?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

La promesse

August 10th, 2017 (10:14 pm)
current song: BO fifty shade of grey

Titre: La promesse
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Ser Grimathan - Maeron
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 2105 mots

- Je te promet qu'on va galoper, murmura Teagan en caressant le chanfrein de son étalon.

Se dernier du comprendre ses paroles car il secoua sa longue crinière noire avec panache. La Princesse avait besoin de se défouler et elle espérait bien profiter du chemin la menant à Maeron pour laisser s'exprimer son Eiwoarn.

Lorsque Teagan sortit Adrahil des écuries elle fut surprise de trouver dans la cours Ser Grimathan et deux autres soldats déjà juchés sur leurs chevaux.

- Mon père vous envoie-t-il quelque part Ser ? s'enquit-elle en s'approchant du bel hongre alezan du chevalier.
- Majesté, la salua le chevalier en inclinant la tête. Je me rend à Riwalön pour y faire une annonce. Si tel est votre route nous pouvons nous y rendre ensemble.

Teagan se retint de grimacer. Non le village n'était pas sa route vu qu'elle se rendait dans les profondeurs de la foret de Dunvel mais cela elle ne pouvait décemment l'avouer au chevalier.

- Ce serait avec plaisir Ser, se contenta-t-elle de répondre en se juchant avec aisance sur Adrahil.

Son étalon était bien plus grand que la monture de Ser Grimathan ce qui compensait leur différence de taille et faisait qu'une foi assise leur visages se trouvaient au même niveau. Elle mit sa monture en marche suivie par celle du chevalier et les deux bêtes des soldats portant l'étendard de sa famille.

La courte route séparant le château du village ce fit en échangeant des banalités alors que la Princesse se creusait l'esprit cour trouver un moyen de fausser compagnie au chevalier. Teagan aimait bien Ser Grimathan qui malgré sa grande barbe grise et son regard sévère ne l'avait jamais effrayé. Elle le savait gentil et fidèle à son père et petite elle avait découvert que les poches de sa broigne étaient toujours remplies de bâton de réglisse qu'elle aimait venir lui voler. Elle se demanda un instant s'il avait gardé cette habitude mais ils franchirent l’entrée du village et elle sursauta quand les deux soldats derrière eux sonnèrent du cors pour annoncer aux habitants de se réunir.

Ser Grimathan n'arrêta sa monture que lorsqu'il se trouvèrent au centre de la place principale du village. Les soldats se positionnèrent chacun de son coté alors que les étendard noir et or qu'ils portaient flottaient au vent. Teagan resta légèrement en retrait et caressa Adrahil alors que les habitants du village quittaient les échoppes des marchands et leurs activités quotidiennes pour se rassembler autour des messagers. Elle vit clairement es villageois échanger des regards surprit voir inquiets alors que Ser Grimathan sortait un parchemin de sous sa cape bordée de fourrure et décachetait le sceau du Roi.

- Ceci est une annonce Royale, dit-il d'une voix forte qui résonnait sans peine sur la placette.

Malgré le monde réuni sur les pavés inégaux il n'y avait pas un bruit. Le peuple semblait tendu dans l'attente de ce qui allait suivre et Teagan soupira en sachant que cette annonce allait bouleverser de nombreuses vies. Touts ces gens avaient des rêves et des projets qui ne se concrétiseraient peut être jamais. Cette annonce allait changer leur vie à jamais.

- Les Estiens, aussi communément appelées Sauvageons, ont transgressé les frontières de la province du Reyr et attaqué des villages innocents. Le Royaume de Mézérhían est donc entré en guerre.

Teagan entendit clairement les exclamations d'horreur poussée par les femmes. Elle vit des hommes reculer d'un pas comme s'ils avaient reçut un coup. Elle vit des enfants s'accrocher aux jupons de leur mère. Elle vit des jeunes femmes attraper la main de leur époux pour se donner du courage et elle vit des filles plaquer leurs mains sur leurs bouches pour étouffer des cris d'horreur.

- Ainsi par ordre de sa Majesté Aelred Mézérhían, Souverain des Terres de Mézérhían et de ses onze provinces et protecteur du Royaume, tout homme ayant atteint la majorité, c'est à dire dix sept ans révolu, devra se rendre dans l'enceinte du château de Mézérhían afin de prendre les armes. Il lui sera inculqué le maniement de l’épée ainsi que le respect militaire. Il est du devoir d'un homme de défendre sa patrie lorsque celle ci est en danger. Vous avez une journée pour dire ad…. Aurevoir  à vos famille

Teagan eut l'impression qu'on venait de lui verser un seau d'eau froide sur la tête. L’armée avait besoin d'homme elle en était consciente mais son cœur s'emballa quand elle comprit ce que cela signifiait.Elle fit faire volte face à Adrahil, fendit la foule d'habitants abasourdis qui digérait lentement cette nouvelle déplaisante et prit la direction de la foret. Elle se moquait de ce que pouvait penser Ser Grimathan et ses soldats. Il fallait qu'elle fuie. Elle n'avait pas besoin de demander à Adrahil d’accélérer. L’étalon devait ressentir sa détresse car ces foulées se firent plus longues et il galopa à un rythme soutenu jusqu’à sauter les épais buissons qui dissimulaient la clairière si familière.

