?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

La fuite

January 10th, 2018 (08:41 pm)
current song: friends

Titre: La fuite
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Ailéaàn
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1161 mots

Teagan garda la tête haute alors qu'elle traversait en oblique le camp des soldats, ainsi juchée sur sa monture elle ne risquait bien. Quelques soldats lui adressaient un signe de tête respectueux les autres vaquaient à leurs occupations sans même la reconnaître. Elle avait du à contrecœur abandonner l’entraînement de Dalaigh mais Aodhaàn lui avait assuré avoir prit la relève et venait de temps à autre lui faire un rapport. Elle était étonnée du lien qui s'était tissé entre elle et le jeune chevalier. Il n'y avait rien de déplacé, le serment qu'il avait prononcé bien qu'égal en bien des points à celui de Maeron n'avait pas la même intensité. C'était un véritable respect qui la liait à Aodhaàn et il était l'une des rares personne à qui elle faisait réellement confiance.

Elle salua d'un signe de tête les deux soldats gardant la porte et Adrahil pénétra dans la cours intérieure du château. Elle fut des plus surprises d'y trouver un attroupement en son centre. Une roulotte marchande s’apprêtait à prendre la route. Une roulotte entourée de soldats du Reyr. Teagan fit avancer Adrahil et s'arrêta en reconnaissant la jeune femme sortant de l'intérieur du château.

- Ailéaàn, l'interpella-t-elle

La femme du Seigneur du Reyr serrant son fils contre elle releva la tête et lui offrit un sourire.

- Princesse Teagan, je suis heureuse de vous voir, dit elle en serrant son étole autour de son cou.

La Princesse remarqua qu'Ailéaàn portait une tunique appartenant à une lavandière et que son étole était déchirée. Il n'y avait qu'une seule raison pour qu'une femme de son rang se metten à porter de tels vêtements.

- Vous nous quittez ? s'inquiéta Teagan en faisant pivoter instinctivement son étalon face à la roulotte que venait d'atteindre Ailéaàn.
- Oui je pars pour le Maelgyn.

Teagan regarda la femme du Seigneur Rhiàn installer confortablement son fils dans la roulotte. Elle l’emmitoufla dans une couverture avant de poser un baiser sur son front.

- Mon père ne m'en avait pas informé, finit par dire Tea toujours sous le choc de ce départ précipité.
- La décision à été prise très rapidement, répondit Ailéaàn en se tournant à nouveau vers elle. Je suis reconnaissante envers le Roi et la Reine pour leur hospitalité mais ma place n'est pas ici.

Teagan hocha lentement la tête songeant que la sienne n'y était pas non plus. Adrahil du sentir la tension qui l'occupait car il se mit à renâcler.

- C'est un Eiwoarn n'est ce pas ? s'enquit Ailéaàn en reculant d'un pas face à l'agitation de l'étalon.
- En effet, répondit Teagan en descendant souplement de sa monture.

Elle posa une main sur l'encolure se sa bête qui s'apaisa.

- La jument que vous à offerte Cewydd doit paraître bien pâle au coté de cet animal.

Teagan lui jeta un regard noir avant de voir les larmes qui emplissait ses yeux. Parler de Cewydd lui était toujours aussi difficile et sa remarque n'avait en soi rien de désagréable.

- Le cadeau de Cewydd est l'un des bien les plus précieux reçut lors de mon anniversaire, assura-t-elle en posant sa main sur l'avant bras d'Ailéaàn en un signe qu'elle voulait réconfortant. J'en suis ravie et j'espère bien faire naître de fabuleux poulains.

La dame du Reyr essuya d'un geste rapide les larmes perlant au coin de ses yeux et resserra machinalement son étole. Teagan en profita pour attraper son bras avec délicatesse et l'éloigner de quelques pas de la roulotte ou s'affairaient les soldats du Reyr.

- Dites moi franchement, pourquoi fuyez vous ? demanda-t-elle d’une voix pressante

Ailéaàn jeta un rapide coup d’œil autour d'elle pour être certaine de ne pas être entendue par une oreille indiscrète.

