?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Explosion

October 22nd, 2015 (09:58 pm)
tired

current mood: fatigué
current song: Esprit criminel

Titre: Explosion
Fandom : LVDT
Personnage : Alexane - Elijah - Oliver - Dominic - Orlando - Karl - Viggo
Chevaux: : Kéchua - Geppeto - Outlaw - Ares
Rating : PG-17
Disclaimer : les chevaux et Alexane sortent de mon imagination. Les acteurs appartiennent à eux même
Nombre de mots : 5654 mots

« Un deux trois quatre. Un deux trois quatre. Plus haut !! »

Elijah baissa son bras endoloris qui tenait une lourde épée en métal. Oliver continuait à s’époumoner en comptant les différentes phases du combat mais Elijah était épuisé. Il répétait cette chorégraphie depuis plus d'une demi heure et l’entraîneur ne lui laissait aucun moment de répit. Ces bras lui faisaient atrocement mal et il était certains que ses jambes ne tarderaient pas à s'éffondrer sous son poids.

« On reprend ? » demanda l’entraîneur en levant son épée en garde

« Oliver ça suffit. » souffla Elijah « Je vais m’écrouler. »

Le jeune homme vit son coach lui jeter un regard circonspect puis renoncer.

« Ok ! » lâcha t'il « Va boire un coup on arrête pour aujourd'hui. »

Elijah sentit le soulagement l'envahir. Il obéit en laissant tomber son épée sur le tatami avant de se diriger vers le banc ou se trouvait son sac. Il en sortit une serviette qu'il passa autour de son cou et s’épongea le front. Il s'assit et entreprit de boire de l'eau par petites gorgées. Il rêvait d'une douche bien chaude pour détendre ses muscles endoloris. Il était presque certains d'être incapable de se lever le lendemain.

« Tu devrais rentrer chez toi et faire quelques étirements avant de prendre ta douche. » lui conseilla Oliver après avoir ranger les épées sur leurs portants «  Et n'oublie pas de boire au moins un litre pour éviter les crampes »

Elijah acquiesça avant d'ajouter

« Je passe d'abord voir Alexane et puis je file sous la douche. »

« Je ne la voit plus beaucoup en ce moment. » constata Oliver

« Oui, elle travaille énormément. » répondit Lij en se levant de son banc pour ranger ses affaires

« Mouais» dit Oliver d'un ton amer «  Et puis elle doit passer le reste de son temps avec son amoureux. »

Elijah releva sa tête de son sac de sport en sentant son estomac se nouer. Son amoureux ! Il se tourna lentement vers Oliver qui semblait soudain gêné.

« Répètes un peu ça. » dit il d'une voix blanche

« Elle sors avec Orlando . » souffla Oliver en se grattant la nuque

Elijah sentit son cœur manquer un battement. Il posa sa main sur sa poitrine, se retenant au mur derrière lui de l'autre. C’était impossible !

« C'est une blague. » dit il d'une voix presque suppliante

« Non je les ai vu s'embrasser en ville. »

Elijah sentit un élan de colère l'emporter, c’était impossible. Il attrapa son sac et sorti sans un regard pour Oliver . Il se précipita vers la caravane de sa sœur qui se situait à une centaine de mètres. Il frappa à la porte mais n'obtint aucune réponse. Il tambourina une nouvelle fois. Toujours rien. Il tourna la poignée et ouvrit la porte.

« Alexane ! Alexane ! » cria t'il en entrant dans la pièce principale

Mais de toute évidence sa sœur n’était pas la. Il jeta son sac dans un coin et fit le tour de la pièce. Il cherchait une preuve un indice qui contredirait les propos d’Oliver. C’était invraisemblable, sa sœur ne pouvait pas avoir de relation cachée. Il entra même dans la chambre de la jeune femme en éprouvant un certain malaise. Il savait qu'elle serait verte si elle l’apprenait. Il fut cependant content de ne pas trouver de sous vêtements masculins autour du lit. Une chose attira tout de même son attention. Sur la table de nuit de la jeune femme se trouvait une plaquette de médicament. Elijah l'attrapa pour lire l’inscription qui s'y trouvait. Une pilule contraceptive !

