?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Des nouvelles du Reyr

June 20th, 2017 (10:49 pm)
current song: the big bang theory

Titre: Des nouvelles du Reyr
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Maeron
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1460 mots

«  Votre Altesse,

J'espère que vous ne songez pas que j'ai été trop hâtif à vous écrire. Je dois avouer que ça fait déjà plusieurs jours que je me raisonne et que j'attends d'avoir des nouvelles intéressantes à vous relater et d’obtenir par la même occasion un prétexte pour vous écrire.

L'avancée Estienne ce fait progressivement. Ils sont arrivé en masse au delà de nos frontières et semblent se regrouper. Je suis persuadé qu'il ne tarderont pas à approcher du Reyr'enal, le couloir de l'Est, et voudrons traverser le Rijeikaïn. La réalité semble rejoindre votre théorie. Je ne vois pas ce qui entraîneras les Estiens au Nord hormis Torged Manahàxar et ses promesses sans honneur. Canthaïr à fait évacuer tout les villages bordant les montagnes de Raïnor. Nombres de femmes et d'enfants se sont réfugiés à Lijar et j'avoue me sentir démuni devant leur détresse. Les chevaliers et troupes envoyées par les Seigneurs des autres provinces commencent à arriver. Je crains que le Seigneur Rowenal ne prenne pas la menace Estienne au sérieux. Les deux chevaliers et la dizaine d'hommes envoyé de Snae semblent me donner raison.

Je suis affligé que ce possible conflit vous oblige à rester dans le Romerdhael. Mon frère et moi aurions été ravis de vous convier à Lijar et je me serais fait un devoir de vous faire découvrir le Reyr. L'automne est en avance et les arbres se sont déjà paré de leurs teintes orangées qui donnent aux montagnes des allures enflammées. Les pluie diluviennes qui se sont abattue sur nos terres ces derniers jours on gonflé les cascades qui se déversent avec fracas dans les lacs et je suis certains que ces paysages vous émerveilleraient.

J'espère que Raìchéànne ne se montre pas trop obtue ni trop difficile au travail. Mon frère me soutien que vous aimer les bêtes avec du caractère et je n'en suis pas étonné.

J'espère ne pas vous avoir fais perdre votre temps précieux avec cette missive et je souhaite véritablement que nos chemins se recroisent dans les plus brefs délais.

Je vous prie de croire en mes sentiments loyaux
Votre serviteur
Cewydd Rhiàn. »

- Alors qu'en penses-tu ?

Maeron serra les dents pour s’empêcher de répondre sans avoir prit quelques secondes pour réfléchir. Lorsque Tea avait déboulée avec cette lettre pour avoir son avis il ne s'était pas attendu à ça. Certes son amie lui avait parlé du Seigneur Cewydd Rhiàn qu'elle avait rencontré lors de sa fête d’anniversaire. Lui et son frère lui avait offert une hybride et le Seigneur l'avait soutenue au conseil, mais jamais elle n’avait évoqué le fait qu'ils semblent si proche et de toute évidence c’était le cas.

« Je dois avouer que ça fait déjà plusieurs jours que je me raisonne et que j'attends d'avoir des nouvelles intéressantes à vous relater et d’obtenir par la même occasion un prétexte pour vous écrire. »

Maeron serra encore plus les mâchoires alors que son estomac se tordait. Il n'avait pas le droit d'être jaloux et se maudissait intérieurement. Rationnellement il savait que jamais il ne pourrait exprimer ses sentiments librement envers Tea mais pourtant en cet instant la jalousie le rongeait. Lui qui n'avait rien devait taire ses émotions alors que ce Seigneur, vivant dans le luxe et se permettant d'offrir des juments en cadeau, pouvait faire part à la Princesse de son empressement de la revoir. C'était tout simplement injuste... et malgré le fait que Maeron y soit préparé ça lui faisait mal.

- La situation n'as pas l'air bonne, répondit finalement le chasseur en se concentrant sur la partie informative de la lettre.

Le chasseur posa ses yeux sur Tea qui faisait les cents pas autour du feu. Du coin de l’œil Maeron repéra Adrahil qui renâcla violemment. Il devait sentir les émotions de sa maîtresse.

- Ils sont de plus en plus nombreux Maeron, souffla Tea en passant une main nerveuse dans ses longs cheveux noirs.
- Il fallait t'y attendre, répliqua le chasseur qui n'était pas surprit par la tournure des événements. Ils ne vont pas déclarer une guerre avec une dizaine d'hommes.

Tea se tourna vivement vers lui et il vit son visage pâlir à vue d’œil.

- Tu crois vraiment qu'il va y avoir une guerre ? demanda-t-elle en lui lançant un regard meurtri.
- J'en suis persuadé.

Maeron n’était pas du genre à se voiler la face. Quelque chose se tramait dans le Reyr et les événements ne tarderaient pas à ce corser. Ceux qui croyaient le contraire étaient de doux rêveurs.

