?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Saignée

November 21st, 2016 (01:10 pm)

Titre: Saignée
Fandom : Mézérhían
Personnage : Maeron - teagan
Rating : Pg-13
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1673 mots


- Oh par tous les dieux, marmonna Tea en mordillant sa lèvres inférieure.

Maeron jeta un regard à cette lèvre rendue bleuâtre par le froid, préférant ce concentrer là dessus plutôt que sur sa douleur. Il vit Tea lui jeter un regard déterminé avant de tirer le couteau qu'elle portait à sa cheville. Il la vit défaire le laçage de sa botte et il grimaça légèrement quand elle la lui retira. Elle glissa ensuite sa lame entre sa peau et ses chausses et il l’arrêta en posant sa main gantée sur son poignet.

- Ce n'est pas nécessaire, grogna-t-il en serrant les dents
- Il faut que je voie la plaie.

Maeron prit une profonde inspiration tout en ôtant sa main de son poignet pour la laisser continuer. Après tout il pouvait lui faire confiance. Et puis elle serait sûrement plus préoccupée par la plaie que par ses cicatrices

Teagan déchira à l'aide se sa lame les épaisse chausse de cuisse de Maeron jusqu'au genoux, révélant ainsi la plaie. Maeron se retint de grigner quand elle tira d'un coup sec pour décoller le cuir déchiré des bords de la plaie.

- Ce n'est pas vraiment joli, commenta-t-elle d'une voix grave

Le chasseur se redressa pour jeter un coup d’œil à sa jambe et déglutit avec difficulté. Les pointes de métal du piège avaient entamées sa chair surtout au niveau du mollet, et l'os du tibia était visible. Un sang frais en quantité importante s'écoulait de la plaie, rougissant la neige qui l'entourait.

- J'ai vu pire, grogna-t-il en détournant néanmoins les yeux de la vue de son propre sang
- Alors pourquoi tu es tout blanc ?  demanda la jeune fille d'une voix inquiète

Il la vit ôter sa veste en peau bien chaude et la jeter dans la neige avant de déchirer l'une des manches de la chemise en lin qu'elle portait. Maeron lui lança un regard noir et elle lui tira la langue, mutine.

- Je t'ai dis que j'avais vu pire, pas que j'étais heureux que ça m'arrive, gronda-t-il en levant les yeux vers les branches nues des arbres qui s'agitaient au dessus de leurs tête.

Il songea que s'il était encore capable de se prêter à l’exercice des joutes verbales avec Tea c'était qu'il n'était pas prêt de mourir. Rashkánn, qui s'était assis à ses cotés lui lécha une nouvelle fois le visage comme pour lui apporter son soutien.

Le chasseur s'en voulait. Il aurait du faire attention en emmenant la jeune femme dans cette partie de la foret. Il savait que certains chasseurs dépourvu d'honneur posaient des pièges de métal dans les herbes hautes. Il aurait du se méfier, mais emporté par l'enthousiasme de Téa il avait relâché sa vigilance. Maeron reporta son attention sur Tea qui examinait la plaie, écartant délicatement les chaires déchiquetées. Encore une fois elle l'étonnait. Elle étudiait la blessure avec dextérité et sans exprimer le moindre dégoût.

- Le Laärki dirait qu'il faut faire une saignée, finit par dire la jeune fille en nouant le morceau de sa chemise à cinq centimètres au dessus de la plaie.

Ce geste faillit lui arracher un grognement qu'il réussi encore une fois à retenir. Il dévisagea son amie en sentant le peu de sang qu'il lui restait dans son visage le quitter

- Tu es sérieuse !? demanda il en se penchant en arrière dans un geste de souffrance. Tu ne crois pas que je perd assez de sang !?
- Si je me souviens bien il y a une histoire de pression dans les veines, dit elle, une ride de concentration barrant son front. Enfin je crois que c'est une bonne idée.
- Tu crois ? répéta Maeron mortifié en sentant malgré lui un sourire naître sur ses lèvres

Il observa un instant la jeune femme. Elle devait être aussi pâle que lui et il pouvait lire la panique dans ses yeux. Pourtant ces gestes étaient précis et ses mains ne tremblaient pas.

- Tu l'a déjà fait ? demanda il en serrant les poings alors que des élancements de plus en plus douloureux parcouraient sa jambe
- Non, répondit simplement Tea en grimaçant
- Merveilleux ! grogna-t-il en se redressant un peu. Alors va y !

Elle lui jeta un regard déterminé et se saisit à nouveau de son couteau. Aussitôt Rashkánn se redressa sur ses pattes en montrant les crocs. Un son rauque sortit de sa gorge et ses prunelles bicolores étaient fixées sur la jeune femme.

- Couché Rashkánn ! ordonna Maeron en l'attrapant par la peau du cou.

L'animal avait adopté Tea, et Maeron était même étonné de la confiance que le loup accordait à la jeune femme, mais brandir un couteau en direction de son maître s'en était trop pour lui.

Le loup se recoucha lentement à ses coté sans lâcher la jeune fille des yeux.

- Il était à deux doigts de me tuer ?  demanda Tea, ses mains tremblant pour la première fois
- Mais non, il est inquiet c'est tout, haleta Maeron

Elle hocha la tête avant de lever doucement le couteau et passa la lame à plusieurs reprises sur un pan de sa chemise pour la nettoyer

- Je ne voudrais pas que tu attrape une infection, dit elle en lui souriant
- Moi non plus.