Elijah sentit la terre s’écrouler sous ses pieds et il s'assit sur le lit de sa sœur. La plaquette de pilule toujours dans la main. C’était impossible. Sa petite sœur ne pouvait pas avoir craquer pour Orlando. Elle était trop jeune, trop fragile, pour avoir une relation avec un homme. Surtout après les événements difficile qu'elle avait vécu à cause de Ben.

Et puis Orlando était le plus gros dragueur de la planète. Il ne restait jamais plus d'une nuit avec la même fille. Il enchaînait les conquêtes comme les paires de chaussettes. Comment avait il pu trahir sa confiance en sortant avec sa sœur. C’était impossible qu'ils soient ensemble. Orlando ne voulait pas de relation, seulement des plans drague. Il n’était pas amoureux d'Alexane il jouait avec. C’était certains.

Elijah sentit une colère sourde monter en lui. Il ne sentait plus la douleur de ses muscles. Seule la colère et la nausée se faisait ressentir. Il se leva et quitta la caravane de sa sœur. Il parti en courant jusqu'à son propre logement, faucha ses clés sur le meuble de l’entrée et sauta dans sa voiture. Il appuya violemment sur l'accélérateur de la Ferrari qui dérapa avant de bondir en avant. Il ne se rendit même pas compte du trajet. Il suivait la route machinalement, des images d’Alexane peu vêtue dans les bras d’Orlando ne cessaient de défiler dans sa tête et il se retenait à grande peine de fermer les yeux.

Il se gara dans un long dérapage sur le parking du centre équestre et sortit de la voiture. Il traversa les écuries et se dirigea vers le manège d’où provenait la voix d'Alexane. Elle donnait cours. Il s'appuya contre le pare botte et jeta un œil à la reprise.

Alexane était au centre du manège et donnait cours à Viggo, Dominic, Karl et Orlando. Soudain elle s'approcha d'Orlando et posa sa main sur sa cuisse. Elijah vit rouge et entra dans le manège en passant sous la barrière. Il allait lui faire payer cette trahison.

O0o0o0o0o0o0o0o0o0o

« Attention Dom, baisse bien tes talons vers le sol. » lança Alexane

Aussitôt les talons de Dominic s'abaissèrent mais ses mains se relevèrent. Alexane sourit c’était tout à fait normal. Souvent quand on rappelait un cavalier à l'ordre sur un défaut ce dernier ce concentrait sur une seule partie de son corps et aussitôt un autre défaut ressortait ailleurs.

La jeune femme était au centre du manège ou évoluaient ses amis juchés sur leurs montures respectives. Orlando était sur Ares, Karl sur Outlaw et Dominic sur Troubadour. Viggo quand à lui était sur Gepetto car Pantaï avait fait une sortie à la plage la veille et qu'ils ne voulaient pas le surmener. La monitrice était très fière des progrès de ses élèves. Viggo qui était déjà très bon cavalier ne cessait de s’améliorer et ses aides devenaient de plus en plus discrète. Karl prenait confiance en lui et trouvait petit à petit sa place sur la selle. Dominic dirigeait maintenant sans peine sa monture au pas et au trot et arrivait à se stabiliser plus ou moins dans les allures plus rapide. Mais Orlando était celui qui avait progressé le plus. Il était parti d'un très petit niveau et semblait maintenant très à l'aise sur son cheval. Il s'appliquait et mettait vraiment du sien dans chaque exercices. Alexane songea qu'ils pourraient bientôt commencer les répétitions pour les combats à cheval.

« C'est bon les garçons. » lança t'elle d'une voix forte « Repasser au pas et faites souffler vos chevaux. »

Les cavaliers s’exécutèrent et Alexane appela Orlando. L'acteur vint stopper sa monture devant elle. Elle s'approcha de lui, posa une main sur sa cuisse et l'autre sur son tibia, et l'obligea à reculer sa jambe

« Pense à fixer tes jambes un peu en arrière de ta sangle. » dit elle en positionnant sa jambe comme elle le souhaitait. « Tes actions seront plus précises et donc plus efficaces. »

« Je vais essayer. » répondit Orlando en lui adressant un grand sourire.

« Je dirais même que tu va y arriver. » corrigea t'elle en lui rendant son sourire.

