?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

lecture versus

July 28th, 2016 (10:16 pm)
current song: the big bang theory

Titre: lecture versus
Fandom : Mézérhían
Personnage : Maeron - Teagan
Rating : PG-15
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1471 mots

Versus du texte " Lecture "


«  L'herbe à la meurtrie appelée aussi Valériane est une petite plante blanche que l'on trouve dans les zo.....zones humides et les forets. La valériane peut atteindre trois pieds de haut et ses fleurs sont d'un bl...blanc rosé. Elle favorise le sommeil et apaise l'anxi.... l'anxi... l'anxiété. »

Maeron reprit son souffle tout en stoppant son doigt, qui suivait sa lecture, à la fin du paragraphe. Il s'arrêta un instant pour observer le dessin au fusain qui représentait cette fleur qu'il connaissait bien. Il trouvait ce livre très instructif car il s’intéressait aux plantes. La foret de Dunvel lui offrait une grande variété de végétation et il avait apprit petit à petit à reconnaître les plantes et à comprendre leurs fonctions pour soigner, se nourrir, ou même tuer. Il connaissait la valériane et ses propriétés mais il ne lui connaissait pas ce nom d'  « herbe à la meurtrie »

Maeron fini par relever la tête pour se confronter au regard critique de son professeur.

« Tu as fait d'énorme progrès ! » s’exclama Tea d'une voix enjouée en lui offrant un sourire.

Le chasseur sentit un élan de satisfaction s'emparer de lui devant les félicitation de Tea

« Tu le penses ? » demanda il d'une voix mesurée

Il était persuadé qu'il pourrait faire mieux. Il buttait encore sur de nombreux mots et avait toujours un temps de retard entre sa lecture et la compréhension des mots qui sortaient de sa bouche. Mais il s'appliquait ne voulant pas décevoir la jeune femme qui se montrait toujours très patiente avec lui. Jamais elle ne s'était moquée de lui. Jamais elle ne l'avait houspillé ou n'avait élevé la voix.

« Si je ne le pensais pas je ne te le dirais pas. » répondit elle en lui administrant une petite claque sur l’épaule

Maeron sentit aussitôt naître un sourire sur ses lèvres et il vit Tea le lui rendre. La jeune femme s'approcha un peu de lui appuyant son épaule contre la sienne et il sentit une douce chaleur se répandre sur son coté. Il l'observa brosser sa longue chevelure noire de ses doigts et rassembler ses lourdes méchés sur son épaule gauche lui envoyant un bouffée de parfum féminin au visage.


« Il y a quelques semaines tu connaissais à peine l'alphabet. » continua t'elle en posant sa main sur l’épais bracelet de cuir qui couvrait son poignet «  Et maintenant tu lis des paragraphes entiers ! »

Maeron posa son regard sur les doigts fins de la jeune femme posé sur le cuir

« Je m’entraîne le soir quand tu n'es pas la. » avoua il en sentant ses joue s'enflammer

Il ne savait pas vraiment pourquoi il lui avouait ce fait. Peut être parce qu'il ne voulait que Téa croie qu'il prenait ses leçons à la légère. Sa mère avait commencée à lui apprendre à lire quand il était petit garçon. Mais son père avait remplacé ses cours de lecture par ses …. entraînements.

Il savait que la lecture était important dans la haute société. Il savait aussi que la plupart des soldats ne savait pas lire mais pour lui cela semblait important. De plus il ne voulait pas que Téa le prenne pour un demeuré vivant dans la foret et parlant aux arbres.

« C'est super ! » s'exclama t'elle en laissant glisser sa main sur son avant bras

Un frisson le parcouru , même sous le cuir , remontant de son avant bras vers son torse.

« Mais parfois je bloque sur un mot. » souffla Maeron en reportant son attention sur illustration au fusain de la valériane pour tenter de réprimer la chair de poule qui couvrait sa peau.

«  Et tu ne dois pas y faire attention. » répéta doucement Tea«  Le reste de la phrase t'aideras à comprendre le sens du paragraphe. »

«  Et tu avais raison. » dit il en lui donnant un petit coup d'épaule

La jeune fille lui offrit une grimace avant de poser sa deuxième mains sur son poignet. Maeron eu soudain du mal à déglutir. Il sentit les battements de son cœur s’accélérer alors que de nouveau frissons parcouraient sa peau.

« Tu as vu ce que je fais? » demanda la jeune femme d'une voix douce.

Le chasseur releva les yeux pour plonger dans les iris d'un bleu flamboyant de la jeune femme. Il laissa un instant courir son regard sur le visage ple de son amie. Les quelques taches de rousseur parsemant l’arrête de son nez, ses longs cils noirs rendant son regard encore plus intense et ses lèvres pleines s'étirant en un sourire.... effronté.