Elle vit Maeron relever la tête de son travail de cuir alors qu'elle se laissait glisser de cheval et qu'elle se précipitait déjà vers lui. Elle entendit clairement son loup se mettre à grogner mais elle l’ignora et se jeta sur Maeron. Elle le percuta avec force avant de l'enserrer de ses bras.

- Tea que ce passe-t-il ?

Elle entendait à sa voix qu'il s’inquiétait mais elle n'arrivait pas à canaliser sa propre angoisse

- Promet moi, dit-elle dans son cou alors qu'elle essayait de ravaler les larmes qui lui montaient aux yeux
- Que je te promette quoi ?
- Promet moi ! répéta telle avec force en écrasant son visage contre sa broigne de cuir pour empêcher les sanglots de sortir

Elle sentit plus qu'elle n'entendit le chasseur soupirer mais ne desserra pas son étreinte pour autant

- Tea je ne te promettrai rien tant que tu ne m'auras pas dit de quoi il s'agit

La jeune femme s’était attendue à ce genre de réponse et elle lâcha un soupir tremblotant. Elle aurait tellement voulu que Maeron ne cherche pas à savoir. Qu'il lui fasse juste une promesse, mais il était bien trop intelligent et réfléchis pour ça

- Promet moi que tu resteras ici, que tu n'iras plus à Riwalön, que tu resteras dans les bois… avec moi

Elle sentit Maeron l’agripper doucement par les épaules pour la repousser. Elle ne voulait pas lui montrer son visage mais elle n'avait pas le choix. Il posa une main sous son menton pour lui relever la tête et la elle croisa son regard vert. Elle pu alors lire dans ses yeux qu'il avait comprit. Il était bien trop préparé à ce qui allait suivre. Elle avait prit cette nouvelle en pleine figure alors que Maeron devait s'y attendre depuis un moment.

- Il recrutent ? dit-il d'une voix froide que Teagan ne lui connaissait pas

Elle hocha simplement la tête souhaitant de tout cœur lire de la peur dans les yeux de son ami mais ce ne fut qu'une froide détermination qui s'y nicha.

- Mon père appelle tout les hommes majeurs à se rendre au château pour prendre les armes, avoua-t-elle d'une voix chevrotante qu'elle ne contrôlait pas
- L'armée à besoin d'hommes, lui dit sagement Maeron en repositionnant l'une de ses mèches derrière son oreille. De tout les hommes disponibles. Tu ne peux pas en vouloir à ton père

Teagan secoua lentement la tête. Elle avait l'impression que son esprit tournait à toute vitesse et pourtant elle n'arrivait pas digérer cette annonce.

- Ce ne sont pas des soldats ! protesta-t-elle en revoyant des jeunes garçons présents sur la place se serrer près de leur père ou attraper la main de leur mère

Ils étaient garçons bouchers, jardiniers, apprentis maréchaux. Des jeune hommes, certes talentueux dans leur domaine, mais qui n'avaient jamais tenu une lame. Il se ferait déchiqueter par les sauvageons dès qu'ils auraient mis les pieds sur le front.

- Moi je pourrais très bien être un soldat, souligna Maeron en se redressant.

Oui, Maeron aurait même pu être membre de l'Eiréhaàn et il ne faisait aucun doute qu'il aurait été adoubé chevalier et aurait reçut l'honneur de porter l'Eiréhaàn'er à son flanc gauche. Mais justement l'idée d'imaginer Maeron debout, l’épée à la main face à une ligne d'Estiens armés jusqu'aux dents et prêt à tout pour passer la rendait malade. Elle fut prise de nausée et ouvrit les yeux pour échapper à cette image morbide.

- Je t'en supplie, dit elle en avançant à nouveau vers Maeron pour saisir sa main. Promet moi que tu resteras ici.

Elle vit le regard de Maeron se fermer et su ce qu'il allait répondre avant même que les mots ne franchissent ses lèvres

- C'est impossible.

Teagan allait ouvrit la bouche mais son ami l’interrompit avec plus de force qu'elle ne l'aurait cru.