Un mouvement attira son attention et elle tourna la tête. Elle découvrit son frère qui s’avançait à grand pas vers elle. Elle grimaça. Même si c’était son frère, elle n'aimait pas qu'on rentre sur la piste sans sa permission. Elle s’apprêtait à lui en toucher un mot quand elle remarqua son air contrarié.

« Salut Lij. » dit elle alors qu'il se rapprochait «  Ça ne va pas ? »

Mais il ne lui répondit pas. Il se contenta de passer devant elle sans lui adresser un regard. Il se planta au coté d’Orlando, l'attrapa par la taille et le fit violemment tomber de cheval . Ares surprit par le mouvement de son cavalier fit un écart en fouettant l'air avec sa queue. Alexane se figea en voyant son frère plaquer Orlando au sol et commencer à le frapper.

« Elijah arrête ! » cria t'elle en attrapa le bras de son frère

Mais il avait trop de force et elle ne le fit pas bouger d'un centimètre

« COMMENT AS TU OSER TE TAPER MA SOEUR ! » gronda t'il en frappant Orlando au visage

Ce dernier se débattait mais n'arrivais pas à se défaire d'Elijah. Heureusement Viggo et Dominic qui avaient sauté de cheval se précipitèrent vers le combat et attrapèrent chacun Elijah par un bras pour l'immobiliser.

« Elijah ça suffit. » grogna Viggo en faisant une clé de bras au jeune homme pour tenter de le maintenir tranquille

« NON !  C'est un salop il couche avec ma sœur. »

Alexane qui s’était aussitôt précipitée vers Orlando qui grognait au sol se figea. Elle se releva doucement pour faire face à son frère toujours maintenu par ses amis

« Pardon. » dit elle d'une voix sourde

Elle était perdue. Son frère semblait fou et ce qu'il racontait n'avait aucun sens

-  « Comment as tu pu me faire ça. » grogna Elijah en se débattant toujours comme un sauvage

Alexane continuait de le fixer sans comprendre

« Je t'avais prévenu qu'il n'aimait personne et qu'il couchait avec de nombreuses filles pour s'amuser ! »

« Et alors il fait ce qu'il veux. » lança Alexane ne comprenant toujours pas ou il venait en venir

« Et toi tu sors avec ! Tu crois sincèrement qu'il va te respecter plus que les autres ! »

Alexane sursauta. Les propos de son frère n'avaient ni queue ni tête

« Mais je ne sors pas avec Orlando. » dit elle déboussolée

« NE ME MENS PAS ! » hurla Elijah en se débattant à nouveau « Oliver m'as tout raconté ! »

Alexane comprit enfin. Oliver n'avait évidement pas pu tenir sa langue. Elle l'avait croisé quelques jours plus tôt en ville et ne supportant plus les avances à répétition de l’entraîneur, elle avait embrassé son ami pour lui faire croire qu'elle n’était pas libre et qu'il cesse enfin de la harceler. Elle avait agit sous le coup de l'impulsion et n'avait pas imaginé une minutes que ce gros nul d’Oliver irait tout raconter à son frère.

Elle se mit alors à rire. Cette situation était absurde, elle allait dire la vérité à Elijah et celui ci ce calmerait. Elle allait ouvrir la bouche mais son frère explosa

- «  Ça te fais RIRE ! » gronda t'il «  Tu n'es qu'une traînée qui couche avec le premier mec qu'elle rencontre, tu devrais avoir honte ! »

Alexane eu l'impression de plonger dans de l'eau glacée. La violence de ses propos lui coupèrent le souffle. Elle s'approcha de son frère qui était toujours ceinturé par Viggo et Dom et se planta devant son nez. Elle le fixa dans les yeux mais ce dernier était comme fou. Elle leva la main et gifla son frère de tout ses forces. Elle vit sa tête tourner sous le choc et sa main la brûla instantanément. Elle fit alors demi tour et quitta le manège. Une fois hors de vue elle se mit à courir. Elle se rendit dans la grange, escalada les balles de foins et se blotti entre deux ballots au niveau du toit.

Elle était blessée . Comment son frère pouvait il la traiter de cette manière. Comment pouvait il penser une minutes qu'elle sortait avec Orlando et surtout qu'elle pouvait se comporter comme une traînée. Comment pouvait il penser que son ami jouait avec ses sentiments alors qu'il n'y avait strictement rien entre eux hormis une belle amitié.

