?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Chevauchée dangereuse

April 12th, 2016 (09:50 pm)
current song: harry potter et la coupe de feu

Titre: Chevauchée Dangereuse
Fandom : LVDT
Personnage : Alexane - Karl - Viggo - Ian - Orlando - Peter - Dominic
Rating : PG-13
Disclaimer : les chevaux et Alexane sortent de mon imagination. Les acteurs appartiennent à eux même
Nombre de mots : 1452 mots

Alexane réajusta son armure d'un geste d'épaule. Elle glissa la main entre deux plaques de métal et tira sur son sous pull pour qu'il couvre un peu plus son cou sans pour autant qu'il soit visible. Cette tenue la démangeait et elle ne se sentait pas vraiment à l'aise.

-« Vous aller chevaucher jusqu’au marques au sol à cent mètres en ligne droite. » expliqua Peter qui se tenait devant les cavaliers «  Vous partez au combat ! Je veux de la tension sur vos visages ! »

Alexane releva la tête pour admirer le terrain militaire ou il se trouvait. Ils tournaient une scène importante du retour du roi ou Aragorn, Gandalf, Eomer, Legolas et un soldat du Gondor s'en allaient défier Sauron devant la porte noire. La Nouvelle-Zélande ayant une végétation plutôt verdoyante, Peter avait réussi à ce que l’armée du pays leur prête un terrain désertique. Mais il y avait un hic ! Ce terrain était réservé aux essais d’armements et criblés de mines. Les militaires avaient curé certaines zones mais le terrain restait risqués.

Face au réalisateur, cinq cavaliers entièrement costumés écoutaient ses directives. Viggo, Ian , Orlando , Karl et Alexane se tenaient sur leurs chevaux, l’oreille tendue.

-« Je vous veux droit et fier , la situation est grave je veux qu'on le ressente » ajouta Peter «  Et surtout faites attention aux mines. Alexane c’est à toi. »

La jeune femme, entièrement vêtue en soldat du Gondor allait participer à la chevauchée pour superviser les cavaliers et les chevaux. Elle n’aimait pas spécialement être le point de mire de tout l’équipe de tournage mais elle expira un bon coup et se concentra sur ses élèves, dont elle avait l'habitude, avant de prendre la parole.

-« Viggo tu partiras devant, tu fermes bien ta main et tu ne laisse surtout pas Pantaï partir trop fort. Orlando et Ian vous garderai vos chevaux le plus droit possible pour que les doublures puissent rester plus facilement en croupe. On se suit et on ne s’aligne pas car les chevaux prendraient sa comme une course et je ne répondrais plus de Pantaï et Sisko. »

Viggo et Ian qui montaient les chevaux désignés lui adressèrent un sourire crispé et Alexane leur fit un clin d’œil. La scène ne représentait pas de difficulté particulière en elle-même mais les chevaux étaient dans un environnement inconnus et pourrait s’amuser à embarquer leurs cavaliers.

Alexane enfila son casque qui masquait son visage et surtout le fait qu'elle soit une femme et non pas un soldat barbu et serra les jambes pour mettre son cheval au pas. Quand le réalisateur cria « Action » ils mirent leur chevaux au trot puis au galop et continuèrent en ligne droite un bon moment. Alexane suivait Viggo, elle était sure qu’il empruntait le bon chemin. Tout se passait bien. Les doublures des hobbits, monté en croupe sur Sisko et Ares s’accrochait très bien et Pantaï restait sage comme une image.

Alexane put alors se concentrer sur sa monture. Malgré sa lourde armure qui gênait quelque peu ses mouvements, elle pouvait ressentir chaque vibrations des muscles de Geppetto. Le hongre avançait à une cadence régulière, étendant son encolure au rythme de ses foulées. Alexane se laissa porter par le fracas des sabots sur le sol jusqu'à ce qu’elle sente son cheval ralentir.

Quand Viggo s’arrêta et qu’ils firent demi-tour, Alexane se rendit compte qu’ils avaient dépassé les marques au sol et de loin.

« Tout le monde caresse son cheval. » Ordonna t'elle d'une voix joyeuse «  On rentre au pas, on ne laisse pas accélérer les chevaux et on rallonge les rênes dans la mesure du possible. »

«  Oui chef ! » s’exclama Orlando tout sourire en effectuant un salut militaire.

Alexane lui tira la langue avant de positionner son cheval au coté de celui de Viggo.

«  Tu penses que Peter vas nous en vouloir d'avoir dépasser les marques ? » s'enquit elle en grimaçant sous son casque

« Je ne crois pas. » répondit Viggo en lui adressant un grand sourire «  J'étais tellement concentré sur Pantaï, qui soit dit en passant à été formidable, que j'ai été un peu trop loin. »

Alexane lui sourit et les cinq cavaliers rentrèrent au pas, n’hésitant pas à flatter l’encolure de leurs braves montures, et regardant le sol, légèrement inquiets.

