?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Le mariage

March 21st, 2017 (08:04 pm)
current song: BO games of thrones

Titre: Le mariage
Fandom : Mézérhían
Personnage : Maelrhys - teagan - Aelred - Rhufawl
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 2012 mots


- Je ne vois vraiment pas comment je pourrais faire mieux, grogna Maerlrhys en fixant le visage de la princesse d'un air furieux
- Je t'ai déjà dit de ne pas t'en faire. Ce n'est pas mon mariage.
- Princesse vous serez sur l'estrade auprès de votre père. L’entièreté du château aura les yeux braqués sur vous et sur votre visage dévasté
- Tu exagères ! Mon nez n'est même pas cassé

Maelrhys lâcha un grognement de mécontentement tout en posant un miroir richement ouvragé sur la commode devant laquelle se trouvait Teagan La princesse grimaça tout de même en découvrant son reflet. Maelrhys avait appliqué de la poudre blanche sur son visage dans l'espoir de camoufler ses hématomes mais rien n'y faisait. Teagan avait l’arête du nez et le dessous des yeux d'un bleu foncé tirant sur le violet. Elle semblait porter un masque étrange.

- Ça ferra l'affaire, décréta Teagan en se levant.

Elle tira un peu sur sa robe en se retenant de râler. Bédélia Peràn lui avait fait réaliser sur mesure une robe en velours d'un blanc éclatant. Mais elle avait sans doute omis de se souvenir que c'était le début de l'été et que la chaleur était déjà bien présente même en début de soirée. Le velours était lourd et collait à sa peau alors quelle était toujours sous le couvert des pierres fraîches du château. Quant au reste de la tenue elle était richement décorée. Le velours immaculé était rehaussé de breloques dorées. Teagan avait retenu ses propos injurieux en découvrant que l’emblème de la famille Peràn, l'aigle doré, était brodé sur la manche droite. Avec la couleur du velours la princesse avait l'impression d'être vêtue avec la bannière du gouverneur du Nord. Heureusement la future Reine avait fait brodé l’emblème de la famille Mézérhían sur l'autre manche souhaitant ainsi sûrement insister sur l'alliance entre les deux familles. Mais ce qui gênait le plus Teagan c'était le corset qui enserrait sa taille et sa poitrine, l'empêchant de respirer correctement. Cependant elle s'abstint de tout commentaire car elle ne voulait pas s'attirer un nouveau regard noir de Maelrhys. Cette dernière était déjà bien trop agacée par l'état lamentable de son visage.

- Vous devriez descendre, lui conseilla sa suivante en vérifiant une dernière fois sa coiffure. La cérémonie ne vas pas tarder à commencer.

Teagan hocha la tête et quitta lentement ses appartements. Elle descendit les escaliers en essayant de garder son souffle. Ce corset la serrait beaucoup trop et elle avait l'horrible impression d'étouffer. Elle préférait de loin celui en cuir confortable que Maeron lui avait confectionné. D'ailleurs elle aurait bien voulu se trouver dans la forêt en ce moment. Elle devait même s'avouer qu'elle aurait préféré être n'importe ou plutôt que dans ce château.

Quand elle arriva dans la cour principale du château elle ne reconnut pas l'endroit. Une estrade avait été montée à l'extrémité sud de la cour et une foule grandissante se massait sur les pierres inégales. Dès qu'elle eut passé les portes elle fut escortée par Ser Kenelm et Ser Grimathan jusqu'à son père qui se trouvait sur l'estrade. Ces derniers l'avaient salués brièvement mais gardaient les yeux fixés sur le sol alors qu'ils la guidaient sobrement. Elle vit quelques personnes s'incliner sur son passage et remarqua quelques regards contrits parmi les habitants du château. La princesse préféra détourner les yeux à son tour. Elle comprenait la sollicitude des gens à son égard mais ne voulait pas de leur pitié. Il était de notoriété publique qu'elle ne voulait pas de ce mariage et que c'était une épreuve pour elle de se voir imposer une belle mère. Cependant elle avait prit sa décision. Elle avait comprit que son père ne se mariait pas de gaîté de cœur et elle voulait lui faire honneur. Elle avait décidé de se montrer adulte toute la soirée. Elle voulait montrer à tous qu'elle était capable d'occuper la place qu'il lui revenait et de faire honneur à son rang. Même si ça allait lui demander de contrôler l'intense colère qu'elle sentait brûler au plus profond de ses entrailles.


