?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Le conseil

Titre: Le conseil
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan - Rhufawl - Aelred - Les seigneurs
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 4444 mots

Teagan prit une grand inspiration et pris alors conscience qu'elle tremblait. Elle leva les yeux pour admirer les immenses portes de bois sculptées devant lesquelles elle venait de se figer. Dans les formidables battants d’ébène étaient gravés deux bustes d'Eiwoarn se tournant le dos. Les deux étalons étaient cabrés et semblaient fouetter l'air de leurs antérieurs acérés. Deux diamants avaient été incrusté dans le bois à l'emplacement des pupilles des Eiwoarns et ils semblaient la fixer d'un œil grave.

Teagan s’apprêtait à entrer dans la salle du conseil. De l'autre coté elle entendait vaguement des voix signe qu'elle ne serait pas la première à pénétrer dans la pièce et cette idée l'angoissait. En se réveillant ce matin la difficilement dans les bras de Maeron, elle n'aurait jamais songé à quel point la journée serait importante. Elle n'avait pas voulu réveiller Maelrhys qui, elle l’espérait, était encore dans ses appartements en compagnie de Dalaigh. Elle s'était donc habillée et coiffée toute seule en ce posant une multitude de questions. Elle se demandait pourquoi son père ne lui avait pas parler auparavant de cette invitation au conseil. Il n'avait pas pu décider une telle chose sur un coup de tête et elle aurait aimé avoir eu du temps pour ce préparer à cette entrevue. Maelrhys et Maeron aurait également été de bon conseil si elle avait eut l'occasion d'en parler avec eux mais là elle n'allait pouvoir compter que sur elle même pour s'en sortir. C'est donc avec une boule au ventre qu'elle poussa assez fort l'un des battant d’ébène pour pénétrer dans la salle.

Elle manqua d'avoir le souffle coupé en remarquant que les Onze Seigneurs, son père, ainsi que Rhufawl étaient déjà là. Chacun avaient pris place autour de la grande table qui ornait la pièce. Les conversations cessèrent immédiatement lorsque les Seigneurs posèrent les yeux sur elle. Elle s'était attendue à des réactions interloquées mais jamais Teagan n'aurait pensé susciter un tel silence. Elle chercha son père du regard. Ce dernier dirigeait l'assemblée et elle vit ses lèvres s'étirer discrètement. Il lui adressa un petit signe de la tête et Teagan prit sa décision. Elle laissa le battant se refermer bruyamment dans son dos et s’avança. Elle parcourut la salle en relevant les épaules et le menton, elle fixait son regard à celui de son père comme pour s'ancrer dans la réalité. Elle pouvait sentir tout les regards des autres personnes présentes dans la salle la vriller comme des centaines d'éclat de verre mais elle continua sa marche la tête haute. Bien qu'il n'y aie pas un bruit dans la salle elle sentait ses oreilles bourdonner désagréablement et des gouttes de sueurs perlèrent le long de sa colonne vertébrale. Elle avait choisi de porter une robe d'un noir de jais relevée de dorure représentant le blason de sa maison. Elle avait d'elle même enfilé l'un de ses corset inconfortable mais l'avait passé au dessus du tissus fin de la robe ce qui accentuait encore plus la finesse de sa taille. Elle avait lacé ce dernier avec du fil d'or qui cascadait de sa poitrine jusqu'au bas de son ventre. Pour ses cheveux elle avait choisi de les laisser pendre dans son dos mais avait prit un soin tout particulier à les brosser pour qu'ils soient disciplinés et lisses. N'étant pas une grande amatrice de bijoux elle avait choisi de porter un collier d'or pur avec une pierre en onyx qui s'accordait particulièrement aux couleur de sa robe et avait passé un bijoux d’oreille en or qu'elle aimait particulièrement. Le bijoux traçait les contours de son lobe avant de remonter le long du cartilage de son oreille pour se perdre dans sa chevelure noire. Elle su tout de suite que sa tenue devait être appropriée car Rhufawl qui était debout à environ deux mètres de son souverain lui adressa un imperceptible signe de tête.

