?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Un voyage

Titre: Un voyage
Fandom : Mézérhían
Personnage : Aelred - Cairistoria - teagan - Adraboran
Rating : PG-15
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1153 mots

Aelred essuya la sueur qui perlait sur son front d'un geste de l'avant bras. Il faisait très chaud en cette fin d'été et il regrettait de ne pas avoir attendu le début de soirée pour s’entraîner. Il avait tirer l’épée avec Rhufawl comme il le faisait dès que possible. Cet entraînement se terminait toujours en combat amical et aujourd'hui son ami l'avait dominé avec une certaine facilité. Cependant Aelred c'était juré de travailler ses passes pour faire mordre la poussière à son commandant lors de leur prochaine séance.

Il descendit les marches du château qui menaient au patio en grimaçant quand les courbatures se rappelèrent à lui. Là assis dans l'herbe verte et éclairé par le soleil se tenaient sa femme et ses enfants. Le Roi s'appuya contre une colonne sans être aperçut de sa moitié.

« C'est beaucoup plus plat qu'ici. » expliquait Cairistoria à leur fils en faisant de grands gestes avec les bras «  Il y a des oiseaux de mer qui viennent pêcher entre les rochers et les vagues lèches les pierres plates avec avidité. »

Aelred sourit en voyant le visage épanouit de sa Cairistoria . Ses cheveux noirs descendaient en cascade le long de son dos encadrant joliment son visage. Le soleil frappait sa peau pale, l'illuminant un peu plus. Le Roi tombait chaque jour un peu plus amoureux de sa femme et il remerciait chaque jours les dieux anciens de lui avoir permis de l’épouser .

« C'est quoi les vagues maman ? » demanda Teagan en accourant pour se jeter dans l'herbe aux coté de son frère

La fillette tenait un bâton qu'elle brandissait comme une épée.

« C'est de l'eau qui remue. » lui expliqua Adraboran en ébouriffant les cheveux noirs de sa sœur

« Je veux voir les vagues ! » rit Teagan en repoussant son frère à coup de bâton.

« Tu les verras un jour » souffla Cairistoria en soupirant

Si ses enfants n'avaient rien remarqué, la tristesse qui pointait dans sa voix n'avait pas échappée à Aelred. Il s'avança prudemment et posa ses mains sur les épaules dénudée de sa femme. Cette dernière ne sursauta pas et se contenta de pencher la tête en arrière pour lui sourire. Le Roi s'agenouilla derrière sa femme, dégagea sa nuque et embrassa tendrement la peau douce de son cou.

«  Tu devrais retourner à Mathadros quelques semaines. » proposa t'il contre sa peau.

Sa femme se retourna vivement pour le dévisager.

« Tu le penses vraiment ? » demanda elle en le fixant de ses yeux noisettes

Aelred lisait tellement d'espoir dans ce regard qu'il n’hésitât pas une seconde. Sa femme avait quitté ses terres et sa famille pour venir vivre à ses cotés. Il y avait des années qu'elle n'était pas retourner dans le Maelgyn.
« Tes terres te manques. » dit il alors que cette vérité le frappait comme une évidence

«  Je voulais juste parler de la mer à Teagan. » expliqua Cairistoria sur un ton d'excuse.

Le Roi lui attrapa délicatement le menton pour l'obliger à le regarder.

« Je vois bien que tu en as besoin. » souffla il avant de l'embrasser sur le front «  Il y a trop longtemps que tu n'as pas vu la mer. Pars quelques semaines, ton père sera ravi de te voir. »

«  Tu ne viendras pas avec moi ? » demanda Cairistoria en enlaçant ses doigts aux siens

«  Non, les nouvelles du Ciryatan ne sont pas bonnes. » murmura t' il a voix basse pour ne pas que ses enfants l'entende «  Torged Manahaxar cherche toujours à forcer nos frontières. »

Le Roi sentit la colère l'envahir à cette pensée mais il serra les dents, ne voulant pas gâcher ce moment de calme.

