?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

missives

June 20th, 2017 (10:36 pm)
current song: the big bang theory

Titre: Missives
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - dalaigh - Maelrhys - Ser Grimathan
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1798 mots

Teagan s’accouda à la barrière de la carrière en regardant sa jument s'exprimer. Elle venait de lâcher Raìchéànne dans la carrière et l'hybride avait visiblement de l’énergie à revendre. Elle avait un instant sentit le sol, les naseaux aux ras du sable avant de se rouler consciencieusement des deux coté. Mais lorsqu'elle s'était relevée elle avait explosé en l'air, enchaînant ruades, sauts de mouton et demi tours. Teagan la regardait faire depuis un moment et voyait qu'elle commençait à fatiguer.

- Qu'elle belle foulée !

Teagan ne sursauta pas car malgré son attention tournée vers Raìchéànne elle avait entendu des pas dans son dos signe que quelqu’un approchait. Elle fut par contre ravie d'entendre la voix de Dalaigh. Elle se tourna à demi vers son ami et lui offrit un sourire.

- N'est ce pas, répondit-elle pleine de fierté alors que la jument ce mettait au trot.

Elle avait des foulées amples et énergiques qui couvraient du terrain. La jument roula l'encolure et souleva la queue ce qui lui donna encore plus d’élégance à ses allures. C'était vraiment une très belle bête.

- Elle est de grande taille, commenta Dalaigh en s'appuyant lui aussi contre la barrière.

Teagan ne pouvait le démentir. La jument atteignait presque la même taille au garrot qu'Adrahil.

- Oui sa taille, ses yeux, son caractère, sa robe, énuméra Teagan sans lâcher des yeux la jument. Elle à du sang d'Eiwoarn c'est certain. J'ai hâte de la faire pouliner.

Teagan était certaine que le poulain serait pur Eiwoarn. La jument avait beaucoup trop de caractéristique de la race pour mettre au monde un simple hybride.

- Elle est encore trop jeune ? demanda Dalaigh en se tournant un peu vers elle.
- Pas pour ce mettre au travail, lui expliqua Teagan. Mais pour pouliner oui. Il faudra attendre ses cinq ans.

Les juments hybrides ou Eiwoarn étaient mises à la saillie plus tard que les autres. Leur caractère entier faisait que leur maturité sexuelle arrivait plus tardivement.

- Vous aller la monter ? s'enquit Maelrhys qui venait d'arriver.

Teagan vit clairement les joues de son amie s'empourprer alors que le sourire de Dalaigh s'agrandissait. Elle trouvait cela mignon que les deux jeune gens soient mal à l’aise en sa présence mais pour le moment la situation ne la faisait pas rire. Les sentiments qu’éprouvaient Dalaigh et Maelrhys l'un pour l'autre ne faisait que lui rappeler qu'elle même n'avait plus le choix. Le souvenir de sa conversation avec sa suivante lui revint en mémoire et elle tenta de le chasser rapidement avant que la colère ne reprenne le dessus. C'était l'une des raison pour laquelle elle s'occupait de Raìchéànne. elle souhaitait s'occuper l'esprit et ne plus penser à sa liberté volée.

- Ne sois pas si hative Maelrhys, souffla Teagan en reportant son attention sur la jument. Je vais attaquer le travail dans la semaine mais d'abord je lui laisse le temps de trouver ses marques.

Après tout Raìchéànne avait quitté les hautes prairies du Reyr pour atterrir dans les écuries du château depuis peu de temps. Teagan avait été un peu trop occupée pour la sortir et bien que les stalles soient spacieuse elle comprenait que la jument aie envie de liberté.

- Deraï pourrait le faire, proposa Maelrhys d'une voix sèche.
- C'est ma jument, lui rappela Teagan. Deraï m'aidera en temps voulu.

Elle souhaitais débourrer elle même la jument, après tout elle savait le faire et c’était l'une des seule chose qu'on ne lui enlevait pas. Elle avait le droit de dresser sa jument et elle ne s'en priverait pas. Elle pouvait deviner les regards agacés que Dalaigh et Maelrhys devaient échanger dans son dos et préféra intervenir avant que l'un des deux n'ouvre la bouche.