Lorsque Teagan arriva au bout de la pièce au coté de son père elle remarqua qu'il n'y avait pas de chaise. Elle se voyait mal rester debout tout le long de la réunion comme Rhufawl devait probablement le faire mais ne fit pas de commentaire. Son père se leva, sous les regards toujours abasourdis des autres Seigneurs, et tira une chaise attenante à un petit bureau qui trônait dans fond de la pièce. Il la présenta à Teagan qui le remercia d'une voix rauque avant de s'asseoir. Elle se trouvait désormais assise en bout de table au coté de son père.

La table du conseil était en bois d’ébène comme les battants de la porte et avait la particularité d'être en forme de goutte d'eau. Le Roi était assis sur la partie fine de la table et faisait ainsi face aux onze autres Seigneurs repartis sur le coté arrondis du meuble. Ainsi les Seigneurs pouvaient tous se voir et la communication et la prise de décision n'en était que plus commune. Teagan s'était attendue à devoir prendre place dans un coin de la pièce voir sur l'appui de fenêtre, jamais elle n'aurait pensée que son père la ferait siéger à ses cotés. Il dominait l'assemblée et de ce fait elle aussi.

- Mes Seigneurs, commença le Roi d’une voix forte. Je profite de votre présences aux réjouissances en l'honneur de ma fille pour vous réunir aujourd'hui. Des faits importants et qui ne peuvent être ignorés ont eu lieu et il faut que tout le monde en soit pleinement conscient.

Teagan ne put s'empêcher de remarquer que son père s'exprimait d'une voix puissante qui trahissait sa confiance en lui. Elle se demanda un instant si elle serait un jour capable de s’exprimer avec autant de confiance devant les dirigeants des provinces

- Votre Majesté malgré tout le respect que je vous dois je ne peux m’empêcher de me demander ce que fait cette demoiselle dans cette salle. Une femme n’a pas sa place au conseil.

Teagan tourna son regard vers l'homme de haute stature qui venait de parler. Elle reconnu le Seigneur Rowenal qui la fixait d'un air réprobateur. Le fait que ses yeux soient particulièrement noir et sa barbe fournie ne le rendait pas des plus avenants et contrastait fortement avec sa voix haut perchée. Teagan releva tout de même le menton pour ne pas montrer à quel point sa remarque l'avait touché. Son parrain avait raison. Ces Seigneurs étaient des vipères et elle était dans la fosse au serpent. Elle laissa ses yeux courir le long de la table dévisageant les onze Seigneurs présents et se rendit compte que la dirigeante de l'Odenaith n'était pas présente. C'était son écuyer vêtu de cuir d'un vert foncé, qu'elle avait vu la veille à son anniversaire, qui était assis à sa place entre les Seigneurs Wex et Cewydd Rhiàn qui devait représenter son frère. Elle savait que les femmes n'étaient pas tolérées au conseil mais elle avait pensée que Dame Llewellyn étant la régente d'une province elle avait de ce fait gagner sa place au conseil. Après tout si ces hommes lui reconnaissait le droit de gouverner pourquoi ne pourrait elle pas être présente à une telle réunion ?

- Teagan Mézérhían est ma fille et l'unique héritière du trône, répondit le Roi d'un ton plus froid qu'auparavant. Un jour prochain elle sera votre Reine.

Le rappel était clair et ne souffrait aucune réplique. Teagan lutta contre l'envie de baisser les yeux mais s'en abstint. Son père affirmait sa place et elle ne devait pas montrer que la situation la déstabilisait. Surtout pas alors que les regards des Seigneurs se posaient sur elle. Elle savait que la tache serait difficile et c'est en partie pour cela qu'elle n'en voulait pas. Aucune Reine n'avait jamais dirigé le Royaume de Mézérhían. Les Rois avaient tous eu en premier héritier un fils et si celui ci avait eu le malheur de décédé dans son enfance s'était l'un de ses frères voir un cousin qui avait prit sa place sur le trône. Jamais encore une femme n'avait gouverné le Royaume comme l'égale d'un homme. Elle serait la première.

- Rhufawl, appela Aelred en se tournant vers son commandant l'air mécontent. Faite appeler Dame Llewellyn. Je croyais que sa présence allait de soi.

