?

Log in

No account? Create an account
asfaloth14 [userpic]

Les barrières qui s'éffondrent

January 6th, 2017 (09:39 pm)
current song: fifty shades of Grey

Titre: Les barrières qui s'éffondrent
Fandom : Mézérhían
Personnage : Maeron - Teagan
Rating : G
Disclaimer : Tout à moi ^^
Nombre de mots : 1874 mots

Teagan freina Adrahil avant de pénétrer dans la clairière ou vivait son ami. Elle avait profité de la course effrénée de l'étalon à travers les bois pour se vider l'esprit. C’était la première fois depuis qu'il avaient mis les choses au point qu'elle revoyait Maeron. La veille en fin d'après midi il lui avait simplement dit au revoir et elle avait serrer sa main un peu plus fort avant de siffler Adrahil pour qu'il la rejoigne et l’emmène vers le château. Elle espérait que son ami n'aurait pas changer d'avis durant la nuit, décidant qu'il refusait de passer ses après midi avec elle et préférant revenir à sa vie de chasseur solitaire.

Elle souffla un grand coup pour se donner du courage avant de traverser les buissons qui menait à la clairière. Maeron était assis au coin du feu et travaillait un large morceau de cuir. Elle vit Rashkánn lever la tête à son arrivée. Des qu'elle eut mis pied à terre, le gros loups se leva et bondit vers elle en agitant la queue. Elle se pencha pour le gratter derrière les oreilles alors qu'il se blottissait contre ses jambes. L'animal avait eut l'air contente de la voir et ça lui faisait chaud au cœur. A elle aussi il lui avait manqué.

Elle dessella rapidement Adrahil, étonnée que Maeron ne relève même pas la tête à son arrivé et lâcha l'Eiwoarn dans la clairière avant de poser sa selle et sa bride contre le mur de la cabane.

- Bonjour, lança-t-elle mal à l'aise en s'approchant enfin du chasseur
- Bonjour, répondit-il en lui adressant un sourire
- Qu'es-tu entrain de faire ?

Le cuir était gravé comme à son habitude d'un enchevêtrement d'arabesque regroupant des loups. Elle adorait admirer le travail de Maeron, les gravure étaient fines et particulièrement précises.

- Des canons de bras, les miens commencent à se déchirer.

Teagan ne releva pas. Elle savait que Maeron portait toujours des canons de bras pour couvrir les immondes cicatrices qui recouvraient ses poignets. Même depuis qu'elle était ou courant il ne les ôtaient pas. Elle supposait qu'il ne supportait tout simplement pas de les avoirs sous les yeux.

- Alors qu’as tu prévu aujourd'hui ? demanda-t-elle impatiente de se remettre à travailler
- Que veux tu dire ?
- Et bien épée, tir à l'arc, dépeçage de lapin, lancé de couteau… ?

Elle vit Maeron poser son ouvrage sur le tronc d'arbre ou il était assis avant de se lever doucement.

- Tu fais comme si rien n'avait changé, souligna-t-il avec un regard dur.

Teagan soupira en passant ses mains dans ses longs cheveux. Elle avait redouté ce moment. Elle voulait que tout soit comme avant, elle voulait s’entraîner, apprendre, prendre des coups. Mais de toute évidence Maeron n’était plus du même avis.

- J'essaye Maeron, souffla-t-elle en se concentrant pour ne pas laisser sa voix trembler. C'est pour ça que je n'ai jamais oser te dire ce que je suis. Je ne voulais pas que ça change quelque chose
- Tu n' y peux rien, assura Maeron. Mais cela change les choses

Teagan baissa la tête. Elle s'était faite de faux espoir. Bien sur que ça changeait les choses maintenant que Maeron connaissait sa condition il allait refuser de lui apprendre à ce battre.

- Je suis désormais ton maître d'armes

Tea redressa la tête, peinant à comprendre ce qu'il venait de dire. Pourtant le jeune homme lui souriait. Il avait posé une main sur sa hanche l'autre sur la garde du poignard qu'il portait à son ceinturon et la dévisageait avec un air espiègle qu'elle ne lui avait jamais vu


- Faut il que je vous appelle votre Majesté ? Demanda-t-il en perdant quelque peu son sourire
- Certainement pas ! s'écria Teagan dégoûtée d'entendre ses mots qu'elle détestait tant sortir de la bouche de son ami. Je t'ai dis que c'était Téa
- Mais ce n est pas ton vrai nom !