- Non ! lui intima-t-il de se taire en posant un doigt sur sa bouche. Tu ne peux pas me demander de rester en arrière.
- Si, gémit elle en se moquant de paraître ridicule à le supplier ainsi. C'est ce que je te demande. Je veux que tu restes en sécurité

Elle fut plus que surprise quand Maeron lui arracha sa main d'un geste brusque. Elle vit son regard vert s'assombrir alors que ses traits se durcissaient.

- Tu me demande de me comporter comme un lâche ! gronda-t-il comme un animal prêt à attaquer. Tu veux que je me cache dans les bois pendant que des garçons plus jeunes que moi risquent leur vie

Teagan comprenait son point de vue mais le sien était purement égoïste.

- Je ne veux pas..., commença-t-elle
- C'est mon pays à moi aussi, je veux le défendre ! l'interrompit à nouveau Maeron en pointant un doigt accusateur vers elle. Je ne veux pas voir la foret de Dunvel brûler ou voir les Estiens prendre le château avec toi à l’intérieur parce que je me serai comporté comme un lâche.
 
Voila pourquoi Teagan avait réagit aussi violemment. Elle savait que Maeron se jetterait tête baissée dans la bataille pour protéger les autres. Mais elle ne supporterait pas de le voir partir. Elle était certaine que cela la briserait. Il était la personne qui lui permettait d'encaisser tout ce qu'elle vivait ces derniers temps. Sans lui elle serait perdue, c'était une certitude.

- Tu… tu as fais un serment, lui rappela-t-elle d'une voix tremblante
- Pardon ?

Elle affronta son regard furieux et réussit à poser ses mains sur sa broigne juste à l'emplacement de son cœur.

- Tu.. tu as plié le genoux devant moi en me jurant obéissance, continua-t-elle en essayant d'assurer sa voix tremblotante.
- Tu mélanges tout Tea, soupira Maeron en la fuyant du regard. Je t'ai promis de te protéger pas de t’obéir. Je veux aller au front et aider à vaincre les Estiens avant qu'il ne t'atteignent. Je te protégerai, je ne rompt pas mon serment

Voila qu'il venait de briser son seul argument. Les larmes qu'elle avait refouler quelques minutes plus tôt envahirent ses yeux et cette fois elle fut incapable de les contrôler.

- Je veux que tu reste auprès de moi, dit elle en les sentant couler le long de ses joues. Je t'en supplie

Le regard de Maeron se radoucit lorsqu'il posa les yeux sur elle et elle vit ses épaules s'affaisser. Elle laissa glisser ses mains le long de ses bras jusqu'à entrelacer ses doigts au siens.

- Tea, souffla le chasseur en se mordillant la lèvre inférieure.
- Tu es important pour moi, insista-t-elle en sanglotant. Je ne supporterai pas que tu partes.
- Tea je ne peux pas...
- Tu as juré de me protéger, répéta-t-elle dans un gémissement. Si tu es loin tu ne pourras plus veiller sur moi. Je … je ne veux pas être livrée à moi - même. J'ai besoin de toi.

Elle savait qu'elle n'avait plus rien à voir avec la femme fière qu'elle voulait être. Elle était brisée et n'avait plus peur de montrer ses faiblesses devant Maeron surtout si ces dernières pouvaient le convaincre de rester auprès d'elle. Elle baissa les yeux et se contenta de sangloter attendant le verdict qu'allait lâcher Maeron. Elle tressauta lorsqu'il lâcha l'une de ses mains et qu'il vint placer une nouvelle fois ses doigts sous son menton pour lui relever lentement la tête. Ses iris vert brillaient d'une intensité qu'elle ne lui avait jamais vu mais peut être était-ce ses propres larmes qui lui jouaient des tours.

- Je… je ne peux pas te promettre de rester , souffla Maeron en posant son front contre le sien. Mais pour l'instant je ne vais nulle part.


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: August 21st, 2017 07:38 am (UTC)

Ouille !
Très rude prise de conscience pour Teagan, surtout avec la position que prends Maeron, mais il n'a pas tord, au moins lui, il a les capacités pour s'en tirer, il a reçu une vraie formation et tout...
En plus il pourrait aussi se distinguer sur le champs de bataille :p

Mais Teagan doit être effondrée en découvrant cette réalité, et elle va à nouveau devoir grandir plus vite que prévu... C'est dur pour elle.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: September 3rd, 2017 05:56 pm (UTC)

OUi elle pensait que Maeron lui promettrait directement de rester mais non il est plus réaliste que la princesse. En effet elle va devoir apprendre a vivre avec ses angoisses.

2 Read Comments