Quand ils arrivèrent au niveau de l’équipe de tournage, les cavaliers remarquèrent que plusieurs femmes avait plaqués leur main sur leur bouche et d’autres affichaient des mines extrêmement pâle.

-« Vous nous avez fait peur mais la scène est magnifique » s’écria Peter, avec un drôle de sourire aux lèvres. « Bravo »

Alexane voulut descendre de Geppetto mais elle n'avait pas l'habitude de chevauché dans une amure de plates et elle s’empêtra dans sa selle. Heureusement pour elle, Viggo qui était déjà descendu de Pantaï vint a sa rescousse.

-« Cette armure est une vraie plaie » Grogna t'elle avant d'éclater de rire . « J’ai besoin d’aide pour descendre de cheval ! Pathétique. »

-« Je rentre Pantaï et Geppetto, va te libérer de ton carcan. » Proposa Viggo en menant les deux chevaux par la bride.

Alexane ne refusa pas cette offre et se dirigea vers la caravane ou les costumiers pourraient lui enlever son armure. Elle se déplaçait lentement et les jambes anormalement écartées. Elle n’ était plus qu’à cent mètres de son but quand elle se sentit violemment tirée par l’arrière et fut plaquée sur la caravane de maquillage.

-« Eeehh ! »s’écria t’elle, apeurée.

-« Chuut c’est moi. » Murmura Dominic pour stopper les cris de la jeune femme qui pourraient ameuter le reste de l’équipe.

-« Tu m’as fait peur. » s’exclama t’elle en tentant de ralentir les battements de son cœur.

Mais la jeune femme perdit son sourire en voyant le visage de son petit ami. Dominic était pâle et semblait en colère.

-« Quelque chose ne va pas ? » demanda t’elle doucement posant une main sur sa joue.

-« Bien sur que ça ne va pas ! Tu as failli te tuer » lui cria t’il, oubliant le fait qu’il ne voulait pas faire de bruit

-« Tu exagères ! » répondit t’elle en riant.

Elle pensait qu’il voulait plaisanter jusqu'à ce qu’elle remarque qu’il serait les poings tellement fort que les jointures de ses doigts restaient blanches.

-« Non ! Le sol de cette plaine est criblé de mine et vous avez galopé beaucoup trop loin. Tu es irresponsable. » lui rugit t’il a nouveau

-« Irresponsable moi ? » S’emporta t’elle « Je n’étais pas en tête et j’avais d’autre chose à faire de plus préoccupantes que de m’occuper du sol. »

-« Plus préoccupantes que ta vie ? » grogna Dom

Toute la joie qu’Alexane avait accumulée sur le tournage de la scène disparut instantanément et une chape de plomb lui tomba sur l’estomac. Elle détestait se disputer en général, mais encore plus avec une personne chère à son cœur.

-« Si tu es venu pour qu’on s’engueule tu peux repartir tout de suite. » lui cria t’elle « Je ne l'ai pas fait exprès. Viggo et moi on était concentré sur les chevaux et on a pas vu les marques. »

D’un geste brusque elle retira son casque, bouscula Dominic et repartit vers la caravane des costumes d’un bon pas et les nerfs à vifs. Mais elle avait à peine fait quelques pas qu’elle se sentit à nouveau tiré en arrière.

-« Arrête ça ! » cria t’elle en lui attrapant le bras pour se libérer de son étreinte

-« Je suis désolé mais j’ai eu peur pour toi » lui murmura Dominic en lui caressant les cheveux.

-«Je sais mais ce n'est pas une raison pour me hurler dessus » dit elle d’un ton cassant qu’elle regretta aussitôt devant l’air triste que son petit ami affichait

-« J’ai eu peur qu’il ne t’arrive quelque chose. » murmura t'il en baissant la tête «  Je tiens trop a toi. »

Alexane sentit toute sa rancune s’envoler en entendant cette simple phrase. Elle comprenait que Dom aie eu peur et elle s'en voulu d’avoir réagit aussi vivement. De plus qu'elle devait admettre qu’il avait raison. Elle aurait du faire attention et ne pas risquer bêtement leurs vie mais elle avait trop de fierté pour l'admettre .

Elle observa les alentours pour vérifier que personnes ne pouvait les voir avant d'effleurer sa joue de sa main gantée de fer et se dresser sur la pointe des pieds

-« Alors je prendrai encore plus de risque pour que tu penses à moi. » murmura t’elle, mutine, dans son oreille.

Note : l'histoire du terrain militaire minés est entièrement vrai et tirée des anecdotes du tournages. les cavaliers ont vraiment eu chaud ce jour là