?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Mise en selle

June 8th, 2016 (10:09 pm)
current song: friends

Titre: Mise en selle
Fandom : LVDT
Personnage : Orlando - Alexane
Rating : PG-15
Disclaimer : les chevaux et Alexane sortent de mon imagination. Les acteurs appartiennent à eux même
Nombre de mots : 2058 mots

Orlando descendit de sa Porsche et claqua violemment la portière. Il venait de se garer dans la cour du centre équestre et était déjà en retard pour sa séance d'équitation. Séance à laquelle il n’était pas heureux d’aller.

«  Te voilà enfin. » le gronda Alexane qui l'attendais dans le manège.

La jeune femme était en selle sur Ares et le marchait consciencieusement.

« Ce n'est pas ma faute » grogna l'acteur en passant souplement par dessus les portes qui fermaient la piste

Il avait fini de tourner tard. Peter avait été très exigent sur la dernière scène et il avait du la refaire a de nombreuse reprise. Il avait donc cru que sa leçon particulière avec Alexane serait annulée mais Peter avait été formel. Il devait se rendre au centre équestre, même avec son retard.

D’ordinaire il aimait beaucoup ces leçons d'équitation mais ce soir il était exténué et de mauvaise humeur. Il n'était pas fière de sa journée car il était certains que sa façon de jouer sa scène aurait plus au réalisateur ce qui n'avait pas été le cas. Il avait donc juste envie de se détendre et pas du tout de mettre ses fesses sur un canasson.

« Tu sais que c'est seulement parce que Peter m'a appelé pour me dire que tu serais en retard que j'ai daigné te préparer Ares. » lui rappela Alexane en descendant élégamment du grand hongre gris.

«  Et tu sais que je ne suis la que parce que Peter me l'a ordonné. » répondit Orlando sur le même ton.

Agacer la jeune femme était son passe temps favoris et il savait qu'elle allait démarrer au quart de tour.

« Si tu ne veux pas monter tu peux descendre tout de suite » cracha t'elle en croisant ses bras sur sa poitrine «  Tu te débrouilleras pour ta scène à cheval dans quelques semaines. »

«  Tu n'est qu'une sale bonne femme aigrie » répliqua Orlando avant de lui tirer la langue

«  Et toi un paresseux » répondit Alexane sur le même ton, son visage s'éclairant tout de même d'un sourire «  Alors bouge tes fesses et marches ton cheval. »

Orlando obéit en ricanant. Sa petit joute verbale avec son amie lui avait redonner le sourire. Et puis il aimait bien être a cheval même s'il ne cessait de râler. Il avait fini par s'attacher à Ares et il aimait bien cette complicité qui s'était établie entre eux. Mais d’ordinaire il préférait monter plus tôt dans la journée et pas après huit heures de tournage.

« Tends ton dos et avance tes mains. »

La voix d’Alexane avait claqué malgré le fait qu'elle soit assise sur le pare botte à l'autre bout du manège.

Orlando obéit et aussitôt il sentit sa monture se grandir sous ses fesses. L'acteur demanda à Ares les exercices de base qu’Alexane lui avait apprit pour la détente des chevaux. Il trotta longuement sa monture avant de lui faire décrire des cercles pour qu'il se décontracte latéralement. Il lui demanda ensuite des transitions de plus en plus rapprochées. Il n’avait pas comprit toute les explications de la monitrice mais elle avait parler de notions d'équilibre et d'un tas d'autre truc qui semblait important.

Alexane sauta d’ailleurs du barre botte et vint se placer au centre du manège. Aussitôt Orlando dirigea sa monture vers la jeune femme et s'arrêta à ses cotés.

«  On va travailler longtemps aujourd'hui ? » demanda il alors que la jeune femme le ressanglait.

«  Pourquoi cette question ? » s'enquit la monitrice en poussant un peu plus sa cuisse pour avoir accès aux sanglons

«  Parce que j'ai un rencart ce soir. »

«  Un rencart ? » s'étonna Alexane en lui jetant un regard suspicieux

«  Oui tu sais une fille... » précisa Orlando en lui adressant une oeillade emplie de sous entendu «  Que je vais mettre dans mon lit. »

Il vit le visage de son amie se fermer et ricana intérieurement. Il savait qu’Alexane désapprouvait toute ses relations d'un soir et du coup il adorait la taquiner avec ça. Au plus elle s'énervait au plus il insistait.