Teagan tourna alors le regard vers son père. Ce dernier défiait ses Seigneurs du regard. Il attendait visiblement à ce que l'un d'entre eux le contredise. Teagan elle mourrait d'envie de le serrer dans ses bras pour ce qu’il venait de faire. Son père était progressiste il se fichait du sexe d'une personne tant que ce dernier avait quelque chose de positif à apporter au Royaume. C'est pourquoi il n'avait jamais ordonné à Dame Llewellyn de se remarier. Elle avait hériter de l'Odenaith à la mort trop précoce de son époux et elle se choisirait un mari ou un héritier en temps voulu.

La Princesse suivi son parrain du regard alors qu'il quittait la salle et laissa courir ses yeux sur les décorations de la pièce pour ne pas avoir à subir les regards oppressants des autres personnes présentes. Elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'entrer dans la salle du conseil. Elle l'avait fait petite pour rejoindre son père lors de réunion sans grande importance mais elle n’avait pas eu le réflexe de regarder les décorations qui aujourd’hui lui sautaient aux yeux. Les murs étaient fait de roches brutes et grises mais des fresques avaient été peintes à même la pierre. Sur l'un des murs les armoiries dorées des Mézérhían étaient peintes en dorée. Les regards des Eiwoarn étaient si bien réalisés qu'ils paraissaient sortir des murs. Sur le coté de la pièce dépourvu de fenêtre la fresque étaient encore plus impressionnantes. Elle représentait une bataille ou se mêlaient cavaliers, chevaliers, Eiwoarns et armes en tout genre. La fresque étaient emplie de violence et le blason au lion sanglants de son arrière-arrière-grand père était bien visible. Cette fresque retraçait « « Kheled Mahàal », la bataille sanglante, qui avait coûté la vie à Eirian Mézérhían. Teagan détourna rapidement les yeux de cette peinture qui était la pour rappeler leur histoire mais qui lui était insoutenable. Elle posait son regard sur une colonne en pierre sculptée ornée de deux têtes d'Eiwoarn soutenant une vasque d'huile ou flottait plusieurs mèches qui éclairaient la pièce quand les portes de la salle s'ouvrirent.

Teagan songea que dame Llewellyn ne devaient pas se tenir bien loin car Rhufawl avait mis seulement quelques minutes pour la ramener. Elle contourna la table la tête haute comme l'avait fait Teagan auparavant et son écuyer se leva rapidement pour lui donner sa place avant de s'éclipser. Teagan vit le sourire satisfait de Ser Cahivocus alors que la régente de l'Odenaith prenait sa place. Le Seigneur Rowenal lui n'avait pas du tout l'air comblé.

- Mais... commença-t-il en laissant lourdement retomber sa main sur la table
- Voyons Ser, protesta le Seigneur Aeddar. Ce n'est pas parce qu'une femme ne sait manier les armes qu'elle est forcement écervelée.

Teagan aurait aimé lui montrer à quel point elle était capable de tenir une arme mais se rappela que Rhufawl lui avait dit de ce taire. De plus il prenait finalement son parti alors le contredire n'aurait pas été une solution raisonnable.

- Le Royaume serait déjà aux mains des Estiens depuis bien longtemps si Dame Llewellyn ne gardait pas ses frontières d'une poigne de fer, gronda le Seigneur Cahivocus avec force.
- Je suis ravie de vous l'entendre dire, souligna la régente de l'Odenaith avec un sourire.

Teagan pouvait admirer son aisance en présence de tout ses hommes aux caractère entiers. Elle semblait parfaitement à sa place dans cette salle et elle ne pouvait pas imaginer que ce soit seulement la première fois qu'elle y pénètre. Tout comme elle n'imaginait pas le Seigneur Cahivocus si imposant et l'air si rustre prendre la défense d'une dame dans ses conditions.

- Je... commença tout de même le Seigneur Rowenal le visage déformé par le dégoût.
- Dame Llewellyn à sa place au conseil au même droit que vous, le coupa le Roi avec un calme déconcertant. Quant à Teagan, elle à atteint sa majorité hier soir et sa place est à mes cotés. Elle doit apprendre à diriger et à régner et elle ne peut le faire si elle n'est pas au courant de ce qui se déroule dans un Royaume qui sera un jour le sien.

