?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Petit tour dans Riwalön

July 11th, 2017 (10:00 am)

Titre: Petit tour dans Riwalön
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Maelrhys
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 2028 mots

- Tu ne dis rien ? s'étonna finalement Teagan en caressant d'une main distraite l'encolure de son Eiwoarn.
- Je n'ai rien à dire, grommela Maelrhys en resserrant sa prise sur sa taille.

Toutes deux rentraient de la foret en passant par Riwälon. Elle venaient d'entrer dans le village voisin au château sous les regards chaleureux des passants et les signes de mains des enfants. Teagan s'était promise en apercevant la devanture du boucher d'aller chasser prochainement pour ramener de la viande fraîche à l'orphelinat. Elles avaient fait le trajet du retour dans un silence seulement interrompu par les bruits de sabots d'Adrahil. Teagan savait que Maelrhys était de mauvaise humeur et elle se sentait légèrement coupable mais pas au point de regretter ce qu'elle venait de faire. L’entraînement avec Maeron s'était très bien passé et elle avait réussi à plusieurs reprise à avoir le dessus sur son ami. Elle soupçonnait d’ailleurs ce dernier de s'être laissé faire pour pouvoir montrer à Maelrhys qu'elle ne risquait rien.

- Ça ça m’étonnerais, ricana Teagan en se rappelant du visage contrarié de Maelrhys lorsqu'elle était remontée en croupe derrière elle. Tu dois avoir plein de questions et de remarques.

Et c'était tout naturel. Son amie avait découvert son secret, elle l'avait vu en présence de Maeron, qui avait fait un effort pour ne pas se montrer trop désagréable, et surtout elle l'avait vu une lame à la main.

- Maelrhys je t'en prie parles librement, insista Teagan en sachant très bien que sa suivante s'en tenait encore à ce maudit protocole qui l’empêchait de dire ce qu'elle pensait réellement de la situation.

Elle entendit clairement son amie soupirer avant qu'elle ne prenne la parole.

- Par quoi voulez vous que je commence ?

Teagan laissa échapper un petit rire devant cette question. Elle avait eu raison de toute évidence Maelrhys avait fait une liste bien précise dans sa tête et elle avait hâte de l'entendre.

- Le combat, répondit elle en faisant tourner Adrahil dans une petite ruelle.

Elle devait de temps à autres faire un tour dans Riwälon pour que les habitants la voie et rapporte au château qu'elle se promenait bien dans les rues. Si elle ne le faisait pas tout le monde comprendrait très vite qu'elle se réfugiait dans la foret de Dunvel alors que techniquement elle n'avait pas le droit d'y mettre un pied.

- Vous vous battez très bien Princesse, admit Maelrhys. Je ne suis pas une experte mais vous avez réussi à bloquer plusieurs attaques qui semblaient fourbes.

Teagan sentit un sourire naître sur ses lèvres. Les attaques « fourbes » de Maeron n'en étaient pas vraiment. Il savait ce qu'il faisait et c'était pour une fois battu avec moins de hargne que d'ordinaire sûrement pour ne pas effrayer encore plus Maelrhys. Cependant elle pouvait deviner au son de la voix de son amie que ce compliment n'en était pas vraiment un.

- Mais ça ne te plaît pas ? la relança-t-elle, amusée par sa réaction.
- Non, répondit aussitôt sa suivante.

Teagan s'attendait à ce qu'elle continue mais elle n'en fit rien. Elle la sentit raffermir sa prise sur ses hanches et elle se demanda un instant si ce geste était du à une certaine colère ou si elle se retenait juste de glisser de la croupe d'Adrahil.

- Je ne vais pas te le répéter tout le temps, reprit Teagan avec douceur. Dis moi ce que tu penses vraiment.

Il y eu un nouveau moment de silence pendant lequel Teagan en profita pour faire une grimace amusante à un enfant qui porté par son père tendait les bras vers elle.

- Une dame n’a pas à tenir une épée, grogna finalement Maelrhys en se rapprochant d’elle pour ne pas être entendue des passants

Se fut au tour de la Princesse de soupirer et elle vit clairement Adrahil secouer la tête avec humeur.

- Même si je ne suis pas d'accord sur le principe je peux t'accorder cet argument, concéda-t-elle en restant compréhensive. Mais ça ne colle pas avec mon cas.
- Pouruqoi serais-ce différent ?

Cette fois elle entendit un véritable étonnement dans la voix de son amie et fit tourner Adrahil sur la gauche pour s'aventurer dans la rue principale bondée de monde.