- Je veux mettre mon fils en sécurité, répondit elle à voix basse. Plus nous serons loin du front plus nous seront en lieux surs. Surtout que je n'ai aucunes nouvelles de Canthaïr.

Teagan perçut la douleur dans la voix de la jeune femme. Ne pas savoir ou se trouve l'être aimé devait être une souffrance incommensurable. Un frisson lui parcourut l'échine en imaginant Maeron loin d'elle. Elle ne voulait pas penser à cette éventualité.

- Je comprend, se contenta-t-elle de dire. Et j'aimerais partir avec vous

Elle aurait voulu quitter le Romerdaelh pour s'éloigner de la pression de la guerre mais surtout elle souhaitait depuis des années découvrir le Maelgyn. Les terres majestueuses dont sa mère originaire de Mathadros lui avait tant parlé. Elle voulait voir la mer, écouter le bruit des vagues mais son père ne lui avait jamais permit de s'y rendre. Même si elle n'était pas d’accord elle comprenait sa décision. C'était en prenant la route pour le Maelgyn que sa mère et son frère avaient péri.

- Votre place est ici votre Altesse, insista Ailéaàn en la sortant de ses pensées.
- C'est ce qu'on ne cesse de me répéter, soupira tristement Teagan.

Elle ne savait plus très bien ou était sa place. Elle ne se sentait complète qu'en présence de Maeron.

- Lui avez vous dit ? s'enquit Ailéaàn.

Teagan se redressa, surprise, mais elle comprit tout de suite ou la Dame du Reyr voulait en venir.

- Pas encore, répondit elle, gênée. Je prend seulement conscience de ce que cela implique et je ne sais pas comment il va réagir.

Ailéaàn lui adressa un sourire.

- Vous devriez vous lancer, lui dit elle d'une voix emplie de confiance. Si vous craignez sa réaction c'est que vos sentiments son réels. N'attendez pas.

Teagan se mordit la lèvre inférieure. Toutes ses émotions contradictoires se bousculaient et elle se sentait perdue.

- Je ne suis pas sure, murmura-t-elle indécise.
- Si la vie m’a apprise quelque chose c'est qu'on ne sait jamais si on aura l'occasion de faire des adieux au personnes à qui l'ont tient.

Teagan encaissa le coup. Ailéaàn n'avait pas tord et elle était bien placé pour que ses mots la touchent plus que quiconque. Mais ça ne l'aidait pas.

- Alors si vous aimez quelqu'un dites le lui, insista Ailéaàn.

La Princesse releva son regard vers celui embué de la Dame du Reyr et lui attrapa la main.

- Je vous promet que si j’entends la moindre rumeur concernant Canthaïr je vous fait parvenir aussitôt un courrier.

Elles échangèrent un regard entendu avant qu'Ailéaàn ne regagne la roulotte. Elle passa une main caressante sur le front de son fils qui lui offrit un sourire.

- je vous en remercie, souffla-t-elle

Teagan recula de quelque pas pour rejoindre Adrahil qui se tenait sagement immobile.

- Voyagez vite, lui conseilla-t-elle. Les routes du sud ne sont pas sures.
- Plus aucune route n'est sure, répondit poliment Ailéaàn en prenant place sur la banquette aux coté de Céléarn. J'espère avoir l'honneur de vous revoir bientôt.
- Je l'espère de tout cœur

Teagan laissa Adrahil posé sa tête sur son épaule et regarda partir la roulotte contenant la seule femme excepté Maelrhys à qui elle pouvait parler franchement.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: January 12th, 2018 07:39 pm (UTC)

Une situation difficile pour Teagan, elle perd la seule personne avec qui elle pouvait partager certaines choses et être comprise d'elle. Surtout en ce qui concerne son rang et sa position... C'était une femme à qui elle pouvait parler comme son égale...

En plus, le fait de la voir fuir la fait se heurter de plein fouet à la réalité de cette guerre et au danger qui couve. Par étonnant après ça que son père envisage de la marier, mais elle va détester ça.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: January 16th, 2018 12:54 pm (UTC)

Oui la guerre est iminente et le danger plus reel que jamais. Teagan perd une veritable aliee mais aileaan l aura tout de meme aidee a ouvrir les yeux.

2 Read Comments