Il s'était comporté comme le plus sombre des crétins. Et puis même si elle décidait de coucher avec le premier mec venu, de quoi se mêlait il ? Il n'avait pas a frapper Orlando de cette manière ni a hurler comme un dément en plein milieu de son cours.

Elle ramena ses jambes contre sa poitrine et appuya son front contre ses genoux. Elle souhaitait oublier mais elle tremblait encore de colère et ne cessait de voir l'air dégoûté qui s'était affiché sur le visage de son frère alors qu'il la dévisageait. Comment pouvait il penser de telles horreurs sur elle. Elle sentit alors les larmes couler sur ses joues et éclata en sanglots.

O0o0o0o0o0o0o0o0o0o

Viggo releva un peu plus le bras d'Elijah dans son dos pour tenter de l'immobiliser. Il voyait Dominic qui ceinturait lui aussi leur ami forcer pour que le jeune homme se tienne tranquille. Il eut un pincement au cœur en voyant Alexane partir en courant en direction des écuries, visiblement bouleversée.

Viggo en avait assez du comportement d'Elijah. Il serra un peu plus son emprise sur son avant bras et le força à avancer.

« JE VAIS LE TUER ! » hurla Elijah en voulant se tourner à nouveau vers Orlando, toujours à terre.

« Mais tu vas la fermer. » gronda Viggo en le poussant un peu plus en avant. Il jeta un regard a Dom et d'un commun accord, ils le poussèrent dans le premier box vide qu'il croisèrent et Viggo ferma le verrou de l’extérieur. Il allait le laisser se calmer un peu tout seul.

-  « Ouvrez moi ! » s’époumona Elijah

Viggo lui jeta un regard noir avant de retourner dans le manège ou Karl tenait les chevaux.

« Occupe toi d'Orlando. » dit Viggo à Dominic « Karl et moi on va rentrer les chevaux. »

Joignant le geste à la parole, il attrapa les rênes de Kéchua et d'Ares alors que Karl gardait celles de Geppetto et Outlaw. Il ramenèrent les chevaux dans leurs boxes respectifs. Viggo débrida et dessella rapidement les deux montures et posa le matériel devant les portes de leurs stalles.

«  Tu pourras leur mettre un coup de brosse et ranger leur matériel ? » demanda t'il à Karl qui acquiesça d'un mouvement de tête.

Il jeta un regard à Kéchua qui renâcla violemment. Les chevaux avaient sentit le malaise qui régnait dans les écuries depuis la confrontation et tous semblaient nerveux. Viggo posa doucement sa main sur le chanfrein du bel hongre bai et il vit l'animal se détendre un petit peu.

Il se détourna quand même rapidement et décida d'aller faire un tour au vestiaire avant de retourner devant le box ou il avait enfermé Elijah. Ce dernier tournait en rond dans la stalle comme un lion en cage. Viggo n'en revenait toujours pas que son ami ai eu une réaction aussi violente. C’était normal qu'un frère s'inquiète pour sa petite sœur mais pas de cette manière. Il avait complètement perdu les pédales.

« Tu es calmé ? » demanda Viggo d'une voix forte en ouvrant la porte du box

« Non. » grogna son ami « Laisse moi sortir que j'aille tuer Orlando ! »

« Tu ne crois pas que tu as déjà fait assez de dégâts comme ça ? » dit il en barrant la sortie
« Il a trahi ma confiance. »

« Mais il n'est jamais sortit avec Alexane. » gronda Viggo

« Il ment. Oliver les a vus s'embrasser. »

« Écoutes moi Lij. » souffla Viggo en posant ses deux mains sur les épaules de son ami pour le forcer à le regarder. «  Ta sœur à effectivement embrasser Orlando mais c’était pour se défendre . »

« Se défendre de quoi ! On sait tous que c'est un charmeur je l'avais pourtant prévenue! »

« Elle l'a embrassé pour qu'Oliver arrête de la draguer. » gronda Viggo, excédé

Il vit son ami se figer et songea que désormais il allait devoir l’empêcher d'aller frapper Oliver. Même si l’idée de le laisser y aller et d'être massacré par l’entraîneur était tentante après ce qu'il avait fait.