Teagan sentit ses joues s'empourprer devant la confiance de son père. Elle était ravie d'en apprendre plus sur sa présence dans cette pièce et plus qu'heureuse de ne plus être mise à l'écart des secrets du Royaume. Elle était également surprise car de se fait son on père avait tenu sa promesse de l'informer et de la former.

Elle vit clairement le Roi balayer l'assemblée du regard pour voir si l'un des Seigneurs avait quelque chose à ajouter. Cette autorité naturelle qui émanait de son père la foudroyait et elle était de tout évidence d'une efficacité redoutable sur les dirigeants de provinces. Elle vit tout de même le Seigneur Rowenal lever les yeux au ciel et les Seigneur Hàmàel ainsi que l’écuyer venu de Knorr faire la grimace.

- Trêve de bavardage, conclut le Roi en se tournant quelque peu sur sa chaise. Seigneur Rhiàn veuillez nous informer.
- Oui votre Majesté.

Teagan fut surprise de voir le jeune Seigneur se lever et se diriger vers la porte. Son air nonchalant contrastait avec les regards graves des autres Seigneurs. Bien qu'il soit bien plus jeune que la majorité des autres Seigneurs il se dégageait de lui une assurance déroutante. La Princesse prit conscience que plusieurs Seigneurs se demandaient si Cewydd Rhiàn avait lui aussi sa place dans cette pièce mais son attention fut vite détournée. Elle n’avait pas remarqué que de ce coté des portes de bois les battants d’ébène étaient eux aussi gravés, mais au lieu des deux bustes d'Eiwoarn ils représentaient une carte du Royaume. Les frontières, les montagnes, les principaux cours d'eau et les capitales des provinces étaient tracées en lignes et lettres d'or qui ressortaient particulièrement bien sur le ton foncé du bois. Teagan aurait voulu ce lever pour pouvoir suivre les tracés dorés de ses doigts et découvrir un peu mieux les frontières qui seraient un jour les siennes mais elle resta bien sagement assise.

- Mon frère le Seigneur Canthaïr Rhiàn n'est pas présent aujourd’hui car il mène une campagne le long de nos frontières, commença Cewydd d'une voix assurée. En effet des groupes d'Estiens ont été apreçut à l'Est du Reyr.

Cette déclaration entraîna nombre de réactions au sein de l'assemblée présente. Certains Seigneurs éclatèrent de rire, d'autre grommelèrent dans leurs barbes, le Seigneur Wex lui se contentait de fixer Cewydd de ses yeux étrangement globuleux.

- C'est impossible, ricana le Seigneur Aeddar. Les Estiens ne sont jamais remonté autant vers le Nord.
- Croyez vous que mon frère et moi soyons des menteurs ? répliqua aussitôt Cewydd Rhiàn d'un ton froid.

Teagan comprit alors que chaque parole dans cette salle devait être mesurée. Rhufawl lui avait bien fait de lui conseiller de ce taire. Il ne fallait rien dire à la légère dans cette pièce.

- Il est vrai que nous subissons moins d'attaques depuis quelques temps, commenta le Seigneur Wex de sa voix éternellement rêveuse.
- Il ont comprit notre supériorité, assura le Seigneur Cahivocus de sa voix porteuse. Ils sont pleutre !
- Pourquoi ne tenteraient-il pas leur chance plus haut, répondit simplement le Seigneur Hàmàel
- Ce qui est étrange c'est qu'il ne soit pas remonté progressivement, insista Dame Llewellyn.

Teagan reporta son attention sur Lyra Llewellyn. Elle fixait la carte de ses beaux yeux noisettes et ses cheveux retombaient en de lourdes boucles brunes sur ses épaules découvertes. Pour son age s'était une très belle femme qui lui inspirait immédiatement le respect.

- Enfin, commença le Seigneur Rowenal d'un ton railleur.
- Laissez la parler ! ordonna le Roi d'un ton sec
- L'Odenaith subit moins d'attaque que le Reidar mais nous soutenons le Seigneur Wex dans sa défense, expliqua Lyra Llewellyn. Ils ont toujours tenté d'attaquer dans le Sud. S'ils cherchaient une faille dans nos frontières ils auraient du remonter les montagnes progressivement.