« Ne nous laisseras t'il jamais vivre en paix ? » demanda sa femme en effleurant sa joue de sa main libre.

Aelred savourait le contact de la peu douce de sa reine sur sa peau

« Je crains fort que non. » soupira t'il en fermant les yeux «  Mais la route du sud est sure. Profites en tant que les beaux jours sont la. »

Les doigts de sa femme jouaient toujours sur son visage et cette douce caresse enflamma son corps.

« Aelred ? »

La voix était posée et mesurée et il ouvrit les yeux pour tomber nez à nez avec le regard suppliant de sa Reine.

«  J'aimerais emmener Adraboran » souffla elle en pressant un peu plus sa main «  Père ne l'as pas vu depuis sa naissance. »

Aelred sourit et replaça une longue mèche de cheveux noirs derrière son oreille. Il ne pouvait rien lui refuser et pourtant elle n'en jouait pas.

«  Prend le avec toi. » accorda le Roi «  Il rateras l’entraînement de Rhufawl durant quelques semaines, ça ne le tueras pas. »

Le Roi ricana en imaginant son ami ronchonner a l'idée que son élève préféré n'assiste pas à ses cours.

« D'ailleurs il viendras avec vous. » décida soudain Aelred «  Je veux une escorte digne de ce nom pour vous protéger. »

Cairistoria se leva doucement en l'attirant à lui. Il s'empressa de la prendre dans ses bras.

« Je suis une vague ! »

Il tourna alors la tête pour voir sa fille qui, agacée de rester tranquille, s'était juchée sur les épaules de son frère et s'écriait :

« Je suis une Vague ! »

Aelred éclata de rire mais sa femme caressa doucement sa joue le forçant à la regarder.

« Merci. » souffla t'elle en tendant le visage vers lui.

Il inclina alors la nuque et posa ses lèvres sur les siennes. Ses mains parcouraient sa taille fine remontant doucement le long de son dos...

Aelred se réveilla en sursaut. Il lui fallut un moment pour différencier la lueur éclatant de son rêve et la noirceur de sa chambre. Mais l'obscurité prit le dessus et il réalisa alors que cette scène de bonheur n'était qu'un rêve, ou plutôt un souvenir. Il eut alors l'impression que la bulle de bonheur dans laquelle il était avait éclaté et une douleur sourdre lui vrilla la poitrine.

Il repoussa violemment ses fourrures pour aérer son corps couvert d'une sueur glacée et plaqua ses mains sur son visage. Derrière ses paupières fermées il revoyait les visages heureux de sa femme et de son fils.

Ce rêve revenait sans cesse depuis leur mort, comme pour lui rappeler dans une litanie douloureuse, que c'était suite à sa proposition que Cairistoria et Adraboran avaient été assassinés et que Teagan restait cloîtré dans son silence.

Aelred se frappa le front de ses poings tout en laissant échapper une plainte d’animal blessé. Il n'avait aucun moyen d'apaiser sa souffrance et ses rêves ne faisaient qu’aggraver les choses.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: June 11th, 2016 06:48 am (UTC)

Rude !

Un texte bien écrit même si quelques tournures de phrases pourraient être retravaillées pour ajouter un peu plus de force à l'ensemble.

On sent bien les remords qui rongent le roi, en plus on apprend que l'idée venait de lui, c'est une nouvelle facettes de l'histoire qui est dévoilée, mais elle soulève aussi des interrogations.

Pourquoi la reine n'était-elle jamais retourné rendre visite aux siens jusque là ?
Qu'est-ce qui a changé pour que soudain cela devienne possible ?

Le roi parle de troubles sur une frontière, et pourtant il semble juger la situation assez sûre pour que ce voyage soit possible, du coup on se demande ce qu'il en est de la situation globale. Ce serait intéressant de la connaitre pour comprendre comment on en est arrivé à l'assassina de la reine et du prince pour que ça s'inscrive dans un ensemble cohérent (sinon on aura juste l'impression que tu les tue pour les besoins de l'histoire :p )

Très intéressant en tout cas comme texte !

1 Read Comments