«  Tu crois qu'il dit la vérité. » demanda Elijah d'une voix plus douce

« Bien sur ! Tu crois sincèrement qu’Orlando aurait pu prendre le risque de sortir avec ta sœur. Il sont amis rien de plus. »

Viggo regarda Elijah recommencer à faire les cent pas. Ruminant visiblement ses dernières paroles et il espérait qu'il allait rapidement se calmer.

« Elle ne couche pas avec lui ? » insista le jeune homme

Viggo soupira fortement, exaspéré, avant de répondre

« Non ! Même si je te rappelle que c'est une adulte ! »

« Elle n'est pas amoureuse de lui ? » demanda Elijah

« Mais non. » insista Viggo « Et même si c’était le cas tu crois vraiment que c’était une raison pour la traiter comme tu l'a fait.  Vous êtes très proche tout les deux et je crois que ta réaction d'aujourd'hui la vraiment blessée. »

« Je sais. » souffla Elijah en passant ses mains sur son visage

Viggo le vit s'asseoir dans la paille. Il eut un petit pincement au cœur en le voyant ainsi. Il savait qu'Elijah était du genre impulsif mais il fallait qu'il apprenne à se comporter en adulte.

« Tu crois qu'elle va m'en vouloir ? »

« Ça c'est certain ! Mais je vais te donner un conseil. » lui dit Viggo en posant ses mains sur ses hanches «  Je serais toi je ne l’approcherais pas de suite. A moins que tu ne veuille avoir deux traces rouges sur les joues à la place d'une. »

Il vit Elijah frotter sa joue rougie à l'endroit ou Alexane l'avait giflée et esquisser un sourire.

« Tu as raison » souffla t'il «  Comme toujours. »

« Je n'ai pas cette prétention mais tu devrais aller t'excuser auprès d'Orlando car cet abruti ne t'en veux même pas, et rentrer chez toi vite fait. »

Elijah acquiesça et sortit du box, les épaules basse. Viggo quand à lui poussa un soupir. Maintenant il allait devoir retrouver Alexane et connaissant le caractère de la jeune femme ça n'allait pas être une partie de plaisir.

0o0o0o0o0o0o0o0o0o0o0oo0

« Tiens. » dit Dominic en tendant un morceau de papier toilette mouillé à Orlando

« Tu n'as rien trouvé de mieux. » répondit ce dernier en reluquant bizarrement la petite boule humide qu'il tenait dans sa main

« Arrête de te plaindre et essuie le sang que tu as sur la lèvre. »

Tout deux se trouvait dans les vestiaires du centre équestre et Dominic s’activait à soigner son ami. Heureusement pour lui Elijah n’était qu'un piètre combattant et même s'il y avait mis beaucoup de force il n'avait pas trop abîmé Orlando. Ce dernier avait une lèvre fendue et un coquard qui allait plus gêner Peter que l'acteur lui même.

Dominic était assez perturbé par ce qui venait de ce passer. Premièrement parce qu' Elijah avait fait preuve de beaucoup de violence et que même si Dom savait qu'il avait tendance à s’emporter facilement, il ne l'aurait jamais cru capable d'avoir un tel comportement. Ensuite car Elijah avait accusé Orlando de sortir avec Alexane et que le jeune homme espérait de tout cœur que ce soit un malentendu. Il ne pouvait nier qu'il éprouvait de sentiments pour la jeune femme.

Heureusement, il était la quand Orlando avait succinctement expliqué la situation à Viggo avant que celui ci ne parte s'occuper d'Elijah. Dominic avait faillit faire des bonds sur place lorsqu'il avait apprit qu'Oliver faisait des avances à Alexane. Elle avait déjà eu de gros soucis avec le palefrenier qui se trouvait désormais en prison pour quelques mois et voilà que maintenant le bellâtre en jogging s'y mettait. C’était à lui qu'Elijah aurait du casser la figure. Néanmoins il avait été plus que soulagé d'entendre Orlando assurer qu'il ne sortait pas avec leur monitrice et qu'elle avait juste posé ses lèvres une fois sur les siennes pour que le bellâtre lui fiche la paix.