- Parce que comme on me le répète un peu trop souvent je suis l'héritière du trône, répondit-elle avant de stopper Adrahil pour laisser passer un marchant et sa carriole. Et que par ce titre ma vie est en danger.
- C'est faux ! répondit aussitôt Maelrhys en s'accrochant un peu plus fort, sûrement déstabilisée par l'arrêt brusque de l'Eiwoarn. Vous avez une armée pour vous protéger.
- Ce n'est pas ce qui à suffit à protéger Adraboran et ma mère !

La réponse avait fusé avec beaucoup plus de violence qu'elle ne l'aurait voulu et elle sentit Adrahil se ramasser sur ses postérieurs prêt à bondir. Elle expira lentement pour tenter de réprimer la douleur naissant dans sa poitrine et remit son étalon au pas. Le but n'était pas d'effrayer Maelrhys ni de faire un esclandre dans la rue principale de Riwalön

- Je..., commença cette dernière sans trouver ses mots
- Il faut voir les choses en face Maelrhys, insista Teagan.
- Mais le Royaume est en paix ! protesta son amie.

Cela aurait pu être un argument imparable si ce n'était pas totalement faux. Elle avait voulu protéger Maelrhys le plus possible mais maintenant il lui fallait avouer la vérité. Rhufawl lui même avait finalement prit conscience du danger qui la guettait et tenir Maelrhys dans l'ignorance n'était plus une option envisageable.

- Moins que tu ne le crois, répondit elle d'une petite voix.

Elle sentit la poigne de Maelrhys se desserrer sur ses hanches et Teagan n'eut pas besoin de voir son visage pour comprendre qu'elle encaissait lourdement le choc de cette révélation.

- Écoute moi, continua-t-elle. Si je vais montrer devant l'entierté de l'Eiréhaàn que je sais tenir une épée c'est parce que Rhufawl s'inquiète pour moi
- Le commandant, murmura Maelrhys d'une petite voix étouffée.
- Il m’a proposé de me former lui même au maniement des armes.

Il y eu un instant de silence et Teagan laissa un peu de temps à Maelrhys pour digérer toutes ses informations. Elle même n'en avait pas cru ses oreilles lorsque son parrain lui avait rendu visite dans les écuries pour lui proposer de l’entraîner. Elle pensait qu'il serait le dernier avec son père à la laisser toucher à une arme mais elle avait tord. Rhufawl avait su lire entre les lignes et était assez intelligent pour comprendre que sauver une vie était plus important que de respecter un protocole inutilement protecteur envers ce qu'il pensait être le sexe faible.

- Votre père est il au courant ? demanda soudain Maelrhys la tirant de son souvenir.
- Je n'en sais rien, répondit honnêtement Teagan. C'est à peine s'il m'adresse la parole ces derniers temps.

Elle aurait voulu dissimuler le ressentiment dans sa voix mais ça lui était impossible. Elle ne voyait presque plus son père. Ce dernier sautait des repas, la laissant seule avec Bédélia, assistait à des réunions privées ou restait enfermé dans ses appartements ou dans la salle du conseil en la seule présence de Rhufawl, l'Udhëy ou le Laärki. Ils n'avaient plus eut une seule discussion sérieuse depuis la séance exceptionnelle du conseil et Teagan se sentait abandonnée.

La Princesse sentit la tristesse l'envahir et secoua la tête pour chasser ses sombres pensées alors qu'Adrahil quittait la rue principale de Riwalön pour se diriger vers les prairies séparant la ville du château.

- Et Maeron qu'en as tu pensé ? demanda Teagan en souhaitant changer de sujet.

Elle s'attendait à entendre Maelrhys rire mais cette dernière n'en fit rien.

- Je vais vous dire les choses franchement Princesse, commença la suivante d'un ton posé.
- C'est ce que je te demande depuis tout à l'heure, grogna Teagan en levant les yeux au ciel.
- Il m’effraie.

Cette fois Teagan éclata de rire. Elle sentit Adrahil faire un bon en avant mais serra ses doigts sur ses renes pour l’empêcher de se défouler. Elle comprenait tout à fait le ressenti de Maelrhys et ne s'était pas vraiment attendue à autre choses. Surtout après l'accueil plutôt froid que leur avait réservé Rashkánn. Maelrhys aimait les personne douces et calmes comme Dalaigh qui était tellement prévenant que ça en devenait parfois agaçant ce n'était donc pas étonnant que Maeron et son air acariâtre lui déplaise.

- Et encore tu ne l'as pas connu au tout début, ricana Teagan. Il aurait pu tuer quelqu'un seulement avec son regard.

