?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Fauconnerie

November 18th, 2016 (02:10 pm)
current song: Esprit criminel

Titre: Fauconnerie
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Dalaigh
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 833 mots


- Regardez ! S'exclama Dalaigh en levant le doigt. Ça c'est Rhigaêl, mon préféré.

Teagan leva les yeux vers le plafond soutenu par de nombreuses poutres de la fauconnerie pour observer l'oiseau posé sur son perchoir. Il était de grande taille et ses plumes se composaient d un mélange de brun et de noir. Ses serres d'un jaune brillant ressortaient sur son plumage ainsi que ses yeux ambrés qui la fixait d'un air présomptueux.

- C'est celui de votre père, lui apprit le jeune garçon, toujours aussi enthousiaste

La jeune fille se tourna vers Dalaigh qui observait lui aussi l'oiseau et le dévisagea un instant. Ses yeux noisettes étaient fixés sur le faucon et ses prunelles se mettaient à briller d'excitation dès qu'il lui parlait des oiseaux que dressait son père. Il semblait véritablement passionné par les rapaces et Teagan ne pouvait s’empêcher de l'observer tout en le jalousant un peu. Elle aussi aurait voulu avoir une passion, une nouvelle raison de s'extasier de se sortir plus facilement du lit le matin, une nouvelle raison de vivre.

Cependant Dalaigh ne devenait jamais lassant. Il parlait tout seul lui apprenant un tas de choses passionnante sur les oiseaux ainsi que de nombreux ragots sur les habitants du château mais il n'attendait jamais de réponse de sa part. Il se contentait de meubler le silence par son flot de parole continu sans jamais lui adresser une quelconque demande en retour. C'était bien la seule personne qu'elle côtoyait qui respectait son silence sans afficher un air déçu ou triste alors qu'elle s'enfonçait chaque jour un peu plus profondément dans son mutisme

De plus lorsqu'elle se trouvait auprès de Dalaigh, elle ne ressentait plus cette douleur dans la poitrine qui l'accompagnait depuis presque deux ans désormais, ni même cette sourde colère qui avait fait son apparition quelques mois plus tôt et qui semblait la ronger de l’intérieur. Par moment quand celle ci devenait trop forte, elle sentait son corps entier trembler et au lieu de se mettre à vomir comme elle le faisait auparavant ou de s'effondrer au sol, elle éprouvait un besoin brûlant de frapper quelques chose ou de se défouler physiquement pour étouffer cette sensation intolèrable qui semblait là posséder.

Quelques jours plus tôt, elle n'avait pu la contenir et s’était mise à frapper les murs de pierres de sa chambre sans relâche. Les jointures de ses doigts avaient commencer à saigner alors qu'elle n'avait ressentit aucune douleur et au plus profond d'elle Teagan avait poussé des cris de désespoir. Pourtant aucun son n'avait franchit ses lèvres. Elle n'en avait pas la force

Quand Maelrhys l'avait retrouvée affalée au sol le long du mur, les doigts couvert de sang et les poings bleu, elle ne lui avait rien dit et surtout elle n'avait pas rapporté l’événement à son père. Elle s'était contentée de soupirer et de demander au laärki un onguent cicatrisant qui avait apaisé les blessures. Sans mentionner au vieux sage pour qui était réservé le remède.

- Vous aimeriez le prendre sur votre gant ? S'enquit Dalaigh, la sortant de ses souvenirs

Il ne lui posait que rarement des questions et toujours des interrogations ou elle pouvait répondre à sa manière, sans utiliser sa voix. Teagan hocha brièvement la tête pour accepter car e lle avait très envie d'observer l'oiseau majestueux de plus prêt.

Dalaigh l'aida à enfiler un des épais gant de cuir qui étaient pendu a une poutre à coté de l'entrée de la fauconnerie avant de faire de même. Il positionna le bras de Teagan devant elle un peu plié, et se glissa derrière elle. Il émit alors un drôle de sifflement qui surprit la princesse.

L'oiseau au plumage royal tourna lentement sa tête vers eux comme pour les juger avant de déployer ses longues aile et de s'envoler. Il décrivit un cercle au dessus de leur tête avant de venir se poser sur le bras de la princesse. Teagan fut étonnée par le léger choc produit par l'oiseau à l'atterrissage et impressionnée par l'envergure des ailes de celui ci avant qu'il ne les replie.

Dalaigh se déplaça légèrement pour ne pas brusquer le volatile et offrit à l'oiseau un morceau de viande crue que ce dernier attrapa avec agilité. Il tendit ensuite sa main qui n’était pas gantée pour caresser l'oiseau. Teagan vit ce dernier fermer les yeux et pousser sa main un peu plus comme pour réclamer une caresse

- Cela vous plaît-il ?

Teagan aurait voulu lui répondre qu'elle adorait le contact des serres de l'oiseau sur son bras et qu'elle aurait bien voulu le faire voler plus haut mais encore une fois aucun son ne sortit de sa bouche. Elle laissa échapper un profond soupir et ferma les yeux pour se concentrer et sentit alors ses lèvres s'étirer en un sourire que le jeune fauconnier lui rendit.

Pêut être que son ami n'en avait pas conscience mais c'était la son premier vrai sourire depuis plus de deux ans et elle en était tout à fait consciente.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: November 18th, 2016 01:31 pm (UTC)

Je peux pas m'empêcher de faire une remarque :
Normalement les oiseaux en fauconnerie sont soit entravés sur un perchoirs, soit dans des cages (ne serait-ce que pour les empêcher de se blesser entre eux).
Mais je fais la remarque par principe seulement parce qu j'aime beaucoup l'ensemble ^^ ça peut juste être intéressant à savoir pour pouvoir le justifier par la suite (oiseaux plus intelligents que la norme par exemple, ou quelque chose de ce genre =) )

J'aime bien la manière dont Dalaigh réagit à la situation et lui donne l'occasion d'être avec quelqu'un sans avoir à essayer de s'exprimer pour autant. On sent clairement qu'elle en a besoin mais que les attentes des autres la minent complètement et ajoutent à ses difficultés.

On continue à se demander pourquoi elle n'a pas pu se remettre au bout de deux ans, on a souvent tendance à penser (surtout dans les romans) que les gens surmontent tout, et je trouve très intéressant que ce ne soit pas son cas, ça rend le personnage bien plus humain et plus profond.

J'aime beaucoup en tout cas !

[mode relecture]

"Elle aussi aurait voulu avoir une passion, une nouvelle raison de s'extasier de se sortir plus facilement du lit le matin, une nouvelle raison de vivre."

Il manque quelque chose, soit une virgule :
...une nouvelle raison de s'extasier, de se sortir plus facilement du lit le matin
soit un "et"
...une nouvelle raison de s'extasier et de se sortir plus facilement du lit le matin
[/Mode relecture]

Voilà pour les commentaires =)
Ah...
Je veux la suite !!!!

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: November 22nd, 2016 09:26 pm (UTC)

c 'est vrai que je n'y connais rien en fauconnerie mais je suis contente que l'ensemble te plaise

2 Read Comments