« Tu peux me repasser du papier. » demanda Orlando en zozotant un peu «  Ça n’arrête pas de saigner ! »

Dominic ricana. Heureusement qu’Orlando était un éternel optimiste.

« Comment vas tu ? Demanda Karl en entrent dans les vestiaires

« J'ai connu mieux. » ricana Orlando en pressant toujours son papier humide sur sa lèvre qui gonflait

« Je n'en reviens toujours pas. » s'exclama Karl en croisant ses bras sur sa poitrine « Je n’aurais jamais cru qu'Elijah puisse être aussi violent. »

« Et moi donc ! » ajouta Orlando

Dominic éclata de rire, vite suivi par Karl et Orlando.

« On retourne aux écuries ? » proposa Karl en aidant Orlando à se relever

Dominic acquiesça et suivit ses amis hors des vestiaires. Il se rendirent dans l’allée des box ou il trouvèrent Alexane, une brouette à la main qui nourrissait les chevaux. Quand elle les aperçut elle se dirigea directement vers Orlando.

« Je suis désolée. » dit elle en posant sa main délicatement sur la lèvre de son ami

« Oh ce n'est rien. » répondit Orlando « Mais je te préviens, ce baiser était le premier et le denier. Il y a bien trop d'effets secondaires indésirables. »

Dom vit un petit sourire apparaître sur les lèvres de son amie mais il s’effaça rapidement. Elle se tourna vers eux et il remarqua alors ses joues marbrées. Elle avait pleuré.

« Je suis navré que cette scène aie eu lieu devant vous. » dit elle d'un ton sec qu'il ne lui avait jamais entendu. « Mais je n'ai plus envie d'en parler. »

Dominic la vit alors se tourner, attraper sa brouette et nourrir les chevaux d'une démarche raide et digne. Le jeune homme ferma les yeux. La voir souffrir ainsi lui fendait le cœur. Il aurait aimer pouvoir l'enlacer pour la réconforter. Mais il savait qu'elle était forte et qu'elle surmonterait cette mauvaise passe comme elle surmontait toute les autres épreuves.

O0o0o0o0o0o0o0o0o0o

Alexane descendit de la voiture et se tourna vers Viggo qui venait de la ramener. Il avait refusé tout net qu'elle rentre en vélo après les événements de la soirée.

« Merci de m'avoir raccompagné. » dit elle

« C'est normal. » répondit son ami en se penchant un peur vers elle dans l'habitacle « Tu es sur que... »

« Non Viggo je ne veux pas en parler. » l'interrompit elle d'un ton plus sec qu'elle ne l'aurait voulu.

Elle vit le visage de son ami se fermer et se maudit intérieurement. Elle claqua la portière du 4x4 et se dirigea vers son mobile home. Elle s'en voulait terriblement d'avoir repousser ses amis qui ne voulaient que la réconforter mais elle était terriblement honteuse de la scène à laquelle ils avaient assisté et ne souhaitais plus en parler. Elle voulait juste rentrer chez elle et tenter se se noyer sous la douche.

Elle entra chez elle et trébucha sur un objet avant même d'avoir allumé la lumière. Elle appuya sur l'interrupteur en pestant et découvrit le sac de sport d'Elijah. Il était rentré chez elle en son absence. Elle sentit une bouffée de colère l'envahir et elle se dirigea à grand pas vers sa chambre. Elle remarqua tout de suite que sa plaquette de pilule avait été déplacée car elle n’était plus à sa place sur la table de nuit mais négligemment posée sur sa couette.

Son frère avait oser pénétrer dans sa chambre et fouiller dans ses affaires. Mais pour qui se prenait il ? Elle était vraiment furieuse. Il refusait de l’écouter et de la croire alors qu'elle démentait une quelconque relation amoureuse, il frappait l'un de ses meilleurs amis comme un sauvage, il l'humiliait devant les autres acteurs, il l'insultait et en plus il avait osé rentrer chez elle et déranger ses affaires. Elle était complément déboussolée. Son frère avait toujours été son protecteur, sa bouée de secours. Elle n'aurait jamais imaginé qu'il puisse lui faire autant de mal.

