?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

un présent chargé de souvenirs

May 4th, 2017 (03:31 pm)
current song: BO fifty shade of grey

Titre: Un présent chargé de souvenirs
Fandom : Mézérhían
Personnage : Bédélia - Teagan Rhufawl
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1355 mots

- Puis je me retirer ? demanda Teagan en veillant à ne pas croiser le regard de Bédélia
- Mais bien sur ma chère, répondît cette dernière d'un ton mielleux.

Teagan se leva en faisant attention de ne pas faire grincer les pieds de sa chaise sur le sol car elle savait que ça horripilerait sa belle mère et sortit de table. Elle s'enfuit presque de la salle du trône, heureuse d'en avoir fini avec cet interminable déjeuner. Elle avait manger en tête à tête avec Bédélia et Maelrhys. Bearach devait être encore entrain de s’entraîner avec le reste de l'Eiréhaàn et son père assistait à de nombreuses réunions auxquelles malheureusement elle n’avait pas été convie. C'est donc dans un silence tendu que le repas s'était déroulé et Teagan souhaitait juste courir jusqu'au écuries, sauter sur Adrahil et galoper rejoindre Maeron pour enfin voir un visage souriant.

Elle traversait le grand hall pour se rendre aux écuries à grand pas quand en tournant le coin après la porte elle rentra violemment dans quelqu'un.

- Je suis confuse, s'excusa-t-elle en passant une main sur son front qui avait cogné assez fort le torse de la personne.
- Quand apprendrez vous à regarder avant de vous précipiter !

Teagan leva les yeux et rencontra le regard gris de Rhufawl. Un sourire naquit alors sur ses lèvres alors que son parrain, elle le devinait, se retenait de lever les yeux au ciel.

- Je suis pressée, dit elle en frottant son front sans plus se soucier de ce que pouvait penser la personne devant elle. Vous le seriez aussi si vous aviez déjeuner en compagnie de la Reine.

Elle vit clairement son parrain grimacer pour tenter de cacher son sourire mais elle le connaissait mieux que personne. Lui non plus n'aimait pas la Reine et en sa présence il ne s'en cachait pas.

- Ou étiez vous d'ailleurs ? grogna-t-elle en pointant son doigts sur sa broigne de cuir noire rehaussé de l'emblème doré des Mézérhían. Vous m'avez abandonnée.
- J’entraînais les futurs chevaliers, lui rappela-t-il en retrouvant son sérieux habituel. l'Eiréhaàn doit être prête dans peu de temps, je sacrifie donc mon déjeuner.

Teagan se mordit la langue pour éviter de dire une bêtise. On préparait les futurs chevaliers avec applications tandis qu'elle on ne lui laissait toujours pas le droit de manier une arme. C’était injuste. Personne ne se souciait du fait qu'un jour elle se retrouverait peut être face à l'ennemi et qu'elle serait incapable de se défendre. Heureusement qu’elle avait trouvé Maeron sinon ses chances de survies seraient maigre. Et personne dans son entourage ne semblait s'en soucier.

- Suivez moi j'aimerais vous montrer quelque chose, lui dit alors Rhufawl la sortant de ses pensée colériques.

Teagan lui jeta un regard surprit alors qu'il prenait la direction du grand escalier. Elle jura pour elle même car cet imprévu allait la mettre en retard pour se rendre chez son ami, mais elle suivi tout de même son parrain. Il ne la dérangerait pas si ce n'était pas important. Sa curiosité prit le pas sur son agacement quand Rhufawl se dirigea vers ses appartements. Il ouvrit la porte et la pria d'entrer ce qu'elle fit sans se gêner.

Çà faisait un moment qu'elle n'était plus venue dans les appartements de son parrain. Petite après ce qui était arrivé à sa famille elle venait parfois se glisser dans son lit la nuit lorsqu'elle avait des crises d'angoisse. Elle n'avait jamais trouvé le courage de faire la même chose avec son père car elle ne voulait pas lui montrer ses faiblesse. Ce mutisme qu'elle n'avait pas contrôlé était déjà assez éprouvant pour lui. Mais jamais Rhufawl ne l'avait repoussé, il se contentait toujours de lui faire de la place pour qu'elle s'allonge contre lui et l’écoutait sangloter sans dire un mot. Il lui caressait les cheveux et la serrait contre lui mais il n'avait jamais fait aucun commentaire face à sa détresse émotionnelle. Mais tout cela remontait maintenant à des années et Tea se rendit compte que cette complicité avec son parrain lui manquait.

