?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Le jeune Seigneur

Titre: Ke jeune seigneur
Fandom : Mézérhían
Personnage : Teagan -- Dalaigh - Rhufawl - Bearach - Aodhaan
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1465 mots

Teagan se mordit la lèvre inférieur pour s’empêcher de rire en voyant arriver Bearach Peràn. Il sortait de l'armurerie comme un chevreuil prit au piège sort d'un buisson. Teagan se réjouissait que ses remarques plus ou moins subtiles aient fait mouches. Elle s'était de nombreuses fois demandée pourquoi le jeune Seigneur ne se rendait pas aux entraînements de Rhufawl. Après tout il avait eut au yeux de Téa la chance de naître de sexe masculin. Il pouvait donc apprendre légitimement le maniement des armes et son rang de Seigneur appuyait cette opportunité. Elle en avait discrètement touché deux mots à Rhufawl et ce dernier avec l'accord du Roi avait invité bearach à participer à l'un des entrainemetn de l'Eiréhaàn. C'est à dire la poignée de jeune gens sélectionnés dans tout le Royaume et qui suivaient l’entraînement poussé de Rhufawl dans l'espoir d'être nommé chevalier du Roi. La plupart des Seigneurs des provinces du Royaume étaient passés par l'Eiréhaàn et avaient étés adoubés chevalier. Mais ce n'était pas le cas de tous. Dame Llewellyn de par sa condition de femme ne pouvait intégrer cette formation et pourtant Teagan savait qu'elle dirigeait l'Odenaith avec brio. Cependant participer à l'un des entraînement de l'Eiréhaàn était un honneur que Bearach Peràn n'avait pu refuser.

Pourtant les règles de l'Eiréhaàn étaient assez souples et donnaient une chance à tous les habitants du Royaume. Les jeunes hommes qui souhaitaient l’intégrer se présentaient aux maîtres d'armes de leur province. Ces derniers ne sélectionnaient que les meilleurs et ils étaient envoyés dans le Romerdaelh, au château de Mézérhían, pour suivre l’entraînement de Rhufawl. Il était avec le Roi, seul juge final. Chaque année cinq à six jeunes hommes étaient fait chevaliers et prêtaient serment. Ils recevait alors une affectation dans le Royaume mais bénéficiait souvent d'une permission d'un mois pour rentrer dans leur famille et fêter l’événement.

- L'avez vous déjà vu ce battre ?

Teagan ne sursauta pas. Bien que plongée dans ses pensées elle avait entendu quelqu'un l'approcher par derrière et elle s'en félicitait. Les leçons de Maeron portaient leurs fruits. Elle avait l'impression de développer progressivement un sixième sens qui la maintenait toujours en alerte.

- Non, répondit elle en offrant un sourire à Dalaigh. C'est bien pour ça que je suis ici.
- Puis je me joindre à vous ? demanda le fauconnier en inclinant docilement la tête
- Oui si tu arrête ce stupide vouvoiement.

Dalaigh la jaugea un instant du regard avant de tourner le visage vers le sol.

- Vous savez bien que non votre altesse, répondit il d'un ton posé. Je vous laisse à vos occup...
- Non c'est bon reste ! le coupa Teagan agacée.

Le jeune homme lui offrit un nouveau sourire avant de s’asseoir avec elle sur le muret. Il avait été la première personne à se montrer compréhensif devant son mutisme et il avait fortement contribuer à l'en sortir. Mais il n'avait jamais cesser de la vouvoyer. Pourtant dès qu'elle avait retrouver sa voix elle l'en avait prié, puis ordonné. Mais sur ce point son ami était intraitable

- J'avoue avoir hâte de voir ce que vaux ce joli Seigneur, s'amusa Teagan en frottant ses mains sur sa robe.
- Joli Seigneur ? répéta Dalaigh en lui lançant un regard amusé
- Oui regarde le. Il ne s'habille que de riches étoffes et velours délicat alors qu'il est bien plus viril en cuir de combat.

Teagan ne cessait de se demander pourquoi un jeune Seigneur qui avait le droit de tirer l'épée passait son temps avec sa mère et ses courtisanes à assister à d'interminables repas. Il avait beau afficher l'air d'un animal effrayé il était beaucoup plus présentable vêtu des cuirs d’entraînement de l'Eiréhaàn. La broigne de cuir bien qu'élimée mettait ses épaules carrées en valeur et Bearach semblait bien moins fragile dans cette tenue qui révélait sa silhouette plutôt musclée. Son corps n'avait rien à voir avec celui fin et sec de Maeron. Il était plus trapu et semblait être fait pour le combat.

- Plus viril ? répéta encore une fois Dalaigh

La princesse tourna la tête dans sa direction et grimaça en voyant son petit air narquois.

- Oh arrête, grogna-t-elle en lui administrant une petite claque sur le bras. C'est une façon de parler. Ce garçon ne m’intéresse pas.
- Il ferait pourtant un beau parti.

Teagan allait protester vivement quand la voix de Rhufawl claqua dans la cour et la fit taire.

- La prochaine fois vous essayerez de mettre moins de dix minutes pour vous choisir une arme Seigneur Bearach.