Alexane retourna d'un pas énergique dans son salon, attrapa le sac de sport Elijah qui était toujours au sol et ouvrant la porte, elle jeta violemment le sac dehors. Elle ne se sentait pas spécialement soulagée par ce geste mais elle esquissa quand même un sourire mauvais et c'est sans un regard en arrière qu'elle se dirigea vers la salle de bain.

Quand elle sortit de la douche elle n’était pas véritablement calmée. L'eau chaude n'avait pas réussit à détendre ses muscles contractés et elle avait passé son temps à ruminer ses sombres pensées. Elle enfila rapidement un survêtement et le pull à capuche avec lequel elle dormait avant de se jeter dans son canapé. Elle attrapa la télécommande et se mit a zapper sur toute les chaînes sans se décider pour telle ou telle émission. Elle avait fait le tour des chaînes quand on frappa à la porte.

Alexane éteint la télévision et alla ouvrit. Elle se trouva alors nez à nez avec Elijah. Elle eut aussitôt envie de lui claquer la porte au nez. Visiblement, il avait du voir la même idée car elle le vit glisser doucement son pied contre le battant.

Elle lui tourna le dos sans un mot et croisa les bras sur sa poitrine. Elle l'entendit refermer la porte et décida alors de lui faire face. Son cœur se serra en le voyant debout à l’entrée de la caravane, les bras ballant et la joue violacée.

« Alors qu'est ce que tu fais la ? » cracha t'elle en le dévisageant

« Je suis venu pour m'excuser. »

Alexane eu un pincement au cœur en entendant sa voix cassée. Mais sa colère ne s'évanouit pas pour autant

« C'est hors de question tu peux sortir directement ! »

« Alexane ! » protesta t'il en faisant un pas vers elle

« Il n'y à pas d’Alexane qui tienne.. » dit elle en le fusillant du regard «  Je ne veux plus te voir ! Sors de chez moi ! »

« S'il te plait ! »

« Non ! Tu te rend compte de ce que tu m'as fais ? »

Elle étendit sa voix se brisée et les larmes lui monter au yeux. Mais elle ne voulait pas craquer. Il fallait qu'elle reste forte

« Je ne voulais pas » souffla le jeune homme en baissant les yeux

« Si tu le voulais !. » gronda t'elle «  Tu as frapper Orlando comme un furieux alors qu'il n'avait rien à se reprocher ! »

«  Je croyais qu'il couchait avec toi. »

«  Je t'ai dis que c’était faux mais tu as refusé de me croire !. » dit elle en s'approchant de lui et en enfonçant son doigt dans sa poitrine «  Et quand bien même on sortirait ensemble ! Ce n’est pas une raison pour lui casser la gueule ni pour rentrer chez moi sans ma permission ! »

« Je voulais te protéger. » dit il en grimaçant

On y étais. Il lui sortait la carte de la protection ce qui fit sortir Alexane de ses gonds.

«  C'est faux ! Je suis une grande fille Lij ! Je suis majeure et je sors avec des hommes et parfois j'ai des rapport sexuels. Je ne suis pas en sucre ! »

Elle le vit reculer comme si elle l'avait giflé. Elle savait que ses propos était bruts mais elle en avait marre de le ménager alors qu'il n’était pas capable de le faire.

« Mais à cause de Ben ! »

« Ne remet pas sa sur le tapis ! Justement j’essaye d'oublier ses événements mais tu n'as pas à intervenir de cette manière dans ma vie. »

« C'est Oliver qui m'a dit »

«  Et tu préfère croire un gars qui me tourne autour plutôt que ta propre sœur ! » gronda t'elle en agitant les bras « Je croyais que j'avais plus de valeur à tes yeux »

Elle le vit grimacer et perdre le peu de couleur qu'il lui restait et Alexane fut soudain frappée par une vérité. Il allait s'en prendre à Oliver.

«  Je te préviens qu'il est hors de question que tu frappe Oliver si tu veux encore que je t'adresse la parole ! » ajouta t'elle d'un ton acide

« Je ne le toucherai pas ! » se résigna t'il en serrant les poings.

