?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Guets apens

July 17th, 2017 (10:38 pm)
current song: the big bang theory

Titre: Guets apens
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Aodhaàn - Deraï
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1965 mots

Teagan caressa une dernière fois le chanfrein d'Adrahil avant de sortir de sa stalle. Elle regarda son Eiwoarn se diriger tranquillement vers son râtelier et commencer à mâchonner son foin avant de verrouiller la porte. C'était une précaution assez inutile car la porte n'était pas assez haute pour empêcher l'Eiwoarn de la sauter. Teagan se dirigea vers la sortie des écuries quand un bruit la fit sursauter. Elle se figea devant la stalle de Raichéanne avant de se pencher lentement pour saisir la dague qui était attachée à son mollet et dissimulée par sa robe. Elle eut l'impression de réagir un peu excessivement quand un autre bruissement lui fit tourner la tête vers la gauche. Elle raffermit aussitôt sa prise sur la garde de son arme et retint son souffle. Elle entendit une respiration au moment ou une silhouette sortait de derrière une colonne en bois sculpté et se baissa évitant de justesse la main de son agresseur. Elle réagit instinctivement, envoyant son coude vers l'avant qui percuta le menton de la silhouette avant de le suivre pour le plaquer contre un mur. Elle glissa sa lame sur la gorge de l'inconnu tout en veillant à ne pas appuyer trop fort pour l’égorger par mégarde.

- Bon...soir.

Teagan relâcha sa prise en reconnaissant la chevelure noire et la carrure épaisse de l’élève de Rhufawl. Elle recula de quelques pas en gardant tout de même sa dague dans sa main.

- Eir Aodhaàn, répondit-elle. Qu'elle surprise ! Que faites vous ici ?

Elle sentait son cœur battre fort dans sa poitrine sous le coup de l'adrénaline due à cette «  attaque » et se rendit alors compte que sa question était stupide.

- Je voulais vous parler, répondit tout de même le meilleur élève de l'Eiréhaàn

Teagan sentit l'agacement prendre le dessus et lui décocha un regard noir. Elle ne savait pas si elle pouvait faire confiance à ce jeune homme qui venait de l'aborder d'une manière si cavalière

- Vous dissimulez dans un coin sombre des écuries n'est pas une manière avenante de commencer une discussion, lui apprit-elle d'une voix sèche en rangeant sa dague dans la ceinture de sa robe. J'aurais pu vous trancher la gorge.

Bien qu'elle soit agacée par le comportement de l'Eir elle était satisfaite de sa performance. Elle avait réussi à bloquer le soldat et à le menacer de sa dague. Si Aodhaàn avait été un agresseur elle l'aurait dominé et aurait eut une chance de sauver sa vie.

- Justement, grogna le jeune homme.

Il avait une voix grave et rocailleuse qui collait parfaitement au personnage.

- J'ai comprit, réalisa Teagan en croisant ses bras sur sa poitrine. Vous vous demandiez si j'étais capable de me défendre lorsque je suis seule ? Et bien vous avez votre réponse.
- Et j'en reste abasourdi

L'Eir n'avait pas l'air loquace et son regard sombre était tout sauf avenant. Mais il ne lui faisait pas peur après tout elle côtoyait Maeron depuis assez longtemps pour ne plus être impressionnée par une attitude menaçante.

- Je ne sais pas si votre phrase est une insulte ou un compliment, souligna Teagan qui était déstabilisée par les propos du soldat. Alors je vais en faire abstraction.

Elle avait assez observée Aodhaàn ces derniers mois pour savoir qu'il était du genre renfermé et surtout qu'il avait sa fierté. En le battant à plate couture devant tout les autres membres de l'Eiréhaàn elle avait du le blesser dans son orgueil et ce n'était finalement pas étonnant qu'il débarque à la tombée de la nuit pour exiger des explications. En y réfléchissant bien Teagan aurait agit de la même manière.

- Qui vous a... ? commença le soldat en attrapant son bras avec force.

Teagan tira vers l'arrière mais l'Eir ne la lâcha pas. Ils se contenta de la fixer sans dissimuler la fureur qu'il éprouvait. Teagan sentit sa propre colère s’éveiller en elle. Elle posa sa main sur celle de son agresseur tout en le fixant dans les yeux.