Les appartements de Rhufawl étaient très peu décorés. Il y avait un grand drap orné du blason du Roi pendu sur l'un des murs de pierre et le peu de meubles qui trônaient dans la pièce la rendait froide. Pourtant Teagan trouvait ça apaisant. Les appartements de Rhufawl, comme son propriétaire, étaient stricts et froids mais lui procurait un sentiments de sérénité qu'elle n'arrivait pas à expliquer.

Teagan observa son parrain se diriger vers une petite commode en bois et ouvrir un tiroir.

- J'ai quelque chose pour vous, dit il en se retournant après avoir refermé soigneusement le tiroir. Un cadeau d'anniversaire.

Aussitôt un sourire éclata sur les lèvres de la Princesse. Elle se précipita vers son parrain qui lui tendait un petit écrin en velours noir.

- C'est vrai ? demanda-t-elle bêtement en tendant la main vers le présent.
- Je ne voulais pas vous le donner l'autre soir devant tout les Seigneurs, dit il en baissant les yeux. Je préférais faire ça en privé.

Teagan devina tout de suite combien la situation le gênait. Extérieurement Rhufawl paraissait froid, strict, indifférent, mais elle savait qu'il avait un cœur tendre et qu'il avait beaucoup d’affection pour elle et c’était réciproque. Sans attendre elle lui sauta au cou et le serra contre elle.

- Vous ne l'avez même pas encore ouvert, rit le commandant en refermant tout de même ses bras sur son dos.
- C'est l'intention qui compte, souffla Teagan en le serrant un peu plus fort.

Elle espérait faire passer dans son étreinte tout les mots que l’émotion l’empêchait de prononcer. Quand elle le lâcha enfin elle s'empara doucement du petit écrin et l'ouvrit. Elle sentit alors son estomac se retourner en voyant le pendentif qu'il contenait. C'était un collier en argent composé d'une chaîne assez fine et d'une breloque aux bout. Elle le rapprocha de son visage pour examiner le pendentif et resta bouche bée. C'était le symbole de sa famille. L'Eiwoarn était particulièrement retaillé et Teagan remarqua qu'à la place de son œil il y avait incrusté un petit diamant qui scintillait doucement. Le motif lui était familier et elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle releva le regard pour croiser celui de Rhufawl qui lui offrit un vrai sourire.

- J’espérais qu'il vous plairait et que vous accepteriez de le porter, souffla-t-il en récupérant l'écrin.

Teagan déglutit difficilement et lui tourna le dos tout en remontant ses cheveux. Elle sentit les mains épaisses de son parrain frôler sa nuque alors qu'il lui passait le collier. La chaîne était assez longue pour venir se nicher au creux de sa poitrine dissimulant ainsi le symbole qui lui tenait tant à cœur. Ce qui lui permettrait de le cacher si elle le désirait.

- Merci, souffla-t-elle en se retournant une nouvelle fois vers Rhufawl.

Elle ne savait pas quoi dire d'autre, elle savait ce que représentait ce collier et l'importance qu'il avait à ses yeux. Rhufawl l'avait fait reproduire à l'identique excepté le métal car il savait qu'elle n'aimait pas porter de l'or. Ne sachant pas quoi dire elle se jeta au cou du commandant et plaqua un baiser sonore sur sa joue.

- Allez filez, ricana son parrain visiblement embarrassé par cette démonstration d'affection.
- Encore Merci Adorn, dit elle en trouvant approprié d'utilisé son prénom pour une fois.

Elle se dirigea d'un pas léger vers la porte en frôlant du bout des doigts la chaîne d'argent qui ornait désormais son cou

- Et Teagan ? l'interpella le commandant. Le bracelet que vous portez est très joli lui aussi. Surtout le loup.

Teagan se contenta de hocher la tête tout en effleurant des doigts le bijoux que Maeron lui avait offert. Rhufawl n’était pas dupe et avait bonne mémoire. De ces quelques mots il lui signifiait qu'il avait comprit que l'incident qui avait eut lieu des mois auparavant avec un loup dans la cour du château avait quelque chose à voir avec elle. Teagan prit la fuite en espérant que son parrain ne se mette pas à devenir soupçonneux.



Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: May 8th, 2017 10:45 pm (UTC)

Très jolie scène, on sent bien la force du lien qu'il y a entre eux même s'ils ne sont guère démonstratifs le reste du temps.

Et ce bijoux a éveillé ma curiosité quand j'ai lu le texte =)

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: May 22nd, 2017 07:16 pm (UTC)

Et oui rhufawl et tea sont plus proche qu il n y parrait. Elle est plus proche de son parrain que de son pere..
Quand au bijoux il a une signification particuliere.

2 Read Comments