Il eut alors un moment de silence ou le frère et la sœur se dévisagèrent. Ils ne disaient plus rien, ils attendaient. Mais Alexane avait encore des choses sur les cœur. Elle n'arrivait pas à oublier ces propos qui l'avait tant blessée

« Tu m'as traiter de traînée lij . » dit elle en se plantant à nouveau devant lui «  Tu te rend compte, de traînée »

« Je suis désolé  »

«  C'est un peu facile d’être toujours désolé. » dit elle en sentant les larmes couler sur ses joues sans qu'elle puisse les retenir «  J'ai toujours voulu que tu sois fière de moi et voilà que je me rend compte que tu me prend pour une pute ! »

Elle l'avait dit. Elle avait enfin sortit tout ce qu'elle avait sur le cœur.

« NON ! Je n'ai jamais voulu dire ça ! » dit il en la prenant dans ses bras

« Mais tu l'as dit Lij ! » dit elle en pleurant véritablement cette fois

« Écoute moi je suis tellement désolé. J'ai agis comme le plus sombre des abrutis ! »

« Je ne te le fais pas dire ! » dit elle en enfouissant son visage dans l'épaule de son frère.

Elle se mit alors sa sangloter, trempant le T-shirt d'Elijah. Elle s'entait toute la pression qu'elle avait accumulé retomber.

« C'est parce que je t'aime et que j'ai peur pour toi. » souffla t'il tout contre son oreille en lui caressant doucement les cheveux 

« Je sais . Mais ce n'est pas une raison valable. » marmotta t'elle toujours dans son t shirt

Elle le sentit resserrer un peu plus son étreinte et elle s'accrocha plus fort à son vêtement.

« Quand Bryan à rompu avec toi il y a presque deux ans je me suis sentit tellement impuissant. » lui dit il doucement «  Tu étais inconsolable et je ne pouvait rien y faire. Ça me rendait fou. Ensuite tu t'es fais agressée par cet immonde palefrenier et encore une fois je n’était pas la, j'aurais du te protéger mais je n'ai rien pu faire. Alors cette fois j'ai eu l'impression d’être utile ce n’était pas encore trop tard pour te protéger ! »

Elle releva la tête et s'aperçut que son frère aussi avait les larmes aux yeux. Elle ne l'avait jamais vu pleurer et elle se sentit mal. Mais il ne pouvait justifier ses actes.

« Lij je dois vivre ma vie par moi même et faire me propres erreurs. » dit elle en le regardant droit dans les yeux «  Je sais que tu tiens à moi mais je suis une grande fille. Et si je décidais de sortir avec l'un de tes amis se serait mûrement réfléchis ! »

Elle le vit grimacer et posant sa main sur le menton de son frère elle l'obligea à la regarder à nouveau.

« Je ne sors pas avec Orlando ! Et il n'a jamais rien tenté. C'est mon ami. » assura t'elle en esquissant un sourire

« Je te crois. » souffla t'il

Alexane sentit son corps se relâcher. Il avait l'air sincère .

« Tu iras t'excuser auprès de lui. » lui ordonna t'elle

«  C'est déjà fait. »

« Et il ne t'as pas frappé ? »

« Non. »

« Il aurait dû ! »

Elijah laissa échapper un petit rire qui fit du bien à la jeune femme.

« Mais toi tu as une force herculéenne » dit il en posant sa main sur sa joue violacée

«  Tu l'avais mérité. » dit elle

Elle n'avait aucun remord. Cette baffe il l'avait amplement méritée.

« Je sais. »

Il ouvrit à nouveau les bras et elle retourna se blottir contre son torse. Les larmes se remirent alors à couler sur ses joues. Elle allait devoir sérieusement penser a se réhydrater si elle ne cessait de pleurer. Ils restèrent ainsi un long moment. Alexane sanglotant sur l’épaule d'Elijah alors qu'il laissait courir ses mains sur son dos en signe de réconfort.

« Je ne t'ai pas encore pardonné. » dit elle.

Il allait lui falloir du temps pour retrouver cette confiance qu'elle avait eu en son grand frère. Elle voulait qu'il sache que de simples excuses n’étaient pas suffisantes.

« Je comprends. » murmura t'il

Cependant elle serra un peu plus son frère dans ses bras. Elle était désormais sure d'une chose. Si elle devait sortir avec quelques un elle attendrais le mariage avant de l'annoncer à Elijah.