?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

La démonstration

Titre: La demonstration
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Rgufawl - Bearach - aodhaàn
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1951 mots


- Aodhaàn lève le bras plus haut ! Redresses-toi ! gronda Rhufawl de sa voix autoritaire. Et respire ou tu mourras étouffé dans ta propre bave à ton premier vrai combat.

Il vit avec satisfaction son élève réajuster sa position et attaquer avec plus de force. Rhufawl lui se contentait de marcher lentement autour du cercle de combat tracé au sol. Il regardait des groupes d’élève se battre en commentant et en criant des consignes. En cet instant c'était Aodhaàn et Bearach qui se tenaient dans le cercle et l'un avait bien évidement le dessus sur l’autre. Le jeune Seigneur avait fait de nombreux progrès malgré le fait qu'il aie prit la formation en cours de route. Rhufawl avait découvert que Bearach pouvait se montrer très appliqué et il avait tout de suite repérer sa capacité à analyser la situation. Il connaissait ses propres limites et devinait à quel instant il était préférable de porter un coup ou de rester dans sa garde à parer tant bien que mal les attaques de l'adversaire. Mais aujourd’hui sa capacité d’analyse ne lui suffisait pas car son adversaire était redoutable. Aodhaàn était de loin le meilleur élève de la promotion. Originaire de l'Odenaith il était fils de paysan mais maniait sa lame comme un soldat de metier. Il était travailleur, concentré, à l'écoute de tout les conseils, et surtout il détestait perdre ce qui en faisait un bon candidat pour recevoir l'eiréhaàn'er lors de l'adoubement. Cependant il y avait encore quelques fautes positionnelles à régler ainsi que sa confiance en lui qui de temps en temps lui jouait des tours. Mais aujourd’hui face Bearach il ne perdrait pas.

- Suffit ! ordonna Rhufawl

Aussitôt les deux combattant stoppèrent l'affrontement et se mirent en position de garde. Leur épée rangée directement dans le fourreau attaché à leur ceinture il joignirent leurs mains dans leur dos attendant un ordre. Rhufawl pouvait voir de grosses gouttes de transpiration dégouliner sur le front de Bearach alors que la respiration d'Aodhaàn était parfaitement régulière.

- Tes jambes sont trop écartées, fit-il remarquer en passant devant l'Odhénien qui regardait droit devant lui sans sourciller. Un jour tu vas perdre l'équilibre.

Son élevé ne broncha pas mais il vit sa mâchoire se contracter sous l'effet du commentaire. Au fond de lui il le savait Aodhaàn était fou de rage.

- Et toi Bearach tu es trop lent. Heureusement que tu sais parer sinon il y bien longtemps que tu n'aurais plus de nez.

Il vit le jeune Seigneur hocher la tête imperceptiblement et grimaça. Au sein de l'Eiréhaàn il tutoyait Bearach comme il le faisait avec chacun de ses Eirs mais lorsqu'ils sortaient de la cour d’entraînement il se devait de le vouvoyer ce qui était des plus perturbants.

- Allez boire ! leur ordonna Rhufawl en leur accordant un moment de répit

Il les vit se diriger à grand pas vers un seau posé contre le mur de l'armurerie et Aodhaàn reçut quelques coups approbateurs de la part de ses camarade pour le féliciter. Rhufawl ne pu s'empêcher de remarquer que Bearach, lui, regagnait le groupe sans que personne ne s'en approche, au contraire il avait même droit à quelques regard moqueurs. Bien qu'il aie intégré l'Eiréhaàn le jeune Seigneur n'avais pas intégré le groupe. Les autres Eirs lui en voulait d'avoir été propulsé dans l'Eiréhaàn grâce à son rang et non pas à son talent. Même si dans certaines promotions des fils de Seigneurs intégraient l'Eiréhaàn, comme l'avait fait Canthaïr Rhiàn en son temps, il avaient tous passés des sélection drastiques et méritaient leur place. Alors il était un peu évident que les les autres Eirs ne voient en Bearach qu'un parvenu.

- C'est mon tour !

Rhufawl se retint de sursauter en entendant une voix féminine juste derrière son oreille droite. Il aurait reconnu cette voix entre mille mais se retourna tout de même pour découvrir sa filleule. Teagan se tenait devant lui vêtue d'une robe élimée et avait attaché ses longs cheveux noir en une queue de cheval haute à l'aide d'un lacet de cuir.

