?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Discussion acéréee

Titre: Discussion acéréé
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Rhufawl - aelred
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 2272 mots

- JE N'ARRIVE PAS A Y CROIRE !

Teagan leva les yeux au ciel en  entendant la voix de son père à travers l'épaisse porte de chêne. Elle s’avança d'un grand pas vers ses appartements et frappa violemment sur le battant.

- ENTRER !

Teagan poussa la porte et tomba sur une scène pour le moins inédite. Son père faisait les cents pas devant Rhufawl et vu la position de garde de son parrain et l’énervement de son père il n'était pas difficile de comprendre que le Roi hurlait sur son commandant quelques secondes auparavant. Et elle savait avec certitude pour qu'elles raisons.

- Assied-toi !

L'ordre avait claqué alors que son père n'avait même pas prit la peine de la regarder.

- Je.., commença la Princesse en refermant la porte derrière elle.
- Je ne veux pas t'entendre Teagan ! Ton tour viendra !

La princesse prit difficilement sur elle et s'assit docilement sur le siège devant le bureau du Roi. Elle ne souhaitait pas entrer directement avec son père qu'elle avait rarement vu dans un tel état.

- Je t'avais dit NON ! reprit le Roi le regard toujours rivé sur son commandant.
- Je le sais

Teagan fut surprise par la pointe de défi qui transpirait de la voix de Rhufawl. Son parrain était fidèle à son Roi mais avant tout il étaient amis et jamais Tea n'avait vu son père aussi furieux à l'encontre de son second. Tout comme elle n'avait jamais entendu son parrain défier son père.

- Tu m'as délibérément désobéit ! continua à gronder le Roi
- J'en suis conscient.
- C'est tout ce que tu as à répondre ! J'apprends que ma fille tire l’épée au sein de l'Eiréhaàn et tu restes planté devant moi à avouer ta faute ! S'époumona le Roi. Je t'avais dit que je ne voulais pas qu'elle manie une arme !

Teagan grimaça en réalisant qu'elle avait deviné juste. Son père était bien  dans tout ses états parce qu'elle avait dévoilé son jeu devant l'Eiréhaàn. La Princesse songea que la rumeur avait du courir à toute vitesse pour arriver aux oreilles du Roi en moins d'une journée. De même elle fut surprise que Rhufawl se fasse réprimander pour cette raison. Bien sur même s'il n'avait sûrement pas imaginé que les choses allaient se passer ainsi c'était lui qui était venu la trouver pour qu'elle prenne les armes et elle avait cru que son père avait comprit l'importance de l'enjeu mais visiblement il n'en était rien et ça la décevait.

- Rhufawl a eu..., commença-t-elle ne pouvant garder plus longtemps le silence alors que son père s'en prenait à son parrain
- Teagan tais toi ! Gronda à nouveau son père en lui lançant cette fois un regard furieux

Elle sentit la colère, qu'elle avait tant de mal à contrôler ses derniers temps et qui semblait vivre sous sa peau, se réveiller et elle se leva d'un bond pour s'avancer vers les deux hommes. Elle vit clairement son parrain secouer doucement la tête en lui jetant un regard 'avertissement pour l'arrêter mais elle n'en tint pas compte.

- Alors pourquoi m'avoir fais venir si ce n'est pour que je vous regarde crier sur Rhufawl ? demanda-t-elle à son père en soutenant son regard.
- Teagan..., l'avertit Rhufawl avec un regard noir
- Non ! gronda-t-elle en se mettant face à son père au coté du commandant. Mon parrain à comprit les choses que vous refuser de voir.

Elle n'arrivait pas à croire que son père puisse se montrer aussi aveugle face à la situation, ni aussi buté. Elle le croyait pour l'évolution lorsqu'il l'avait imposé elle et Dame Llewellyn à la séance du conseil mais ce n'était qu'une illusion.

- Tu te.. , commença son père, les joues rougies par la colère
- Non je ne me tairai pas, le défia Teagan. J'en ai assez des non dits ! Je suis adulte et vous me devez des réponses.

Elle vit son père se figer et eu un instant l'impression que lui aussi allait exploser. Sa poitrine se soulevait rapidement trahissant sa colère et pourtant il déglutit en fermant les yeux quelques instants.

- Très bien, je t'écoute.
- Vous refusez de voir que ma place d'héritière pourrais me coûter la vie, s'écria Teagan sautant sur l'occasion pour dire tout ce qu'elle avait sur le cœur.

Elle n'en pouvait plus dès non-dits et les mots sortaient sans qu'elle ne les contrôle. Tout ce qu'elle voulait c'était que son père ouvre enfin les yeux.