« Et tu la trouvée ou cette fille ? » demanda t'elle d'un ton sec

«  A la boulangerie. »

«  Depuis quand vas tu à la boulangerie ? » s’étonna la monitrice en remettant sans ménagement sa jambe en place

La question était légitime. Il était de notoriété publique qu'il détestait faire les courses et que de ce fait il se faisait livrer ses commissions directement chez lui.

« Depuis que Lij m'a dit que la boulangère était un canon. » répondit il en reprenant ses rênes «  Et il n'avait pas tord. »

La monitrice leva les yeux au ciel en poussant un soupir désespéré et Orlando caressa sa monture.

« Tu vas te mettre au trot sur un cercle de 20m autour de moi. » lui expliqua Alexane

Orlando ravala son grognement de déception. De toute évidence le fait qu'il veuille sortir avec la boulangère n’allait pas empêcher son amie de dérouler sa séance. Il pressa les mollet et mit Ares au trot. Au plus vite il s’exécutait au plus vite il serait parti

« Trot assis. » grogna Alexane

Orlando laissa échapper un gémissement tout en obéissant. Ares était plus confortable que certains des autres chevaux des écuries mais le trot assis était une véritable torture. Orlando était persuadé que la NSA devait s'en servir pour faire avouer aux criminels multirécidiviste touts leurs méfaits.

L'acteur s’exécuta sans broncher et décrivit des cercles autour de la monitrice. Cette dernière ne lui demandait rien d'autre. De temps en temps elle corrigeait sa position, elle lançait des «  tend ton dos. », «  descend tes talons, » ou encore «  relève la tête. » mais elle ne lui demandait pas de changer d'exercices.

Orlando sentait ses abdominaux se contracter à chaque foulée de sa monture. Ses jambes commençaient à le brûler et sa respiration se faisait de plus en plus courte.

« Tu va te mettre sur la piste et demander des allongements sur les diagonales. » lui lança Alexane en se décalant un peu dans le manège.

«  Je marche un peu avant d'attaquer ? » proposa Orlando qui souhaitait seulement souffler

«  Hors de question. » grogna Alexane «  Ares est dans un bon rythme on continue. »

Orlando du faire un effort surhumain pour ne pas laisser la déception apparaître sur son visage et il souffla doucement par la bouche tout en prenant la piste. Il ressentait chaque foulée dans son dos et sa nuque et avait de plus en plus de mal a tenir ses jambes en place.

« Ouvre tes doigts et pousses avec ton bassin. » le prévint Alexane alors qu’il préparait sa diagonale.

Orlando s’exécuta et il sentit Ares accélérer sur la longueur.

« C'est timide. » lui cria Alexane  «  Il doit augmenter ses foulées mais sa cadence doit rester la même. Serres les jambes ouvre tes doigts et accentue franchement le mouvement de ton bassin »

L'acteur, qui haletait de plus en plus, poussa son cheval dans l'angle avant de faire tout ce que venait de lui dire sa monitrice. Ares réagis au quart de tour et soudain tout se chamboula. Il sentit les foulée de sa monture s'allonger alors que le rythme de son trot changeais précipitamment et qu'il était secoué comme un prunier. La sensation était étrange, Orlando avait l'impression que le cheval glissait plus qu'il ne trottait et pourtant il n’arrivait plus a tenir correctement en selle.

« Très bien ça ! » s'écria Alexane, enthousiaste «  Tu me refait la même. »

Cette fois Orlando grimaça mais il suivit tout de même les instructions de sa monitrice. Elle le fit recommencer de nombreuses fois en le félicitant alors qu'Orlando avait l'horrible impression d'être un sac balancé sur une mule.

« C'est bon tu peux repasser au pas. »

Orlando serra les jambes pour demander sa transition et enleva aussitôt les pieds des étriers pur laisser retomber ses jambes.