Oui il avait raison, ce n’était pas son vrai nom, mais elle préférait celui la à tout autre. Et il était peut être temps de lui dire pourquoi

- C'est comme ça que m'appelait mon frère, avoua-t-elle en le fuyant du regard. C'est un nom simple pour une fille simple
- Simple toi ? s’exclama Maeron en retrouvant sa bonne humeur . Je te trouve plutôt hautement compliquée
- Hey !

Malgré ses protestation Teagan fut tout de même ravie de l'entendre plaisanter à nouveau et la taquiner. Les railleries et le caractère entier de Maeron lui avait autant manqué que sa présence.

- J'ai quand même des questions ?

Teagan aurait été étonné du contraire. Il avait eu toute la nuit pour réfléchir aux révélations qu'elle lui avait faites et elle se doutait que ses interrogations allaient être fondées

- Je te l'ai dit je te dois la vérité
- Pourquoi refuses tu ton titre ?

Teagan ferma les yeux un instant. Maeron n’était pas du genre à tourner autour du pot et elle déglutit difficilement

- Refuser ? répéta-t-elle pour gagner du temps
- Oui tu te renfrogne dès qu'on en parle, tu fais comme si être la princesse était .. désagréable

Teagan inspira lentement pour se calmer. Maeron l'avait perçée à jour en quelques instants. Elle fut étonné de voir Rashkánn venir se blottir contre elle en réclamant des caresses. L'animal devait avoir sentit son trouble et de ce fait Maeron aussi.

- Je ne l'ai jamais dit à personne, avoua-t-elle d'une voix rauque
- Je ne suis pas n'importe qui

Encore une fois le chasseur avait vu juste. Il lui avait confié son enfance chaotique et les sévices auquel il avait été confronté. Il lui avait ouvert son cœur et son passé et elle était de nouveau prête à lui mentir pour ne pas avouer ce qu'elle cachait au plus profond d'elle. Elle savait que si elle n’était pas honnête avec lui il le saurait et ce fut la peur de le perdre une nouvelle fois qui lui fit prendre la parole

- Je ne devais pas être l’héritière du trône,souffla-t-elle d'une voix presque inaudible. C’était mon frère qui devait succéder à mon père
- Mais il est mort
- Assassiné pour ce qu'il représentait, dit-elle en ne pouvant cette fois empêcher sa voix de trembler.

Oui elle ne devait être que la fille du Roi. Une fille certes importante mais elle n’était pas destinées à monter sur le trône. Elle aurait épauler son frère dans les moments difficiles, elle aurait été la dame de la cours avant que son père ne lui trouve un bon parti. Mais avec la mort d'Adraboran son destin avait changé. A la mort de son père elle hériterait du trône. Elle devrait gouverner le Royaume, gérer les chevaliers, protéger son peuple et surtout montrer l'exemple. C'était sa plus grande peur.

- Mais j'ai toujours étée à part, continua-t-elle
- Ça ne m'étonne pas vraiment, ricana le chasseur
- Tais toi et laisse moi parler ! grogna-t-elle en s’avançant vers lui pour lui donner un coup sur l’épaule. Je rêve d être libre. D'être comme toi
- Comme moi, s’étrangla le chasseur. Tu envie ça à ton château

D'un large mouvement du bras il avait désigné sa cabane et la clairière qui était son lieu de vie. Teagan jeta un œil à la petite maison de bois faite de rondin et de planche, au feu qui brûlait au centre de la clairière et à ces deux troncs d'arbres ou elle aimait tant s'asseoir. Oui, elle préférait ce mode de vie mais elle comprenait que Maeron doute de la véracité des ses propos.

- Je te l'ai dit, au château je dois parler poliment, suivre des cours, lui expliqua-t-elle en grimaçant, saluer les haut dignitaires quand il nous rendent visite, ne pas mettre mes coudes à table et surtout ne pas toucher une épée.
- Ne pas mettre tes coudes à table ?
- Tu peux plaisanter, grommela-t-elle. C'est une torture

Elle essayait d’alléger l'ambiance mais elle voulait être sûre que Maeron saisissait l'importance de tout ça pour elle.

- Est ce que tu comprend ce que je veux dire ? demanda-t-elle d'une petite voix

Elle se retint à grande peine d'attraper une nouvelle fois la main du chasseur. Elle ne pouvait pas se permettre de se raccrocher à lui a chaque fois qu'elle était déstabilisée.

- Oui, tu n'es pas faite pour rester enfermée
- Absolument et je veux savoir me défendre, continua-t-elle
- Ça tu sais faire

Même si les paroles du chasseur semblait anodines Teagan prit le compliment pour ce qu'il était. Maeron n’était pas du genre à faire des louanges.