- Je tolère bien des choses malgré mon rang, cracha-t-elle. Mais pas que vous posiez la main sur moi.

Après tout elle n'était pas certaine qu' Aodhaàn aie seulement le droit de lui adresser la parole mais une chose était sur le protocole n'autorisait pas le futur chevalier à la toucher et elle comptait bien en profiter.

- Qui vous à entraîner ?! gronda le jeune homme en raffermissant sa prise sur son bras. Je veux savoir !

Teagan sentit des fourmillement dans son biceps alors que le soldat serrait de plus en plus fort. La colère grondait dans sa poitrine et elle du faire de son mieux pour ne pas lui administrer un coup de poing dans la mâchoire qui l'obligerait à reculer. Elle entendit alors un bruit de bois sur le point de craquer ainsi qu'un hennissement furieux. Bien qu'elle n'aie pas peur d'Aodhaàn elle fut tout de même soulagée de savoir qu’elle n'était pas seule.

- Le bruit que vous entendez est mon Eiwoarn qui ne vas pas tarder à défoncer la porte de sa stalle, le prévint- elle d'une voix emplie de menace. Bien que je n'ai pas besoin de lui pour me défendre en cet instant je le laisserai attaquer si vous n'enlevez pas votre main.

Elle vit avec satisfaction le soldat ouvrir les doigts et laisser retomber son bras le long de son flanc. La détermination se lisait toujours dans ses yeux et Teagan lui rendit son regard furieux 

- Voila une sage décision, commenta la Princesse avec humeur

Elle n'avait rien contre Aodhaàn mais elle voulait qu'il comprenne qu'elle n'était pas n'importe qui. Pas seulement à cause de son rang, car il aurait pu être sévèrement puni si elle avait soudain décidé de respecter le protocole, mais parce qu'elle tenait à lui montrer une partie de sa vraie personnalité.

- Quand à votre question je n'y répondrai pas et vous ne m'y forcerai pas, insista-t-elle en voyant le regard de l'Eir devenir encore plus ombrageux.

Elle n'avait pas l'intention de parler de Maeron à qui que ce soit même s'il était évident que ses capacités à l’épée allaient soulever des questions. Elle vit le soldat reculer d'un pas et croiser ses bras sur sa large poitrine.

- Très bien, dit il de sa voix grave avec un hochement de tête compréhensif. Alors je reformule.

Teagan se détendit en le voyant se montrer plus raisonnable mais resta tout de même sur ses gardes. Elle n'avait pas l'intention de se laisser avoir par des tournures de phrases.

- Je vous écoute.
- Le commandant vous donne-t-il des cours particuliers ?

Teagan fut surprise par cette question et prit le temps d'analyser le comportement de son interlocuteur avant de répondre. Ses biceps étaient tendu sous le tissus noir de sa chemise et elle voyait sa mâchoire de crisper en un tique nerveux qui trahissait sa colère. Elle comprit alors le vrai sens de la question. De toute évidence le jeune homme semblait vexé qu'elle aie pu recevoir un entraînement et une éducation en matière de maniement des armes plus complet que celui de l'Eiréhaàn. En un sens s'était un peu le cas. Son parrain était un formidable instructeur mais il n'apprenait à ses élèves que le combat en situation de guerre. Maeron, lui, devait se battre au quotidien pour sauver sa peau, pour se défendre ou encore pour manger. Sans parler de ce que son père lui avait fait subir plus jeune. L’entraînement de Teagan était en cela plus complet.

Cette fois la Princesse se détendit complètement en comprenant que cet homme n’était pas une menace pour elle mais juste un soldat blessé dans son orgueil.

- Je vais être honnête avec vous parce que vous me semblez être quelqu'un de bien, lui dit elle en lui adressant un sourire pour la première fois. Mon parrain lui même n'imaginait pas que j'étais capable de tenir une arme.

Elle vit clairement la stupéfaction sur le visage du soldat et éclata de rire.

- Mais...
- Par contre je ne vous donnerai pas le nom de mon instructeur, le coupa-t-elle avant qu'il ne réitère sa question.

Elle voulait que les choses soient bien claire, jamais elle ne trahirait Maeron.

- Cependant je vais quand même vous dire une chose, reprit-elle en s’avançant vers lui. Vous vous battez admirablement bien mais sur un champ de bataille vous serez tué à la première occasion.