- Je vous demande pardon ? l'interrogea le commandant étonné qu'elle vienne l'interrompre en pleine séance d’entraînement

Il n'avait pas manqué de remarquer que la Princesse assistait de plus en plus souvent au séance d’entraînement de l'Eiréhaàn mais jamais encore elle ne l'avait interrompu.

- Je vous disait que c'était à mon tour d'entrer dans le cercle, répéta calmement Teagan

Rhufawl scruta un instant le joli visage de sa filleule. Ses traits étaient sereins et elle se tenait devant lui avec aisance et non pas comme si elle venait de proférer une aberration.

- Vous m'avez dit de réfléchir à votre proposition, lui rappela-t-elle à voix basse pour éviter que ses élèves ne l'entende. C'est ce que j'ai fait.

Rhufawl sentit une boule se former dans sa gorge. Certes il avait proposé à Teagan de la former au maniement des armes pour qu’elle soit en mesure de défendre sa vie mais il n'était pas question qu'elle entre dans le cercle de combat face à un membre surentraîné de l'Eiréhaàn.

- Ce n'est pas ce que je... commença-t-il vraiment ennuyé que sa filleule se soit une nouvelle fois emballée.
- Et je ne vous demande pas votre permission mon commandant, l'interrompit-elle avec force. Je vous signifie juste que c'est à mon tour. Relevez vous !

Elle avait lancé ces mots à l'ensemble des éleves qui avaient mis genoux à terre en apercevant la Princesse se tenir au coté de leur commandant. Ils obéirent aussitôt, se mettant en positon de garde pour attendre l'ordre suivant. Rhufawl ne put s'empêcher de repérer quelques regards étonnés parmi ses recrues et songea que son expression devait être similaire. Il regarda avec effroi Teagan se diriger vers le râtelier d'arme posé contre l’armurerie. Les recrues s’écartèrent prestement pour la laisser passer. Le commandant fut frappé par l’attitude altière de la Princesse, elle marchait d'un pas résolu, les épaules droites et la tête relevée pour atteindre son but. Il fut d’autant plus estomaqué quand les doigts de la jeune femmes se refermèrent sur une épée d’entraînement en métal lourd et non par sur une chinaïe de bois qui aurait été plus appropriée pour une première prise en main. Cependant Teagan ne s’arrêta pas là et vint se poster au centre du cercle de combat tracé dans la terre battue de la cours d’entraînement.

Rhufawl comprenait qu'il devait donner un ordre mais il s'en trouvait incapable. Il réfléchissait à toute vitesse pour trouver parmi ses recrues un adversaire susceptible de ne pas blesser la Princesse.

- Rodrik à vous ! finit-il par cracher.

Le jeune Eir s’avança d'un pas hésitant vers le râtelier. Visiblement il ne savait pas qu'elle arme choisir et Rhufawl se retint de lui conseiller l'arme en bois.

- Sauf votre respect Eir Rodrik je suis venue pour affronter le meilleur de la promotion, interrompit Teagan en resserrant sa prise sur la garde de sa lame. Il me semble que c'est vous Eir Aodhaàn.
- Princesse.., intervint Rhufawl qui ne pouvait pas laisser cette mascarade continuer.
- C'est un ordre ! gronda Teagan en lui jetant un regard noir.

Rhufawl avait deux solution devant lui. Soit il acceptait que le meilleur élève de sa promotion se batte contre sa filleule et la mette en pièce soit il faisait preuve d'autorité devant Teagan lui ordonnant de se retirer ce qui ne l'aiderait pas à gagner le respects des recrues qui deviendraient un jour des chevaliers à ses ordres. Il finit par expirer lentement et indiqua d'un bref signe de tête à Aodhaàn de s'armer. Il s’avança néanmoins vers le cercle pour intercepter son élève avant que celui ci ne soit face à Teagan.

- Si tu la blesses tu devras en répondre devant le Roi, le prévint-il à voix basse en posant une main sur son épaule.

Il vit le jeune homme blêmir légèrement alors que les menace faisaient leur effet. Rhufawl s'écarta pour laisser passer Aodhaàn qui se mit en face de Teagan.

- Je suppose que mon parrain vous as dit de vous montrer gentil avec moi, minauda-t-elle en penchant la tête. Et bien je vais vous ordonner le contraire. Battez vous comme si j'étais un homme !