L'entierté de l'Eiréhaàn effectuait le salut réglementaire, talon serré et épée présentée devant le visage, à l'arrivée du commandant alors que les pommettes de Bearach s'enflammaient violemment.

- Veuillez vous ranger je vous prie, ordonna Rhufawl en passant ses élèves en revue.

Teagan toujours assise sur le muret des écuries se délectait du spectacle. l'Udhëy avait été convoqué par son père et avait ainsi annulé sa leçon du jour. Cette situation était récurente ses derniers temps ce qui intriguait Tea, mais elle n'avait pas encore oser interroger son père à ce sujet. Ne pouvant décemment rejoindre Maeron toute la journée, elle en profitait pour assister aux entraînement de l'Eiréhaàn dont elle rêvait plus que jamais d’intégrer les rangs.

- Formez des équipes de deux et échauffez vous, grogna Rhufawl. Seigneur Bearach vous vous confronterez à Aodhaàn

Teagan laissa échapper un petit ricanement seulement audible par Dalaigh. A force d'observer les jeune hommes elle s'était familiarisée avec leurs techniques de combats. Chacuns avaient des points forts et des points faibles. Elle aurait d'ailleurs aimé ce confronter à l'un d'eux pur leur montrer son agilité mais ça lui était interdit. Cependant elle se doutait que Rhufawl n'avait pas choisit l'adversaire de Bearach au hasard, Aodhaàn était le meilleur soldat du lot. Plus petit et râblé que les autres il n'en était pas moins vif. Teagan avait bien comprit que Rhufawl avait prit en grippe le fils de Bédélia Peràn. Il trouvait inconcevable que ce gamin ne ce trouve pas à l’entraînement tout les jours et c'était sa manière à lui de le montrer.

- Aodhaàn va lui faire mordre la poussière, commenta Dalaigh en croisant ses bras sur sa poitrine
- Tu le connais ? s'enquit Teagan

Elle devait avouer que le soldats l'intriguait. Il avait un niveau bien supérieur au reste du groupe et des techniques de combats intéressante. Pourtant Teagan avait repéré depuis le début son point faible et elle trouvait étonnant que les autres ne s'en servent pas contre lui.

- Un petit peu. Ce n'est pas un tendre. Lui expliqua Dalaigh alors que les deux combattant s'écartaient du groupe pour ce faire face. Il vient du Mathadros et sa seule ambition est de devenir chevalier.

Teagan hocha la tête. Elle admirait ce garçon de poursuivre son rêve avec détermination.

- Soldats  en garde ! Combattez !

Teagan se mordit la lèvre en voyant Aodhaàn attaquer le premier. Bearach leva sa lame pour se protéger mais à sa manière de le faire Teagan su qu'il n'avait jamais tenu une épée. Ses doigts étaient écartés sur la garde et sa prise n'était pas ferme. Le deuxième coup donna raison à Teagan et envoya valser la lame du jeune Seigneur à quelques mètres de lui.

- J'avais raison, souffla Teagan en observant Bearach se précipiter vers sa lame.

Elle cru qu'Aodhaàn allait le retenir. Il lui aurait suffit d'un coup de pied à l'arrière du genou pour le faire chuter et ainsi poser sa lame contre sa gorge. Mais contre toute attente le soldat se remit en position de garde sans poursuivre son adversaire. Teagan se retint de se lever et se mordit l'intérieure des joues pour ne pas intervenir. Quand elle se battait avec Maeron c'était toujours jusqu'à ce que l'un domine l'autre et le soumette complètement. C'est d’ailleurs comme ça qu'elle c'était retrouvée avec le nez fêlé. Dans l'Eiréhaàn les combattant s'arrêtaient dès qu'ils avaient désarmés leurs adversaire.

- Rhufawl va s'en faire un amuse gueule, ricana Dalaigh.
- Oui ça ne lui plaît pas.

Elle pouvait clairement voir le regard désapprobateur que son parrain lançait à Bearach.

- Ça fait longtemps que vous n'avez pas vu les faucons, fit remarquer Dalaigh

Le ton employé semblait innocent mais Teagan comprit qu'il souhaitait passer un peu de temps avec elle. Après tout entre ses cours avec l'Udhëy, les entrevues avec son père et ses après midi avec Maeron elle voyait de moins en moins son ami fauconnier.

- Tu as raison, lança-t-elle en lissant les plis de sa robe. De toute manière il n'y a plus rien a voir ici.

Lorsqu'elle sauta du muret elle croisa le regard mécontent de son parrain et elle lui offrit un petit sourire satisfait avant de suivre Dalaigh.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: March 24th, 2017 11:56 pm (UTC)

C'est surprenant de voir de quelle manière sa mère l'a "surprotégé".
Je suppose qu'elle avait des raisons d'agir de cette manière et je serais curieuse de les découvrir, en attendant il y en a un qui est dans de sales draps, et ça amuse beaucoup Teagan.

Mais cette dernière finira peut-être par découvrir que les choses sont plus complexes qu'elle ne le pense...

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: March 25th, 2017 07:59 pm (UTC)

Oui béarach est dans de salle draps car Rhufaawl n'est pas un tendre et teagan ne vas pas lui faire de cadeau !

2 Read Comments