Teagan hocha imperceptiblement la tête. Elle était d'accord avec Dame Llewellyn et trouvait son raisonnement plein de bon sens quoi qu'en pense le Seigneur du Snaelhor.

- Ce ne sont pas des lumières, railla le Seigneur Caellach en massant son ventre proéminent qui coinçait contre la table
- Ne jamais sous estimer l'ennemi le reprit le Seigneur Cahivocus avec un regard noir.
- Que peuvent ils bien chercher dans le Reyr ? s'enquit le Seigneur Malnauren en prenant la parole pour la première fois.
- Je vous demande pardon ? demanda le Seigneur Rhiàn d'un ton acide.

Teagan comprit tout de suite que le Seigneur du Reyr se sentait vexé et elle se tourna vers son cousin qui levait les mains en signe de paix.

- Ne vous méprenez pas Seigneur Rhiàn, se reprit-il. Je ne dénigre en rien votre province mais il n'y à pas d'or dans le Reyr ou de pierre précieuse comme dans les mines du Daunlhiran. Qu'est ce qui pourrait attirer les Estiens dans le nord ?

Teagan put lire le soulagement sur le visage avenant de Cewyd Rhiàn mais la question était importante et visiblement personne ne pouvait apporter de réponse.

- Pour l’instant il n'ont pas encore tenté de forcer nos frontières, reprit le Seigneur du Reyr en longeant du doigt la ligne dorée démarquant les frontières du Nord. Ils semblent camper, s'installer et surtout ils ont l’air de vouloir traverser le Rijeikaïn.
- Mais par tout les dieux qu'est ce qui leur prend ! s’insurgea le Seigneur Cahivocus en frappant du poing sur la table.

Teagan ne se préoccupa pas des voix qui s’élevaient pour protester, son regard était tourné vers la carte. Ses yeux longeaient les frontières dorées qui semblaient clignoter pour l'appeler. Elle suivit la ligne qui partait du Reyr, traversait la rivière Rijeikaïn, remontait l'Handor jusqu'à la citadelle de Moraur et se perdait dans les montagnes du Minosthàan. Au delà s'étendait un Royaume qui n'était plus celui de son père, un Royaume qui l’effrayait.

- Et s'ils avaient passé une alliance, dit elle alors que ses yeux ne quittaient pas la carte.

Le silence ce fit autour d'elle alors que les regards atterrés des Seigneurs se posaient sur elle. Teagan prit alors conscience qu'elle avait parlé à voix haute et se ressaisi. Elle venait de songer à une possibilité mais elle aurait préféré en parler à son père avant.

- Qu'avez vous dit ? la relança le Seigneur Caellach

Teagan se tourna un instant vers son père dont le regard était indéchiffrable. Elle savait qu'elle n'aurait pas du parler, elle savait qu'elle aurait du hocher la tête et se taire mais les Seigneurs oubliaient un point important dans leur raisonnement. Elle prit une grande inspiration et se leva. Elle se dirigea d'un pas pressé vers les portes sous les regards intéressé des hommes présents et celui goguenard du Seigneur du Snaelhor.

- Ils ont l'air de ce diriger vers le Nord, dit-elle d'une voix qu'elle aurait voulu plus assurée en se plaçant au coté de Cewydd Rhiàn près de la carte. Ils remontent sans se préoccuper pour autant de nos frontières. Et s'ils s’étaient alliés à Manahàxar ?

Ces propos furent suivit d'un terrible silence. Teagan chercha le regard de son parrain mais elle ne trouva qu'une moue désapprobatrice alors qui fixait la carte comme si c'était la première fois qu'il la voyait. Elle sentait son corps trembler alors que les Seigneurs semblaient avoir du mal à assimiler cette idée

- Par tout les dieux ! s'exclama le Seigneur Rowenal. Ce ne sont que des fadaises !