- Teagan, souffla son père lorsqu'elle grimpa sur l'estrade

Il lui tendit la main pour l'aider à monter et un profond soulagement apparut sur son visage. De toute évidence il avait eu la crainte qu'elle refuse de venir. Teagan ne pouvait nier que cette idée l'avait fortement tentée. Elle ne voulait pas de cette union et si elle l'avait accepté c’était seulement parce qu'elle n'avait pas son mot à dire. Certes elle comprenait qu'un mariage était préférable à une guerre mais elle continuait de penser que le Seigneur Peràn aurait du être remit aux ordres. Mais ce n'était plus l'heure de fuir. Elle avait décidé de faire face et elle irait jusqu'au bout

- Par tout les dieux ! Ton visage ! grogna le Roi en explorant du regard les impressionnants hématomes qui couvraient sa peau.
- Ce n'est pas douloureux père, assura-t-elle en tirant nerveusement sur sa robe

Si ça l'amusait de faire enrager sa future belle mère qui avait hurlée en voyant ses hématomes elle s'en voulait un peu de décevoir son père.

- Tu aurais pu choisir un autre jour pour tomber, grommela Aelred en lui offrant néanmoins un sourire.
- Je sais mais je n'ai pas vraiment choisi de me cogner à cette poutre, toussota Teagan
- Je n'en doute pas.

Elle n'avait pu décemment expliquer à ses proches que ses impressionnants hématomes était un cadeau de Maeron. Alors elle avait fait croire à tout le monde qu'elle s'était emmêles les pieds dans sa robe avant de cogner violemment contre une poutre sculptée dans les écuries. Son impétuosité étant bien connue de tous l'histoire avait paru crédible.

Teagan reporta son attention sur la cours du château. Un immense tapis blanc avait été déroulé depuis les écuries jusqu'à l'estrade. Les chevaliers, vêtu de leurs armures noire et or frappée du blason de la maison Mézérhían, étaient juchés sur leur monture et rangé en bataille de part et d'autre du tapis menant à l'estrade. Tout les habitants du château avaient été conviés au mariage. En temps normal un mariage Royal réunissait les onze Seigneurs des différentes provinces ainsi qu'une majorité des gens de leur cours. Mais le Roi avait refusé un tel remue ménage. Il voulait faire les choses rapidement et dans la plus stricte intimité.

Teagan reconnu les cuisiniers, dont le père de Maerlhys, Dalaigh qui se tenait aux coté de son père, le fauconnier en chef, les différents apprentis de Rhufawl, qui seraient peut être un jour chevalier, ainsi que certaines personnes de Riwälon, comme le boucher qui lui adressa un clin d’œil discret. Elle laissa son regard courir sur les chanfreins des montures des chevaliers qui étaient parfaitement alignées. La princesse songea qu'auparavant ces combattants auraient été juché chacun sur un Eiwoarn mais la race qui était l’emblème de sa famille s’amenuisait de plus en plus et rares étaient les personnes assez courageuse et entêtée pour s’appairer avec les Eiwoarn restants. C'est pourquoi les chevaliers étaient assis sur de simple chevaux qui, bien que splendide, n'atteignaient en rien la puissance qui se dégageait des Eiwoarns.

Teagan sursauta et fut sortie de ses pensée quand la musique douce et lente retenti dans la cour. Le soleil se couchait donnant à la scène une teinte orangée et tout les regard se tournèrent vers les écuries

- Je suis étonné que tu te sois autant impliquée dans ce mariage, lui souffla le Roi alors qu'elle se rapprochait de lui

Elle vit clairement Rhufawl, qui venait d’apparaître sur l'estrade un peu en retrait, hocher la tête

- On ne peut pas dire que je me sois impliqué, le contredit Teagan. J'ai juste organiser le coté équin

En effet elle s'était occupée de choisir les chevaux et leur harnachement. Comme elle l'avait expliqué à Bédélia, les Eiwoarn et les équidés avaient une place importante dans les coutumes du Royaume et faisaient partie intégrale du rituel du mariage.

- Tu as respecté les traditions familiales, continua Aelred en lui souriant. Bédélia m'a juré que tu lui avait expliqué que les traditions comptaient beaucoup à mes yeux.
- Certaines plus que d'autre, souligna Teagan

Elle aurait aimé que les traditions ne l'oblige pas à portée cette épaisse et lourde robe de velours. Elle aurait préféré se tenir au coté de son père dans l'armure noire et or de sa famille, un épée reposant à son coté, mais cela lui était interdit.