«  Quoi ? » demanda le chasseur en reportant son regard sur sa main posée sur son bracelet d'archer.

D'étranges sensations dont il n'avait pas l'habitude semblait habiter son corps lorsqu'il se laissait aller à regarder Tea et ça le mettait mal à l’aise

«  Je t'encourage ! Moi » répondit Tea en insistant avec force sur le dernier mot.

Maeron éclata de rire devant l'air profondément déterminé de la jeune femme

« Tu insinues que je ne t'encourage pas ? » rit il

Elle lui jeta un regard appuyé. Et il se souvint de leur dispute de la semaine précédente. La jeune femme semblait réellement l'avoir mal prit qu'il élève la voix, et depuis il tentait de demeurer ferme tout en restant plus doux. Il ne voulait pas devenir le monstre qu'était son père.

« Si me hurler dessus c'est m'encourager alors si. » répondit elle en fronçant le nez

«  Je serais... tyrannique ?  Moi ? » demanda il en se redressant pour s'approcher d'elle

Il ne savait pas bien pourquoi il se rapprochait mais il en avait envie et c'était juste ce qui comptait en cet instant

«  Tyrannique et arrogant ! » compléta Téa en affrontant son regard et en approchant son visage du sien.

«  Arrogant . » répéta Maeron en souriant un peu plus bien décidé à la faire baisser les yeux

Il aimait voir cette lueur de défi dans son regard et ne savait jamais jusqu’où elle oserait aller.

«  Parfaitement. » assura Teagan en soutenant son regard

Leurs souffles se mêlaient tellement leur visage étaient proche. Mais la jeune femme ne cédait pas et continuait de le fixer, son air buté accroché sur son visage. Durant un instant Maeron se demanda ce qui se passerait s'il osait poser ses lèvres sur les siennes. Ce qu'il éprouverait en laissant ses doigts glisser dans sa longue chevelure. Comment elle réagirait alors que leur peau s’effleurerait.

Mais il n'était qu'un chasseur vivant dans les bois, et elle une servante, et pas n'importe laquelle, la servante de la princesse, qui vivait au château. Des hommes, elle en avait sûrement connu et des bien mieux loti que lui.

Il déglutit difficilement en écarta son visage du sien

«  Je peux me permettre d’être arrogant car à l’épée je suis le meilleur. » assura il en lui adressant un sourire carnassier

Il n'était pas du genre vantard. Mais les entraînements à la dure de son père lui avait au moins apprit à manier une épée comme personne.

« Tu es sur de ce que tu avance ? » répondit elle avec un air septique

Il vit son regard bleu s'éclairer et su aussi qu'elle s’apprêtait à frapper. Alors quand son bras s'élanca il lui attrapa le poignet avec une facilité déconcertante

« Encore raté . » lança il, joyeux d'avoir encore une fois le dessus

Il vit bien qu'elle allait protester et n'avait pas envie de l'entendre remettre en doute ses capacité. Il se releva alors rapidement et d'un mouvement souple se pencha pour attraper la jeune femme par la taille et la jeter sans ménagement sur son épaule.

« Qu'est ce que tu fais ? » gronda elle en battant des pieds avec véhémence

Il prit soin de ne pas penser à sa peau chaude qu'il sentait à travers sa robe et avança vers la clairière. Mais son amie se débattait en ruant comme un cochon que l'on va égorger, menaçant de tomber à chaque pas

« Il est grand temps de passer à ton entraînement. » s'amusa Maeron en lui claquant les cuisses à travers sa robe

Pendant un instant il se rendit compte que son geste pouvait être mal interprété et qu'en tant que fille du château elle risquait de mal le prendre alors qu'il avait seulement voulu la faire cesser de s'agiter

«  Quand je te dis que tu es tyrannique ! » hurla Tea en continuant de se secouer

Et Maeron su alors qu'elle n’était aucunement offensée mais qu'il l'avait assez énervé pour qu'elle soit plus combative à l’entraînement.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: July 28th, 2016 09:37 pm (UTC)

J'aime beaucoup leurs manière de voir les choses, de découvrir ce qu'ils commencent à ressentir, et puis cette amitié naissante. Et c'est cool le versus, j'aime bien avoir le point de vu de ce jeune homme ! :p

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: July 30th, 2016 07:23 pm (UTC)

Oui Maeron se rend seulement compte de ce qu'il ressent et on peut dire qu'il n'est as du tout sur la même longeur d'onde que teagan !

2 Read Comments