?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Basilic

October 19th, 2015 (08:07 pm)
peaceful

current mood: apaisé
current song: Esprit criminel

Titre: Basilic
Fandom : Harry Potter
Personnage : Harry Potter - Albus Potter
Rating : G
Disclaimer : les personnages de HP appartiennent a JK Rowling
Nombre de mots : 551 mots

Harry attrapa la gazette du sorcier posée sur la table et se dirigea vers le canapé. Il s'y assit confortablement en savourant la fin de journée. Il avait travailler dur et était soulagé d'être rentrer chez lui et de retrouver sa famille. Il jeta un coup d’œil à son fils cadet qui était allongé sur la moquette entrain de feuilleter son livre préféré : « les animaux fantastiques ».

Harry avait été quelque peu étonné de la passion de son fils envers les créatures magiques mais il avait fini par s'y habitué. Mieux que Ginny qui avait horreur qu'Albus ramène tout les animaux trouvés à la maison.

Albus se tourna vers son père et lui adressa un grand sourire

« Sa va mon grand ? » demanda Harry en se levant du canapé

Il vint s'asseoir à même le sol à coté de son fils et ébouriffa un peu plus ses cheveux noirs.

« Oui papa. »

« Tu ne le connais pas encore par cœur ce livre ? » s'enquit Harry en remarquant que la reliure de l'ouvrage était abîmée à force d'être ouvert.

Albus ce mit à rire et tourna rapidement les pages de son grimoire. Lorsqu'il eut trouvé celle qu'il voulait, il tendit le livre à son père. Harry l'attrapa et se mit à lire.

« De tous les monstres et créatures qui hantent nos contrées, il n'est guère de plus étrange ni de plus mortel que le Basilic, connu également sous le nom de Roi des Serpents. Ce reptile, qui peut atteindre une taille gigantesque et vivre plusieurs centaines d'années, naît d'un oeuf de poulet couvé par un crapaud. Pour tuer ses victimes, la créature recourt à une des manières les plus singulières : outre ses crochets venimeux, le Basilic possède en effet des yeux meurtriers qui condamnent à une mort immédiate quiconque croise son regard. Il répand également la terreur parmi les araignées dont il est sans nul doute le plus mortel ennemi. Le monstre, quant à lui, redoute plus que tout le chant du coq qui lui est fatal si d'aventure il lui parvient aux oreilles. »

Aussitôt des images se mirent à défiler devant les yeux de Harry. Ginny étendue au sol, pâle et couverte de boue, aà deux doigts de la mort. Un serpent gigantesque a la peau verte et luisante avec des crocs acérés et imbibé de venin. Des yeux énorme et crevés déversant un flot de sang noir et épais.

L'auror secoua la tête pour chasser ses images difficiles. Il ne voulait rien laisser paraître devant son fils.

« James il m'a dit que les basilics ça existaient pas ! » lui dit le petit garçon en regadant son père avec interet

« Ton frère n'as pas toujours raison. » répondit Harry en replaçant les lunettes d'Albus correctement sur son nez « Je peux t'assurer qu'il existe. »

Albs se redressa et se mit a taper dans ses mains, tout exité.

« Il m'a dit qu'il avait demandé à Hagrid et qu'il a dit que les serpents géants ça n'existe pas. » continua Albus en prenant un air boudeur

« Je pense qu'Hagrid à dit ça car il est déçut de ne pas avoir pu le rencontrer. » se mit a rire Harry en s'appuyant contre le canapé
« Tu en a vu toi ? »

« Oooh oui ! »

Encore une fois l'image de l'abominable serpent s'afficha dans sa tête et il frissonna.

« Mais pourquoi toi tu l'as vu ? » demanda le petit garçon en venant s'asseoir sur ses genoux

« Ça mon chéri c'est le roman de ma vie. » répondit il en l'embrassant sur le front.

« Je te crois pas. »

« Alors demanda à ta mère. » dit il

Il vit son fils lui jeter un regard sceptique avant de se lever et de se précipiter vers la cuisine ou se trouvait Ginny. Il espérait de tout cœur que son fils n'aurait jamais à voir cette terrible créature même si il semblait en être fan.