- Les informations de Cewydd sont précieuses, souffla Tea en reprenant sa marche incessante. Peut être devrais-je en informer mon père.
- Ton père est sûrement déjà au courant, ricana Maeron qui ne voyait pas des informations aussi importantes échapper au Roi. Le Seigneur du Reyr doit l’avoir prévenu.
- Alors pourquoi ne m'a-t-il rien dit !

Maeron ne répondit rien car il n'avait pas vraiment de réponse apporter à la jeune femme. Il n'arrivait pas à comprendre l'éducation dispensée par le Roi à sa fille. Certains jours il semblait la former, la préparer à se rôle qu'elle allait devoir endosser et d'autre jours il la laissait dans l'abandon le plus total.

Maeron reporta son regard sur les mains tremblantes de Tea alors qu'elle marchait toujours plus vite en faisant voleter les premières feuilles mortes. Une branche craqua et Adrahil se cabra violemment avant de venir se positionner au coté de sa maîtresse. Cette dernière glissa distraitement une main dans sa crinière alors que son étalon grattait le sol avec nervosité. Il n'était pas difficile de deviner que Tea était en colère. Maeron avait remarqué que depuis cette discussion houleuse sur sa vie sentimentale, sa colère qu'elle avait réussi à contrôler ses derniers mois, explosait à tout moment. Tea était constamment au bord du fil et changeait d'humeur bien trop rapidement pour que cela soit sain.

- Je ne peux te répondre avec certitude Tea, souffla-t-il sans oser s'approcher de la jeune femme. Je ne le connais qu'à travers toi. Mais je suis presque sur que le but est de te protéger.

Il ne voyait que cette explication pour que le Roi refuse de divulguer des informations aussi importante à l'héritière du trône.

- En me laissant ignorante, ?! gronda la jeune femme d'une voix sèche. Il m'invite au conseil, il me montre quelle est ma place et quelques semaines plus tard je n'ai plus droit à aucunes informations ! Heureusement que Cewydd est la pour me tenir dans la confidence.

Maeron ressentit un pincement au cœur et les mots franchirent sa bouche avant qu'il n'aie pu y réfléchir.

- Il à l'air de t’apprécier.

Le chasseur se maudit à l’instant même ou ses paroles sortirent de sa bouche. Le ton de reproche sur lequel il venait de parler n'avait pas du échapper à son amie qui se tourna vers lui.

- On a … sympathisé, répondit-elle évasivement. Il es moins... pompeux que les autres Seigneurs.

Maeron sentit son cœur se serrer alors qu'un feu semblait naître dans sa poitrine. C'était douloureux et cette prise de conscience le surprit. Il n'aurait jamais penser que la jalousie puisse être aussi douloureuse. Maeron ne voyait pas comment un Seigneur pouvait convenir à un esprit aussi libre que Tea et pourtant Cewydd Rhiàn semblait bien la connaître. Il lui parlait de paysages et d'aventures. C'était tout ce que Tea aimait. Tout ce dont elle rêvait. Encore une fois cet homme pouvait lui offrir ce qu'elle voulait alors que pour lui c'était impossible.

- Mon frère me soutien que vous aimer les bêtes avec du caractère et je n'en suis pas étonné, lu Maeron pour se concentrer sur autre chose que la douleur dans sa poitrine. Ce n'est pas un peu déplacé ?

Il était loin d'être un expert dans le protocole mais le ton qu'employait le Seigneur lui semblait bien trop familier. Contre toute attente Tea éclata de rire et s’avança vers lui pour lui reprendre doucement la lettre qu'elle glissa dans son corsage. Encore une fois elle changeait d'humeur à une vitesse alarmante sans en avoir conscience.

- Si, rit-elle. Mais Cewydd dit ce qu'il pense au moin.

Elle lui adressa un sourire taquin alors que Maeron fixait l'endroit ou venait de disparaître la lettre sans lâcher la peau pale de la jeune femme des yeux.

- D'ailleurs tu ne vas pas le contredire, insista-t-elle en lui mettant un petit coup d'épaule. J'ai un fichu caractère.

Maeron était trop content de la voir sourire à nouveau qu'il décida d'entrer dans son jeu. De toute manière il ne lui restait que ça à faire. Profiter de chaque instant avec elle.

- Ça c'est vrai, rit-il avant de se pencher pour esquiver la fausse claque qu'elle lui administra.



Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: June 25th, 2017 08:31 pm (UTC)

Leur complicité est toujours aussi sympas à voir ! :)
Il est jaloux le Maeron ! :p :p

Au delà de ça, son père va faire une sale tête en découvrant qu'elle est au courant de ce qu'il voulait lui cacher ! :p

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: June 28th, 2017 06:05 pm (UTC)

Et oui Maeron est profondement Jaloux mais il ne peut rien dire. Pour une personne normale se serait evident mais pour Tea ...

Et Aelred va en effet piquer une colère

2 Read Comments