Teagan se tourna vivement vers l'homme à la barbe noire et fournie qui lui riait au nez. Elle sentit la colère grandir en elle et fit de son mieux pour la réprimer. Elle fut déstabilisée de voir que les autres Seigneur gardaient leur sérieux et semblaient analyser avec plus de sagesse cette possibilité. Teagan savait qu'elle n'aurait pas du réagir. Elle savait qu'elle aurait du retourner s'asseoir au coté de son père et le laisser calmer le Seigneur du Snaelhor et pourtant elle s’avança d'un pas décidé vers le Seigneur Rowenal en soulevant juste assez le bas de sa robe pour être sure de ne pas trébucher.

- Est-ce mes propos qui vous choquent Seigneur ou simplement le fait que ce soit moi qui les énoncent ? demanda-t-elle d'une voix beaucoup plus assurée qu'auparavant.

Elle ne devait pas laisser la colère la guider. Si elle la laissait s'exprimer en plein conseil ce serait une catastrophe. Et pourtant elle la sentait picoter sous ses doigts.

- Vous prenez ce prétexte pour exercer votre vengeance, répondit simplement le Seigneur Rowenal en lissant sa barbe. Ce qui est arrivé à votre famille est terrible mais il ne faut pas vous servir de Torged Manahàxar à toute les sauces sous prétextes que vous souhaitez vous venger.

Ce ne fut pas seulement les propos tenu par le Seigneur qui enflammèrent les veines de Teagan mais surtout le ton de pitié contenue sur lequel il s'était exprimé. La Princesse jeta un regard aux autres Seigneurs qui n'avaient de tout évidence pas l'intention d'intervenir. Il jaugeait sa réaction, ne remarquant visiblement pas ses doigts tremblants et la rage qu'elle ressentait à cet instant. Elle s'approcha encore plus du Seigneur du Snahelor jusqu'à faire claquer ses paumes sur la table devant lui. Elle plongea son regard dans le sien et ne lu aucune intensité dans ses prunelles ternes.

- Enfin des propos qui ne sont pas enrubannés, railla-t-elle en lui souriant. Je vous rappelle que ma mère et mon frère ont été égorgé comme des animaux.

Sa voix rauque rebondissait contre les pierres dans ce silence inconfortable et Teagan vit plusieurs personnes remuer, mal à l'aise.

- Cela resteras à jamais gravé dans ma mémoire, continua-t-elle sans lâcher le Seigneur des yeux. Mais ça n’a rien à voir avec ce qui se passe aujourd’hui.
- Je... commença le Seigneur Rowenal.
- Laissez la Princesse s'exprimer ! gronda le Seigneur Cahivocus en posant son bras sur l'épaule du Seigneur du Snaelhor.

Teagan hocha brièvement la tête pour le remercier avant de se redresser et de se diriger à nouveau vers les portes et la carte gravés sur les battants d’Ébène.

- Les Estiens se dirigent vers le Nord, reprit-elle. Et qui-a-t-il vers le Nord ?
- Les terres de Torged Manahàxar, répondit aussitôt Cewydd Rhiàn qui lui aussi fixait les zones ombragées sur les portes .
- Il veut vos terres depuis sa naissance, leur rappela Teagan en faisant les cent pas dans la pièce.

Elle sentait les regard se poser sur elle mais n'en avait plus rien à faire. La colère la guidait, lui faisait lever le menton et s'exprimer d'une voix plus forte. Elle voulait leur montrer, à tous que son raisonnement n'était pas idiot.

- Sans parler de ce qui est arrivé à ma famille, ce rustre cherche à percer nos frontières depuis des années, insista-t-elle en se tournant vers les Seigneur des trois provinces du Nord. Son armée bien que puissante n'est pas suffisante. S'il s’alliait aux Estiens ils nous dominerait en nombre.

La voix de Teagan se brisa à la fin de sa phase. Elle n'arrivait pas à imaginer les armées de Manahàxar se confrontant à celle de son père. Une guerre n’était pas envisageable pourtant c'était une hypothèse plus que plausible.

- Ce n'est pas idiot, commenta simplement le Seigneur Wex sont regard globuleux toujours fixé sur Teagan.

La Princesse finit de contourner la table et se rassit aux coté de son père qui ne lui adressa pas un regard. Elle même suivit des yeux Cewydd Rhiàn qui reprit sa place à la table du conseil.

- Mais pourquoi les Estiens auraient ils acceptés ? demanda Carentec Malnauren en passant une main agitée dans sa chevelure d'un noir de jais.