- Ne vous regardez pas dans mon dos, grommela-t-elle légèrement amusée tout de même. Vous savez très bien que je ne changerai pas d'avis.

Elle entendit distinctement Maelrhys soupirer et décida de se tourner vers Dalaigh qui semblait avoir envie de rire.

- Comment vont les faucon ? demanda-t-elle en songeant que ça faisait longtemps qu'elle n’avait pas rejoins Dalaigh auprès de ses animaux.
- En pleine forme votre Majesté, répondit-il avec entrain. Nous les entraînons très dur en ce moment à la demande de votre père.

Teagan comprit aussitôt ce que ça signifiait. Son père se préparait au combat. De toute évidence il avait eu des informations dont elle ignorait tout. Certes au conseil il avait donné des ordres aux Seigneurs, de se tenir informés et vigilants, de se préparer à passer à l'action et de faire tourner les forges à plein régime. Mais entraîner les faucons avec plus d'assiduité était un signe, elle en était certaine.

- C'est bien, souffla-t-elle ne voulant pas mettre Dalaigh au courant des intentions de son père
- Votre Altesse ?

Teagan se retourna surprise par cette voix grave. Le visage de l'homme barbu qui se tenait devant elle lui était bien connu et elle fit un effort pour ne pas grimacer lorsque ce dernier s'inclina comme le voulait le protocole.

- Ser Grimathan, le salua-t-elle à son tour d'un bref signe de la tête.
- L'Udhëy m'a demandé de vous remettre cette missive Princesse. Elle est arrivée ce matin.

Teagan ne comprit réellement les paroles du chevalier que lorsque ce dernier lui tendit un parchemin soigneusement roulé.

- Pour moi ? s'étonna-t-elle, interloquée
- Il est à votre nom, souligna le chevalier.

Teagan prit la lettre avec surprise. Elle était fermée par un cachet de cire officiel. Elle baissa les yeux pour lire ce qui était écrit sur le rouleau. «  Pour votre Altesse Royale la Princesse Teagan Mézérhían ». La jeune femme grimaça en lisant tout ses titres avant d’apercevoir le léopard sur le cachet de cire. Le sceau du Reyr. Cette lettre était forcement de Cewydd Rhiàn.

Teagan remercia le chevalier alors qu'un sourire éclairait son visage. Cewydd Rhiàn n’avait de toute évidence pas perdu de temps avant de lui écrire.

- C'est le sceau du Reyr ! s'exclama Maelrhys avant de plaquer sa main sur sa bouche.

Fort heureusement il n'y avait que Dalaigh aux alentours et elle avait toute confiance en lui. Et puis ce serait difficile de garder secrète sa correspondance avec le frère de Canthaïr si les lettres passaient par l'Udhëy et un chevalier messager. Ser Grimathan était loin d'être simple d'esprit et il avait du reconnaître l’emblème de la province voisine.

- Dalaigh peux-tu demander à Deraï de rentrer Raìchéànne aux alentours de midi ? pria-t-elle son ami. J'aimerais qu'elle se défoule toute la matinée.

Elle n'avait pas prévu de remonter dans ses appartement mais le contenu de la lettre l’intriguait et elle voulait la lire dans un endroit ou personne ne lui poserait de question. Cependant elle s'était promis d'attaquer le dressage de Raìchéànne la semaine suivante et la jument ne pouvait rester enfermée jusque là.

- Bien votre Altesse, répondit le fauconnier en inclinant la tête
- Merci mon ami, lui répondit Teagan en appuyant sur le dernier mot.

Elle n’espérait plus voir Dalaigh, après toute ses années, ce défaire du protocole qui l'agaçait tant. Teagan glissa le pli dans sa robe et se dirigea à grand pas vers le château. Elle sentait son cœur battre dans sa poitrine et l’adrénaline courir dans ses veines alors qu'elle ne savait pas qu'elle était la teneur du message.