- Je suis content que tu sois à mes cotés, lui souffla son père d'une voix chargée d'émotion.
- Moi aussi, répondit-elle

Elle fut plus qu'étonnée de le sentir attraper sa main. Elle noua ses doigts aux siens en sentant l'émotion la gagner. Elle n'avait plus eu aucun contact physique avec son père depuis la mort de leur proche. Si Rhufawl l'avait plusieurs fois prit dans ses bras, Aelred ne l'avait jamais fait. Mais Tea ne lui en tenait pas rigueur car elle savait que lui non plus ne vivait pas bien cette souffrance qu'ils garderaient tout les deux comme un fardeau tout au longs de leurs existences.

Les portes des écuries s'ouvrirent avec fracas et la musique résonna un peu plus fort.

- Teagan ?

La princesse leva un regard innocent vers son père en sachant très bien ce qui l'avait interpellé

- On est d'accord c'est bien toi qui t'es occupée de choisir les chevaux, continua Aelred sur un ton un peu plus froid.
- Oui, répondit-elle d'une toute petite voix.
- Tu lui à fais monter Reskad !

Teagan se retint de sourire et se contenta d'afficher un air neutre tout en relevant le menton alors que la mariée commençait a sortir de l'ombre des écuries.

- La tradition veux que la future épouse chevauche jusqu'à son mari sur son cheval de bataille, répondit elle simplement
- Très bien, accorda le Roi. Mais peux tu m'expliquer pourquoi tu à fais monter Bearach sur Zaillina

Cette fois Teagan ne put s’empêcher de laisser un mince sourire apparaître sur ses lèvres alors qu'elle entendait Rhufawl expirer violemment.

- Ils sont très assortit, souffla-t-elle

Teagan mentait avec aplomb et ça n’échapperait pas à son père ni a son parrain. Zaillina était une magnifique jument à la robe presque argentée et au crins d'un blanc très pur. Elle avait des membres fin et une tête concave très marquée. Bien que peu d'Eiwoarn naissent chaque année la maison Mezérhian continuait à soutenir les élevages et chaque année en début d'été ils faisaient saillir deux ou trois juments sélectionnées avec soin par les deux Eiwoarns présents au château. Zaillina était donc dans sa période de chaleur et Reskàd, l'Eiwoarn de son père la saillissait depuis des années. De cette union naissait toujours des poulains hybrides aux robes extravagantes et au caractère plutôt marqués. Mais en l’occurrence, pour la cérémonie, l'étalon devait marcher au bottes à bottes avec la jument. Et vu sa réaction il devait sentir sa disponibilité. Il n'aurait sûrement pas oser broncher si son maître avait été sur son dos mais Bédélia était terrorisée et comme s'en était doutée Teagan, très mauvaise cavalière. Elle ne tenait pas correctement l'animal. Il avait déjà fallut la présenter plusieurs fois à L'Eiwoarn en la présence de l'écuyer du Roi et de Teagan pour que ce dernier cesse d'attaquer.
La princesse se retint de sourire plus largement en voyant l'animal piaffer avec impatience tout en secouant sa puissante encolure dorée. Le visage de Bédélia était livide et elle s'accrochait à sa selle de parade avec force. Quand à Bearach il ne devait pas être meilleur cavalier que sa mère car la jument, sentant la nervosité de l'étalon, ne cessait de faire des écarts. Le jeune homme, déstabilisé, se contentait d'écarter bêtement ses rênes pour la remettre sur le droit chemin.

- C'est puéril Teagan, grogna son père

Mais la princesse pouvait entendre sa voix trembler légèrement et lorsqu'elle tourna le visage vers lui elle vit ses lèvres s'étirer en léger sourire qui lui donna du baume au cœur.

- Mais tellement drôle, murmura-t-elle pour elle même.

Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: March 22nd, 2017 09:46 pm (UTC)

J'aime bien ce texte, c'est intéressant de voir de quelle manière se déroule la cérémonie...

Et Teagan est une vraie peste ! :p
Mais c'est vrai que c'est drôle ^^

J'aime beaucoup la manière dont le roi et sa fille se rapprochent peu à peu en faisant face à cette situation.

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: March 24th, 2017 12:52 pm (UTC)

Oui la situation force le père et la fille a se rapprocher autant qu'elle force Teagan a murir doucement.

Elle ne peut s'empecher de mettre des batons dans les roues de sa belle mère mais en même temps elle a respecter le protocole ^^

2 Read Comments