Son cousin s’était tourné vers elle en posant son interrogation et elle y répondit aussitôt.

- Ils ont un but en commun, souffla-t-elle. Nos terres.

Teagan croisa le regard grave du Seigneur Cahivocus et lut la même chose dans celui du Seigneur Aeddar.

- Il suffit de ces exagérations d'enfants ! gronda le Seigneur Rowenal !
- Tenez votre langue Seigneur ! le reprit aussitôt Rhufawl qui était pourtant resté muet tout au long du débat. Vous vous adressez à la fille du Roi.

Teagan croisa le regard glacial de son parrain qui fixait le Seigneur du Snaelhor avec méprit. Elle était heureuse qu'il prenne sa défense même si elle se doutait qu'elle allait sèchement se faire réprimander pour avoir ouvert la bouche en présence des Seigneurs. Et surtout pour avoir perdu son calme.

- Je trouve ce raisonnement non dénué de sens, conclut Dame Llewellyn en lui adressant un petit sourire.
- Il faut le prendre en compte comme les autres hypothèse, tempera le Roi sans toujours regarder sa fille.
- Mais concrètement qu'allons nous faire ? s'enquit Cewydd Rhiàn en se tournant vers son souverain.

Teagan vit que tout les regards se tournaient vers son père. Si la parole étaient ouverte à tous lors des réunions du conseil, s'était au Roi de prendre la décision finale.

- Chacun de nous allons envoyer des hommes dans le Reyr, commença Aelred en joignant ses doigts sous son menton. Le Seigneur Canthaïr Rhiàn dirigera les opérations. Surveillons, préparons nous, mais n'attaquons pas les premier.

Teagan entendit plusieurs grognements mais n'arriva pas à identifier de qui ils provenaient.

- Seigneur Cahivocus faites tourner les forges à plein régime, continue le Roi. Ils nous faut des armes en grand nombre.
- Bien Majesté, répondit docilement le Seigneur du Daunlhiran de sa voix rocailleuse.
- Préparez vos chevalier.
- Vous pensez à une guerre Majesté ? s'enquit Dame Llewellyn posant ainsi à voix haute la question que tout le monde avait sur les lèvres

Le Roi se tourna vers elle et lui adressa un regard triste.

- Les signes sont trop importants pour que l'on n'y prête pas attention. Tenons nous prêt. Les provinces frontalières doivent garder les yeux grands ouverts autant au Nord qu'au Sud.
- Bien votre Majesté.
- Je vous remercie de vous êtres déplacé, sourit Aelred en se levant mettant ainsi un terme à la réunion. Je vous laisse regagner vos province dans les meilleurs délais.

Les différents Seigneurs se levèrent à leur tour et après avoir saluer leur souverain quittèrent la pièce un par un. Teagan elle resta sagement assise sur sa chaise sans oser bouger.

- Et que les dieux soient avec nous, entendit elle son père souffler.








Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: April 25th, 2017 10:30 pm (UTC)

Un texte complexe et intéressant.

Je trouve un peu dommage que le roi attende finalement si longtemps pour accepter une femme au Conseil, à moins que l'occasion ne se soit tout simplement jamais présenté auparavant, ce qui pourrait être intéressant à faire remarquer.

On sent bien combien il est difficile pour Teagan de se retenir, mais on devine aussi qu'elle pourrait gagner en assurance et devenir un jour une dirigeante digne de ce nom. En tout cas elle, elle commence à trouver sa place même si elle ne s'en rends peut-être pas compte.

Je suis impatiente de voir ce que son père et son parain lui diront de tout ça une fois qu'ils seront en privé.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: May 2nd, 2017 11:44 am (UTC)

Pour ce qui est des femmes en effet. L occasion ne s est jamais presentee. Dame llewellyn n est pas venue a mezerhian depuis qu elle a prit les renes de l odenaith a la mort de son epoux. Quand a Teagan la situation est pour le coup inedite.


Teagan gais de gros efforts et prend sur elle. Mais ce n est pas un agneau et elle affirme son caractere.


Quand a aelred et rhufawl leur reaction va etre .. differente de ce que l on peut penser et la situation va les pousser a changer de plans

2 Read Comments