Elle vit le jeune homme la regarder de haut tout en doutant de la véracité de ses paroles. Elle était certaine qu'il ne l'aurait pas prise au sérieux un seul instant si elle ne l'avait pas envoyé au sol quelques heures plus tôt.

- Qu'est ce qui vous fais dire ça ? demanda-t-il sur la défensive
- Vous vous battez de façon trop réglementaire, commença-t-elle
- Je...
- Écoutez-moi quand je vous parles ! gronda Teagan qui en avait assez de ses enfantillages. Il n'y à pas d'honneur sur un champ de bataille. S'il vous désarme votre adversaire vous tranchera la tête sans vous donner l'occasion de ramasser votre épée. Il faut vous servir de tout votre corps et pas seulement de votre lame pour rester en vie.

Teagan vit le soldat reculer d'un pas comme si elle l'avait frappé et lui laissa quelques instant pour réfléchir à ses paroles.

- Je crois que je comprend, lâcha-t-il de sa voix rocailleuse en baissant le regard vers elle.

Teagan hocha la tête, cette prise de conscience devait être difficile pour le meilleur élève de la promotion de l'Eiréhaàn mais elle était nécessaire. Elle ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi ils n'avaient pas une formation plus poussée en condition réelle mais elle n'en fut pas vraiment étonnée. Quand on voyait la manière dont elle même était préparée à son règne il ne fallait pas être surpris par le fait que les Eirs étaient tout aussi mal préparé.

- Et si vous avez l'occasion de flanquer un bon coup de coude dans le nez de votre adversaire n'hésitez pas un seul instant, continua-t-elle en riant pour alléger l’atmosphère. Ça le déstabiliseras je peux vous l'assurer !
- Princesse ?

Teagan sursauta en entendant la voix de Deraï et fit un pas pour s'écarter du soldat. Elle se tourna vers son palefrenier et le vit se figer en les découvrant tout les deux dans un recoin sombre des écuries. Son regard passa d'Aodhaàn à elle même à une vitesse impressionnante.

- Tout vas pour le mieux votre Majesté ? s'enquit Deraï sur un ton suspicieux.

Teagan vit avec amusement le palefrenier lancer un regard noir à Aodhaàn. Il semblait sur le point de défendre bec et ongle l'honneur de sa Princesse et cette image l'amusa. Deraï faisait à peine la moitié du soldat et elle ne doutait pas de son courage mais de sa force.

- Tout va bien, Deraï le rassura-t-elle avec un sourire. Que ce passe-t-il ?

A cet heure-ci le palefrenier devait être dans ses appartements au dessus des écuries et pas au milieu de ce couloir faiblement éclairé.

- Votre père vous demande, répondit Deraï en baissant le regard.

Teagan soupira. Vu l'heure tardive et le regard fuyant de Deraï son père n'avait pas du formuler les choses avec douceur ce qui n’augurait rien de bon. Elle savait que les rumeurs avaient du lui arriver aux oreilles et que la conversation à venir n'allait pas être plaisante. Elle prit néanmoins le temps de se tourner vers l'Eir et posa sa main sur son épaule musclée.

- Vous êtes un fier combattant Aodhaàn, dit elle avec un sourire. Conservez votre honneur mais garder à l'esprit que votre adversaire n'en à peut être aucun.

Et sur ses mots elle souleva le bas de sa robe pour partir à grand pas vers le château ou son père l'attendait.


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: July 17th, 2017 09:51 pm (UTC)

Un texte très sympas mais qui soulève un commentaire...
Personne ne tient compte du Protocol ou quoi ?! XD
Mais c'est intéressant de la voir dans cette situation, et j'ai hate de découvrir la suite !

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: July 22nd, 2017 08:15 am (UTC)

^Difficile de suivre un protocole quand la principale interessée n'en prend pas garde. mais pour le coup Aodhaàn se laisse emporter par sa colère. il faut dire que sa virilité en a prit un coup.

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: July 24th, 2017 07:36 am (UTC)

C'est vrai, mais c'est quand même une grave faute de sa part... Même si la princesse prends certaines liberté, il ne devrait pas faire de même :p

Mais on comprends bien ses raisons malgré le fait qu'il mériterait de se faire remettre à sa place.

3 Read Comments