- Bien sur que non
- Si ! Le coupa la Princesse. Vous faites un esclandre car je sais tenir une épée mais vous n'auriez rien eu à redire si c’était Adraboran !

Il y eut un moment de silence qui répondit parfaitement aux affirmations de Teagan. Adraboran avait été entraîné depuis sa plus tendre enfance. Bien qu il n'y soit pas entrer officiellement de par son statut il combattait aux cotés des membres de l'Eiréhaàn tout les jours sous les ordres de Rhufawl et pourtant ça ne l'avait pas aidé à sauver sa vie

- C'est différent, protesta son père. C'était un garçon...
- Et je ne suis qu'une FILLE ! cracha Teagan en avançant d'un pas vers son père, guidée par sa fureur. Je le sais et on me le reprocheras jusqu'à la fin de ma vie. Je suis consciente que vous auriez préféré voir naître un deuxième fils !

Cette fois elle vit son père blêmir et encaisser le choc mais elle savait que ce qu'elle venait d’énoncer sous le coup de la colère était vrai. Pour un Seigneur ou encore pire pour un Roi une fille était un fardeau et Teagan de part son sexe forçait la main à toutes les traditions dans une situation inédite

- Teagan... , tenta encore de l'interrompre Rhufawl de sa voix grave et apaisante
- Tu te trompes, répondit finalement son père en serrant les poings.

La princesse laissa échapper un petit rire amer. Elle sentait la tristesse l'envahir mais la colère continuait à prendre le dessus la forçant à lâcher ce qu'elle avait sur le cœur

- NON ! grogna-t-elle. Rhufawl à bien comprit que ma vie est en danger. Adraboran à été assassiné pour ce qu'il représentait et vous avez la stupidité de croire que nos ennemis seront plus clément parce que je suis une femme !

Cette fois encore elle vit son père encaisser ses paroles. Il pouvait dire ce qu'il voulait ses arguments étaient valable et mûrement réfléchit. Cependant par ses propos elle le blessait tout autant qu'elle en lui rappelant la douleur de la perte d'Adraboran. Le but n'était pas de lui faire du mal mais de lui ouvrir les yeux. Elle le vit ouvrir et refermer la bouche plusieurs fois et ressentit la même chose que lorsque lors de ses parties de chasse, elle piégeait du gibier. Mais c'était sans compter sur le fait qu'elle ne tenait pas son caractère emporté de n'importe qui

- Là n'est pas la question ! Finit par répondre son père sur la défensive. Rhufawl a désobéit à mes ordres ! Et toi tu me fais des cachotteries !

Bien que Teagan comprit que son père souhaitait changer de sujet elle fut interpellée par ces propos.

- Des cachotteries ? répéta-t-elle, hébétée
- Oui tu reçois du courrier du Reyr !

Elle sentit un sourire arrogant naître sur ses lèvres. Pour le coup son père n'avait rien à lui reprocher

- Je ne le cache à personne, dit elle en croisant ses bras sur sa poitrine dans une attitude défensive.
- Et pourtant tout le monde au château ne parle que de ça dans ton dos!

Teagan comprit tout de suite le sous entendu. Elle voyait mal un chevalier avertir le Roi de la réception d'un courrier ne lui étant pas adressé. Elle devinait qui était la personne qui avait prévenu le Roi de manière assez sournoise pour que ce dernier s'en préoccupe.

- Vous voulez dire que votre FEMME vous en a parler! cracha-t-elle. Sur ma dernière lettre le sceau du Reyr avait été brisé je suis certaine que c'est elle qui est derrière tout cela.

Elle savait qu'elle n'aurait pas du proférer de telles accusation mais la discussion qu'elle avait eu avec Bédélia la confortait dans ses soupçons

- Ces accusations ne sont pas fondées Teagan ! la reprit sèchement son père

Certes elle n'avait aucune preuve et elle n'allait pas leur raconter sa discussion houleuse avec la Reine comme une enfant demandant de l'aide mais elle était certaine que cette dernière avait interceptée et ouvert son courrier

- De quel droit corresponds tu avec le Seigneur Rhiàn ? reprit le Roi avec force. D'ailleurs ce dernier aussi va m'entendre !

La Princesse eut la soudaine envie de se tourner pour jeter un regard à son parrain qui assistait impuissant à cette prise de bec mais ne voulait pas lâcher le regard de son père.

- Je ne savais pas que je n'avais pas le droit de recevoir du courrier de la part d'un homme, répondit elle avec une arrogance qui elle le savait allait déplaire à son père. Ça aussi le protocole me l'interdit ?

Elle entendit Rhufawl toussoter doucement dans son dos et se demanda un instant si son parrain à avait comprit le sens de ses paroles

- Je ne parle pas de ça ! continua le Roi avec véhémence. Je te connais tu as juste trouvé un moyen de rester informée.