- Grâce a toi, insista Teagan. Rhufawl et mon père ne veulent pas entendre parler de moi tenant une épée c'est incompréhensible !

Elle n'arrivait pas à saisir pourquoi ces deux hommes qui prônaient toujours sa sécurité ne la laissait pas apprendre ç ce défendre.

- Les femmes ne sont pas censée ce battre, lui rappela Maeron d'une voix neutre
- Pourtant à toi çà ne te pose pas de problème

Teagan voulait insister sur ce point car elle n'avait jamais comprit pourquoi sa condition de femme ne gênait pas le chasseur. Lorsqu’elle avait fait sa rencontre il aurait très bien pu saisir ce prétexte pour refuser de l'aider. Et pourtant il l'avait entraînée, il l'avait laisser se vêtir en homme et mieux encore il la traitait en temps que tel.

- Je doute encore sur le fait que tu sois une vraie femme, plaisanta le chasseur en souriant.

Mais Teagan ne plaisantait pas. Il y avait une bonne raison à cet acharnement au maniement des armes. Et il était temps qu'elle ouvre les yeux.

- Je ne veux pas mourir, gémit-elle en sentant une horrible douleur familière se réveiller dans sa poitrine.

Maeron du être alerté par le son de sa voix car il s'approcha d'elle d'un pas et posa ses mains sur ses épaules.

- Pourquoi dis tu ça ? Je te promet que ça n'arriveras pas.
- Mon frère a été froidement égorgé par les ennemis de mon père alors qu'il rendait visite à notre grand père, lâcha Teagan d'une petite voix. - Je ne veux pas que ça m’arrive
- Je ne le permettrai pas, lui assura-t-il en serrant son étreinte sur ses épaules.

Il y avait tant de détermination dans la voix de son ami qu'un instant elle fut tentée de le croire.

- Tu n'es pas tout le temps la, souligna-t-elle en se forçant à lui décrocher un sourire.
Non mais je te promet de t'apprendre à te défendre.

Teagan hocha la tête en soufflant un « merci » du bout des lèvres. Elle savait qu'elle pouvait compter sur Maeron et elle était étonnée de l’étrange facilité avec laquelle les barrières qu'elle avait érigée pour se protéger tombaient les unes après les autres en la présence du chasseur. Pour la première fois de sa vie elle arrivait à avouer tout ce qu'elle avait sur le cœur et qu'elle cachait depuis si longtemps. Et au lieu de se sentir vulnérable elle se sentait étrangement apaisée.

- Veux tu vraiment apprendre le lancer de couteau ? lui demanda le chasseur

Et c'est avec une vigueur nouvelle que la princesse acquiesça.


Comments

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: January 7th, 2017 01:20 pm (UTC)

Toujours aussi sympas à lire, on sent bien que les choses évoluent entre eux mais que ça ne va pas être simple pour autant.

C'est également très intéressant de découvrir ce que Téa cachait jusque là, c'est effectivement quelque chose qui explique vraiment bien certains aspects de la situation, mais... (oui, avec moi y a toujours un "mais" :p ) je trouve dommage qu'on ne pressente pas cela avant.

On sent bien la colère de Teagan, mais pas son angoisse ou sa peur, et ça c'est dommage, sans aller jusqu'à révéler quelle est vraiment cette peur je pense que ce serait intéressant de "deviner" que sous la colère se cache aussi une peur profonde qui explique bien plus que sa colère la manière dont Teagan réagit par rapport à sa situation de Princesse.

En tout cas ses révélations apportent beaucoup de profondeur au personnage et le rendent bien plus complexe, c'est très intéressant, mais là ça donne un peu l'impression que ce n'était pas prévu jusque là même si on sentait bien qu'il y avait quelque chose =)

Posted by: asfaloth14 (asfaloth14)
Posted at: January 8th, 2017 07:52 pm (UTC)

en effet je creuse le personnage petit a petit et c'est vrai que dans certains texte ca se voit. Mais c'est parce qu je me creuse vraiment la t^te pour que le personnage ne passe pas pour une fille simple et entetée. Je suis quand meme contente que cela apporte de la profondeur au personnage.

Posted by: solhaken (solhaken)
Posted at: January 8th, 2017 08:07 pm (UTC)

Oui, ce texte apporte un vrai gros plus au perso, ça lui donne une dimension nouvelle et bien plus profonde, ça donne envie d'en découvrir plus sur la manière dont ils surmonteront ça.

3 Read Comments