?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Parler de lui

November 11th, 2017 (05:38 pm)
current song: friends

Titre: Parler de lui
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Deraï - Une invitée - Aelred - Rhufawl
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1692 mots

- Ne bouges pas veux tu ! grommela Teagan à son étalon qui renâcla.

La Princesse trempa ses mains dans l'eau avant de les plonger dans le seau d'argile humide et d'en recouvrir l’antérieur droit d'Adrahil. Elle avait remarqué en rentrant de chez Maeron une légère gonfle sur la jambe de sa monture et préférait y appliquer de l'argile par précaution. Adrahil était la prunelle de ses yeux et elle ne voulait pas qu'il se blesse cependant l'étalon était une vraie tête de mule lors des soins et elle devait le garder à l’œil. Lorsqu'ils s’étaient liés elle avait apprit à ses dépends qu'Adrahil ne se laissait pas soigner facilement. A l'époque elle avait prit de nombreux coups d’antérieurs et avait même échappé de justesse à un coup de crocs, mais avec le temps l'Eiwoarn se laissait plus facilement manipuler, comme à cet instant ou il ne faisait que secouer la tête de mécontentement en prenant sur lui.

La Princesse terminait d'étaler l'argile sur le membre en insistant sur le lieu ou elle avait décelé la gonfle quand des éclats de voix lui parvinrent aux oreilles. Elle releva la tête et même temps que son étalon quand Deraï apparut devant la stalle.

- Puis-je vous être utile votre Altesse ? s'enquit le palefrenier sans oser entrer dans le boxe.
- Ca ira Deraï je te remercie, répondit posément Teagan en se redressant et en flattant l'encolure tendue de sa bête. Il y à l'air d'avoir du remue ménage dans la cour.
- En effet votre Altesse, une roulotte est arrivée du Reyr

Teagan déglutit difficilement en étendant ses mots et laissa tomber le seau d'argile qu'elle tenait dans les mains. Elle jeta un coup d’œil à son étalon qui agitait la tête avec colère avant de se relever et de se précipiter en dehors des écuries en laissant le soin à Deraï de refermer la stalle d'Adrahil.

Le véhicule qu’aperçut Teagan dans la cours n'avait rien à voir avec le somptueux carrosse qui avait amené Bédélia Peràn dans le Romerdhael. C'était une roulotte de paysan avec des roues en bois et fermée par une bâche en peau qui se serait fondue dans n'importe quel convoi marchand. Un bref instant Teagan se demanda si le corps de Cewydd était à l’intérieur de la roulotte et un frisson de dégoût la parcourut.

Trois soldats vêtus des broignes de cuir marron frappées du léopard de la famille du Reyr s'occupaient de détteller les chevaux. Teagan décida d'aller trouver Rhufawl pour connaître l'identité de leur visiteur et se mit à courir en direction des portes du château, elle dépassa les deux jeunes chevaliers récemment adoubés qui gardaient les portes et faillit chuter en dérapant brusquement sur les dalles de pierres humides de l'entrée. Là, face au grand escalier se trouvait une jeune femme aux longs cheveux bruns lâchés dans son dos qui tenait dans ses bras un enfant d'environ deux ans. Teagan su à qui elle avait affaire avant même que la femme ne se retourne et qu'elle ne voie la tresse sur sa tempe droite se terminant par trois perle en opale de feu. Les deux femmes se tinrent un instant face à face en silence, se jugeant du regard alors que la Princesse sentait son cœur tambouriner violemment dans sa poitrine.

- Bonjour, finit par dire Teagan pour briser se silence pesant. Vous devez être....
- Ailéaàn Rhiàn votre Altesse, répondit aussitôt la femme en se pliant avec facilité malgré le poids de son fils en une parfaite révérence.
- Relevez-vous je vous prie, râla Teagan en se penchant pour lui attraper le bras avant de se raviser.

Ses mains étaient encore couvertes d'argile. Elle baissa les yeux sur sa tenue et retint un soupir de désarroi. Sa robe était élimée et tachée par l'argile et pour couronner le tout quelques brins de pailles s'étaient accrochés au jupon lorsqu'elle avait fait le soins d'Adrahil. Elle ne devait absolument pas ressembler à une Princesse et pourtant la Dame du Reyr ne semblait avoir eut aucun doute quand à son identité. Elle continuait de la fixer de ses prunelles d'un gris presque argenté. Teagan n'avait jamais vu un regard aussi pur et elle baissa les yeux pour voir si son fils avait le même ce qui était le cas.

- Comment m'avez vous reconnu ? Demanda-t-elle maladroitement toujours décontenancée par le regard argent de leur invitée.
- Mon mari et son frère m'ont beaucoup parlé de vous, répondit la Dame du Reyr d'une voix terne. Mais vous êtes beaucoup plus belle qu'il ne me l'ont rapporté.

Teagan tiqua sur le terme «  son frère » mais se sentit tout de même rougir devant se compliment inapproprié et remit une se ses longues mèches noires derrière son oreille en parsemant au passage ses cheveux d'argile.

- Je suis navrée de me présenter dans cet état devant vous, dit elle en tenant d'essuyer ses mains à sa robe. Je faisait les soins de mon Eiwoarn.
- Ne vous en faites pas Majesté, la rassura Ailéaàn. Je viens moi même de faire des jours de voyage.

Le maigre sourire que lui offrit la jeune femme rassura Teagan qui savait que sa belle mère entrerait dans une colère noire si elle avait été là et l'avait découverte se présentant dans une telle tenue à la femme d'une des onze Seigneurs. Ailéaàn Rhiàn, elle, ne semblait pas s'en formaliser. Elle rajusta la position de son fils contre sa hanche qui poussa un petit gazouillis.