Teagan ne recula pas quand son père avança vers elle en pointant un doigts accusateur dans sa direction. Au contraire elle fit un pas vers le Roi en lui tenant tête. Elle était dans son droit et n'avait rien fait de répréhensible.

- Il faut bien vu que vous me tenez à l'écart de tout ce qui ce passe dans ce Royaume, répondit elle froidement sans lâcher le regard aussi bleu que le sien de son père. Si Cewydd ne m'en avait pas fais part je ne saurais même pas que les troupes Estiennes ont doublées et que la menace est omniprésente à nos frontières !
- Et tu n'as pas à le savoir ! s'emporta le Roi

La colère de son père la déstabilisa autant qu'une blessure physique. Elle avait eu de faux espoirs. Elle avait espéré de tout cœur que son père était trop prit par le temps pour la mettre au courant mais elle s'était tout simplement bercée d'illusions. Il avait fait marche arrière en décidant de la tenir à l'écart et elle se sentait trahie

- Je ne vous comprend plus, souffla-t-elle d'une voix plus brisée qu'elle ne l'aurait voulu. Un jour vous m'inviter au conseil et m'imposez devant les Onze Seigneurs et le lendemain vous me traitez comme une enfant.
- Une enfant qui a tout de même réussi à trouver quelqu'un pour lui apprendre le maniement des armes ! lui reprocha son père sans décolérer.

Teagan serra les dents. C'était le risque d’étaler aux yeux de tous ses capacités. Tout le monde allait se demander qui lui avait apprit à manier ainsi une épée. Elle en avait longuement discuter avec Maeron avant de mettre son projet à exécution et ils étaient tombés d'accord. Elle pouvait garder son secret mais forcement elle devrait être prête faire face à de nombreuses interrogations.

- Je... commença-t-elle bien qu'elle ne sache pas trop quoi dire
- TAIS TOI ! gronda son père. Tu nous as bien berner en nous racontant que tu passais tes après midi à chevaucher !

Cette fois Teagan sentit la panique l'envahir devant la colère de son père à se sujet

- Et qu'allez vous faire ? demanda-t-elle avec une arrogance qu'elle ne ressentait pas véritablement.
- Je crois que tu le sais, répondit son père en lui jetant un regard triste.

La Princesse sentit sa respiration s’accélérer alors que chaque muscles de son corps se tendait. Elle sentit un picotement désagréable mais familier dans ses doigts et c'est sans même s'en rendre compte qu'elle frappa de toute ses force le plan de travail du bureau de son père.

- Si vous comptez m'enfermer entre ses murs je vous préviens vous allez devoir m’enchaîner, dit-elle d'une vois froide qu'elle ne reconnu pas.

Cette fois elle ne contrôlait plus rien. Elle était à aveuglée par sa colère à l'idée que son père puisse imaginer vouloir l'enfermer.

- Je ne te permet pas, la prévint son père se retranchant derrière le protocole.

Elle avait malheureusement déjà réfléchi au fait que son père puisse vouloir la séquestrer au château. Il y avait de nombreuses raisons possibles. Pour sa protection, parce qu'une guerre était imminente, mais elle n'avait pas cru qu'il le ferait parce qu'elle avait trouvé quelque un pour l’entraîner. L'injustice de sa décision la saisit à la gorge et elle eut l'impression d'étouffer.

- Je ne suis pas votre prisonnière je suis votre fille ! s'écria Teagan en se mettant à trembler. Vous savez que j'ai besoin d'un minimum de liberté et si vous me retenez de force je sortirai du château et se sera pour ne plus jamais y revenir.

Sur ces mots elle jeta un regard furieux à son père avant de faire volte face et de prendre ses jambes à son cou.

- Teagan ! Teagan !

Elle entendit les appels de son père derrière elle mais continua à courir dans les couloirs emportée par la rage à l'idée d'être enfermée dans ses appartements. Elle fut prise de nausée alors que le sentiment de trahison s'insinuait un peu plus en elle et c'est sans même y penser qu'elle prit la direction des écuries.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: July 21st, 2017 10:04 pm (UTC)

C'est intéressant cette discussion, et j'espère qu'elle fera réfléchir le roi, même si j'ai malheureusement un doute...

C'est dommage qu'elle n'ait pas tout déballer, mais on comprends bien combien la situation est dure pour elle émotionnellement.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: July 22nd, 2017 08:17 am (UTC)

Oui elle aurait pu parler de sa vie intime et de tout ce qu'ils lui ont caché de ce coté la mais pour l'instant elle est focalisée sur son maniement de l'épee et le fait que son père soit ... bouché !!

2 Read Comments