- Vous ne m'aviez pas dit que le Seigneur Rhiàn vous envoyait des lettres, lui lança Maelrhys qui lui avait bien évidemment emboîté le pas.

Ce n'était pas un ton de reproche car Maelrhys ne se le serais jamais permis mais plutôt de la curiosité joyeuse qui pointait dans la voix de son amie.

- C'est la première que je reçois, lui répondit Teagan à voix basse alors qu'elle pénétraient dans le hall. Et en même temps il à quitté le château il y à seulement quelques semaines.

Elle était plus qu'étonnée de recevoir une lettre du Reyr aussi rapidement. Lorsque Cewydd lui avait demandé la permission de lui écrire elle avait cru qu'il lui enverrai un courrier de temps en temps mais visiblement la joie d'être en la présence du jeune Seigneur devait être réciproque ou alors il s'était passé quelque chose de terrible dont elle devait être au courant. Teagan sentit alors une boule se former dans sa gorge et elle pressa la pas.

- C'est son initiative ? demanda Maelrhys un peu essoufflée par les grandes enjambées qu'elle devait faire pour la suivre.
- Il m’a demandé avant son départ si je lui donnais l’autorisation de m'écrire, lui expliqua Teagan qui respirait normalement. Qui serais je pour refuser ?

Elle le pensait vraiment. Elle ne voyait pas pourquoi elle aurait refuser à ce jeune homme de lui écrire.

- La Princesse héritière, grogna Maelrhys alors qu'elles arrivaient en haut de l'escalier.

Teagan haussa les épaules. Certes se statut était important mais elle ne voyait pas en quoi son rang lui donnait le droit de refuser des lettres. Après tout si elle ne voulait pas connaître leur contenu elle n'avait qu'à ne pas les lire.

- Vous avez eu raison d'accepter, appuya Maelrhys avec un sourire satisfait. Le Seigneur Rhiàn est très séduisant.

Teagan se tourna vivement vers elle alors qu'elle arrivait devant la porte de ses apparentements.

- Je t'arrête tout de suite ! gronda-t-elle en comprenant ou sa suivante voulait en venir. Ne vas pas t'imaginer qu'il y aie une quelconque relation entre nous.

Elle n'étais pas amoureuse de Cewydd Rhiàn et elle voulait que les choses soient claires depuis le début. Elle ne voulait surtout pas entendre Maelrhys déblatérer sur l'avantage d'une union avec le Reyr. Teagan ne se marierait pas et bien qu'elle trouve Cewydd très séduisant et attirant elle ne pouvait pas tomber amoureuse.

- Je dirais juste que nous sommes... bon amis. Même si le terme me semble un peu fort.

Elle s'était tout de suite entendue avec Cewydd et soupçonnait qu'ils aie une façon de voir les chose commune. Il semblait aimer la nature et avoir du mal à ce plier au protocole et c'est ce qu'elle trouvait charmant chez lui. Teagan poussa la porte de ses appartement et se dirigea directement sur son lit pour s'y asseoir. Elle croisa ses jambes devant elle sans aucune élégance ce qui lui attira un regard noir de sa suivante avant de récupérer la lettre dans son corsage et de faire sauter le sceau en cire marron frappé d'un léopard.

- Maelrhys ses missives doivent rester secrètes tant que nous le pouvons, lui dit-elle en balançant le rouleau de parchemin devant son nez. Je ne veux entendre personne prononcer le mot mariage ou fiançailles.

Elle lu clairement la déception dans le regard de son amie alors que celle ci lui répondait d'un ton morne.

- Bien Princesse....


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: June 25th, 2017 08:29 pm (UTC)

Ah ben ça... Une telle correspondance va forcément faire jaser...
C'est marrant de voir à quel point Téagan n'a pas conscience de certains aspects de son rang...

Reste à découvrir à quel point Cewydd est ou non sincère, parce que même si une union est effectivement intéressante il peut y avoir plusieurs manière d’aborder les choses...

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: June 28th, 2017 06:04 pm (UTC)

OUi ca va etre difficile pour Tea de garder le secret. Quand à Cewydd.... je ne dis rien ^^

2 Read Comments