- Ce beau Seigneur doit être Céléarn, devina Teagan en offrant un sourire à l'enfant qui avait le regard de sa mère mais les mêmes cheveux que son père.
- En effet, je vois que Canthaïr n'a pas manqué de parler de son fils durant son séjour.
- Il était très enthousiaste à son sujet, rit Teagan. Il m’a également parlé de cette jolie houppette se terminant par des topaze.

Elle jeta un regard amusé à la minuscule tresse qui se dressait presque sur le crane de l'enfant et qu'il attrapa pour tirer dessus.

- 'jour, dit il avant d’enfuir son visage dans le cou de sa mère.
- Veuillez pardonner sa timidité, s'excusa Ailéaàn. Le voyage à été long pour lui aussi.

Un silence gênant s'installa à nouveau entre les deux femmes et Teagan aurait souhaité pouvoir s'enfuir en courant pour éviter d'aborder un sujet qui était encore trop douloureux et qui flottait pourtant insidieusement dans l'air.

- Je n'avais pas été prévenue de votre visite, finit tout de même par dire Teagan pour ne pas manquer de politesse.
- Canthaïr à préféré m'envoyer dans le Romerdhael pour ma sécurité, il voulait m'éloigner du front après.... ce qu'il s'est passé.

Teagan sentit son cœur se serrer en devinant que ces termes cachait simplement la mort de Cewydd. Elle aurait voulu partir et ne pas aborder le sujet mais elle se devait d'appliquer certaines règles parce que le protocole l'exigeait mais aussi parce qu'elle en avait besoin.

- Je souhaites vous présenter toute mes condoléances Dame Rhiàn, dit elle en baissant les yeux, ne pouvant affronter son regard métallique.
- Et je vous présente les miennes, répondit Ailéaàn

Teagan releva vivement la tête en entendant ses propos. L’émotion se lisait sur le visage de la femme du Seigneur du Reyr mais elle ne s'était pas attendue à une telle réponse.

- Je sais que vous étiez très proche, continua la jeune femme en caressant doucement le dos de son fils.

Teagan hocha la tête en se retenant de porter sa main à sa poitrine pour étouffer la douleur qui naissait dans sa cage thoracique. Elle ne voulait montrer à personne a quel point la mort de Cewydd l'avait touchée.

- Avez vous.... ? commença-t-elle

Elle voulait savoir. Elle savait que ce n'était pas correct de poser une telle question mais il fallait qu’elle sache.

- Avez vous retrouvé son corps ? finit-elle d'une voix tremblante.
- Oui, répondit la Dame du Reyr alors que son fils glissait sa main potelée dans ses cheveux aux étranges reflets flamboyants.
- Il a eut droit à des funérailles, c'est bien, souffla Teagan qui sentait sa poitrine s’alléger légèrement.

Ailéaàn hocha la tête et Teagan lâcha un petit soupir. Elle n’arrêtait pas d'imaginer Cewydd brisé sur un rocher à flanc de montagne, gisant ainsi pour l’éternité. Savoir qu'il reposait en paix atténuait quelque peu sa peine.

- Je … je ne connais pas les traditions funéraire du Reyr, avoua-t-elle d'une petite voix en songeant une nouvelle fois à la colère de la Reine si elle avait entendu cet aveux.
- Il à été brûlé sur un bûcher après qu'un Laärki aie lu les textes sacrés, lui expliqua Ailéaàn

Teagan baissa à nouveau le regard alors qu'elle sentait ses yeux s'emplir de larmes.

- Il repose en paix auprès de ses ancêtres, souffla la Dame du Reyr en posant sa main sur le bras de la Princesse.

Teagan releva les yeux et vit des larmes briller dans le regard argenté d'Ailéaàn. A cet instant elle eut l'impression de partager sa douleur avec cette femme qui lui était pourtant inconnue, elles pleuraient un homme qu'elles avaient apprécié et se sentait épaulée

- Ailéaàn Rhiàn ! s'exclama une voix grave depuis le haut des escaliers. Je suis si heureux de vous voir saine et sauve.

Teagan sursauta alors que la dame du Reyr la lâchait pour s'incliner devant le Roi qui descendait les marches suivit de près par Rhufawl. Teagan en profita pour essuyer la larme qui roulait sur sa joue et recula de quelques pas.

- Votre Altesse, souffla Ailéaàn en se tournant à nouveau vers elle alors que le Roi était encore assez loin pour ne pas les entendre. Il vous aimait, il voulait vous demander en mariage.

La Princesse eut l'impression de recevoir un coup de poing dans l'estomac alors que son interlocutrice se tournait vers le Roi qui n'était plus qu'à quelques mètres. Elle croisa le regard de Rhufawl qui fronça les sourcil d’inquiétude avant de partir en courant, passant au coté de son père et montant les marches quatre à quatre pour fuir cette situation qu'elle ne contrôlait pas.


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: November 12th, 2017 11:16 pm (UTC)

Une rencontre intéressante !
C'est logique de la voir arriver de cette manière, en toute discrétion...
Je suis curieuse de voir comment elles pourront s'entendre toute les deux, Teagan n'a pas vraiment eut l'occasion de fréquenter des femmes de son rang et ça pourrait être intéressant. Ailéaàn n'a pas l'air d'être le genre à s'arrêter aux apparences et ça pourrait être constructif pour Teagan de découvrir une autre manière d’appréhender la noblesse et le les responsabilités qui vont avec...

Et puis j'ai hâte de voir ce que ça donnera avec la reine...

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: November 13th, 2017 05:47 pm (UTC)

Oui il n'est pas bon pas ses temps difficiles de se promener sur les routes en se vantant d'être femme de Seigneur. Ailées n'est en effet pas comme les femme qu'a l'habitude de frequenter et elle va l'aider un peu à y voir plus clair.

2 Read Comments