l'endroit indiqué et le sentit bouger. Mais pas assez fort. Elle se mit alors à genoux et poussa de toute ces forces. Le fond émit un craquement avant de rebondir et de s’ouvrir légèrement dans un cliquetis qui lui parut assourdissant.

Teagan se retint de lancer un cri de victoire. Maerlrhys avait eu raison. Il y avait bien un passage secret dans ces cuisines. Elle glissa ses doigts dans l'interstice et tira le battant. Un air froid et humide lui arriva au visage signe que le passage devait mener vers l'extérieur. Teagan se précipita dans la cuisine pour récupérer une lampe avant de s’exhorter au courage et de pénétrer dans le passage noir et inquiétant. Elle prit le temps de refermer l'armoire et le faux fond derrière elle. Si ce passage menait bien à l'extérieur elle ne voulait pas que quelqu'un d'autre soit au courant.

Le tunnel était à peine plus haut qu'elle et la lampe éclairait faiblement la pierre moisie et recouverte de toile d araignée qui fortifiait le chemin. La princesse se mit à marcher plus vite. Elle avait déjà perdu assez de temps et elle se doutait que Maeron devait souffrir.

Durant toute la traversée du passage qui lui parut durer une éternité, Teagan eu le temps de réfléchir. Elle prenait d'énormes risque car si elle se faisait attraper elle serait sévèrement grondée. Elle n'aurait pas de corrections physique car son père ou son parrain en était incapable mais elle risquait de rester confinée au château pendant des semaines et ça lui était inconcevable. Elle n'imaginait plus de passer une journée sans aller voir Maeron. Il était devenu son ami et son point de stabilité. Avec lui elle se sentait elle même, elle se maîtrisait, elle contrôlait cette colère qui couvait en elle. Et puis elle s’était attachée à ce chasseur acariâtre. Il n'était pas aimable, il n’était pas gentil mais il était franc et sincère et c'est ce qui lui plaisait chez elle. Il ne connaissait pas son identité et grâce à ça il la traitait comme n'importe qui sans devoir se plier à l’étiquette comme le faisait Dalaigh.

Non elle était incapable de laisser Maeron dans cet état. C'est pour ça qu'elle continuait à avancer dans la pénombre. L'air était de plus en plus frais signe qu'elle se rapprochait de la sortie. Elle espérait juste ne pas tomber sur un grillage ou une porte close. Mais après avoir encore marché de longues minutes, Teagan sentit le chemin remonter doucement et elle se trouva devant un panneau de bois plus qu’abîmé. Elle le poussa d'un coup d'épaule et il céda facilement. La princesse s'extirpa du passage et se retourna aussitôt. Elle eut un choc en réalisant qu'elle se trouvait à l'orée de la foret de Dunvel. Le tunnel partait donc des cuisines et traversait au sous sol toute la plaine séparant la forteresse de la foret. La légende disait vrai. C'était bien un échappatoire conçut par Ezorath Mézérhian en cas de prise de la forteresse par l'ennemi. Elle leva les yeux vers les étoiles et remercia silencieusement son arrière grand père d’avoir creuser ce passage.

Teagan remonta sa capuche sur sa tête et s’enfonça dans la neige en direction du cœur de la foret. Heureusement pour elle la cabane de Maeron n’était pas très loin de la lisière quand on savait ou chercher. Mais la neige et l'absence d'Adrahil pour la porter ralentissait considérablement son avancée. De plus la foret de nuit était terrifiante. La lampe qu'elle avait emportée dans les cuisines n'éclairait pas assez le chemin et la jeune femme ne cessait de trébucher. Elle espérait surtout qu'elle ne tomberait pas sur une meute de loup affamé ou un nouvel ours des montagnes, bien que ceux ci soit censé hiberner à cette période de l'année. De plus chaque craquement de branche ou bruissement de feuille la faisait sursauter. Et les reflets de sa lampe sur les troncs des arbres donnaient naissance à des ombres terrifiantes aux formes monstrueuses.
Elle essayait de ne pas penser à tout ce qui pouvait lui arriver seule de nuit dans cette foret quand un hurlement déchira le silence oppressant de la nuit. Teagan n’eut pas de mal à reconnaître le son bien caractéristique du pleur du loup et elle se mit à courir. C’était forcement Rashkánn et s’il se mettait à hurler à la lune c'est que son maître était en danger.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: November 30th, 2016 09:30 pm (UTC)

Bon, j'ai craqué et j'ai lu au lieu de continuer à écrire... >_<

Y a du bon et du mauvais, et on va encore m'accuser de pinailler ^^"

Je trouve que la solution est trp simple, elle y arrive trop facilement, son raisonnement est bon, mais c'est dur de croire que personne justement n'a fait le même raisonnement avant elle, surtout si les gens ont déjà cherché... Il faudrait trouver quelque chose que les autres ne puissent pas comprendre, quelque chose de trop profondément lié à la famille royale... Peut-être plutôt sur un blason dans la pierre plutôt, avec un mécanisme positionné à un endroit improbable mais que quelqu'un connaissant les Eiworan pourrait trouver parce qu'il sait qu'ils ont ne particularité à cette endroit là...
L'autre point qui m'embête, c'est que l'armoire doit être pleine depuis le temps, et pour avoir la place de passer elle doit forcément décaler des trucs et tout... et donc perdre du temps et devenir encore plus nerveuse...

On se rend compte qu'elle marche un moment dans ce sous-terrain, mais je pense qu'on ne sent pas assez le personnage monter en pression, elle ne sait pas dans quelle direction elle va, elle marche, elle marche, la logique voudrait qu'à chaque pas elle stresse un peu plus. Et je pense que ça ajouterait de la force au texte.

Bon, j'ai dit tout plein de mal, mais le texte est quand même très agréable à lire et on a toujours envie de connaitre la suite de l'histoire et de savoir non seulement dans quel état elle va retrouver Maeron et la réaction de ce dernier.

J'ai aussi beaucoup le fait qu'elle ait quand même à l'esprit les conséquences de ce qu'elle est en train de faire même si elle continue quand même et ça ajoute de la profondeur au personnage et ça fait plaisir ! J'ai hate de lire la suite !

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: December 2nd, 2016 08:44 pm (UTC)

Alors je suis entièrement d'accord avec toi. Sauf que la solution pour sortir du chateau j'a mis des semaines, et ma soeur a contribution, pour la trouver. Je me rendais bien compte que ca faisait trop simple mais j'ai pas reussit a étoffer. Mais je ne désespérer pas de reprendre le texte et d'y arriver.

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: December 3rd, 2016 09:15 pm (UTC)

Ca viendra =)
Des fois comme ça c'est la galère pour trouver la bonne solution et tout ça tout ça =)

après, je maintiens, je pinaille =)

3 Read Comments