Le jeune homme était vraiment impressionné par le calme de son amie. Il savait qu'elle n'était pas sure d'elle mais aucun de ses gestes ne trahissait son appréhension. Au contraire elle semblait vouloir le rassurer par son attitude. De plus se concentrer sur les traits délicats de son visage lui permettait un peu d'oublier la douleur qui l'assaillait.

Il l'observa glisser sa main sous ses chausses pour les carter un peu plus, révélant de blanchâtres et anciennes cicatrices. Il la vit hausser un sourcils en apercevant les marques qui laceraient son corps mais il fut ravi qu'elle ne fasse pas de remarque. Il n'était pas encore prêt à lui en parler et ce n'était pas vraiment le moment.

- Tu es prêt ? demanda-t-elle en posant sa lame sur son mollet juste sous le creux de son genoux

Maeron acquiesça d'un signe de tête et enfonça ses doigts dans la neige

Il sentit la lame pénétrer dans sa chair et la douleur que cela provoqua fut moins terrible que ce qu'il avait pu imaginer. Certes c'était douloureux et il serra les dents comme à son habitude pour retenir ses grognements, mais des souffrances il en avait connu d'autres et en comparaison celle ci était plutôt supportable. Il se redressa même pour voir couler son sang le long de son mollet ce qui eu pour effet immédiat de calmer les terribles élancements qu'il ressentait au niveau de sa plaie.

- Alors ? demanda Tea en s'essuyant le front de son poignet y laissant ainsi une grande traînée de sang frais
- Çà... ça me soulage, avoua-t-il en se redressant. Merci Beaucoup.
- Je suis impressionnée, dit-elle en repositionnant le couteau à son autre jambe. Tu n'as même pas crié
- Je suis un dur
- Moi j'aurais hurlée à la mort, assura-t-elle en se relevant.

Il attrapa la main qu'elle lui tendait et se remit péniblement debout. Rashkánn se positionna aussitôt à ses coté pour le stabiliser

- Tu es une fille, répondit simplement Maeron en sentant le sang couler doucement le long de son mollet
- Eeehh ! grogna Tea en se tournant vers lui. Arrête de dire ça !

Il savait qu'elle ne supportait pas qu'on lui rappelle sa condition de femme ce qui l'intriguait énormément. Alors la plupart du temps il la traitait comme un homme bien qu'il ne puisse s’empêcher de plus en plus souvent d'ailleurs de laisser glisser ses yeux sur les courbes féminines de son corps.

- C'est la vérité.

Il dû poser une main sur l’épaule de la jeune femme pour ce stabiliser. Les deux plaies à la jambes faisait bien évidement varier son équilibre.

- Tu es sur que ça va ? demanda Tea d'une voix inquiète
- Mais oui, assura-t-il en faisant un pas ce qui déclencha aussitôt une douleur dans sa jambe blessée. J'ai connu pire ne t’inquiète pas.

Aussitôt l'image d'une épée à la garde chauffée à rouge s'appliquant sur sa peau lui revint en mémoire et il ferma les yeux une seconde pour se reprendre. La jeune femme du s'apercevoir de son trouble car elle vint se blottir contre lui et il glissa un bras autour de ses épaules. Il put ainsi se stabiliser un peu mieux même s'il était troublé par la présence de Tea contre lui. Elle laissa alors échapper un long sifflement et des martèlements de sabots se firent rapidement entendre. Adrahil fendit les buisson, les oreilles biens droites et les naseaux dilatés. Maeron était toujours abasourdis par cette complicité qui existait entre la jeune femme et sa monture mais en cet instant il ne se posa pas de question et ce laissa guider vers le cheval.

- Adrahil, Sorlag ! Lança Tea d'une voix forte

Maeron voulu lui demander ce qu'elle venait de dire mais il comprit en voyant avec stupéfaction l'étalon plier les antérieurs puis les jarret pour se coucher dans la neige. Il savait qu'il aurait du se poser des questions sur le comportement étrange de l'animal mais il sentait tout son corps trembler et ne voulait pas utiliser ses forces à réfléchir pour l'instant.

- Ce seras plus facile pour rentrer, lui assura Tea en l'aidant à enjamber l'animal.

Maeron s’exécuta et Tea prit place juste devant lui. Il ne lui fallut qu'un murmure pour qu'Adrahil se remette debout dans un coup de rein puissant et Maeron referma ses bras autour de la taille de la jeune femme pour garder l'équilibre. Il sentait une sueur froide perler sur sa peau et il posa son front sur l’épaule de Tea. Il sentait le sang couler de sa jambe alors que la tête lui tournait et les balancement réguliers du pas de l'étalon fut la dernière chose dont il prit conscience avant de sombrer.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: November 21st, 2016 07:32 pm (UTC)

Maeron se retint de grigner quand elle tira d'un coup sec pour décoller le cuir déchiré des bords de la plaie.

^^"
Je crois qu'il y a des trucs qui sont passé à la trappe à la relecture :p (bon, ça c'était pour chipoter).

Bon, ils sont dans une situation pour le moins délicate... Maeron risque d'avoir besoin de soins, et ça il ne pourra pas y avoir droit dans sa cabane... Reste à découvrir ce que Teagan va décider de faire... Je suis impatiente de découvrir la suite.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: November 22nd, 2016 09:09 pm (UTC)

oui la situation est des plus délicate et Maeron a beau faire le courageux il est dans de sale draps !

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: November 22nd, 2016 09:20 pm (UTC)

C'est clair !
En plus je ne pense pas que Téa ait vraiment les compétences nécessaire pour le soigner correctement... Ca risque d'être compliqué ^^

J'ai hâte de découvrir la suite.

3 Read Comments