« Si j'étais toi je ne ferais pas ça. » le prévint Alexane en souriant

«  Oh laisse moi je vais mourir. » souffla Orlando en haletant «  Tu me fais trotter depuis des heures ! »

«  Ça ne fait qu'une petite demi heure. » rectifia la monitrice

«  Peter t'a demander de me tuer quand il t'as téléphoner ? » s'enquit l’acteur qui n'arrivait pas a reprendre son souffle

«  Pas du tout. Je t'ai a peine fait travailler. » protesta la monitrice «  Je te signale que je fais ça environ quatre fois par jour et tu ne m'entend pas me plaindre. »

Orlando grimaça et emmena marcher son cheval dans tout le manège. Ils sentait ses muscles qui refroidissaient et qui le tirait de plus en plus. Il prit les rênes dans une main et posa l'autre sur son ventre. Ses abdominaux étaient contractés et il avait l'impression d'avoir un bloc de plâtre à la place de l'abdomen

« C'est bon tu peux descendre et rentrer Ares »

Orlando grogna, il aimait bien s'occuper d'Ares mais il avait rendez vous dans moins d'une heure avec sa boulangère et s'il devait encore bichonner sa monture, rentrer sur le tournage et se doucher. Il allait forcement être en retard.

Orlando se pencha en avant pour passer sa jambe droite par dessus la croupe de son cheval et descendre souplement. Mais quand ses pieds touchèrent le sol il ressentit comme une décharge électrique qui lui remonta le long des jambes jusque dans la colonne vertébrale. Il poussa un cri de douleur en bougeant doucement les pieds.

« Je t'avais dit qu'il ne fallait pas laisser pendre tes jambes. » ricana Alexane.

L'acteur lui jeta un regard noir, passa les rênes d'Ares par dessus son encolure et fit un pas. Une douleur lui traversa alors la jambe remontant de son mollet jusque dans la cuisses. Il grommela en faisant un deuxième pas alors que la même douleur se répétait dans sa jambe gauche. Il marcha doucement jusqu'a la sortie du manège, chaque pas étant plus douloureux que le précédent

« Tu le savais ! » gronda soudain Orlando en pointant son amie du doigt

Il allait être incapable de marcher correctement avant des jours et ses muscles n’étaient pas encore refroidit, les courbatures a venir allaient être bien pire.

«  Je savais quoi ? » demanda elle, un air innocent plaqué sur son visage.

«  Tu savais qu’après une séance pareille j'allais avoir mal aux jambe. »

«  C’est la preuve que tes muscles on travaillé . » répondit la monitrice en attrapant un seau qui traînait.

«  J'y crois pas tu l'a fait exprès ! » s'exclama il en comprenant enfin qu'il avait été victime d'un coup monté.

«  Mais de quoi tu parles ? »

«  Ça ne te plaît pas que je sorte avec cette fille alors tu m'as provoquer exprès des courbatures. » grogna Orlando alors qu'il comprenait enfin les manigance de son amie

«  N’importe quoi. » souffla Alexane en détournant malgré tout le regard

«  Je vais devoir annuler mon rendez vous. » bougonna Orlando en rentrant Ares dans son boxe

«  Pour quelle raisons ? » s'étonna Alexane d'une voix toujours angélique

«  Comment veux tu que je sois performant alors que je ne sais même plus marcher ? » railla Orlando en ôtant le filet à sa monture.

Alexane passa alors sa tête dans le box et lui tira la langue.

«  Passe une bonne soirée. » chantonna elle avant de disparaître

Orlando regarda la monitrice s’éloigner dans l'écurie en songeant que jamais il ne l’aurait imaginé capable d'une telle mesquinerie. Néanmoins cette idée le fit sourire, elle avait ouvert les hostilités et il ne la raterait pas en lui rendant la pareille. Il caressa alors l'encolure d'Ares en sortant son téléphone de sa poche. Il allait vraiment falloir annuler ce rendez vous car il n’était même pas sur de pouvoir encore bouger les pieds dans la demi heure a venir.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: June 11th, 2016 12:40 pm (UTC)

*ricane*

Il va trouver le moyen de se venger c'est SUR ! Mais du coup j'ai bien rigolé !
C'est très sournois comme méthode ! :p Mais tout à fait efficace ^^

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: June 11th, 2016 10:12 pm (UTC)

Oui Alexane est sournoise sur ce coup mais en même temps elle fait son travail. Quand a Orlando je compatit car pour écrire ce texte je me suis servi de récentes experiences sur des grosses séance de mise en selle.

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: June 12th, 2016 10:43 am (UTC)

Ouch !

Ouais, j'imagine, parce que c'est clair que ça sent le vécut cette histoire !

3 Read Comments