Il était très difficile d'imaginer Maeron redevenir celui qu'il était l'année précédente. Il s'était tellement ouvert à elle qu'elle en avait presque oublié cette attitude glaciale qu'il avait avec elle à leurs débuts. Désormais il souriait et allait même parfois jusqu'à rire en sa présence. Il connaissait le moindre détail de sa vie et elle s'était totalement confiée à lui. Il était devenu son point d'ancrage.

- Il est amoureux de vous, lâcha soudain Maelrhys d'une vois glaciale.

Teagan fut tellement étonnée par les propos de son amie qu'elle resta silencieuse quelques instant.

- Tu dis n'importe quoi, rit elle amusée. Nous somme amis...

Cette fois Maelrhys avait tout faux. Maeron n'était pas amoureux d'elle et inversement. Il était son ami, son maître d'arme, son confident, mais pas son prétendant.

- Il vous couve du regard, insista Maelrhys
- Nous nous protégeons mutuellement, répondit aussitôt Teagan en songeant à leurs parties de chasse ou mine de rien il veillaient l'un sur l'autre en toute circonstance. Il y à un lien entre nous...
- Vous m'avez demandé de vous parler franchement, la coupa Maelrhys avec une autorité qu'elle ne lui connaissait pas. Il ne vous quitte pas des yeux et vous réagissez de la même manière.

Teagan sentit sa respiration s’accélérer alors qu'elle ne comprenait pas le raisonnement erroné de Maelrhys

- On est partenaire, reprit-elle en insistant sur ce dernier mot. Il compte pour moi, il à prêter serment...

Teagan se figea en se rendant compte qu'elle avait parlé trop vite. Bien que Maelrhys aie vu la broigne elle n'avait visiblement pas fait le lien avec celle que portait les membres de l'Eiréhaàn et elle n'avait pas eu l'intention de la mettre au courant. Mais ses propos absurdes l'avaient comme déstabilisés.

- Vous l'avez fait chevalier ?! s'étouffa Maelrhys alors que Adrahil sautait souplement au dessus d'un petit ruisseau irriguant une prairie.
- En quelque sorte, répondit évasivement Teagan. De manière symbolique vu que je n'ai aucun droit en la matière.

Les chevaliers devaient être adoubé par le Roi pour que le titre leur soit accordé. Depuis sa plus tendre enfance elle assistait à cet événement qui avait lieu à la sortie de l'hiver et qui emplissait d'honneur les chevaliers et leurs familles.

- Quels sont vos sentiments envers lui ? demanda Maelrhys de but en blanc.

Teagan ne s'était pas attendue à cette question et elle se sentit agripper la crinière de son Eiwoarn, déstabilisée par cette interrogation. Elle essayait de se représenter une vie ou Maeron serait absent et une douleur sourdre naquit dans sa poitrine. Elle releva la main pour la poser sur son cœur comme si ça pouvait soulager la douleur.

- Il est... je ne sais pas l'expliquer, begeya-t-elle. J'ai besoin de lui c'est tout.

La douleur s’apaisa rapidement lorsqu'elle arrêta de se torturer l'esprit mais le silence de Maelrhys était significatif et elle sentit la colère remplacée bien trop vite la douleur.

- Ne vas pas te faire des idées, cracha-t-elle avec plus de hargne qu'elle ne s'en croyait capable. Il n'y à rien de romantique entre nous. De tout manière tu sais que je suis incapable d'aimer.

Et sur ces mots Adrahil explosa en l'air laissant libre cours à la colère qu'il ressentait. Teagan entendit Maelrhys hurler dans son oreille alors qu'elle se projetait en avant pour garder l'équilibre. La Princesse quand à elle ouvrit les doigts se sachant incapable de brider Adrahil et la colère qui bouillonnait en elle alors que son cerveau semblait comme embrumé par cette conversation déplaisante


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: July 11th, 2017 04:21 pm (UTC)

Une discussion intéressante qui pourrait bien avoir des conséquences...
Il serait quand même temps que Teagan découvre certaines choses sur elle-même :p

Maelys n'a pas tord sur certains points, mais elle s'aveugle également sur certaines choses et la réalité risque d'être dure à avaler.

Edited at 2017-07-11 04:22 pm (UTC)

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: July 22nd, 2017 08:09 am (UTC)

Teagan ne veut pas ouvrir les yeux ce qui l'handicape et l'aide en même temps a avancer. C'est certain que lorsque la réalité va frapper ça va faire mal

2 Read Comments