Rhufawl serra les poings alors que la colère l’envahissait. Durant un instant il se maudit d'avoir parlé de cette histoire d’épée avec Teagan. Voilà qu'elle se pointait au milieu de l’entraînement des meilleures recrues du Royaume alors qu'elle ne savait pas tenir une lame.

- En garde ! ordonna-t-il en sentant sa respiration se bloquer.

Le combattant et sa filleule se mirent en place tenant leur épée devant leur visage avec respect. Rhufawl ne put s’empêcher de remarquer que Teagan était dans une position de garde aussi parfaite que celle de son adversaire et que le bras qui tenait cette épée bien trop lourde pour elle ne tremblait pas.

- Engagez ! grogna-t-il tout concentré qu'il était sur ce détail déstabilisant.

Aussitôt Teagan bondit vers son adversaire en élançant sa lame. Le jeune homme qui lui faisait face eu juste le temps de parer le coup en remontant son épée vers son visage. De toute évidence il ne s'était pas attendu à ce que la Princesse se batte réellement. Rhufawl lui aussi tombait des nues. Teagan n'avait pas hésité un seul instant et son regard glissa sur les mouvements de sa filleule. Elle ne laissait aucun répit à son adversaire. Enchaînant les passes d'armes avec fluidité et rapidité. Teagan se déplaçait avec l'adresse d'un très bon soldat, ses mouvements étaient sec mais amples. La lourde épée qu'elle tenait ne semblait pas gêner ses mouvements et son bras ne tremblait toujours pas même quand sur certaines passe elle la tenait à une main. Lorsqu'elle reculait pour parer elle le faisait avec précision et ré-attaquait derrière en enchaînant des passes de plus en plus compliquées. Elle portait autant ses attaques par coup de tranchant ou de taille que d'estoc et obligeait Aodhaàn à reculer. Malgré le port d'une robe la Princesse n'était en rien gênée dans ses déplacement et elle gardait des appuis et un équilibre étonnants.


Rhufawl détacha difficilement le regard de sa protégée pour jeter un œil à son élève. Ce dernier avait le dos rond et ses appuis étaient toujours mauvais. Une interrogation évidente apparut dans son esprit. Comment un soldat à l’entraînement depuis plusieurs mois pouvait il être dominé de la sorte dans ses passes par une Princesse sensée n'avoir jamais tenu une épée. Il allait crier à Aodhaàn d’écarter ses pieds mais il n’était pas le seul à avoir remarquer ses mauvais appuis. Teagan exécuta une fente avant admirable qui déséquilibra son adversaire et lui assena sans hésitation un coup de pied dans le genou. Aodhaàn chuta vers l'avant et Teagan lui administra un coup de garde d’épée en plein dans le visage envoyant rouler le soldats sur le dos. La Princesse s’empressa alors de poser sa lame sur sa gorge.

- Je crois que j'ai gagné ! lança-t-elle en souriant.

Rhufawl dut retenir un sourire, ce qui n’était pas dans ses habitudes tandis que Teagan jetait négligemment son arme au pied du soldat dont le nez saignait abondamment. Elle fit demi tour sous les regard ébahis de l'ensemble du régiment qui avait assisté au combat avant de se diriger vers lui. Elle lui adressa un sourire satisfait qui lui fit comprendre qu'il avait deviné juste.

- Je vous avais dit que vous seriez étonné, dit elle avant de lui adresser un clin d’œil et de reprendre le chemin du château.

Rhufawl la suivi du regard alors qu'une certitude l'envahissait. Teagan avait suivi des cours de maniement des armes avec un expert en la matière.


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: July 17th, 2017 11:05 am (UTC)

Sympas comme texte !
C'est une ré-écriture de celui que tu avais déjà écrit non ?
Il s'inscrit bien dans le contexte :)
En tout cas elle a du en étonner plus d'un !! Ca va faire hurler la reine, et sans doute pas qu'elle.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: July 22nd, 2017 08:13 am (UTC)

Contente que ce texte t'aie plu. oui c'est une réécriture de celui d'origine qui était le 2eme ou 3eme texte ecrit sur le fandom. J'ai tout de même gardé beaucoup d'élements.

en effet ils y en a qui vont hurler et ca ne plait pas à tout le monde

2 Read Comments